Global Statistics

All countries
672,500,535
Confirmed
Updated on January 20, 2023 2:11 am
All countries
624,989,417
Recovered
Updated on January 20, 2023 2:11 am
All countries
6,739,131
Deaths
Updated on January 20, 2023 2:11 am

Cancer de la thyroïde : causes, symptômes et traitements

Chaque année, de nombreux cas de cancer de la thyroïde sont relevés partout en France. En effet, il s’agit d’une maladie qui peut sembler inoffensive, mais qui entraine de graves conséquences sur la santé de la personne malade. Face à cet état de choses, il est indispensable de mieux étudier la maladie et de la comprendre dans les moindres détails. Que savoir sur le cancer de la thyroïde ? Quels sont les causes et les symptômes de cette maladie ? Existe-t-il des traitements pour éradiquer ce type de cancer ?

Le cancer de la thyroïde et ses causes 

Le cancer de la thyroïde est une maladie rare qui survient en raison d’une exposition à des carences. Il peut également apparaitre suite à des apports d’iode en quantité excessive. En effet, la thyroïde fait référence à une glande se trouvant sous le larynx capable de sécréter des hormones T3 et T4. Ces hormones sont transformées et synthétisées grâce à l’iode qui provient de l’alimentation. Elles permettent en fait de réguler certaines fonctions de l’organisme.

Cependant, un dysfonctionnement de la thyroïde peut donc provoquer la survenue du cancer de la thyroïde. De plus, certains facteurs de risques peuvent également engendrer la maladie. Il s’agit entre autres :

  • D’une pratique de la technique de radiothérapie au niveau du cou pendant l’enfance ;
  • Des antécédents familiaux liés au cancer de la thyroïde.

Les causes de la maladie sont nombreuses. Ainsi, d’autres facteurs peuvent également provoquer la survenue de la maladie. Pour en savoir davantage, l’idéal est de vous rapprocher d’un professionnel de santé.

Par ailleurs, il faut préciser que ce type de cancer peut survenir à n’importe quel moment de la vie. Autrement dit, tout le monde est à même de développer la maladie. Toutefois, le cancer de la thyroïde atteint plus les personnes âgées que les jeunes.

Quels sont les symptômes du cancer de la thyroïde ?

Dans la plupart des cas, le cancer de la thyroïde ne présente pas de symptôme apparent. Cependant, il existe certains signes qui peuvent tout de même alerter. Primo, on remarque un ganglion sous forme de boule située dans la région du cou. C’est le premier signe d’apparition du cancer de la thyroïde. Mais, il faut savoir que la présence de cette boule peut ne pas traduire la présence de la maladie. Il faudra donc un diagnostic pour déterminer l’aspect du ganglion, afin de savoir s’il est cancéreux.

Secundo, la personne malade peut sentir des maux de la gorge. Les maux de gorge peuvent aussi être des symptômes d’une autre maladie ou d’un simple malaise. Cela dit, ce symptôme n’entraine pas systématiquement le dépistage. Dans le cas où le mal de gorge persiste, il est indispensable de consulter votre médecin traitant pour connaitre la conduite à tenir.

Tertio, le patient peut remarquer une paralysie de ses cordes vocales. En réalité, le patient commence à perdre progressivement sa voix. La persistance de ce symptôme pendant au moins 3 semaines nécessite la consultation d’un médecin.

En dehors de ces symptômes, on peut relever :

  • Les difficultés respiratoires ;
  • Les troubles de déglutition ;
  • Un enrouement ;
  • Une toux irritative.

De surcroit, le cancer peut également entrainer une diarrhée qui n’est généralement pas liée à des problèmes de digestion. Les données statistiques ont d’ailleurs prouvé que ce cas représente 5 % environ des cancers de la thyroïde.

Comment effectuer le diagnostic du cancer de la thyroïde ?

Pour effectuer le diagnostic du cancer de la thyroïde, il est indispensable de respecter certains principes. Tout d’abord, le patient est soumis à un interrogatoire, afin de permettre au médecin d’avoir une idée de ce que ressent ce dernier. De ce fait, les réponses permettront d’établir des hypothèses.

Ensuite, pour éviter la confusion avec une autre maladie, des examens seront réalisés.

L’échographie thyroïdienne

Pour diagnostiquer la région du cou, une échographie est recommandée. En effet, c’est un examen indolore qui contribue à mieux observer la structure et le fonctionnement des organes internes. Au cours de l’échographie, le médecin sera chargé de prendre les dimensions de la thyroïde, la taille, le nombre et la forme des boules. Cela permet également de noter une éventuelle présence d’une autre maladie.

Le bilan thyroïdien

Il s’agit d’un examen systématiquement demandé par le professionnel de santé. En réalité, ce bilan consiste à réaliser un ensemble d’analyses biologiques grâce à des prélèvements sanguins. Il faut noter que le bilan thyroïdien n’a pas pour but de déterminer la nature bénigne ou maligne du cancer. Mais, il permet d’avoir une idée du fonctionnement de la thyroïde.

La ponction

Encore appelée cytologique, la ponction est un examen qui est réalisé lorsque certains facteurs sont réunis. On peut évoquer :

  • Les antécédents de radiothérapie externe pendant l’enfance ;
  • Le taux élevé de calcitonine ;
  • La présence de ganglions anormaux ;
  • Les antécédents de cancer.

Dans la pratique, il faut notifier que la ponction est un examen qui se fait en même temps que l’échographie. Ces deux examens réunis guident en fait le médecin dans le diagnostic.

La ponction est habituellement réalisée sous anesthésie, d’autant plus que l’aiguille peut rendre le prélèvement douloureux.

Le bilan d’extension

Il s’agit d’un examen qui aide à avoir une idée du comportement des cellules cancéreuses de la thyroïde. Ce bilan se fait grâce à certains examens comme le scanner (ou l’IRM), l’examen ORL et le PET scan.

Les examens complémentaires

En dehors des examens cités plus haut, il en existe qui ne sont pas systématiquement proposés au patient. Cela dit, ces examens seront conseillés en fonction de l’état du patient et de la sensibilité de son organisme. On peut citer :

  • Le scanner du cou et une Imagerie par résonance magnétique (IRM) recommandés lorsque l’échographie n’a pas donné toutes les informations liées à la nature réelle de l’anomalie détectée ;
  • Une scintigraphie thyroïdienne peut être conseillée lorsque les résultats du bilan montrent un taux de TSH bas. Il s’agit d’un examen à réaliser avec précision et sur avis du médecin.

Les examens complémentaires permettent en fait d’aider le médecin à confirmer le diagnostic en cas de doute.

Comment traiter le cancer de la thyroïde ?

Pour traiter le cancer de la thyroïde, il existe plusieurs moyens. Cependant, avant d’employer l’un d’eux, il est recommandé de connaitre le stade de la maladie.

La chirurgie

Il s’agit du traitement de référence du cancer de la thyroïde. En réalité, quelle que soit la nature de ce cancer, la chirurgie permettra de retirer le tissu tumoral, afin de limiter le risque de rechute. Par contre, ce traitement peut entrainer des effets secondaires. Mais rassurez-vous, car le patient ne sentira que des douleurs au niveau de la nuque. Ces douleurs pourront alors être traitées avec des séances de kinésithérapie et des antalgiques.

L’irathérapie

Encore connue sous le nom de radiothérapie par iode 131, l’irathérapie est un traitement qui permet de détruire les cellules thyroïdiennes qui ont provoqué le cancer et que la chirurgie n’a pas pu éliminer. Les effets secondaires de cet examen ne manquent pas également. Mais il faudra suivre les conseils du médecin pour éradiquer complètement la maladie.

La radiothérapie

Ce traitement est rarement sollicité en cas de cancer de la thyroïde. En effet, seuls les patients dont l’organisme ne supporte pas la technique de l’irathérapie sont autorisés à être traités par radiothérapie.

De façon générale, il peut avoir d’autres traitements efficaces pour traiter le cancer de la thyroïde. Tout dépend en fait de l’organisme du patient et du stade de la maladie. Ainsi, il est nécessaire de consulter régulièrement le professionnel de santé pour connaitre la conduite à tenir.

Vous aimerez aussi :

Related Articles