Global Statistics

All countries
232,245,584
Confirmed
Updated on September 26, 2021 12:48 am
All countries
207,132,169
Recovered
Updated on September 26, 2021 12:48 am
All countries
4,756,476
Deaths
Updated on September 26, 2021 12:48 am

Combien de temps dure le syndrome du piriforme ?

Le syndrome de piriforme touche une zone particulière du corps, principalement les muscles des fesses. C’est le muscle généralement le plus étroit des fesses qui est le plus affecté. Dans cet article, il s’agira de déterminer sa durée en expliquant brièvement comment le guérir.

Qu’est-ce que le syndrome piriforme ?

Il s’agit d’une douleur intense ressentie au niveau des fesses par l’individu atteint. Elle résulte d’une énorme pression exercée sur le nerf sciatique. La douleur est accompagnée de brûlures ou de picotements. Par exemple, une personne habituée à faire du vélo exerce des mouvements de rotations plutôt intenses sur ses muscles. La répétition de ces mouvements peut endommager le nerf surmené par les contractions. Cette douleur, si elle n’est pas vite traitée, peut s’étendre sur d’autre partie du corps.

Les différents traitements disponibles sont symptomatiques. L’individu atteint doit éviter au maximum tous les mouvements susceptibles de comprimer davantage le nerf sciatique.

Combien de temps dure ce syndrome ?

Ce syndrome a la fâcheuse manie d’agir sur une longue durée. La douleur peut donc se faire ressentir jusqu’à ce que vous arrêtiez de pratiquer les gestes et habitudes qui sont à son origine. Notamment, lorsque vous restez immobile dans une position pour une certaine période (assis, debout, penché, courez ou soulevez un objet lourd). Aussi longtemps que vous développez ces habitudes musculaires, ce mal persistera. Toutefois, il existe des traitements que vous pouvez suivre pour pallier ce mal.

Comment le traiter ?

Avant de procéder à un quelconque traitement, il est important de procéder au bon diagnostic. Au risque de confondre ses manifestations à une discopathie qui est également une autre forme de dysfonctionnement musculaire.

La disparition du syndrome est étroitement liée à l’efficacité du traitement qui peut être soit une modification de l’activité, soit des étirements. Il est rarement recommandé de procéder à une intervention chirurgicale. Dans la mesure, où le patient en ferait la demande explicite, il lui sera injecté des corticostéroïdes pour soulager la douleur. Le médecin en charge peut dans certaines situations, prendre l’initiative de prescrire une injection d’anesthésique. Cette injection a pour but d’améliorer et d’équilibrer l’activité musculaire. Ainsi, le patient peut procéder à ses exercices d’étirement sans grande difficulté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles