Global Statistics

All countries
623,866,403
Confirmed
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
602,590,213
Recovered
Updated on October 4, 2022 1:44 pm
All countries
6,552,191
Deaths
Updated on October 4, 2022 1:44 pm

Chromothérapie : la thérapie par les couleurs

Soulager des maux à partir de projections de lumières colorées pourrait, à première vue, paraître insensé. C’est pourtant ce procédé qui est mis en avant par la chromothérapie. En quoi consiste la chromothérapie ? Comment fonctionne-t-elle ? Y a-t-il des dangers ?

La chromothérapie : qu’est-ce que c’est ?

La chromothérapie (dans sa version moderne) a été inventée par le neuropsychiatre Christian Agrapart. Il s’agit d’une médecine douce, basée sur l’utilisation des couleurs. Etiologiquement, le mot chromothérapie viendrait des deux mots grecs « chroma », signifiant couleur et « therap », soigner. L’objectif de la chromothérapie est de faire profiter aux êtres humains, des bienfaits d’une exposition au spectre des couleurs.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la chromothérapie n’est pas basée sur du néant. Elle possède un fondement scientifique, et se base en premier sur le spectre de la lumière, plutôt que sur les couleurs.

La couleur qui entre en contact avec l’œil humain est formée de différentes longueurs d’onde, ayant la faculté de traverser l’organisme et de l’influencer. La chromothérapie utilise surtout les teintes de couleurs, car chacune d’elles possédant différentes propriétés.

Les spécialistes de la chromothérapie se servent essentiellement de faisceaux lumineux LED. Au cours d’une séance, ceux-ci peuvent être projetés sur des parties du corps ou sur son ensemble. Dans le deuxième cas, on parlera de « bain de couleur ». 

D’où vient la chromothérapie ?

La médecine moderne n’a pas validé la chromothérapie et ne s’en sert pas. Ceci, parce qu’il y a très peu ou pas de données scientifiques sur elle. Cependant, la chromothérapie est très vieille, puisqu’on la retrouve depuis l’antiquité. Cette technique était en effet couplée à d’autres procédés thérapeutiques, pour soigner différents maux.

La chromothérapie était d’ailleurs pratiquée, aussi bien en occident qu’en Asie. Plus tard dans l’histoire, plusieurs scientifiques tels que Newton, ont témoigné des potentiels bienfaits des couleurs sur les êtres humains.

Quelles sont les couleurs utilisées en chromothérapie ?

La chromothérapie privilégie un certain nombre de couleurs, notamment à cause de leurs propriétés.

Le jaune

Le jaune est très souvent associé à la lumière du soleil. C’est la couleur de la vitalité et de la bonne humeur.

Le rouge

La lumière rouge donne envie. C’est aussi une couleur pour chasser des pépins tels que le rhume. 

L’orange

Avec l’orange, on obtient les mêmes résultats qu’avec le jaune et le rouge. Il s’agit également d’une couleur qui stimule la créativité.

Le bleu

Le bleu est la couleur de la relaxation. Son utilisation en chromothérapie permet de lutter contre la fatigue mentale et l’insomnie.

Le vert

Le vert est le résultat d’un mélange de bleu et de jaune. Il s’agit d’une couleur à la fois calme et apaisante. Le vert accélère la régénération cellulaire, et permet de se rétablir rapidement après une activité physique intense.

Le violet

En chromothérapie, on l’utilise le plus souvent sur les personnes atteintes de troubles psychiques. C’est la couleur qui agit positivement sur le système nerveux.

Le turquoise

C’est la couleur utilisée pour limiter la progression des infections. Le turquoise est aussi composé de jaune, ce qui lui donne les mêmes propriétés que cette couleur.

Quels sont les bienfaits de la chromothérapie ?

La chromothérapie serait efficace pour le traitement d’une multitude de maux. Les spécialistes de cette technique s’en servent pour dissiper des maux récurrents tels que la fatigue, le stress, la dépression, la migraine, l’insomnie, etc. La chromothérapie peut également être associée à d’autres traitements pour accélérer le rétablissement.   

Elle peut être recommandée pour tous les âges. Cependant, certaines couleurs peuvent causer des désagréments à des patients. C’est la raison pour laquelle, il est important de s’adresser à un professionnel et éviter les charlatans.

Chromothérapie : déroulement d’une séance

Une séance de chromothérapie se déroule en plusieurs étapes.

Les préliminaires

Les spécialistes de la chromothérapie procèdent de la même manière que la plupart des praticiens. Ils commencent toujours par un entretien avec le patient, afin d’avoir le maximum d’informations sur sa pathologie, ses antécédents médicaux, etc.

Par ailleurs, il n’existe pas de chromothérapeute à part entière. La chromothérapie est surtout pratiquée par des kinésithérapeutes, des psychothérapeutes, etc.

Le déroulement d’une séance

En fonction de l’état du patient et de sa pathologie, une séance de chromothérapie a une durée assez variable. Elle peut se terminer en 5 minutes ou s’étirer sur 3 quarts d’heure.

Certains spécialistes utilisent notamment les faisceaux sur les points d’acupunctures, ce qui peut rallonger la durée de la séance. La plupart du temps, les séances de chromothérapie se déroulent dans l’obscurité ou dans une demi-pénombre.

Comme mentionné plus haut, la lumière peut être focalisée sur un endroit précis du corps (les yeux, le dos, le genou, la nuque) ou sur l’ensemble du corps. Certaines séances nécessitent l’utilisation de plusieurs couleurs. Ainsi, le thérapeute est amené à alterner entre le rouge, le vert, le bleu et bien d’autres, devant le faisceau lumineux. Par ailleurs, en fonction des maux, le praticien utilisera des couleurs chaudes ou des couleurs froides.

La chromothérapie à domicile

Il est également possible de suivre la même procédure chez soi, notamment en se dotant de lampes vendues en magasins. Cependant, l’équipement est loin d’être aussi puissant que celui utilisé par un spécialiste. Il faudrait laisser les lampes allumées pendant plusieurs heures, à cause de leur manque de puissance, ou se tourner vers un équipement haut de gamme. Cela reste tout de même onéreux.

On peut toutefois utiliser une chromothérapie naturelle non-lumineuse. Cette méthode consiste à se servir des lumières naturelles observées tous les jours autour de soi.  

Quels sont les dangers de la chromothérapie ?

Il faut néanmoins rappeler que la chromothérapie n’est pas reconnue par la science. Il n’y a pas non plus eu d’études scientifiques sur cette technique ni de publications d’autorité. En tant que médecine non conventionnelle, la chromothérapie a donc de nombreux détracteurs.

Il faut également rappeler que si certains spécialistes mettent en avant les vertus des couleurs, lorsque celles-ci sont mal utilisées, il peut y avoir des répercussions sur la santé de la personne qui se soumet à la chromothérapie. Une exposition excessive à l’une des 8 couleurs mentionnées un peu plus tôt peut entraîner des irritabilités, de la dépression, de l’agressivité, etc. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles