Accueil Maladies Cancer de la bouche : causes, symptômes et traitements

Cancer de la bouche : causes, symptômes et traitements

0
Cancer de la bouche : causes, symptômes et traitements
Sénior souffrant de cancer de la bouche

Le cancer de la bouche surtout les personnes du troisième âge. Il s’agit de la forme la plus courante de cancer de la tête et du cou. Le cancer de la bouche affecte l’intérieur de la bouche, notamment les lèvres, la langue, le plancher buccal, etc. Quelles sont les causes du cancer de la bouche ? Quels sont ses symptômes ? Comment traiter le cancer de la bouche ?

Qu’est-ce que le cancer de la bouche ?

Le cancer de la bouche est souvent confondu avec des infections courantes de la bouche. Toutefois, contrairement à ses infections dont les traces disparaissent avec le temps, les changements liés à un cancer de la bouche ne disparaissent pas. De plus, s’il n’est pas rapidement pris en charge, un cancer de la bouche peut se propager à la gorge, au cou et à la tête. Selon de nombreuses études, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de contracter un cancer de la bouche.

Les symptômes du cancer de la bouche sont assez variés et semblables à des problèmes courants de la bouche. Les plus récurrents sont :

  • Une mauvaise haleine chronique ;
  • Un mal d’oreille ;
  • Des engourdissements ;
  • Des difficultés à bouger la mâchoire ;
  • Des plaies sur les lèvres et à l’intérieur de la bouche ;
  • Des douleurs à l’oreille ;
  • Une déglutition difficile, etc.

Comme la plupart des cancers, celui de la bouche suit une stadification. Il s’agit pour les médecins d’un moyen pour établir le stade d’avancement et l’entendue de la maladie dans le corps du patient. C’est notamment à partir de cet élément que le spécialiste choisit un ou plusieurs traitements. Il convient de rappeler que la stadification d’un cancer de la bouche ne peut se faire qu’après un diagnostic approfondi.

Quelles sont les causes du cancer de la bouche ?

Le cancer de la bouche est le résultat d’une mutation dans l’ADN des cellules des lèvres ou de la bouche. Ces changements impliquent un déclin des cellules saines et une multiplication des cellules cancéreuses. Cette accumulation de cellules malades peut progressivement se transformer en tumeur. Les scientifiques ne sont pour le moment pas capables d’identifier les causes des mutations cellulaires responsables du cancer de la bouche. Toutefois, de nombreux facteurs sont susceptibles d’augmenter le risque de contracter le cancer de la bouche.

Quels sont les facteurs à risque ?

Voici quelques-uns des facteurs à risque du cancer de la bouche.

Le tabac

De nombreuses personnes ayant été diagnostiquées pour un cancer de la bouche étaient des consommateurs assidus de tabac. Qu’il soit sous la forme de cigarette, de cigare, de pipe ou de tabac à chiquer, une consommation excessive ou prolongée peut augmenter le risque de cancer de la bouche. Par ailleurs, fumer multiplie le risque non seulement du cancer de la bouche, mais également d’autres types de cancer tels que celui des dents, de la lèvre, du palais, etc.

L’alcool

La consommation d’alcool constitue elle aussi un risque important de développement du cancer de la bouche. Il faut également rappeler la combinaison entre l’alcool et le tabac peut être très dangereux.

Il existe aussi d’autres facteurs à risque liés au cancer de la bouche tels que :

  • L’exposition prolongée au soleil
  • Une mauvaise alimentation
  • Des troubles génétiques
  • L’âge
  • Une mauvaise hygiène dentaire, etc.

La maladie du greffon contre l’hôte peut aussi figurer parmi ces facteurs à risque. En effet, cet effet secondaire lié à la transplantation de cellules souches est susceptible de s’attaquer aux tissus de la cavité buccale.

Quels sont les moyens de prévention du cancer de la bouche ?

Il n’existe pas de véritable moyen pour prévenir le cancer de la bouche. Toutefois, observer un certain nombre d’habitudes peut contribuer à réduire le risque.

L’arrêt du tabac

Si vous ne consommez pas de tabac, ne commencez pas. Si vous en consommez déjà, l’idéal serait d’arrêter progressivement. En effet, lorsqu’elles sont régulièrement exposées au tabac, les cellules de la bouche peuvent être contaminées par des substances cancérigènes.

Une consommation modérée de l’alcool

Une consommation excessive d’alcool est nocive pour les cellules de la bouche qui deviennent vulnérables. Il ne s’agit pas ici d’arrêter définitivement l’alcool, mais d’observer une consommation contrôlée.

La protection des lèvres contre les rayons de soleil

La peau des lèvres est assez sensible. Elle doit être protégée contre les rayons de soleil. L’utilisation d’un produit de protection solaire est d’ailleurs recommandée en cas d’exposition fréquente.

Les consultations régulières chez le dentiste

Demander un examen approfondi à chaque passage chez le dentiste est loin d’être anodin. Cela peut en effet permettre d’identifier de potentielles anomalies ou des débuts de cancer. 

Comment établir un diagnostic du cancer de la bouche ?

Le diagnostic est un procédé permettant de mettre en évidence un problème de santé. Celui du cancer de la bouche commence généralement par une visite chez un dentiste ou chez son médecin habituel. Dans un premier temps, le spécialiste de la santé procède à un examen physique suivi d’une série de questions. Ensuite, il peut orienter le patient vers un autre spécialiste. Les symptômes du cancer de la bouche étant assez similaires à ceux d’autres maladies, le diagnostic peut se révéler complexe et long. En plus de la vérification de l’état général, le patient est aussi soumis à plusieurs types d’examens.

La biopsie

La biopsie se fait généralement sous anesthésie locale en ambulatoire. Elle consiste à sectionner une petite partie du tissu de la bouche afin de procéder à une analyse microscopique. Une biopsie permet de rechercher des cellules cancéreuses ou précancéreuses.

L’endoscopie

Certaines parties de la bouche sont difficiles à explorer. L’endoscopie est une technique qui permet d’avoir accès à ces zones grâce à un instrument inséré dans la bouche. La cavité buccale et la gorge deviennent plus évidentes à analyser avec une procédure endoscopique.

Les numérisations d’imagerie

Plusieurs procédures d’imagerie peuvent être utilisées dans le cadre d’un diagnostic du cancer de la bouche. Les plus courants sont les examens de tomodensitométrie et ceux d’imagerie par résonance magnétique. Ce sont des examens qui permettent d’obtenir des résultats beaucoup plus clairs et précis que l’imagerie par rayons X.

 

Quels sont les traitements pour le cancer de la bouche ?

Il existe de nombreuses solutions de traitement pour le cancer de la bouche. Les médecins peuvent recommander l’usage d’un seul traitement ou la combinaison de plusieurs d’entre eux.

Les interventions chirurgicales

La chirurgie du cancer de la bouche peut prendre plusieurs formes. La plus courante consiste simplement à enlever la tumeur en la découpant. En fonction de la taille du cancer, l’intervention chirurgicale peut être mineure ou complexe.

Par ailleurs, certains cas de figure nécessitent une opération pour éliminer un cancer qui s’est propagé aux ganglions lymphatiques du cou. Même si le cou n’est pas touché, le médecin peut envisager cette intervention chirurgicale s’il estime qu’il y a un risque élevé que cela se produise.

À la suite d’une intervention chirurgicale, le médecin peut en demander une autre, dans le but de reconstruire la bouche. Cette chirurgie reconstructive permet de retrouver l’usage de la parole ainsi que la capacité à manger.

Les chirurgies ne sont pas sans risques. En effet, l’opération peut entrainer des infections ou une modification de l’apparence. De plus, certains patients ont du mal à manger et à parler normalement. Après la chirurgie, vous aurez peut-être besoin d’une sonde pour boire, manger et prendre des médicaments.

La radiothérapie

La radiothérapie implique l’utilisation de rayons X et de protons pour éliminer les cellules cancéreuses. La radiothérapie est utilisée seule dans le cadre d’un cancer de la bouche précoce. À un stade avancé, il faut d’abord procéder à une intervention chirurgicale. L’utilisation d’une radiothérapie expose le patient à des effets secondaires tels que la carie dentaire, les lésions de la mâchoire, etc.

La thérapie médicamenteuse ciblée

Le rôle des médicaments ciblés est d’agir sur les éléments qui soutiennent la croissance des cellules cancéreuses. Les médicaments ciblés s’utilisent seuls, mais peuvent aussi s’associer à un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie. L’un des médicaments les plus utilisés dans le cadre de cette thérapie est le cétuximab. Il s’agit d’un produit qui limite l’action de certaines protéines répandues dans les cellules cancéreuses. Toutefois, le cétuximab peut entrainer différents effets secondaires tels que la diarrhée, les maux de tête, etc.

La chimiothérapie

Comme son nom l’indique, la chimiothérapie repose sur l’utilisation de produits chimiques pour éliminer les cellules cancéreuses. Les médicaments de chimiothérapie peuvent s’utiliser seuls ou en combinaisons avec d’autres traitements. D’ailleurs, la chimiothérapie et la radiothérapie sont souvent associées pour améliorer l’efficacité du traitement.

Il faut toutefois rappeler que la chimiothérapie peut avoir des effets secondaires. Ceux-ci sont variables et dépendent surtout des médicaments utilisés. N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin avant de subir une chimiothérapie.

L’immunothérapie

L’immunothérapie peut être envisagée lorsque le stade du cancer de la bouche est avancé et qu’il ne répond plus aux traitements conventionnels. Elle repose sur l’utilisation du système immunitaire du patient pour le traitement de la maladie. Même si les cellules cancéreuses ne peuvent pas être détectées par les cellules du système immunitaire, cette solution permet d’inverser le processus.