Global Statistics

All countries
689,069,203
Confirmed
Updated on May 23, 2023 6:43 pm
All countries
620,775,802
Recovered
Updated on May 23, 2023 6:43 pm
All countries
6,880,959
Deaths
Updated on May 23, 2023 6:43 pm

Carence en vitamine B9 : Causes, Symptômes et Diagnostic

La vitamine B9 est une forme de vitamine hydrosoluble qui assure de nombreuses fonctions pour l’organisme humain. Elle participe au renouvellement cellulaire, le préserve des affections cardiovasculaires et de toutes formes de malformation neurologique. La vitamine B9 est présente à foison dans de nombreux aliments. En dépit de cette présence, de nombreux individus souffrent d’une carence en cette vitamine qui résulte d’une insuffisance nutritionnelle et plusieurs autres facteurs.

Présentation de la carence en vitamine B9

On parle de carence en vitamine B9 chez un individu lorsque ce dernier présente un taux insuffisant ou faible de vitamine B9, dans l’organisme. En d’autres termes, elle correspond à une insuffisance d’apport alimentaire en vitamine B9. Cette carence vitaminique est imputable à divers facteurs.

Causes de la carence en vitamine B9

Souffrir d’un déficit en vitamine B9 peut faire logiquement suite à une faible consommation de cette vitamine. En effet, selon son âge, l’être humain doit consommer une certaine quantité de vitamine B9 par jour. Chez le nourrisson, elle est de 70 microgrammes par jour. Chez les adolescents de plus de 16 ans (tous sexes confondus), elle s’élève à 330 microgrammes par jour. Chez les enfants, elle varie entre 100 et 250 microgrammes, selon l’âge de ces derniers. Elle est de 300 microgrammes chez les adolescents ayant entre 13 ans et 15 ans.

Par ailleurs, les femmes allaitantes ou celles en état de grossesse doivent avoir une consommation journalière de 400 microgrammes de vitamine B9. Le non-respect de ces références nutritionnelles sur une longue période peut prédisposer au développement d’une carence en vitamine B9.

La consommation d’alcool, en importante quantité, peut également perturber l’absorption de la vitamine B9 et donc, participer à cette carence vitaminique. Aussi, une mauvaise absorption de la vitamine B9, due au stress continu, à la maladie de cœliaque (trouble de malabsorption) ou aux diarrhées persistantes peut être une source de carence en vitamine B9.

Enfin, certains médicaments tels que les anticonvulsivants (phénobarbital et phénytoïne par exemple) ou la sulfasalazine (dédiée au traitement de la rectocolite hémorragique) peuvent réduire le taux de vitamine B9 se trouvant dans l’organisme.

Prévalence de la carence en vitamine B9

Les besoins en vitamines s’accroissent au fur et à mesure que l’on prend de l’âge. Lorsque ces nutriments sont insuffisants dans le corps, une carence s’installe immédiatement. Parmi les couches de la population, les femmes enceintes et les personnes âgées constituent les principales victimes. Chez les seniors, on dénombre près de 20% de cas de carence en vitamine B9. Ceux-ci sont exposés à de nombreuses complications, notamment une gastrite atrophique ou une anémie pernicieuse.

Symptômes d’une carence en vitamine B9

Plusieurs signes cliniques peuvent survenir en cas de déficit en vitamine B9. Il s’agit concrètement de :

  • Fatigue ;
  • Troubles digestifs ;
  • Inefficacité du système immunitaire ;
  • Sensibilité des muqueuses des gencives ;
  • Défaut de cicatrisation au niveau de la peau.

Chez les femmes enceintes, cette carence peut se traduire par un accouchement prématuré, un faible développement du fœtus et un spina bifida (malformation congénitale caractérisée par un défaut de développement de la moelle osseuse du fœtus). En raison de l’importance de la vitamine B9 dans les connexions neuronales, son insuffisance peut déclencher des troubles de la mémoire. Aussi, un taux bas de vitamines B9 peut impacter le moral. Il est notamment associé à un risque accentué de dépression et de graves anomalies neurologiques chez le fœtus, en particulier.

La vitamine B9 intervient dans le processus de fabrication des hématies (encore appelées érythrocytes ou globules rouges). Tout comme la vitamine B12, elle est qualifiée de “vitamine antianémie”. À cet effet, souffrir d’un manque de vitamine B9 peut se traduire par une anémie mégaloblastique.

Diagnostic de la carence en vitamine B9

Pour établir le diagnostic de cette hypovitaminose, le médecin effectue un examen sanguin, en l’occurrence un dosage sanguin de vitamine B9. Chez la femme enceinte, il n’est pas réalisé de manière systématique. Le plus souvent, c’est suite à une anémie, un trouble digestif, neurologique ou un trouble de la mémoire que le diagnostic est effectué.

Pour la réalisation du dosage de la vitamine B9, le médecin effectue un prélèvement sanguin au niveau du pli du coude du patient. Généralement, on note la présence d’un anticoagulant dans le tube de prélèvement. La réalisation de ce test ne nécessite aucune préparation particulière. Lorsque les résultats montrent un taux sanguin de vitamine B9 inférieur à 5 microgrammes/litre dans le sérum et à 150 microgrammes/litre dans les globules rouges, alors une insuffisance en vitamine B9 peut être suspectée.

Par ailleurs, les résultats du dosage de vitamine B9 ne suffisent pas pour conclure le diagnostic de la carence en vitamine B9. En effet, après que le médecin a effectué son interprétation, il est en mesure de prescrire d’autres examens complémentaires. La plupart du temps, il s’agit de :

  • Un dosage de la vitamine B12 ;
  • Un test Shilling ;
  • Un dosage de fer ;
  • Un test d’incorporation de la thymidine tritiée ;
  • Un myélogramme.

En outre, on peut ajouter le test à l’histidine accompagné d’un dosage de l’acide formimino glutamique urinaire.

Traitement de la carence en vitamine B9

L’option recommandée pour venir à bout de cette carence est la supplémentation en vitamine B9. Elle passe par une consommation quotidienne d’aliments riches en vitamine B9. Œuf, noix, oseille, melon, amande, châtaigne, salade, fromage, épinard et noisette constituent les principales sources de vitamine B9. Certains aliments, comme la carotte, l’oignon, l’artichaut, la tomate, les dattes, la banane, le radis, la courgette, la betterave ou la lentille, renferment de la vitamine B9, mais en proportion moindre.

Chez les femmes enceintes, en raison des besoins énormes en vitamine B9 induits par la grossesse, les médecins préconisent la prise d’un supplément médicamenteux de 400 microgrammes de vitamine B9. Leur médecin traitant se charge de leur administrer le médicament essentiel. Toutefois, le traitement doit exclusivement avoir lieu lors des premiers mois de grossesse.

Il est vrai que pour rétablir le taux de vitamine B9 en déficit dans l’organisme, les médecins recommandent une supplémentation. Cependant, pour éviter le risque de surdosage, une dose limite de sécurité s’élevant à 1000 milligrammes par jour est fixée.

Vous aimerez aussi :

Related Articles