Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Cancer du pancréas : symptômes, diagnostic et moyens de prévention

Le cancer du pancréas est souvent appelé la maladie silencieuse ou le tueur silencieux, à cause de ses symptômes qui sont difficilement perceptibles, surtout à ses premiers stades. Ces symptômes demeurent inaperçus jusqu’à ce que le cancer soit avancé et difficile à traiter.  En d’autres mots, quand les symptômes deviennent perceptibles, c’est que le cancer s’est déjà propagé à l’extérieur du pancréas.

En fonction du niveau d’évolution du cancer du pancréas, plusieurs traitements peuvent être proposés. Adopter une mode de vie saine pourrait cependant aider à prévenir ce cancer. Quels sont donc les causes et traitements de la maladie silencieuse ?

Définition du cancer du pancréas

Cancer du pancréas – © Crédit : informationhospitaliere.com
Cancer du pancréas – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le pancréas est une petite glande qui a la forme d’un bâton de hockey, avec une tête large, un corps effilé et une queue pointue et étroite.  Il est situé juste derrière l’estomac. Chez les adultes, il mesure environ 15 centimètres (6 pouces) de long et moins de 5 centimètres (2 pouces) de large.

La tête du pancréas se situe sur le côté droit de l’abdomen. Le corps du pancréas est situé derrière l’estomac, et sa queue sur le côté gauche de l’abdomen près de la rate.

Le pancréas joue essentiellement deux rôles dans l’organisme : réguler les niveaux de sucre dans le sang et aider à la digestion des aliments.

On parle du cancer du pancréas, lorsque les cellules exocrines du pancréas commencent à se multiplier de façon incontrôlable. Une masse de tissu peut en résulter. Généralement, une telle masse est bénigne, c’est-à-dire non cancéreuse. Dans le cas du cancer du pancréas, cette masse devient maligne (cancéreuse).

Les différents types de cancer du pancréas

Deux types de tumeurs se développent généralement dans le pancréas : les tumeurs exocrines ou les tumeurs neuroendocrines.

Plus de 93% des formes de tumeurs pancréatiques sont exocrines. Le type le plus courant des tumeurs exocrines est appelé adénocarcinome. Il prend forme dans les canaux du pancréas.

Le reste des tumeurs pancréatiques, environ 7%, sont des tumeurs neuroendocrines. Ces dernières produisent par exemple, un excès d’hormones. Leurs noms varient en fonction du type d’hormone que la cellule affectée produit. L’insulinome par exemple, est une tumeur apparaissant dans une cellule qui secrète de l’insuline.

Les symptômes du cancer du pancréas

Il existe un nombre important de symptômes liés au cancer du pancréas, bien que plusieurs d’entre eux soient le résultat d’autres maladies moins graves.

Douleurs abdominales croissantes

Le pancréas est situé dans l’abdomen, juste derrière l’estomac. Un des symptômes du cancer du pancréas est le fait d’éprouver une atroce douleur dans l’estomac, en raison de la pression du pancréas sur l’organe. Une telle douleur se produit dans environ 70% des cas du cancer du pancréas. Au début, les douleurs peuvent être moindre. Ce qui laisse croire à un inconfort. Mais avec le temps, elles peuvent devenir répétitives et persistantes, signalant ainsi que quelque chose ne va pas.

Maux de dos

Les douleurs abdominales ne sont pas les seuls symptômes du cancer du pancréas. Lorsque le cancer commence à se propager vers les nerfs qui entourent le pancréas, les maux de dos peuvent être plus fréquents.

Mais, il faut avouer que les maux de dos peuvent se produire en réponse à d’autres conditions. C’est d’ailleurs pour cela que, vous devez prendre rendez-vous pour une consultation, si les maux de dos deviennent persistants.  

Perte de poids sans raison 

Plusieurs raisons peuvent être à la base de la perte de poids chez un patient qui souffre du cancer du pancréas. En effet, lorsque le cancer du pancréas évolue, il consomme l’énergie du corps. Ce qui fait perdre naturellement du poids, car vous vous sentirez plus faible.

Lorsque la tumeur exerce une pression sur l’estomac, vous pouvez avoir l’impression d’être rassasié. L’autre raison est qu’en cas de dysfonctionnement, le pancréas n’arrive plus à produire assez de sucs digestifs indispensables au corps, pour traiter les nutriments en premier lieu.

Faiblesse

Si vous commencez à vous sentir tout à coup très faible, alors il se peut que votre corps soit en train de vous transmettre un message. Un des symptômes courants du cancer du pancréas est une faiblesse extrême des membres du corps. Néanmoins, cela ne se produit pas seulement avec ce type de cancer.

Les patients qui souffrent d’autres formes de cancer ressentent aussi de fortes faiblesses. La raison d’une telle fatigue est aussi simple. En effet, le cancer commence à voler les nutriments essentiels qui permettent au corps de mieux se développer.

Fatigue inexpliquée 

Comme la sensation de faiblesse, le cancer du pancréas et tous les autres types de cancer d’ailleurs peuvent vous faire avoir une fatigue intense. S’il n’y a pas d’autres conditions susceptibles d’être à la base de votre fatigue, et que cette dernière devient récurrente, alors vous devez envisager de vous faire diagnostiquer. Ce sentiment d’épuisement physique peut avoir un important impact sur vos activités quotidiennes.

Dépression soudaine

Beaucoup de personnes ignorent que le cancer du pancréas peut être à l’origine de la dépression. Au fur et à mesure que cette maladie silencieuse évolue, les patients atteints sont exposés à la dépression.

Une étude réalisée en 2018 a confirmé ce constat, affirmant qu’il existe une relation entre le cancer du pancréas, la dépression et l’anxiété chez les personnes qui n’avaient jamais vécu de telles conditions.

Problèmes gastro-intestinaux

Lorsque vous commencez à avoir, lors de vos toilettes, des selles huileuses, liquides, claires et nauséabondes, alors il s’agit peut-être d’un cancer du pancréas. En effet, ce problème relatif aux selles survient dès que le canal biliaire est bloqué. Cela empêche la bilirubine de se retrouver dans les selles. Ce qui rend difficile la bonne digestion des graisses par l’organisme.

Jaunissement des yeux et de la peau

Si vous remarquez que vos yeux et votre peau commencent à jaunir, n’ignorez pas ces signes. La jaunisse peut être causée par des conditions comme l’hépatite et la maladie du foie. Néanmoins, elle peut bien aller de pair avec le cancer du pancréas. Une tumeur plutôt petite à l’extrémité du pancréas peut entraîner la jaunisse.

Urine foncée

La majorité des personnes pensent que la jaunisse n’affecte que la peau et les yeux. Ce n’est pas toujours le cas malheureusement.

En effet, l’accumulation de bilirubine dans l’organisme peut se manifester par une urine foncée. Selon des études réalisées, c’est parfois le premier signe de la jaunisse avant que vous ne constatiez de changement dans la peau ou dans les yeux.

 Soudaine diabète

Une apparition soudaine de diabète de type 2 chez les personnes qui ont 50 ans ou plus, peut être un symptôme précoce du cancer du pancréas. Cela devrait principalement inquiéter les personnes qui ont un faible indice de masse corporelle, qui n’ont pas d’antécédents familiaux de diabète ou qui subissent une perte de poids drastique.

Le développement soudain du diabète à un âge un peu plus avancé n’est pas à ignorer. Mais comment cela peut arriver ?

En effet, en détruisant les cellules productrices de l’insuline, le cancer du pancréas peut faire augmenter le taux de sucre dans le sang, d’où le risque du diabète.

Caillots sanguins

L’un des premiers signes du cancer du pancréas peut être la thrombose veineuse profonde, qui est la résultante de la formation d’un caillot de sang dans une grosse veine (dans les bras, les jambes, l’abdomen etc.). Elle se manifeste généralement par une rougeur, une douleur et un gonflement du membre affecté par le caillot de sang.

Parce que le caillot sanguin peut se faire un chemin et aller vers les poumons, c’est alors une condition à vérifier immédiatement. Ceci, en raison du fait qu’elle peut rendre la respiration difficile.

Nausées ou vomissements

Le tueur silencieux peut engendrer des vomissements ou des nausées. Cela se produit fréquemment, lorsque le cancer exerce une forte pression sur l’estomac. Ce qui ne facilite pas le passage de la nourriture. Cela peut également vous donner la nausée, au point de vous faire vomir. 

Démangeaisons de la peau

Avoir des démangeaisons de la peau peut être la résultante de plusieurs affections, dont le cancer du pancréas. Les démangeaisons se produisent lorsque la bilirubine commence à s’accumuler dans la peau.

Les causes du cancer du pancréas

Il n’existe pas de causes précises pouvant déclencher le cancer du pancréas, mais des facteurs de risque. Ces facteurs susceptibles d’augmenter votre risque d’exposition au cancer du pancréas sont :

  • Obésité ;
  • Tabagisme ;
  • Diabète ;
  • Consommation excessive d’alcool ;
  • Antécédents médicaux de cancer du pancréas ;
  • Pancréatique (inflammation chronique du pancréas) ;
  • La vieillesse (les personnes âgées sont plus exposées au cancer du pancréas).

Une récente étude a montré qu’un fumeur, souffrant du diabète et ayant une mauvaise alimentation, courait un risque plus accru du cancer du pancréas. Un risque au-delà de celui auquel pourrait exposer l’un de ces seuls facteurs.

Complications du cancer du pancréas

Le cancer du pancréas peut engendrer plusieurs complications. Les raisons de telles complications sont : la pression sur les structures voisines, le métabolisme du cancer lui-même, le manque de substances produites par les cellules pancréatiques normales, la propagation de la tumeur vers d’autres parties du corps. Les potentielles complications du cancer du pancréas comprennent :

Insuffisance pancréatique

Généralement, le cancer du pancréas survient dans les cellules exocrines. Ces cellules ont pour rôle la production des enzymes pancréatiques. Le pancréas produit environ sept à huit tasses de ces enzymes dites pancréatiques par jour. Elles ont pour fonction de neutraliser l’acide gastrique, mais aident aussi à la dégradation des protéines, graisses et glucides.

Lorsque la maladie silencieuse prend le contrôle de ces cellules, on assiste par ricochet à un manque d’enzyme. Ce manque d’enzyme entraînera à son tour, une malabsorption des crampes abdominales et une malnutrition, même si le sujet a une alimentation normale. L’insuffisance pancréatique est présente chez 80 à 90 % des sujets qui souffrent du cancer du pancréas.

Cachexie cancéreuse

C’est un syndrome qui crée une fonte musculaire, une perte de poids et une perte d’appétit. On pense que la cachexie cancéreuse est présente chez 80% des personnes atteintes du cancer du pancréas. Elle cause malheureusement le décès, chez environ 20% des personnes atteintes du cancer du pancréas.

Obstruction de l’estomac et de l’intestin grêle

Au fur et à mesure que la tumeur évolue, une obstruction peut se produire dans la sortie gastrique (zone où le contenu de l’estomac passe dans l’intestin grêle) ou dans le duodénum (la première partie de l’intestin grêle). Dans ce cas, une chirurgie peut être faite afin de contourner l’obstruction. 

Obstruction des voies biliaires

L’obstruction des voies biliaires est une complication assez fréquente dans le cas du cancer du pancréas, au moment du diagnostic. Même si une chirurgie n’est pas possible, un stent pourra être placé par endoscopie.

Douleur

Les douleurs liées au cancer du pancréas peuvent être assez graves et persistantes. Heureusement, il existe une liste d’options permettant de contrôler les douleurs liées aux différents types de cancer. C’est le cas des analgésiques ou de la radiothérapie à l’abdomen. Néanmoins, afin de recevoir des soins sûrs, efficaces et adéquats, il est conseillé de consulter un spécialiste des soins palliatifs ou des douleurs.

Diagnostic du cancer du pancréas

Il existe plusieurs tests permettant de diagnostiquer le cancer du pancréas. Les tests que le médecin proposera dépendront des symptômes, du type et du stade du cancer. Ces tests comprennent :

  • Tests sanguins : ils permettent de vérifier l’état de santé général ainsi que le fonctionnement des reins et du foie ;
  • Tomodensitométrie : c’est un scanner qui utilise des rayons X pour prendre des photos de l’intérieur du corps ;
  • Ultrason : c’est une échographie qui utilise des ondes sonores. L’ultrason peut permettre de montrer le pancréas et la région environnante, afin de détecter une éventuelle tumeur ;
  • IRM : L’imagerie par résonnance magnétique se sert des ondes magnétiques, pour créer une image détaillée du pancréas et des organes environnants ;
  • Tests d’échantillonnage tissulaire : Ils comprennent la biopsie, la laparoscopie et l’endoscopie ;
  • TEP : la tomographie par émission de positons permet de détecter toutes les tumeurs présentes, grâce à l’injection d’une petite quantité de substance radioactive.

Traitement du cancer du pancréas

Généralement, les traitements proposés pour le cancer du pancréas comprennent :

  • La chirurgie ;
  • La chimiothérapie ;
  • Le traitement endoscopique ;
  • La radiothérapie.

Une combinaison de ces traitements est aussi possible.

Si la maladie est précoce, la chirurgie peut être envisagée. L’opération consiste à enlever une partie du pancréas, la première partie de l’intestin grêle, une partie de l’estomac et de la vésicule biliaire et enfin une partie du canal biliaire.

Si le cancer du pancréas est déjà avancé, alors la chirurgie ne pourra pas être possible. Dans ce cas, le traitement consistera à soulager les symptômes tels que les problèmes digestifs et la douleur.

Dans certains cas, votre médecin peut vous parler de soins palliatifs. Ces soins visent à améliorer la qualité de vie du patient, tout en soulageant les symptômes du cancer. Cependant les soins palliatifs ne visent pas à guérir le cancer du pancréas, mais visent à ralentir sa propagation. Ce traitement peut comprendre la chimiothérapie, la radiothérapie ou d’autres traitements médicamenteux.

Selon le traitement à appliquer, l’équipe de traitement du cancer du pancréas peut être constituée de plusieurs professionnels de santé à savoir :

  • Médecin généraliste ;
  • Chirurgien pancréatique ;
  • Gastro-entérologue ;
  • Radio-oncologue ;
  • Endocrinologue ;
  • Oncologue médical ;
  • Infirmiers cancérologie.

Comment prévenir le cancer du pancréas ?

Vous pouvez réduire votre risque d’exposition au cancer du pancréas en suivant ces recommandations :

Maintenir un poids santé : Si vous avez déjà un poids santé, alors travaillez à le maintenir. Mais si vous êtes en condition de surpoids, visez plutôt une perte de poids lente et régulière de 0,5 à 1 kilogramme (1 à 2 livres) par semaine. Associez l’exercice quotidien avec un régime alimentaire riche en légumes et fruits, pour perdre efficacement du poids.

Arrêter de fumer : Fumer n’a jamais été une bonne chose pour la santé. Si vous avez l’habitude de fumer, alors vous devez envisager de laisser la cigarette (électronique ou tabac). N’hésitez pas à en parler à votre médecin, qui vous proposera des stratégies permettant d’arrêter de fumer. Si vous n’êtes pas un fumeur, alors ne pensez jamais le devenir.

Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du pancréas, essayez de prendre rendez-vous avec un conseiller en génétique. Il pourra vous examiner, et déterminer si vous pourrez bénéficier d’un test génétique. Ce qui vous permettra de comprendre votre risque de cancer du pancréas ou même éventuellement d’autres cancers.

Quand ils sont découverts, bon nombre de cancers y compris le cancer du pancréas, sont déjà trop avancés pour être enlevés grâce à la chirurgie. Néanmoins, il existe aujourd’hui plusieurs options de traitement. Un diagnostic précoce du cancer du pancréas, permet à la personne touchée et à son médecin de prévenir au mieux certaines complications. Plus on prévient les éventuelles complications, plus le patient pourra avoir une bonne qualité de vie, même en présence du cancer. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles