Global Statistics

All countries
647,989,682
Confirmed
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
624,508,582
Recovered
Updated on December 1, 2022 6:29 am
All countries
6,640,403
Deaths
Updated on December 1, 2022 6:29 am

Cancer de l’œsophage : symptômes, causes et traitements

Le cancer de l’œsophage représente une tumeur maligne qui prend naissance à partir des cellules tapissant la paroi de l’œsophage. De plus, cette maladie peut apparaître sur n’importe quelle partie de l’organe. Le cancer de l’œsophage se présente sous deux formes : le carcinome épidermoïde et l’adénocarcinome. Par ailleurs, ce type de maladie est assez grave et touche plus d’hommes que de femmes. Pour espérer une vie durable, il est conseillé de prendre connaissance de ses signes, ses causes ainsi que sa prise en charge. Comment expliquer le cancer de l’œsophage ? Quelles sont ses causes ? Quels sont ses symptômes et traitements ?

Qu’appelle-t-on le cancer de l’œsophage ? 

L’œsophage représente le tube musculaire qui facilite la traversée des aliments de la bouche vers l’estomac. Première partie du tube digestif, cet organe s’étend du pharynx à l’estomac et est composé de nombreuses couches. Parmi ces couches, vous avez la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’organe et qui touche directement les aliments. Par ailleurs, cette maladie se présente lorsqu’il y a un trouble de fonctionnement des cellules. Cela peut causer des dommages au reste de l’organisme.

Le cancer de l’œsophage existe sous deux formes, vous avez les carcinomes épidermoïdes qui sont les plus courants et les adénocarcinomes. En ce qui concerne le premier type de cancer, il est souvent causé par le tabagisme et l’alcoolisme. Quant au second type qui est assez rare, il se loge dans la partie inférieure de l’œsophage.

Les manifestations du cancer de l’œsophage

De nombreux signes montrent la présence de la tumeur de l’œsophage. Cependant, lorsqu’elle est à une étape précoce, elle peut ne pas présenter de symptômes. Le premier signe apparaît lorsque le cancer de l’œsophage entraîne l’augmentation de la paroi de l’œsophage. Dans certains cas, cela peut survenir lorsqu’il y a un dysfonctionnement au niveau de l’œsophage. Ainsi, l’individu qui est atteint de cette maladie ressentira des sensations douloureuses lors de la déglutition. Autrement dit, en voulant avaler de la salive, il va ressentir des douleurs. C’est la première manifestation et la plus répandue de ce mal. Le sujet peut aussi souffrir de maux de gorge, de manque d’appétit ainsi que d’une perte de poids importante.

Les sensations douloureuses au niveau des poumons et du thorax ainsi qu’une voix rauque font partie des symptômes du cancer œsophage. En plus de cela, il y a la présence de la toux, du mal de cœur et de vomissements. La fatigue et le retour des aliments consommés dans la bouche ne sont pas également à négliger. Cependant, il y a des cas où ces différents symptômes ne sont pas à l’origine de cette maladie. Il est donc conseillé de faire appel à votre médecin en cas de l’apparition de l’un de ses signes.

Les facteurs du cancer de l’œsophage

La majorité des médecins ignorent jusqu’à ce jour, les facteurs à risque du cancer œsophage. Toutefois, certaines causes ont été identifiées et représentent des facteurs susceptibles de multiplier le risque de ce cancer.

Cependant, vous pouvez trouver des personnes qui présentent ces facteurs, mais ne développent jamais le cancer de l’œsophage. Tandis que d’autres qui ne présentent aucun de ces facteurs développent quand même la maladie.

Parmi les facteurs des carcinomes épidermoïdes, vous avez :

L’alcoolisme 

Les individus qui consomment une importante quantité d’alcool ont une forte probabilité de développer un carcinome épidermoïde. De plus, la consommation de l’alcool associé à la cigarette constitue un facteur pour l’accroissement de ce type de cancer.

Le tabagisme

La cigarette est également une cause de développement du carcinome épidermoïde. En effet, plus vous fumez plus vous serez confrontée à cette maladie. L’idéal est de vite consulter un médecin afin de prendre les mesures nécessaires.

La consommation du maté

Le maté est une variété de houx d’Amérique du Sud, dont les feuilles sont torréfiées, pulvérisées et infusées dans de l’eau chaude.  La boisson issue de cette feuille représente un facteur pour le développement du carcinome épidermoïde. De plus, une forte consommation du maté est également nocive pour la santé. Il est donc recommandé de ne pas consommer plus d’un litre de cette boisson quotidiennement. Cela vous permet d’être à l’abri de ces affections.

La faible consommation de légumes frais

D’après plusieurs études, les personnes qui consomment moins les fruits et légumes frais sont les plus exposées à ce type de cancer. En effet, le risque est plus élevé chez ces types d’individus, car ils sont dépourvus de vitamines, de minéraux ainsi que de fibres. Ces substances nutritives permettent de combattre certaines maladies comme le carcinome épidermoïde.

La consommation de chique de bétel

La chique de bétel est une substance à mâcher à base de feuilles et du poivrier, du tabac et de noix d’arec. En effet, cette substance à un effet excitant et contribue à une augmentation des facteurs du cancer œsophage.

En plus de tout cela, vous avez l’achalasie quiest une maladie qui se manifeste par l’absence du relâchement du muscle qui ferme l’œsophage. Cela provoquera l’accumulation des nourritures consommées dans l’œsophage ainsi que la dilatation de la partie inférieure de cet organe. Tout ceci représente une cause pour le développement de carcinome épidermoïde. De plus, il y a également des maladies comme la kératodermie palmoplantaire et le syndrome de Plummer-Vinson qui constituent un facteur pour le carcinome épidermoïde.

Parmi les facteurs qui sont à la base de l’adénocarcinome, vous avez entre autres :

L’œsophage de Barrett 

Lors de cette maladie, vous avez le remplacement des cellules muqueuses situées dans l’œsophage par les cellules qui sont localisées dans l’intestin grêle. Ce phénomène est appelé métaplasie et est causé par le reflux gastro-œsophagien caractérisé par la montée de l’acide gastrique dans l’œsophage. Pour conséquence, vous avez la destruction de l’œsophage. Les individus souffrant de ce type de maladie ont souvent des brûlures au niveau de l’estomac.

En outre, le surpoids est également un facteur pour l’adénocarcinome. Cela s’explique par l’accumulation des graisses dans l’abdomen au lieu de s’accumuler dans les cuisses ou hanches.

Il est important de savoir que les individus souffrant de l’œsophage de Barrett sont moins exposés au cancer œsophage. Par ailleurs, ils doivent prendre pour habitude de consulter un spécialiste de gastroentérologie afin de passer tous les examens possibles. Cela leur permet de vérifier la présence du cancer œsophage. Pour finir, la consommation de l’alcool et du tabac fait partie des facteurs à risques de l’adénocarcinome. Mais les impacts de ces deux substances sont moins importants lors de ce type de cancer.

D’autres facteurs constituent une cause pour le cancer de l’œsophage. Il s’agit de la consommation élevée des produits laitiers, de viande rouge ainsi que de boissons très chaudes et la prise régulière des produits antiinflammatoires.

Les traitements du cancer de l’œsophage

Le traitement de la tumeur d’œsophage implique l’intervention de nombreux spécialistes de santé. En effet, cette prise en charge consiste à intervenir directement sur le cancer lors d’une opération chirurgicale ou de la radiothérapie. Par contre, dans le cas d’une chimiothérapie, les médecins vont intervenir sur les cellules cancéreuses en injectant des substances chimiques au patient. Par ailleurs, le choix du traitement est en fonction du type de cancer et des risques auxquels s’expose le patient. Pour ce faire, il est conseillé de consulter le spécialiste en oncologie afin de prendre connaissance des avantages et inconvénients de chaque traitement.

Il est important de savoir que la meilleure manière de traiter une tumeur de l’œsophage est de subir une intervention chirurgicale. Mais, le patient est exposé à de nombreux risques et tous les patients ne sont pas aptes à cette intervention.

Le traitement des adénocarcinomes

Ce type de tumeur de l’œsophage peut être pris en charge par une intervention chirurgicale qui consiste à enlever la partie de l’œsophage touchée. De plus, le médecin peut faire recours à une chimiothérapie ou radiothérapie avant et après l’opération chirurgicale. Cela permet de réduire la taille du cancer et de supprimer toutes les cellules cancéreuses qui n’ont pas été enlevées lors de l’opération.

Par ailleurs, la chirurgie est le traitement idéal pour ce cancer, mais elle n’est possible que si l’état du patient le tolère. En effet, il existe de nombreuses techniques pour enlever la tumeur et cela dépend de l’emplacement, de l’étendue du cancer et du savoir-faire du chirurgien. De plus, lors de cette opération chirurgicale, le chirurgien enlèvera tous les ganglions lymphatiques qui sont proches de l’œsophage. La partie enlevée sera examinée par le spécialiste d’anatomopathologie afin de vérifier si elle regorge des cellules cancéreuses. De plus, cela permet de définir le niveau du cancer et dans la majorité des cas, une partie de l’estomac est également retirée.

En outre, le médecin enlève une grande partie de l’œsophage afin d’être sûr que la tumeur est retirée tout en pratiquant deux à trois incisions au patient. Après cela, il remonte et relie l’estomac à la partie supérieure de l’œsophage. De plus, il est également possible de remplacer l’œsophage par une portion de l’estomac. Vous devez savoir que le type de chirurgie à subir tient compte de la compétence du chirurgien, car c’est une intervention qui comporte de nombreux risques. Ainsi, il est conseillé de consulter les meilleurs médecins en oncologie.

La chimiothérapie et la radiothérapie administrées au patient avant et après l’intervention chirurgicale présentent également de nombreux avantages ainsi que des risques. En effet, la chimiothérapie est un traitement par des substances chimiques. Autrement dit, ce type de traitement consiste à injecter des substances permettant de combattre les cellules cancéreuses. Lorsque la chimiothérapie est administrée en amont de l’opération, son objectif est de réduire la taille de la tumeur et de freiner son développement. De plus, c’est le traitement adapté pour un individu qui souffre de l’adénocarcinome. Cependant, les produits utilisés lors de ce traitement présentent des effets secondaires comme le vomissement ainsi que les maux de tête.

La radiothérapie est l’application thérapeutique aux rayons X autrement dit c’est l’utilisation des rayons X dirigés vers la tumeur afin d’éliminer les cellules cancéreuses. Ce traitement peut être combiné à la chimiothérapie ainsi vous avez la chimioradiothérapie. La combinaison de ces deux traitements permet de donner une longue durée de vie au patient. Cependant, les risques sont énormes, car la cimioradiothérapie le rend faible, ce qui peut être à la base de plusieurs complications lors de l’opération chirurgicale. Il est alors recommandé de demander l’avis de votre spécialiste en oncologie pour savoir le traitement adapté à votre cancer œsophage. La chimiothérapie présente également de nombreux effets secondaires, mais dans ce cas, il y a un moyen de vous soulager.

Dans le cas où le patient ne peut pas subir une opération chirurgicale, la combinaison de la chimiothérapie et de la radiothérapie est l’idéal. En effet, elle combat le cancer et permet de soulager les symptômes.  

Le traitement des carcinomes épidermoïdes

Le patient souffrant des carcinomes épidermoïdes peut être pris en charge par une opération chirurgicale. En effet, ce traitement consiste à retirer la portion de l’œsophage qui regorge de tumeur. Cependant, si la tumeur pénètre les structures voisines de cet organe, il vaut mieux opter pour un traitement à base de chimiothérapie ou de radiothérapie. Ainsi, vous évitez de subir l’opération chirurgicale et vous êtes à l’abri de ses risques. Il est important de savoir que vous devez suivre un traitement de chimiothérapie et de radiothérapie. Cela permet au médecin de retirer le reste des cellules cancéreuses contenues dans votre organisme.

Il existe de nombreux moyens pour retirer la tumeur de votre organisme. Le choix de la technique adaptée dépend de l’état du patient et des compétences du chirurgien. En effet, vous avez la résection endoscopique qui est une opération chirurgicale visant à enlever une partie de l’œsophage par endoscopie. Le spécialiste introduit dans la gorge du patient un appareil constitué d’un tube optique pourvu d’un système d’éclairage. Ce type d’opération doit s’effectuer dans les centres où sont uniquement présents les spécialistes en gastroentérologie. L’avantage de cette opération est qu’elle évite le retrait de l’œsophage.

Si la tumeur se loge dans la partie médiane de l’œsophage, alors il faut passer à l’ablation de cet organe. Pour ce faire, le médecin pratique une injection sur l’abdomen et une autre sur la poitrine. Cela contribue au bon déroulement de l’opération chirurgicale. Dans le cas où la tumeur se localise dans une structure non loin de l’estomac, il faut alors retirer une partie de cet organe.

Comme pour les adénocarcinomes, la pratique de la chimiothérapie associée à la radiothérapie est également très adaptée pour combattre les carcinomes épidermoïdes.

Article précédent
Article suivant
Kyste sacro-coccygien : Causes, symptômes, traitements

Vous aimerez aussi :

Related Articles