Cancer : voici quelques plantes à utiliser pour s’en débarrasser

Les maladies cancéreuses font partie des causes majeures de mortalité dans le monde. Plusieurs facteurs favorisent leur apparition, mais l’homme y a une place de choix. Compte tenu du taux élevé de décès enregistrés et des différents traitements difficiles, les médecins encouragent un diagnostic précoce. Aujourd’hui, en plus des traitements conventionnels, il existe une multitude de plantes pour soigner la maladie.

Le cancer : Définition 

Le cancer désigne un groupe de maladies qui attaquent plusieurs parties du corps humain. Il peut s’en prendre aux poumons, au cerveau, aux seins, au col de l’utérus, au foie, à la gorge et bien ailleurs. À noter que certains cancers peuvent migrer pour attaquer d’autres parties du corps rendant difficile la guérison. On parle alors de métastases, une cause principale des décès enregistrés chez les malades du cancer.

En plus de la consommation sévère du tabac et de l’alcool  qui crée un terrain favorable au cancer, certains facteurs peuvent en être à l’origine. Entre autres, on a : une alimentation non soignée, une vie sédentaire et la pollution de l’environnement. Parfois, les maladies cancéreuses sont le résultat de certaines infections chroniques.

Quelques plantes à utiliser pour se débarrasser du cancer

Les plantes contiennent les nutriments capables d’agir à titre préventif et curatif sur le cancer. Ces dernières se présentent comme suit.

La spiruline

La spiruline est une plante dont les bienfaits sont immenses. Utilisée depuis l’Antiquité, elle constitue aujourd’hui encore l’élément de base dans le traitement de nombreuses maladies, dont le cancer. Elle est utilisée dans la fabrication de nombreux médicaments, des crèmes et autres.

Le gingko biloba

Le Ginkgo  biloba est un arbre qu’on trouve en Asie, mais devenu rare  avec la dégradation de l’environnement et la destruction e la couche d’ozone. Selon de nombreuses études, ses principes actifs diminuent le caractère agressif de certains cancers.

Le varech

Le varech pousse souvent au bord de l’eau et contient les nutriments nécessaires pour le maintien en forme de l’organisme. Son fort pouvoir antioxydant a la capacité  de lutter contre les cancers.

L’aloe vera

En raison de ses constituants assez denses, l’aloe vera soigne de nombreuses maladies. Le cancer n’y échappe pas. En effet, cette plante est sollicitée pour ses actions sur le traitement des cellules cancéreuses. Elle intervient également pour redonner un nouveau souffle aux malades du cancer, en redonnant vie aux organes touchés par la maladie et par les divers traitements.

L’ail

En cuisine comme en phytothérapie, l’ail  est recherché en raison de ses bienfaits. Son importance dans le traitement de plusieurs maladies dont le cancer n’est plus à démontrer. L’un de ses constituants a le pouvoir de bloquer la multiplication des cellules cancéreuses, notamment celles du côlon.

Le chanvre

Le chanvre fait partie de ces plantes prohibées, mais qui sont utiles à des fins thérapeutiques. Il renferme de nombreux éléments dont les omégas-3 et 6. Il serait utilisé dans le cadre de la destruction des cellules. Le cannabis  est connu pour son efficacité dans le soulagement des douleurs de certaines pathologies.

L’armoise

Très en vogue dans la médecine chinoise, l’armoise est une plante qui a fait son entrée dans la phytothérapie occidentale. Elle reste incontournable dans le traitement du paludisme. In vitro, elle a prouvé son efficacité dans le traitement de la leucémie, du cancer du sein et du cancer du côlon.

Le ginseng

Le ginseng est une plante dont les propriétés anticancéreuses aident dans la réduction des effets secondaires des différents traitements. Il apaise, détend, soulage et permet aux malades de retrouver rapidement le sommeil.

Par ailleurs, l’utilisation des plantes dans le traitement des différents cancers doit se faire selon une certaine discipline. Cela met le sujet à l’abri des conséquences fâcheuses qui pourraient en résulter. Pour cette raison, il est recommandé aux malades et à leurs proches de prendre l’avis du médecin avant de recourir à la phytothérapie.

Zoom sur les traitements classiques du cancer

Qu’il soit du poumon, des reins, des seins, du cerveau, de la peau, le cancer reste une épreuve pour le malade et ses proches. Si dans ses symptômes la maladie est insupportable, le traitement l’est davantage. Voici justement quelques traitements classiques du mal.

La chirurgie

La chirurgie est une intervention dont le but est d’extraire la tumeur. Pour qu’elle ait plus de chances de réussir, les médecins sensibilisent pour un dépistage précoce. Cela favorise les interventions moins invasives sur de petites tumeurs, ce qui permet de réduire le traumatisme. Mais, lorsque le diagnostic est tardif, ce genre d’opération est risqué.

La radiothérapie

La radiothérapie est une sorte de traitement ayant pour mission de détruire les cellules cancéreuses. On distingue la radiothérapie externe et interne. Généralement, les cancérologues ont recours à la radiothérapie pour réduire les symptômes locaux associés à la tumeur.

La chimiothérapie

La chimiothérapie est un mode de traitement qui permet au malade souffrant d’une forme de cancer de recevoir des médicaments par voie intraveineuse. Bien que courant, elle est crainte par les malades et leurs proches en raison des effets secondaires qu’elle entraine. Il s’agit de la chute des cheveux, des nausées, des vomissements et de la baisse du nombre de cellules sanguines.

Les thérapies ciblées

Intervenant dans le traitement de plus d’une vingtaine de maladies cancéreuses, les thérapies ciblées ont pour rôle de bloquer la prolifération des cellules cancéreuses. Le but est de donner au malade, une chance de guérison.

L’hormonothérapie

Le médecin décide de traiter le malade par hormonothérapie  lorsque la croissance du cancer dépend de l’action d’hormones sexuelles. Le cas échéant, il faut une analyse moléculaire chez le patient pour détecter la présence de récepteurs aux hormones sur les cellules tumorales.

L’immunothérapie

L’immunothérapie  travaille au renforcement des défenses immunitaires des patients afin de les rendre forts face aux attaques du cancer. Ce genre de traitement s’applique particulièrement chez les personnes qui souffrent du cancer de la peau.

La greffe

En réalisant une greffe, le chirurgien remplace la moelle osseuse du malade. Ce procédé est utile  dans le traitement de la leucémie et des lymphomes. Il permet la reconstitution des cellules détruites par la tumeur cancéreuse et son but est de consolider le système immunitaire du malade.

Les soins de support

Les soins de support viennent en complément aux différents traitements ayant pour but de soigner la maladie. Ils réduisent des effets secondaires issus des traitements et la douleur associée à la maladie. Dans certains pays, notons qu’il existe dans des établissements sanitaires, des équipes spécialement formées pour administrer les soins de support. Par ailleurs, en dehors de ces différents traitements connus de tous, il existe une médecine alternative connue sous le nom de phytothérapie.

Quid de la phytothérapie ?

La phytothérapie  est une médecine alternative qui se sert des molécules dont sont pourvues les plantes. Son but est d’apporter une réponse souple au traitement de la maladie. Toutefois, les traitements phytothérapiques demandent une discipline dans les soins et ceci, sur une longue période. Même si tout le monde n’adhère pas à cette forme de médecine par les plantes, elle a prouvé son efficacité dans bien de cas.

En effet, la médecine alternative peut augmenter les chances d’une rémission. Elle aide à réduire les effets secondaires des divers traitements. En plus de fortifier le système immunitaire, elle renforce l’organisme tout au long d’une rémission. De nombreux patients à travers le monde en ont bénéficié et ont prouvé de son efficacité.

Même si pour certains, cette forme de traitement est un saut dans l’inconnu, il faut reconnaître qu’elle impacte la qualité de vie des personnes malades. Cependant, tout n’est pas rose. Les plantes médicinales peuvent produire l’effet contraire en raison de la toxicité de certaines d’entre elles. Pour ce faire, seuls les chimiothérapeutes sont désignés pour évaluer la nécessité d’y avoir recours.

La spiruline, l’ail, le chanvre, le ginseng, l’aloe vera et le varech, sont des plantes très utiles lors du traitement du cancer, quelque soit sa forme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles