Global Statistics

All countries
592,540,796
Confirmed
Updated on August 11, 2022 7:24 am
All countries
562,611,236
Recovered
Updated on August 11, 2022 7:24 am
All countries
6,446,436
Deaths
Updated on August 11, 2022 7:24 am

Causes et traitements du décollement de rétine

Le décollement de la rétine est une affection ophtalmique rare, qui provoque des troubles de la vision d’un œil. Elle est considérée comme une maladie d’urgence chirurgicale relative. Autrement dit, une fois le diagnostic posé, elle doit être opérée dans les vingt-quatre à quarante-huit heures qui suivent. En cas de non-traitement, elle peut avoir de multiples conséquences, comme l’apparition de la cécité. En quoi consiste le décollement de la rétine ? Quels sont les facteurs de risque et les symptômes ? Comment se déroule le traitement ? Quelques réponses ici.

Qu’est-ce c’est que le décollement de rétine ?

Décollement de la rétine – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le décollement de la rétine est une maladie rare de l’œil, qui se traduit par une séparation entre la rétine et les membranes plus externes du globe oculaire. Bien avant, il faut rappeler que la rétine est un organe neurosensoriel de l’œil, qui se présente sous forme d’une membrane fine de 0,5 mm d’épaisseur, tapissant le fond du globe oculaire.

La rétine est constituée de deux feuillets, l’un interne et l’autre externe. Encore appelé neuroépithélium, le feuillet interne est revêtu des cellules nommées photorécepteurs (bâtonnets et cônes). Ces dernières servent à capter les couleurs et la lumière. Quant au feuillet externe, appelé épithélium pigmentaire, il permet de nourrir le feuillet interne et lui constitue par la même occasion, un support.

En effet, la rétine permet de transformer une information lumineuse en une information électrique, qui est ensuite transmise au système nerveux, par le biais du nerf optique. Une fois les informations captées par les photorécepteurs, elles sont envoyées vers le système visuel cérébral, qui à son tour, reconstitue l’image à base de l’influx nerveux, nous permettant de voir.

Ainsi, le décollement de la rétine s’explique par le décollement d’une partie de la surface de la rétine de l’épithélium pigmentaire (son support). Dès lors, un liquide s’interpose entre le feuillet interne et le feuillet externe, et cela conduit à la formation d’une petite poche liquide sous la rétine. Sur le plan fonctionnel, c’est une affection grave qui peut déboucher sur la cécité, en cas de non-prise en charge. Chaque année, le décollement de la rétine touche une à deux personnes sur dix mille, de manière équivalente chez les deux sexes, mais les plus touchés sont des personnes de la soixantaine.

Quelles sont les causes du décollement de rétine ?

Le décollement de la rétine est provoqué par un clivage entre les deux feuillets (qui sont normalement collés) que compose cet organe. Cet espace qui est créé se remplit de liquide, et plus ce liquide pénètre, plus le décollement continue.  Dans la majorité des cas, cet incident est causé par une déchirure de la rétine.

Le décollement de la rétine peut être attribué aussi aux causes suivantes :

  • Le traumatisme de l’œil ;
  • Le diabète ;
  • Le coup à la tête ;
  • Les maladies oculaires ;
  • La myopie excessive ;
  • La brachymétropie ;
  • La chirurgie oculaire.

Cependant, le décollement de rétine peut être primitif ou secondaire.

Le décollement de rétine primitif

Il s’agit du cas du décollement de rétine le plus fréquent, mais sa cause n’est pas encore réellement connue. Ici, la déchirure débute à une partie, et le décollement survient ensuite.

  • Il est généralement associé à une myopie forte (plus de huit dioptries) chez les patients de plus de cinquante ans ;
  • L’affection est plus fréquente chez le myope présentant des lésions dégénératives importantes, en périphérie de la rétine ;
  • L’âge avancé, l’athérosclérose, l’aphakie (absence de cristallin) favorise le décollement de rétine chez le non-myope ;
  • Le décollement de rétine primitif peut s’observer, suite à un traumatisme oculaire ou une intervention chirurgicale pour cataracte.

Le décollement de rétine secondaire

Il apparait dans les circonstances suivantes :

  • Suite à un traumatisme oculaire au niveau d’un patient prédisposé ;
  • Durant certaines maladies médicales, comme rétinites diabétiques, rétines hypertensives et gravidiques, tumeur oculaire sous-jacente, choriorétinites aiguës, etc.

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs susceptibles de favoriser la survenue du décollement de rétine sont multiples :

  • Avoir subi une intervention chirurgicale des yeux ;
  • Le contour de la rétine fragile ;
  • Âge de plus de 50 ans ;
  • Avoir eu un traumatisme oculaire ou un décollement de la rétine sur le second œil ;
  • Avoir des antécédents personnels et familiaux ;
  • Hypertension artérielle sévère ;
  • Diabète ;
  • Être affecté par la myopie.

Quels sont les symptômes du décollement de rétine ?

Le décollement de rétine reste indolore. Les symptômes sont des troubles de la vision, qui peuvent se manifester sous les formes suivantes :

  • Apparition ou augmentation d’un voile noir (ou petites ombres), sur tout ou une partie du champ de vision de l’œil touché ;
  • Apparition d’éclair lumineux (ou phosphènes) dans le champ visuel, souvent bleuté ; il est fixe et toujours au même endroit, même en cas de fermeture des yeux ;
  • Vision embuée ou floue et sensation de brouillard ;
  • Déformation de l’image : des lignes droites deviennent ici courbées ;
  • Diminution de la vue ;
  • Cécité ;
  • Vision de pluie de suie (pluie de très fines particules) ou de mouches volantes ;
  • L’atteinte concerne un seul œil.

Comment le diagnostic est-il établi ?

Dès que vous constatez l’apparition des signes du décollement de rétine, il est important que vous consultiez un ophtalmologiste dans la journée. Vous pouvez aussi vous rendre dans un centre de santé, pour vous faire consulter en urgence en ophtalmologie. Au vu des symptômes évocateurs de la maladie, l’ophtalmologue va procéder à un examen approfondi du fond d’œil. Réalisé avec du matériel optique, cet examen permettra d’observer le fond d’œil, qui apparait comme la zone comprenant la rétine.

L’examen consiste à visualiser directement la rétine, de caractériser la partie décollée, de rechercher les déchirures de la rétine. Il permet aussi d’apprécier le mécanisme, la ou les lésions sous-jacentes, la topographie, l’étendue et le pronostic visuel potentiel. Toutefois, le test du fond d’œil peut s’effectuer avec un verre de contact de trois miroirs, après avoir procédé à une dilatation maximale. Cela montre l’étendue du décollement et permet de rechercher la déchirure de la rétine.

Quel traitement pour le décollement de rétine ?

Une fois le décollement de rétine diagnostiqué, le traitement est uniquement chirurgical et doit être fait d’urgence. À cet effet, il existe de nombreuses interventions et le choix est basé sur des caractéristiques spécifiques de la pathologie du patient.

Ainsi, les objectifs visés à travers la chirurgie, dans le cadre du décollement de rétine sont :

  • La cicatrisation ou le colmatage de la déchirure de rétine ;
  • La ponction du liquide présente entre le neuroépithélium et l’épithélium pigmentaire ;
  • Le rapprochement du feuillet interne au feuillet externe, dans l’optique de reconstituer la rétine physiologiquement et anatomiquement normale ;
  • La création d’une cicatrice adhésive, entre le fond de l’œil et la rétine, pour non seulement stabiliser la rétine, mais aussi pour éviter les récidives.

Lors de l’intervention chirurgicale, le chirurgien procède à la création d’une cicatrice entre la choroïde (une structure derrière la rétine) et la rétine, en utilisant la cryptoapplication (application de froid à l’azote liquide à -196C). Cette étape est nécessaire pour plaquer la rétine, afin de disposer d’un support stable pour mettre à nouveau en contact, les deux feuillets de la rétine.

Dans l’optique de remettre en contact le neuroépithélium et l’épithélium pigmentaire, deux approches chirurgicales sont disponibles. Il s’agit premièrement de la chirurgie interne ou l’indentation, au cours de laquelle, le spécialiste remet directement en contact les deux feuillets. Secundo, nous avons la rétinopexie pneumatique qui consiste à injecter un gaz, permettant de recoller de la rétine dans l’œil.

Cette deuxième approche est efficace et simple, mais elle ne peut être appliquée aux décollements complexes et larges. Les deux techniques peuvent être faites sous anesthésie locorégionale (dans environ 90% des cas) ou sous anesthésie générale, et elles fournissent d’excellents résultats avec plus de 90% de recollements réussis.

Par ailleurs, le fait que la rétine ait été recollée automatiquement ne signifie pas que le patient ait déjà récupéré totalement. La récupération de la vision est fonction de l’état de la rétine avant l’intervention chirurgicale. Elle ne peut être jugée qu’après plusieurs mois.

Que faire après la chirurgie ?

Après l’opération, l’ophtalmologiste recommande au patient de garder un positionnement spécifique de la tête, afin de maintenir la rétine recollée. Le temps de ce positionnement varie d’un ophtalmologiste à l’autre. Actuellement, il est possible de réappliquer la rétine dans 80% des cas, suite à une seule chirurgie, mais le résultat dépend des facteurs tels que : atteinte de la macula et ancienneté du décollement de rétine.

Les mesures postopératoires spécifiques à adopter par le patient dépendent de l’approche chirurgicale utilisée. En cas d’utilisation d’un agent de tamponnement comme le gaz, pendant l’intervention, le séjour en altitude ou en avion est strictement interdit, durant au moins un mois. La pratique des activités sportives dans les semaines suivantes (quatre semaines au moins) est à éviter. Plus encore, en cas de modification de la vue après l’opération, vous devez nécessairement contacter votre chirurgien pour surveillance.

Quelles sont les complications possibles ?

En absence de traitement chirurgical, du décollement de rétine, la cécité, voire la perte anatomique du globe oculaire peut survenir. En cas de réalisation de la chirurgie, les complications peuvent aussi s’observer, mais elles sont imprévisibles et rares. Elles se traduisent par :

  • Un arrêt circulatoire au niveau du nerf optique ;
  • Une hémorragie intraoculaire ;
  • La cataracte ;
  • Une augmentation considérable de la pression intraoculaire.

Suite à une première chirurgie, des récidives de décollement de la rétine peuvent s’observer dans environ 20% des cas.

Quelle prévention contre le décollement de rétine ?

Le décollement de rétine parait très difficile à prévenir, puisqu’aucun signe avertisseur n’est produit spontanément. Néanmoins, il faut protéger vos yeux lors des activités risquées telles que : certains sports, le jardinage ou l’usage des équipements électriques. Étant donné que cette affection peut engendrer une perte de la vision, il faut toujours consulter un ophtalmologue ou un docteur en optométrie, en cas d’apparition de l’un au moins des symptômes énumérés plus haut. Cela permettra d’examiner de façon minutieuse votre rétine.

Une consultation de routine chez un docteur en optométrie vous aidera à éviter des déchirements, des décollements et des perforations de la rétine. Lorsque ces signes sont observés et pris en charge très tôt, il est même possible que le patient ne s’en aperçoive pas. Pour les personnes âgées et diabétiques, qui font partie des individus à risque, un suivi régulier chez un ophtalmologiste constitue aussi un moyen de prévention.  

Le suivi permettrait au médecin de faire fréquemment un examen d’œil, afin de voir apparaître le plus tôt possible, les parties de décollement plus légères et les zones de fragilité de la rétine. Dans ce contexte, le médecin peut faire recours à un laser, pour prendre en charge et corriger les lésions présentes. Ensuite, il crée une cicatrice adhérente, pour prévenir tout décollement de rétine pouvant survenir.

Vous aimerez aussi :

Related Articles