Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Clarofan : le guide complet du médicament

Face aux malaises dans la maladie, on est très vite tenté de faire de l’automédication, et ce, sans aucune précaution. Or, pour éviter toute complication de son état de santé, en plus de recueillir un avis médical, il s’avère indispensable de se renseigner sur le produit à administrer. Et c’est justement à cet effet que ce guide du médicament sur le Clarofan vous est fourni.

Vous retrouverez alors tout au long de votre lecture les renseignements en rapport avec les paramètres à maîtriser avant l’utilisation de ce médicament. De la composition aux effets indésirables en passant par les indications thérapeutiques, les contre-indications et le mode d’emploi, l’essentiel est abordé pour vous aider à suivre un bon traitement.

Dénomination et Composition

Ayant exactement pour appellation « CLAROFAN 1 g, poudre et solvant pour solution injectable (IM) », ce médicament est un antibiotique antibactérien dont la composition s’établit comme suit : 

  • 1 g de céfotaxine sodique (principe actif) pour un flacon de poudre ;
  • Autres composants : Chlorhydrate de lidocaïne et de l’eau pour les préparations injectables

À titre informatif, il faut préciser qu’une boîte de ce produit comporte à la fois une poudre et un solvant pour solution injectable. 

Dans quel cas utiliser ce médicament

Produit pharmaceutique provenant du groupe des céphalosporines de 3e génération et plus précisément de la famille des bêta-lactamines, le médicament Clarofan 1 est sollicité pour le traitement des cas ci-après : 

  • endocardites 
  • septicémies ;
  • méningites ;
  • infections sévères en général. 

Par ailleurs, ce médicament est exclusivement réservé à l’adulte et à l’enfant d’au moins 30 mois. 

Posologie, dosage et mode d’administration

Posologie et dosage

Les indications relatives à la posologie dans le cadre de l’utilisation de l’antibiotique Clarofan dénotent d’une part du diagnostic effectué par le médecin et d’autre part de l’état général du patient. 

Il est donc d’une importance capitale de respecter à la lettre toutes les prescriptions de votre médecin ou pharmacien. Même en situation d’incompréhensions ou de doutes, évitez toujours de prendre des décisions personnelles sans consulter ce dernier. 

Néanmoins, il faut indiquer qu’indépendamment des cas qui peuvent nécessiter des modifications au cours du traitement, la posologie préconisée est :

  • Chez l’adulte : une administration quotidienne de 3 g pour un début et si le degré de sévérité de l’infection est élevé, la dose peut subir une augmentation pouvant atteindre 12 g. Mais dans le cas des infections urinaires, la dose spécifique recommandée est de 2 g par jour ;
  • Chez l’enfant ayant au moins 30 mois : un traitement par voie intraveineuse d’une quantité de Clarofan dont la définition revient au médecin ou pharmacien. 

En outre, les patients sont appelés à respecter la durée de traitement conseillée par le médecin pour des résultats assez reluisants.

De plus, certains symptômes comme la disparition de la fièvre n’indiquent nullement un rétablissement total. Il faut également noter que les sensations de fatigue ne sont pas les effets du traitement antibiotique. En réalité, celles-ci sont provoquées par les infections qui vous rongent. 

Sauf dans des cas spécifiques (voir mise en garde), n’optez jamais pour une réduction de la dose ou une suspension du traitement sans recevoir une telle instruction de votre médecin ou pharmacien. Autrement, vous assisterez à une aggravation de votre état déjà critique et un retard dans le processus de guérison. 

Mode d’administration

Pour un traitement efficace à base du Claforan, la voie intra-musculaire est celle indiquée pour l’administration du produit. Le traitement devra répondre à :

  • Une injection profonde en pleine masse musculaire ;
  • Une application extemporanée de la préparation pour chaque dose.  

Contre-indication et mise en garde

Contre-indication

Ne faites jamais recours à un traitement intégrant l’utilisation du Clarofan dans les cas suivants : 

  • Sujet présentant une allergie à la substance active du Clarofan désignée sous le nom de céfotaxine ou à un autre composant du médicament ;
  • Un individu allergique à tout antibiotique appartenant au groupe des céphalosporines ; 
  • Les cas de patients souffrant d’une maladie héréditaire qui occasionne une accumulation de pigments dans l’organisme et en l’occurrence, la porphyrie ;
  • Sujet ayant des troubles du rythme cardiaque ou ayant subi un choc dû à une défaillance cardiaque ;
  • L’inéligibilité d’un sujet en raison de son âge qui n’atteint pas le minimum de 30 mois requis.

Dans chacun de ces cas, informez immédiatement votre médecin pour que, des mains de maître, il puisse bien gérer votre situation. 

Mise en garde

Au cours de l’utilisation du médicament Clarofan, vous devez stopper de façon systématique le traitement à la moindre manifestation allergique. Ensuite, contactez le professionnel de la santé.

Il en va de même pour la survenue d’éventuels cas de diarrhées symptomatiques d’une colite pseudomembraneuse.

Cela permettra donc au médecin ou au pharmacien de vous orienter vers un traitement plus adapté.

D’autre part, il est recommandé de demander l’avis du médecin si vous avez des antécédents de réactions par rapport à un quelconque traitement sous antibiotique. Et les cas les plus visés sont notamment : 

  • Les éruptions cutanées comme l’urticaire ;
  • Les démangeaisons ;
  • L’œdème de Quincke.

En outre, la présence de la lidocaïne dans la composition de ce médicament exclut toute possibilité d’injection par voie intraveineuse. Veillez toujours donc au respect de la voie d’administration mentionnée précédemment. 

Bon à savoir : Le traitement au Clarofan avec l’observation de certaines précautions et un suivi médical renforcé est obligatoire si :

  • Le patient souffre d’une insuffisance rénale, car un réajustement de la posologie s’impose ; 
  • Le sujet fait une utilisation concomitante de diurétiques ou des antibiotiques avec des tendances néphrotoxiques, car cela mettrait la fonction rénale en danger ; 
  • Le sujet suit un régime strict et pauvre en sel, en raison de la quantité de sodium qui s’élève jusqu’à 2,09 par g de céfotaxine sodique.  

Fertilité, grossesse et allaitement

Fertilité

La corrélation entre l’utilisation du Clarofan et l’avènement d’une altération des fonctions responsables de la fertilité n’a pas encore été démontrée. Il manque ainsi de données fiables à cet effet. 

Référez-vous à votre médecin pour prendre son avis, si éventuellement, vous comptez tomber enceinte ou pensez être enceinte.  

Grossesse

Le médecin peut prescrire ce médicament à une patiente en état de grossesse s’il juge le traitement approprié à cette dernière. Toutefois, il est formellement interdit de se soumettre à ce type de traitement sans la consultation d’un avis médical.

Allaitement 

La poursuite de l’allaitement au cours du traitement est bien possible chez les patientes qui se retrouvent dans cette situation. Mais il faudra surtout faire attention à l’état de santé du nouveau-né et s’attendre à la survenue de certaines manifestations comme : 

  • Les troubles digestifs et particulièrement la diarrhée et la candidose ; 
  • Les éruptions cutanées

À la découverte de ces dysfonctionnements, au niveau de l’organisme de votre enfant, mettez dans un premier temps le traitement en suspension et contactez ensuite votre médecin. 

Cependant, la meilleure attitude pour éviter d’en arriver là est de prévenir le médecin avant tout traitement lorsque vous allaitez. N’oubliez pas qu’il s’agit de la santé (fragile) de votre bébé !

Effets indésirables

Au même titre que la plupart des produits pharmaceutiques existants, l’administration du Clarofan à des sujets malades constitue une ouverture potentielle à des réactions indésirables. 

Ainsi, les patients peuvent se retrouver face à des cas de :

  • Réactions d’allergie comme une urticaire accompagnée de la survenue soudaine d’un gonflement du visage et du cou, des difficultés respiratoires ou un état de choc ;
  • Effets indésirables au niveau de l’appareil digestif : la diarrhée, des douleurs au ventre ainsi que la maladie de l’intestin (colites pseudomembraneuses) ;
  • Bouleversements dans la composition du sang : ils sont caractérisés par l’insuffisance ou la présence en excès de certains composants dans le sang ;
  • Douleurs après traitement qui se manifestent au niveau du point d’injection intramusculaire ;
  • Réactions cutanées : les démangeaisons, la rougeur et des situations plutôt rares de décollement de la peau qui peut se généraliser à l’ensemble du corps chez certains sujets.

Autres effets secondaires

En dehors de ces états d’anomalies possibles au cours de l’utilisation de Clarofan, on peut aussi assister à :

  • Des manifestations de toxicité rénale qui sont dues la combinaison du Clarofan avec certains produits comme les diurétiques puissants et les aminosides ;
  • Des dysfonctionnements hépatiques qui se caractérisent surtout par des modifications transitoires du bilan hépatique, une atteinte du foie et la jaunisse ;
  • Des troubles de la conscience, une incohérence dans la coordination des mouvements et des convulsions dus à l’administration de fortes doses à un sujet souffrant de l’insuffisance rénale par exemple. 

Toutefois, il est important de rappeler que tous les sujets ne sont pas forcément prédisposés à avoir ces effets indésirables. Tout dépend en réalité des posologies appliquées et de la sensibilité de l’organisme de chaque patient. 

Aussi, dès que vous remarquez des effets outre ceux évoqués dans ce guide ou la persistance d’un quelconque effet, contactez immédiatement votre médecin. Vous avez également la possibilité de vous rendre dans le centre hospitalier le plus proche de votre habitation.

Surdosage

Par surdosage, on entend l’application d’une dose de Clarofan qui se révèle excessive par rapport à la normale recommandée. Et l’excès n’étant jamais une bonne option, cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur votre santé. 

Pour réduire les risques liés à cette situation, vous pouvez en cas de surdosage :

  • Prévenir le plus tôt possible votre médecin ;
  • Consulter rapidement un spécialiste de la santé dans le centre de santé le plus proche. 

En revanche, il est toujours possible d’éviter le surdosage en adoptant de simples attitudes comme :

  • Le respect de la dose prescrite par le médecin même en cas d’omission d’une ou de plusieurs doses ;
  • Le respect de toutes les indications données par votre médecin ou pharmacien ; 
  • L’obtention de l’accord du médecin avant l’utilisation de tout produit pharmaceutique. 

En outre, prenez toujours la peine de notifier à votre médecin ou pharmacien tous vos traitements en cours avant une éventuelle utilisation de Clarofan.  Enfin, n’optez jamais pour l’automédication et contactez votre médecin ou pharmacien pour des informations complémentaires quant à l’emploi du médicament Clarofan. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles