Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

Carcinomes visage : mal bénin ou début de cancer ?

La peau étant le plus grand organe du corps humain, elle est exposée à de nombreux risques et affections. Si ces dernières sont généralement inoffensives, il existe des maladies de la peau qui peuvent s’avérer être dangereuses pour l’organisme dans son ensemble. Les carcinomes font malheureusement partie de cette catégorie d’affections dangereuses. En effet, elles représentent 90 % des cancers de la peau et sont les cancers les plus répandus chez l’adulte autre que le mélanome. Cet article vous donnera plus de détails sur cette maladie qui touchent surtout les personnes de plus de 50 ans principalement celles de sexe masculin.

Qu’est-ce qu’un carcinome ?

Le terme carcinome est utilisé pour désigner les tumeurs malignes qui se développent à partir des cellules de l’épiderme. Ce dernier étant la couche la plus superficielle de la peau, il est très sensible au danger. Ainsi, l’apparition de ce cancer de la peau est souvent favorisée par une exposition solaire trop longue et fréquente.

L’affection cible surtout les personnes à la peau claire, puisqu’elles subissent plus facilement des coups de soleil. Bien qu’il soit le type de cancer le plus fréquent chez l’adulte, le carcinome cutané est rarement mentionné, car il n’est généralement pas mortel. La plupart du temps, il n’engage pas le pronostic vital du patient.

Étant donné que le carcinome est un cancer de la peau, il peut s’attaquer à diverses régions de votre corps. Cependant, les zones les plus visées sont généralement le visage et le cou.

Quels sont les différents types de carcinomes existants ?

Selon la zone affectée, un carcinome peut être basocellulaire, spinocellulaire, mammaire ou hépatocellulaire. Les deux premiers sont les deux formes les plus courantes de cancers non-mélanomes. Ils apparaissent en général chez les personnes de plus de 50 ans.

Le carcinome basocellulaire

Il s’agit certainement du cancer cutané le plus répandu en termes de carcinome. C’est une forme de cancer de la peau qui s’attaque souvent au visage. Les carcinomes basocellulaires constituent à eux seuls environ 90 % des cas de cancers de la peau. Ils sont formés au sein de la couche la plus profonde de l’épiderme.

S’il est vrai qu’il existe une grande diversité de carcinomes basocellulaire, leur malignité reste plutôt modérée. En effet, ils n’entraînent quasiment jamais de métastases. Toutefois, lorsque le diagnostic est réalisé trop tardivement, le développement du cancer peut engendrer à un stade avancé de larges pertes de substance cutanée.

Ce constat se fait notamment au niveau des zones périorificielles telles que les yeux, le nez, et même la bouche.

Le carcinome épidermoïde ou spinocellulaire

Les carcinomes épidermoïdes sont moins fréquents que les premières. Cependant, ils représentent tout de même 9 % des cas de cancers cutanés et ont la forme d’une tumeur croûteuse en relief ou en creux. Ils sont considérés comme étant bien plus dangereux que les carcinomes basocellulaires.

En effet, les carcinomes spinocellulaires qui se développent à un stade avancé peuvent parfois provoquer des métastases, surtout au niveau des ganglions.

Le carcinome infiltrant

Le carcinome infiltrant est un cancer de la peau qui se manifeste lorsque des cellules cancéreuses ont infiltré le tissu qui entoure les canaux et les lobules. Ces cellules dangereuses peuvent se propager vers les ganglions ou vers d’autres parties du corps pour aggraver l’état de santé du patient. L’on parle de cancer infiltrant, car ils se développent sous l’épiderme comme un sous-marin.

Quelles sont les causes du carcinome visage ?

La plupart du temps, les carcinomes cutanés sont dus à une exposition chronique au soleil. L’utilisation d’une technique de bronzage artificiel en cabine multiplie considérablement les risques de contraction de la maladie. Le carcinome est un cancer qui peut aussi se développer à partir d’une kératose actinique.

Ce sont de petites taches rouges et squameuses engendrées sur la peau par des expositions fréquentes au soleil. Le tabac est un autre facteur qui favorise surtout le développement d’un carcinome spinocellulaire de la lèvre. Toutefois, il est difficile de dire s’il a un rôle dans l’apparition des autres types de carcinomes.

Les papillomavirus humains ou HPV sont également à l’origine de carcinomes spinocellulaires. Les risques d’infection sont très grands en particulier au niveau des muqueuses génitales et cutanées. Notez que chez certaines personnes, il est possible que le carcinome cutané du visage soit provoqué suite à des cicatrices de brûlure ou à des ulcères.

Quels sont les symptômes du carcinome visage ?

Soigner les carcinomes visage

La majorité des carcinomes basocellulaire se retrouvent sur des zones photo-exposées comme le visage et le cou. La minorité des cas restants affecte surtout le nez. Cependant, il est également possible de développer un carcinome sur les joues, le front ou le pourtour des yeux.

Au stade initial du cancer, le carcinome se manifeste le plus souvent par des perles translucides de couleur chair ou rosée à la surface de la peau. Une fois que vous constatez l’apparition d’une plaque rosée et lisse sur votre poitrine ou sur le dos, pensez à faire un diagnostic.

Pour ce qui est du carcinome épidermoïde, il prend habituellement naissance sur des surfaces de la peau qui sont très exposées au soleil. Il se manifeste généralement sur des lésions anciennes qui sont infiltrées, bourgeonnantes et ulcérées.

Comment traiter le carcinome visage ?

La majorité des traitements des cas de carcinomes cutanés sont basés sur une intervention chirurgicale connue sous le nom d’exérèse chirurgicale. C’est une intervention qui se fait en général sous anesthésie locale. Toutefois, l’hospitalisation n’est pas nécessaire dans la grande majorité des cas.

En dehors de la chirurgie, il existe aussi d’autres types de traitements qui sont plutôt réservés aux formes superficielles de carcinomes. La plupart du temps, les médecins prescrivent aux patients une crème à appliquer sur la lésion infectée, pendant un mois et demi.

Toutefois, pour détruire les cellules cancéreuses, les médecins peuvent également faire appel à la photothérapie dynamique. Une crème photo sensibilisante sera alors appliquée sur la lésion pour que la zone soit irradiée ensuite avec une source lumineuse.

En ce qui concerne les formes avancées et inopérables de carcinomes, des thérapies conçues spécifiquement pour chaque patient sous forme de comprimés peuvent être proposées. Ces formes sont considérées comme inopérables à cause de la taille de la lésion ou de l’état de santé du patient.

Vous aimerez aussi :

Related Articles