Global Statistics

All countries
232,243,912
Confirmed
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
207,121,812
Recovered
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
4,756,403
Deaths
Updated on September 25, 2021 11:48 pm

Carence en vitamine D : symptômes et alimentation à suivre

La vitamine D est une hormone qui joue un rôle essentiel au sein de l’organisme d’un être humain. Principalement produite sous l’effet du soleil, elle renforce la qualité du tissu osseux et musculaire du corps humain. Cependant, le soleil étant moins intense à certaines périodes de l’année, il est assez fréquent de voir des individus souffrir de carences en vitamine D. Il existe heureusement des stratégies très efficaces pour se remettre de ce mal et même pour l’éviter entièrement.

La Vitamine D : Définition et bienfaits

La vitamine D est un produit assez particulier dans sa catégorie. Souvent considérée comme la « vitamine du soleil », elle est produite essentiellement par les rayons solaires. En effet, cette vitamine est synthétisée sous l’action des rayons ultraviolets B du soleil lorsque ces derniers sont captés par la peau.

La Vitamine D facilite l’absorption du calcium et du phosphore au niveau du système digestif. Elle sert également à fixer le calcium sur les os. À travers ses différents effets, cette vitamine améliore considérablement l’état général de santé d’un individu. Elle agit non seulement sur les os, mais aussi sur les cellules, les muscles et le cœur.

En plus de booster le système immunitaire de l’organisme, la vitamine D aide à réduire l’état de fatigue chronique.

Les causes de la carence en vitamine D

La carence en vitamine D survient essentiellement lorsque le corps souffre d’un manque assez grave de vitamine D. Dès lors que cette vitamine est en déficit dans l’organisme, on parle de carence. La cause principale de ce mal-être est sans aucun doute une exposition insuffisante au soleil.

En effet, la vitamine D étant produite par le contact de la peau avec les rayons solaires, son insuffisance est la preuve que la victime s’expose rarement au soleil. C’est la raison pour laquelle la carence en vitamine D touche principalement les personnes qui ne passent pas beaucoup de temps à l’extérieur.

Cela vaut aussi bien pour les personnes âgées que pour celles qui vivent dans des établissements comme les centres de soins. C’est également pour cette raison que la carence en vitamine D survient plus fréquemment en hiver et dans certaines zones où l’exposition au soleil est rare comme les latitudes nordiques dans l’hémisphère nord et méridional dans l’hémisphère sud.

La carence en vitamine D est donc sans nul doute, un mal qui affecte généralement ceux qui s’exposent rarement au soleil et qui n’ont pas une nutrition riche en vitamine D.

Les différents symptômes d’une carence en vitamine D

Le manque de vitamine D dans l’organisme se manifeste à travers plusieurs éléments. Tout d’abord, les douleurs musculaires, l’asthénie et les douleurs osseuses sont les moyens les plus fréquents permettant de déterminer qu’une personne souffre de carence en vitamine D. Ce sont des douleurs qu’on peut observer chez les personnes de n’importe quel âge.

Chez les nourrissons plus particulièrement, les crampes musculaires sont souvent les premiers symptômes de rachitisme. Leur manifestation est provoquée par la présence d’un faible taux de calcium sanguin chez les personnes sévèrement carencées en vitamine D. Notez que lorsque des nourrissons souffrent de rachitisme, leur crâne entier peut devenir mou.

Ils ont très souvent des difficultés à s’asseoir et à marcher à quatre pattes, tandis que les espaces entre leurs os crâniens se ferment plus lentement. Pour ce qui est des enfants âgés de 1 à 4 ans, une carence en vitamine D altère leur croissance osseuse. Cela provoque alors une courbure anormale de la colonne vertébrale (la scoliose) et un varus ou un valgus des genoux.

Ces enfants ont alors tendance à avoir des difficultés à marcher. Ces symptômes s’appliquent également aux enfants plus âgés et aux adolescents. Leur marche est beaucoup plus douloureuse. Une carence sévère en vitamine D peut aplatir considérablement les os du bassin et diminuer le canal pelvien chez les adolescentes.

En ce qui concerne les adultes, la carence fragilise leurs os, en particulier ceux de la colonne vertébrale, du bassin et des jambes. Des douleurs assez intenses se manifestent au toucher sur les régions atteintes avec une possibilité de fractures.

Chez les personnes âgées au final, la carence en vitamine D peut provoquer des fractures osseuses assez fréquemment. Ces dernières peuvent résulter d’une légère commotion ou d’une chute mineure.

Le mode d’alimentation à suivre

En plus de s’exposer régulièrement au soleil, la consommation d’aliments riches en vitamine D peut aider à combattre les risques de carence. Il existe plusieurs aliments qui peuvent fournir une petite quantité de la vitamineD dont l’organisme a besoin pour rester en bonne santé. L’un des premiers éléments que vous pouvez ajouter à votre nouveau système de nutrition est l’huile de foie de morue.

En effet, avec ses 250 µg de vitamine D pour seulement 100 g (ou 10 cl), cette huile est la meilleure de toutes en la matière. Si toutefois, vous n’aimez pas son goût et son odeur particuliers, vous pouvez très bien l’ingérer sous forme de gélules. Notez qu’en général, l’ensemble des huiles de poisson ainsi que l’huile d’olive sont très riches en vitamine D.

À l’exception des huiles, vous pouvez également consommer du poisson pour améliorer votre taux de vitamine D. Au nombre des poissons les plus prisés, vous avez le hareng, les maquereaux et la sardine qui contiennent respectivement entre 12 et 13 µg de vitamine D pour 100 g. Ainsi, chacun de ces poissons représente une source très importante de vitamine.

Toujours en termes de protéines, les œufs constituent aussi une très bonne réserve de vitamine D. Contenant entre 11,4 µg/100 g dans le jaune et 5,4 µ g/100 g dans le blanc, leur addition à votre nouveau menu vous permettra de diversifier vos repas. L’œuf est également une très bonne source de sélénium et de vitamine B2.

Cette dernière est une vitamine qui intervient dans le métabolisme de l’énergie des cellules et dans la réparation des tissus. L’avocat avec ses 5 µ g/100 g et le champignon de Paris avec ses 7 µ g/100 g sont encore d’autres grands aliments riches en vitamine D. Si le fruit contient beaucoup de fibres afin de faciliter le transit intestinal, le champignon est quant à lui en mesure de synthétiser de la vitamine D sous l’action des rayons UV du soleil comme l’être humain.

Le lait de vache, le beurre, le fromage et le chocolat noir (à au moins 70 % de cacao) constituent aussi des sources de vitamine D quoiqu’elles en contiennent beaucoup moins comparées aux autres aliments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles