Global Statistics

All countries
551,312,585
Confirmed
Updated on June 29, 2022 9:23 pm
All countries
523,612,526
Recovered
Updated on June 29, 2022 9:23 pm
All countries
6,354,819
Deaths
Updated on June 29, 2022 9:23 pm

Chalazion : opération ou non ? Le pour et le contre

Les affections oculaires sont plusieurs et sont susceptibles d’avoir un impact conséquent à la fois sur l’acuité visuelle et sur l’esthétique de l’œil. Une de ces pathologies est le chalazion. Ce dernier attaque la paupière et est en mesure de provoquer une gêne immense s’il n’est pas pris en charge. Dans la plupart des cas, les ophtalmologistes font subir à l’œil concerné une opération chirurgicale taillée pour le rétablissement de celui-ci. Est-il bon ou mauvais d’opter pour une chirurgie du chalazion ? La réponse dans cet article.

Les désavantages de l’opération

Si la chirurgie du chalazion est une intervention qui a pour but d’aider le patient à se remettre de son affection oculaire, elle implique un certain nombre d’inconvénients. Découvrez ces derniers ici !

Les risques liés à une chirurgie du chalazion

Lorsqu’un patient jette son dévolu sur une chirurgie du chalazion, il ne fait pas un choix exempt de tout risque. Les risques encourus ne sont tout de même pas graves. Il est d’ailleurs possible de les maîtriser en respectant les procédures. En réalité, le patient est susceptible d’avoir une déformation légère de la paupière. Cette dernière reprendra sa forme initiale ainsi que sa place au bout d’un certain temps.

En général, dans le cas où il y aurait une infection qui surgit pendant le déroulement de la chirurgie, l’ophtalmologiste fera la prescription de quelques antibiotiques pour un traitement qui va s’étendre sur quelques jours. Il est important de noter que les infections sont d’une rareté extrême quand l’opération est réalisée dans les conditions optimales.

Un risque supplémentaire qui pourrait se faire observer, c’est une évacuation pas complète du contenu du chalazion au cours de la chirurgie. S’il arrive qu’un cas de ce genre se présente, le spécialiste pourrait, de façon toute simple, recommander au patient un traitement médicamenteux pour un complément des effets de l’intervention chirurgicale. Il pourrait également proposer à la personne souffrante une injection de corticoïdes à l’intérieur de la paupière 1 mois au moins après la première intervention, afin de procéder à la dissolution du chalazion résiduel.

Certains patients pourraient ressentir, au niveau de l’œil affecté, des lancées pendant les heures qui suivent l’intervention.

Les complications susceptibles de faire suite à une chirurgie du chalazion

En dépit des nombreuses précautions que l’ophtalmologue prendra, il est probable que certaines complications apparaissent après une chirurgie du chalazion. Au nombre de celles-ci, il faut citer :

  • une indentation à l’intérieur de la paupière : cette dernière disparaît de manière spontanée après quelques semaines ;
  • une infection du site opératoire : celle-ci est traitée avec des antibiotiques ;
  • des sutures insuffisantes : il s’agit d’une ouverture minuscule de la plaie qui nécessite une nouvelle suture.

Malgré le fait que la chirurgie du chalazion ne vous contraindra pas à rester au lit durant des jours, elle requiert tout de même un certain nombre de précautions qui aideront le patient à se rétablir très rapidement. Il est, de ce fait, recommandé de respecter le traitement qui suit l’opération. De même, il faut s’abstenir de conduire pendant les heures qui viennent après l’intervention chirurgicale.

Les avantages de l’opération

Le chalazion a la réputation de constituer une gêne majoritairement esthétique. La gêne est également susceptible d’être fonctionnelle et de se manifester par une récidive inflammatoire, une sensation de pesanteur au niveau de la paupière affectée ou encore une fatigue visuelle. En réalité, quand le chalazion est enkysté, il existe une très faible probabilité de réussir à l’éliminer en se servant des antibiotiques ou des remèdes naturels. La chirurgie du chalazion présente plusieurs avantages. Ceux-ci vous sont présentés ici.

Un remède efficient pour l’enkystement

Le chalazion peut, dans la plupart des cas, conduire à un enkystement si le mal n’est pas rapidement pris en charge au moyen de traitements naturels efficaces. De façon générale, un kyste qui s’indure à six semaines d’évolution est très peu susceptible de subir une régression sous traitement médical. Une chirurgie va, de ce fait, s’avérer impérieuse pour procéder à l’éradication de l’affection.

Une intervention le plus souvent indolore

Dans la majorité des cas, le patient ne ressent pas la moindre douleur pendant que l’opération se déroule. Ceci est dû au fait que la paupière de l’œil affecté est sous anesthésie locale. De même, si le traitement postopératoire est respecté, il n’y a pas de raison que l’œil ayant subi l’intervention chirurgicale soit endolori.

En effet, l’ophtalmologue s’attèlera, après l’intervention, à appliquer sur la paupière du malade une pommade afin de prévenir l’inflammation ainsi que les infections. En outre, un pansement sera appliqué au niveau de l’œil et sera retiré après 4h.

Zéro risque de cicatrice

Pendant la chirurgie du chalazion, l’ophtalmologue pratique une incision sur la glande enkystée. Il tâche d’enlever cette dernière ou de la vider. La plupart du temps, l’incision se fait à l’intérieur de la paupière et n’est pas taillée pour laisser une quelconque cicatrice.

Une récupération immédiate

Lorsqu’une intervention chirurgicale est réalisée pour l’évacuation d’un chalazion, elle offre au patient l’avantage de profiter d’une récupération accélérée. En outre, le chalazion n’est plus en mesure de persister sur le mode chronique.

Un rétablissement total

L’intervention chirurgicale qui se fait sur le chalazion consiste à procéder à l’évacuation de l’enveloppe de la pathologie et de son contenu. De ce fait, l’opération offre la possibilité de restituer à la paupière affectée la légèreté qui est la sienne ainsi que l’ensemble de ses fonctionnalités.

Le traitement post-opératoire d’un chalazion

Lorsque le contenu du chalazion est évacué, après avoir procédé au retrait de la coque qui le retenait, quelques saignements peuvent subsister mais s’arrêtent assez rapidement. Pour cela, il est recommandé de ne pas s’approcher de source de chaleur et d’ôter délicatement le pansement qui aura été fixé sur le pourtour de la paupière. Etant donné qu’un hématome risque de se constituer, il est même envisagé d’appliquer une matière froide sur le contour de l’œil et ce, durant 48 heures en fonction du volume du chalazion retiré.

Le traitement chirurgical d’un chalazion à Paris est effectué par un chirurgien ophtalmologue dans une salle dédiée sous anesthésie locale. Après l’intervention, non douloureuse, il sera prescrit des anti-inflammatoires ainsi que du paracétamol qui seront à prendre durant une dizaine de jours pour diminuer les potentielles douleurs ophtalmique et l’inflammation de la paupière.
Cette ablation du chalazion ne nécessite pas d’arrêt de travail conséquent hormis le jour de l’intervention à raison d’une demie journée. Ensuite, il faudra cependant être vigilant durant 1 à 4 semaines quant aux soins apportés pour permettre une bonne cicatrisation de la paupière. L’idéal étant d’éviter les endroits poussiéreux, comme les zones de travaux, l’eau et le pollen durant la période printanière.

Vous aimerez aussi :

Related Articles