Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Chirurgie esthétique : Avantages et différentes opérations de reconstruction

La médecine esthétique est un domaine des plus vastes. Elle rassemble des disciplines telles que, la cosmétologie, la dermatologie esthétique, ou encore la nutrition. Au nombre de ces disciplines, une se distingue particulièrement. Il s’agit de la chirurgie esthétique. Même si elle fait l’objet de critiques (notamment pour des raisons d’éthique), la chirurgie esthétique a permis à de nombreuses personnes, de trouver une solution pour corriger certains défauts sur leur corps. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, de millions de personnes à travers le monde, sont pour cette pratique. Il est donc très important d’avoir plus d’explications sur cette opération avant d’y faire recours en cas de besoin.

C’est quoi la chirurgie esthétique ? Comment se déroule-t-elle et quels sont ses bénéfices ? Cet article vous dit tout sur le sujet.

Qu’est-ce que c’est que la chirurgie esthétique ?

La chirurgie esthétique est une spécialité de la chirurgie plastique ; qui est elle-même est une branche de la médecine esthétique. Elle a pour objet la peau et les tissus apathiques du corps humain. L’origine de la discipline remonterait à l’époque des conflits mondiaux. En effet, de nombreux officiers de l’armée auraient suivi des opérations de reconstruction (recouvrement de cicatrice, pose de prothèses, etc.) des mains des médecins de l’époque. La spécialité est en plein essor aujourd’hui. Cette science est particulièrement intéressante en ce sens qu’elle ne traite aucune pathologie sinon, très peu de pathologies. La chirurgie dite esthétique est destinée aux individus souhaitant faire une “reconstruction“ de leur enveloppe corporelle ou en améliorer l’aspect. Les interventions de chirurgie esthétique ne peuvent être pratiquées que par des spécialistes en anatomie.

Pourquoi beaucoup pratiquent-ils la chirurgie esthétique de nos jours ?

Pour comprendre la question nous nous pencherons sur les explications suivantes :

La dimension psychologique du changement d’aspect

L’apparence conditionne la première opinion que l’on a à l’égard d’une personne. L’humain taille une grande importance au “moi“. L’estime de soi est d’ailleurs une des substances fondamentales qui forme l’équilibre psychique. Un visage ou une morphologie attirant(e) donne plus envie à un locuteur de converser avec vous. Une autre raison qui pousse les gens à pratiquer des interventions esthétiques, c’est le complexe d’infériorité. En effet, certaines personnes ont une très mauvaise estime d’eux-mêmes. Ces personnes trouvent en la chirurgie esthétique, le seul moyen de pouvoir affronter la gêne qu’elles ressentent.

La dimension sociologique : la chirurgie des organes génitaux

L’exercice de la chirurgie esthétique réparatrice est aussi intéressant sur le plan social. Plusieurs patients viennent pour cette pratique dans le seul but d’augmenter ou de resserrer leurs organes génitaux. Trois chercheuses se sont penchées sur la question : Hélène Martin, Raphaël Bessette-Viens et Rebecca Bendjama. Ces expertes ont démontré que plus de femmes que d’hommes pratiquaient des interventions de chirurgie reconstructrice des organes génitaux telles que : la nymphoplastie (chirurgie des petites lèvres au niveau de la vulve) et la vaginoplastie (chirurgie du canal vaginal).

Le processus de réparation du corps : comment ça se passe ?

Pour se faire faire une opération chirurgicale, plusieurs étapes doivent être suivies à la lettre. Elles restent inchangées, du début à la fin.

Le premier rendez-vous

Il faut mûrir une certaine réflexion avant de choisir de faire une opération chirurgicale. Quand le patient est décidé, il prend un premier rendez-vous avec le médecin. Cette première visite chez le thérapeute n’est pas à banaliser. En effet, c’est elle qui décidera des prochaines rencontres. Généralement, il s’agit d’un simple échange entre le futur patient et le praticien. Le patient expose ses problèmes, ses besoins réels et ses attentes. Cependant, la tâche revient à l’esthéticien de proposer des solutions médicales ou/et chirurgicales adéquates.

La séance qui suit le premier rendez-vous

Si le patient est convaincu par les arguments du thérapeute, une deuxième séance sera organisée. Cette séance sera un moment d’échange au cours duquel, le thérapeute va analyser les véritables motivations du patient. Ensuite, il lui exposera les avantages, et complications que peuvent impliquer l’intervention. Cela inclut :

  • L’explication des suites de l’opération ;
  • Les détails sur la période de rétablissement ;
  • La durée approximative de l’opération ;
  • Les possibles effets secondaires des médicaments et techniques utilisées.

Il est à noter que le choix de consentir ou non à l’opération revient au patient, lui et lui seul. Si les deux partis sont d’accord,  il sera donné un délai de 15 jours à la patiente, histoire de se préparer psychologiquement pour l’opération. Dans le cas contraire, il peut toujours désister.

La consultation préopératoire et opération de chirurgie esthétique

C’est l’étape décisive du processus. Elle suit directement la période de réflexion de 15 jours. Le processus compte trois étapes. Dans un premier temps, médecin et patient vont s’entretenir une dernière fois et faire un sommaire sur l’opération chirurgicale. Il sera bien sûr accordé la parole au patient pour qu’il fasse part de ses inquiétudes. Le médecin va ensuite, à l’aide d’un marqueur, délimiter les zones concernées par l’intervention chirurgicale et expliquer au patient et à l’équipe qui le secondera, ses idées. Par ailleurs, le médecin prend la peine d’expliquer au patient les risques au cours de l’opération (hémorragie, infection.) Enfin, on mettra le patient sur la table d’opération. Il sera placé sous anesthésiant : c’est le début de l’opération.

Après l’intervention : hospitalisation et période de convalescence

Si on est à cette étape, c’est que l’opération a été un franc succès. Le sujet va maintenant passer par une période de convalescence. Le temps peut varier selon le type d’opération effectué. Mais avant, le médecin va lui prodiguer des derniers conseils. S’il est dans l’incapacité de retenir quoi que ce soit (ce qui est normal après une opération de chirurgie), le message sera transmis à sa famille ou à un membre de son entourage.

Les bienfaits de la chirurgie esthétique

Les interventions de chirurgie plastique induisent sur les patients, des effets sur la physionomie et sur le mental tels que :

L’amélioration de l’apparence physique

Certains traits physiques, généralement d’origine génétique, sont quelques fois, vus par des patients comme étant des imperfections. La chirurgie esthétique a de nombreuses applications. Elle permet par exemple de façonner les oreilles; d’aplanir les bosses sur le nez ou d’augmenter à la guise du patient la taille d’une partie du corps humain (pommettes, seins, fesses, etc.). Tout cet ensemble redonnera au patient une apparence plus sexy. Il existe de nombreuses possibilités d’interventions pour rendre ses contours plus plaisants.

Plus de confiance en soi

C’est un fait, la chirurgie esthétique a sauvé de nombreuses personnes qui souffraient de complexe d’infériorité ou de troubles obsessionnels compulsifs liés à leurs imperfections. Le trouble obsessionnel compulsif en acronyme TOC est un trouble psychique dont les principales caractéristiques sont : des pensées intrusives et une monomanie créant de l’inconfort, de l’inquiétude. Bien que la chirurgie esthétique n’a aucun effet guérisseur ou presqu’aucun sur un patient ; une approche esthétique s’avère être un facteur déterminant, dans le traitement des patients qui manifestent du dégoût envers une partie de leur corps. Le plaisir et la satisfaction que vont lui procurer les résultats d’une opération chirurgicale seront les points de départ de son rétablissement. À l’avenir, le patient n’aura plus besoin de cacher ses imperfections qui ont désormais disparu. Cela lui donnera plus confiance en lui.

Le rajeunissement de la peau

La spécialité offre aussi des solutions de lutte contre le vieillissement des tissus du derme. En effet, il existe des traitements anti-vieillesse, permettant de redonner vie à la peau. On observe une diminution nette de cicatrices chez les patients, sujets aux traitements conseillés par les experts du domaine.

Un sentiment de confort intérieur

La chirurgie esthétique peut soulager les maux de certains patients. Les personnes diabétiques et les nouvelles nourrices ou les femmes ayant de gros seins par exemple peuvent se faire enlever un excès de gras de leur corps. Cela va impacter de façon très positive que ce soit niveau mobilité, confort ou posture.

Quels sont les différents types de chirurgie de reconstruction

Les diverses chirurgies plastiques du corps – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les principales dérivées sont :

La rhinoplastie

Cette opération chirurgicale vise à changer la face apparente du nez. L’objectif visé par l’intervention, c’est de modifier l’apparence du nez en changeant la disposition des os et cartilages constitutifs de sa structure. La charpente du nez diffère bien évidemment d’un individu à un autre. Cet aspect est pris en compte lors des opérations. La rhinoplastie ou chirurgie esthétique du nez permet donc :

  • la correction des anomalies ou difformités de naissance ;
  • répare les défigurations survenues à l’occasion d’accidents graves ;
  • désencombre les obturations naseaux .

Une intervention de rhinoplastie dure généralement 12 à 14 heures. Il est possible de pratiquer une intervention de rhinoplastie dès l’âge de 16 ans.

La chirurgie mammaire

Elle se fait soit par augmentation ou par diminution du volume des seins.

La réduction mammaire

Ce modèle de chirurgie esthétique est destiné aux femmes ayant (ou qui se plaignent d’avoir) un volume disproportionné de seins. La cause de la disproportion peut être d’origine hormonale. Dans ce cas, la pression exercée par les seins provoque un relâchement des tissus cutanés. On parle d’hypertrophie mammaire. L’hyperplasie des cellules mammaires induit deux effets : un vieillissement accentué couplé une pénétration de matière grasse dans les tissus mammaires. L’approche esthétique consiste à réduire le volume du sein en convenance avec la morphologie de la patiente. A la fin de l’opération; le sein est débarrassé du surplus de peau et la peau devient ferme au niveau du thorax.

L’augmentation du volume des seins

Cette pratique est très courante dans le milieu du cinéma. On peut pratiquer l’opération d’augmentation du volume des seins pour rendre les seins plus esthétiques, mais aussi pour des circonstances de réparation des suites d’accidents graves, de maladies, etc. Au cours de l’intervention, les chirurgiens insèrent une prothèse ovale en silicone à l’intérieur du thorax de la patiente. Ces prothèses sont faites sur-mesure pour éviter tout risque de complication durant l’intervention. L’opération est fortement déconseillée aux mineurs.

Le lissage cervico-facial

Les excès de peau au niveau de la parie inférieure du cou sont des signes fréquents après un certain âge. Ces traces sont dues à un vieillissement du derme. Cela peut facilement être traité par la méthode de lissage cervico-facial. Le lissage(ou lifting) cervico-facial est une technique qui permet de lisser à la fois le cou et de réparer les tord causés au visage. L’opération est légèrement douloureuse et permet à la fin d’obtenir un résultat parfait.

Il existe bien d‘autres types de chirurgie esthétique aujourd’hui pour améliorer son apparence. On retrouve entre autres : la blépharoplastie, la génioplastie, l’otoplastique, la gynécomastrie, la liposuccion, etc.

En général, on retient que la médecine esthétique est vraiment prometteuse pour l’avenir. Elle constitue une bonne alternative à la chirurgie esthétique qui aujourd’hui se révèle très efficace et reconnue dans le monde entier. Elle est appréciée de tous. Contrairement à la chirurgie lors d’une affection, cette intervention est non invasive et sans suite post-opératoire grave.

Vous aimerez aussi :

Related Articles