Global Statistics

All countries
261,036,736
Confirmed
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
234,098,552
Recovered
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
5,209,580
Deaths
Updated on November 27, 2021 11:23 am

Canal inguinal : anatomie et définition

Le corps humain est constitué de différents organes situés à des parties spécifiques. Chacun de ces organes joue un rôle particulier qui permet à l’organisme de fonctionner correctement. Un dysfonctionnement de l’un d’entre eux peut conduire à des maladies. Parmi toute cette panoplie d’éléments constituant l’organisme, vous retrouvez le canal inguinal. Il existe aussi bien chez l’homme que chez la femme et ses rôles sont multiples. Un mauvais fonctionnement de ce dernier peut entrainer plusieurs problèmes, dont le plus connu est la hernie inguinale. Retrouvez à cet effet plus de détails sur cet organe à travers cet article.

Qu’est-ce que le canal inguinal ?

Situé au niveau de l’abdomen, le canal inguinal mesure à peu près 4 cm. Chez l’homme, il laisse passer le cordon spermatique, tandis que chez la femme il entoure le ligament rond de l’utérus. Il faut également noter qu’il est entouré de tendons et de muscles abdominaux. Ces tendons se retrouvent au niveau du muscle oblique de l’abdomen et du pubis.

Anatomie du canal inguinal

Le canal inguinal est constitué de deux orifices. Il s’agit de l’orifice profond et de l’orifice superficiel. Le premier communique avec la cavité abdominale et le second avec les bourses testiculaires chez l’homme ou la grande lèvre chez la femme. La paroi postérieure de ce canal est formée d’un tissu fibreux tendu depuis le pubis en bas dans un premier temps. Ensuite, il est formé des muscles de la paroi abdominale en haut, et qui recouvre la région située en avant de la vessie. S’agissant de la paroi antérieure, elle est constituée d’un tissu fibreux solide.

Le canal inguinal est limité en bas par une bandelette fibreuse appelée la bandelette ilio-pubienne. Elle rejoint le pubis à l’épine iliaque palpable à la face antérieure et externe du bassin. Le canal est limité par le contact de deux muscles de la paroi abdominale latérale en haut. Ce qui permet de former le tendon conjoint. Il s’agit des petits muscles obliques et transversaux.

Le canal inguinal peut présenter des dysfonctionnements à l’origine d’une hernie inguinale.

Qu’est-ce qu’une hernie inguinale ?

La hernie inguinale est le passage d’une partie du contenu de l’abdomen à l’extérieur de la paroi abdominale. Elle est localisée dans la région de l’aine, d’où son appellation : hernie de l’aine. En effet, la hernie est constituée d’un sac herniaire. Celui-ci est formé par une portion du péritoine qui fait saillie à l’extérieur. Or, le péritoine est une structure strictement contenue dans l’abdomen à l’état normal. À l’intérieur de ce sac, du contenu abdominal peut prendre place. Il peut s’agir par exemple :

  • De l’intestin ;
  • De l’épiploon ;
  • Du côlon ;
  • De l’appendice ;
  • De l’ovaire.

Le plus souvent, c’est un seul côté du corps qui est concerné par cette affection. Mais, il peut arriver que les deux côtés soient affectés. Il s’agit là d’une hernie bilatérale.

Quelles sont les causes d’une hernie inguinale ?

Les causes d’une hernie inguinale ne sont pas toujours connues. Cependant, certains facteurs peuvent être déclencheurs. Il s’agit entre autres de :

  • Le surpoids ;
  • Une faiblesse musculaire ;
  • Une toux chronique ;
  • Le port d’objets lourds ;
  • La grossesse ;
  • Des difficultés à uriner, etc.

Il faut dire que c’est une maladie qui s’attaque plus aux hommes qu’aux femmes. Cet état de choses est dû au fait que les testicules se forment dans l’abdomen, qui passe par le canal inguinal. Les risques de contracter cette maladie sont encore plus élevés, si un parent en a déjà souffert. Par ailleurs, même si avec l’âge il est plus facile de la contracter, elle peut toutefois se développer chez des enfants, les adolescents ou encore les jeunes.

Comment savoir si vous souffrez d’une hernie inguinale ?

La hernie inguinale se caractérise généralement par une grosseur qui se forme sous la peau, au niveau de l’aine. Elle entraine des sensations de pesanteur et des douleurs au niveau du bas de l’abdomen. Ce gonflement est plus visible quand vous êtes debout et peut augmenter lorsque vous toussez, soulevez un objet lourd, ou simplement avec le temps.

L’augmentation de la pression dans l’abdomen peut entrainer la sortie d’une partie de l’intestin grêle ou du côlon. Ce qui peut entrainer des gènes à la marche et des troubles du transit si elle augmente de volume et comprime les tissus environnants. Chez l’homme, vous pouvez retrouver des douleurs et gonflements au niveau du scrotum. Ces douleurs peuvent se situer aussi autour des testicules si l’intestin descend par l’orifice inguinal.

Quel examen pour détecter une hernie inguinale ?

Avec les symptômes cités ci-dessus, il est possible de soupçonner une hernie inguinale lorsque cette dernière se développe en vous. Cependant, un examen clinique chez un médecin traitant est toujours nécessaire pour établir le diagnostic.

Le médecin procède à une examinassions du patient en position couchée puis en position debout. Il procède à une palpation des régions inguinales gauches et droites. Ainsi, il arrive à mettre en évidence les deux caractéristiques d’une hernie.

Dans un premier temps, elle est visible et son volume augmente avec l’effort fourni par le patient. Il peut s’agir d’une augmentation en cas de soulèvement de charge ou de toux. Dans le deuxième cas, lorsque le médecin appuie tout doucement dessus, elle disparait.

Ce diagnostic est généralement établi par un médecin généraliste. Lorsque ce dernier finit, il dirige le patient vers un chirurgien digestif. C’est à lui de décider du traitement à suivre. Si la hernie n’entraine que très peu, voir, pas de symptômes, le chirurgien peut recommander une simple surveillance.

Comment soigner une hernie inguinale sans chirurgie ?

Lorsque vous ne ressentez pas de symptômes ou si ces derniers sont très peu, une simple surveillance et une manipulation peuvent vous aider à soulager ce mal. Cette surveillance consiste à :

  • Éviter les toux chroniques en les soignants ;
  • Éviter de soulever des objets trop pesants ;
  • Équilibrer son alimentation, etc.

À ces habitudes, peut s’augmenter le port d’un bagage herniaire, selon le niveau d’évolution de la maladie. Il s’agit d’un dispositif qui maintient la hernie en place et vous aide à soulager la douleur.

Par ailleurs, il faut noter qu’il existe aussi une méthode naturelle pour traiter la hernie à partir de :

  • L’argile ;
  • Le vinaigre ;
  • Le chou.

L’argile fournie des minéraux à travers les pores de la peau tout en absorbant les toxines et l’eau. Le vinaigre est connu pour ses capacités à réduire l’inflammation et à activer la circulation. Le chou quant à lui possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Ces trois éléments peuvent vous aider à soulager la hernie. Pour ce faire, formez une masse crémeuse en mélangeant l’argile et le vinaigre avec de l’eau. Ensuite, placez le mélange sur la partie enflammée. Enfin, placez sur la partie, des feuilles de chou ébouillantées. Laissez agir jusqu’à ce que l’argile se sèche complètement.

Il faut rappeler que lorsque vous ne traitez pas votre hernie le plus tôt possible, il peut entrainer des complications et conduire à une hernie étranglée.

Comment savoir si une hernie est étranglée ?

Une hernie inguinale passe au stade de hernie étranglée, lorsqu’une partie de l’intestin se retrouve bloquée en dehors de sa cavité naturelle. Il peut emmener avec lui une partie de l’appendice, du colon, et un ovaire chez la femme. Ce type de hernie est extrêmement douloureux.

En fonction du chemin que prend l’intestin, vous retrouvez plusieurs types de hernies étranglées. Cependant, les symptômes sont les mêmes, quel que soit le type. Il s’agit :

  • Des douleurs aiguës ;
  • Des vomissements ;
  • Des constipations, etc.

Lorsque vous vous retrouvez dans le cas d’une hernie étranglée, il est impératif de vite vous rendre à l’hôpital pour commencer un traitement de commun accord avec votre médecin traitant.

Comment soigner une hernie inguinale étranglée ?

Pour traiter une hernie inguinale étranglée, la seule solution est l’opération chirurgicale. À cet effet, plusieurs techniques de chirurgie sont applicables. Vous retrouvez la chirurgie à ciel ouvert. Pour l’effectuer, le chirurgien ouvre l’abdomen.

En dehors de celle-ci, vous avez la laparoscopie. Il s’agit d’une technique mini-invasive, qui ne nécessite que 3 incisions. Cette dernière présente plusieurs avantages. Dans un premier temps, le patient récupère mieux. Ensuite, il souffre moins et n’a qu’une petite cicatrice. Enfin, il faut noter qu’avec la laparoscopie, le patient reste hospitalisé moins longtemps.

Cette technique est conseillée particulièrement pour les hernies bilatérales ou récidivantes. Mais, elle fait appel à une anesthésie générale et le taux de récidive de la hernie inguinale est plus élevé que dans la chirurgie abdominale ouverte.

Par ailleurs, le choix du type de chirurgie à appliquer au patient prend en compte plusieurs éléments. Il s’agit de son âge, son état général et ses autres pathologies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles