Global Statistics

All countries
551,452,848
Confirmed
Updated on June 29, 2022 11:23 pm
All countries
523,627,171
Recovered
Updated on June 29, 2022 11:23 pm
All countries
6,355,182
Deaths
Updated on June 29, 2022 11:23 pm

Chirurgie au laser des yeux : indications, déroulement et prix

Environ trois personnes sur quatre sont touchées par les troubles de vision en France. Beaucoup d’entre elles ont souvent recours à une chirurgie des yeux, dans l’optique de ne plus porter des lentilles ou lunettes. A cet effet, l’une des alternatives, que la personne soit atteinte de myopie, de l’astigmate, de presbyte et autres, reste la chirurgie au laser, qui apporte des corrections aux troubles de la vision.

Encore appelée chirurgie réfractive, elle est indiquée dans des cas spécifiques et peut être à l’origine de diverses complications. Comment se déroule la chirurgie au laser des yeux et quel est son prix ?

Chirurgie au laser des yeux : Avantages et Indications

La chirurgie au laser des yeux fait référence à l’ensemble des opérations ophtalmiques qui permettent de corriger certains défauts réfractifs de l’œil. Elle consiste à procéder au découpage d’un capot au niveau de la cornée, en se servant d’un laser. Le capot est reposé et cicatrice au bout de quelques heures, sans aucune suture, lorsque l’opération est faite au moyen des techniques avancées. Pour vous débarrasser  à cet effet de vos prothèses optiques, lentilles ou lunettes, dirigez-vous vers l’Institut d’ophtalmologie de Nice, qui vous fournira une prise en charge adaptée.  

En effet, les défauts de la vision que corrige la chirurgie au laser des yeux sont :

  • Myopie 

La myopie se traduit par un allongement du globe oculaire, qui se manifeste par une enflure du cristallin et de la cornée. À cet effet, l’image est observée en avant de la rétine au lieu d’être observée sur celle-ci. La chirurgie au laser des yeux permet dans ce cadre, de faire un réajustement de la courbure de la cornée à travers le laser.

  • Astigmatisme
Oeil astigmate – © Crédit : informationhospitaliere.com
Oeil astigmate – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’astigmatisme porte atteinte non seulement à la vision de près, mais aussi de loin. Il est généralement provoqué par un dysfonctionnement du cristallin ou de la cornée, et peut être lié à une hypermétropie ou une myopie. La chirurgie réfractaire permet de réaliser une ablation en profondeur, pour réguler la surface de la cornée.

  • Hypermétropie
Hypermétropie – © Crédit : informationhospitaliere.com
Hypermétropie – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’hypermétropie est généralement provoquée par un axe antéro-postérieur de l’œil trop court. Cela se traduit par la focalisation de l’image en arrière de la rétine, tout le contraire de la myopie. Ce qui rend les objets de très près flous.

  • Presbytie
Presbytie – © Crédit : informationhospitaliere.com
Presbytie – © Crédit : informationhospitaliere.com

Apparaissant lors du processus de vieillissement, la presbyte est provoquée par une perte d’élasticité et de souplesse du cristallin. La chirurgie au laser des yeux d’un patient atteint de la presbytie est pratiquée à partir de différentes méthodes : la monovision, la multifocalité, la trifocalité et la restauration d’une fonction accommodative partielle, en insérant un implant accommodatif.

En outre, la chirurgie au laser des yeux permet de traiter plusieurs autres lésions oculaires telles que :

  • La rétinopathie diabétique ;
  • La rétinopathie hypertensive ;
  • Le glaucome ;
  • La cataracte ;
  • La pathologie vasculaire associée à une thrombose ;
  • La dégénérescence maculaire ;
  • Les lésions périphériques de la rétine ou la prévention du décollement de la rétine.

Chirurgie au laser des yeux : déroulement

Plusieurs techniques permettent de pratiquer une chirurgie réfractive, mais certains procédés demeurent les mêmes. La toute première étape consiste à déterminer s’il est possible de faire ou pas l’intervention chirurgicale. Pour y arriver, le chirurgien effectue des examens spécifiques à l’opération des yeux, et choisit ensuite la technique adaptée.

Cependant, il recommandé au patient d’éviter le port des lentilles pendant les quarante-huit heures qui précèdent le jour de l’opération. Ceci, pour ne pas causer une irritation de la surface oculaire

L’opération commence par la pose de quelques gouttes de solution anesthésiante sur l’œil. Le chirurgien pose par la suite un écarteur, pour maintenir l’œil ouvert tout au long de l’intervention. Il pose par la même occasion une petite ventouse sur la cornée, dans l’optique de l’aplatir.

Peu importe, la technique choisie, la fonction du laser est de réajuster la cornée pour que le patient puisse retrouver une bonne vue. Les techniques de la chirurgie au laser des yeux sont : la technique PKR (photokératectomie), la technique LASIK (Laser in-Situ Keratomileusis) et la technique de SMILE.  

Chirurgie au laser des yeux : opération et suites opératoires suivant chaque technique

Comme indiqué, la chirurgie au laser des yeux est fonction de la technique, de même que la convalescence.

Chirurgie par la technique PKR

Apparaissant comme la technique la plus ancienne, la technique PKR est souvent utilisée dans le cadre des petits défauts optiques ainsi que pour des cornées très fines. Une fois la couche la plus superficielle du centre de la cornée retirée, le chirurgien applique le laser Excimer à la surface de la cornée, afin d’apporter des corrections à la myopie. À la fin de l’intervention, une lentille de protection est placée au patient et celui-ci doit le garder durant trois à cinq jours.

Il est possible que le patient ressente quelques gênes parmi lesquelles, des larmoiements ou la vue floue au réveil. Mais, la vision s’améliore petit à petit dans les jours suivants et la gêne diminue également.

Avec la technique PKR, la chirurgie au laser des yeux requiert une convalescence de quatre à cinq jours.  Le patient peut reprendre avec ses occupations professionnelles après ce délai. Quant à la conduite sur de longues distances, elle n’est possible qu’après un délai de sept à dix jours.  

Chirurgie par la technique LASIK

La technique LASIK consiste à découper dans un premier temps un capot cornéen par le laser Femtoseconde. Ensuite, le chirurgien utilise le laser Excimer pour remodeler la surface de la cornée, dans le but de traiter le trouble de la vision.

La gêne dans ce contexte diminue de manière progressive dans les heures qui suivent l’intervention chirurgicale. La vision du patient progresse petit à petit. Il est possible qu’une sécheresse oculaire survienne, mais cela est atténué par une administration de larmes artificielles. Dans la première nuit, les coques de protection doivent être gardées aux yeux pour que le patient ne touche pas ses yeux inconsciemment pendant le sommeil. Mais, elles peuvent être retirées au réveil.

La reprise de l’activité professionnelle est possible dès le lendemain de la chirurgie au laser des yeux par la technique LASIK. Dans le cas d’un travail sur écran, il est recommandé de diminuer le temps de travail du patient, pour que celui-ci ne soit pas confronté à la fatigue oculaire.

Par ailleurs, il est possible de commencer à conduire sur de courtes distances dès le lendemain de l’opération. Mais, sur de longues distances, il faudra attendre trois à quatre jours, de même que dans le cadre des activités qui ne présentent pas de risque pour les yeux (comme le vélo ou le jogging).

Chirurgie par la technique SMILE

Étant une technique récente, le SMILE consiste à découper en trois dimensions une épaisseur ultra-fine de la cornée, au moyen du laser femtoseconde. Ce qui redonne à l’œil la courbature désirée. Le médecin procède au retrait de cette lamelle ultrafine par la micro-incision.

Une cicatrisation faite par micro-incision est plus rapide qu’une incision standard (en cas de Lasik par exemple). Toutefois, les douleurs ou les sensations de sable dans les yeux peuvent survenir à la suite de la chirurgie au laser.

Une examination est nécessaire le lendemain, et sept à dix jours suivant l’opération. Le patient doit observer environ un jour de repos après l’intervention, avant de reprendre le travail.

En outre, le patient doit suivre un traitement après la chirurgie au laser des yeux, ceci en fonction du type de technique d’intervention et du type de trouble de vue corrigée. Ce traitement comprend généralement des anti-inflammatoires ou des collyres antibiotiques, durant une semaine. Il comprend également des collyres lubrifiants à continuer sur plusieurs semaines.  Pour le bon déroulement des suites opératoires, des visites de contrôles sont nécessaires.

Complications possibles de la chirurgie réfractaire

La chirurgie au laser des yeux présente plusieurs risques. Au nombre des effets indésirables susceptibles de survenir tout au long de la convalescence, nous avons :

  • La sécheresse oculaire ;
  • L’altération de la vision nocturne ;
  • La vision dédoublée ;
  • La perception d’un halo lumineux ;
  • L’inflammation de la cornée ou l’infection oculaire.

C’est dans l’optique de réduire ces risques, qu’il est crucial d’effectuer des examens préopératoires approfondis. Ceux-ci permettent non seulement de déterminer l’éligibilité opératoire, mais aussi de vérifier s’il y a une contre-indication.  Mieux encore, la chirurgie au laser des yeux doit être effectuée par des médecins bien formés qui justifient d’une expérience reconnue, afin que le patient puisse bénéficier d’une prise en charge sécurisée.

Prix et remboursement de la chirurgie au laser des yeux

Le prix de la chirurgie au laser des yeux est fonction de la technique d’opération :

  • La technique PKR : le coût pour les deux yeux varie entre 2 000 et 2 500 € ;
  • La technique LASIK : il varie entre 2 500 et 3 500 € ;
  • La technique SMILE : il varie entre 3 000 et 3 500 €.

Notez que la chirurgie réfractaire n’est pas remboursée par la sécurité sociale, puisqu’il s’agit d’une opération de confort. Toutefois, certaines mutuelles de santé proposent des remboursements pouvant aller jusqu’à 1 200 € par an et par bénéficiaire.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles