Global Statistics

All countries
526,113,867
Confirmed
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
481,694,200
Recovered
Updated on May 20, 2022 5:23 pm
All countries
6,297,640
Deaths
Updated on May 20, 2022 5:23 pm

Comment devenir diététicien ?  

Le domaine alimentaire regorge de nombreux secrets dont on ignore la majorité. Cependant, quand nous faisons face à certains problèmes dans ce domaine, il existe des spécialistes qui arrivent à nous aider. Parmi ceux-ci se trouve le diététiste (encore appelé diététicien). Ce spécialiste de la nutrition assure autant une mission préventive que curative. C’est un professionnel du secteur paramédical qui apprend aux patients à bien s’alimenter, afin de vivre en meilleure forme physique. Qu’appelle-t-on diététicien ? Quelles sont les compétences et qualités de ce spécialiste de la nutrition ?

Définition et rôles du diététicien

On appelle diététicien, l’expert en alimentation et nutrition. Le travail du diététicien dépend du secteur dans lequel il évolue, ainsi que des patients qu’il a en charge. Par ailleurs, il est important de ne pas confondre le métier du diététicien à celui du médecin nutritionniste.

En structure médicale sociale ou dans les établissements de soins, comme les cliniques ou les hôpitaux, le diététicien assure le suivi de ses patients. En effet, c’est lui qui les oriente dans l’achat des aliments qu’il leur faut. Ensuite, il se charge de l’élaboration des menus, en évaluant bien évidemment les repas à cuisiner.

Le diététicien travaille en collaboration avec le médecin nutritionniste et le cuisinier, pour déterminer et fixer trois catégories de menus. Il s’agit des :

  • Menus de l’ensemble du personnel de l’hôpital ;
  • Menus « normaux » qui sont adaptés aux patients dont les soins n’exigent aucune précaution alimentaire particulière ;
  • Menus destinés aux patients qui suivent un régime spécifique (régime végétarien, hypoglucidique ou hyper protéiné).

Au niveau des restaurants d’entreprise, des cantines scolaires, des foyers et résidences pour personnes âgées, le diététiste a pour mission de contrôler la qualité des repas qui y sont préparés. Les commissions de menus auxquelles prennent part les chefs cuisiniers et les gestionnaires sont animées par lui.

En matière d’alimentation, le diététicien est celui qui se charge d’appliquer la législation en vigueur dans les milieux professionnels. L’élaboration des cahiers de charge est également assurée par ce spécialiste de la nutrition.

Lorsqu’un individu a un problème de maigreur, de diabète, de surpoids ou souffre de l’obésité, il est orienté vers le diététiste. Ce dernier se charge de l’établissement du diagnostic. Par la suite, pour atteindre le résultat escompté, il discute avec son patient et fixe les objectifs à atteindre (en termes d’alimentation).

Le diététicien intervient aussi dans le monde du sport. Il prodigue des conseils aux athlètes, afin que ces derniers optimisent non seulement leur pratique sportive, mais aussi leurs performances.

Dans l’industrie pharmacodiététique et celle agroalimentaire, le diététiste :

  • Fait la promotion des produits ;
  • Accompagne la démarche qualité ;
  • Elabore les produits ;
  • Fait des études diététiques.

On retrouve aussi le diététicien au niveau des agences sanitaires. Il s’occupe de l’élaboration des guides de bonnes pratiques alimentaires. Ces documents sont généralement destinés au public. De plus, il s’occupe de la réalisation de la nomenclature des aliments ainsi que du suivi de l’offre alimentaire.

La plupart des diététistes ont une activité mixte ou libérale. Malgré l’attractivité du secteur libéral, il faudrait néanmoins reconnaître qu’il requiert de la motivation ou encore du temps. Par ailleurs, pour devenir diététicien, il existe un parcours scolaire ainsi que des formations à suivre.

Formations et études pour devenir diététicien

L’un des premiers diplômes que l’on doit avoir si l’on envisage d’être diététiste est le baccalauréat scientifique (BAC S, BAC Sciences Médico-Sociales, BAC Sciences et Technologie des Laboratoires). Cependant, il est tout de même possible d’envisager une carrière dans ce domaine tout en ayant un baccalauréat non scientifique.

L’obtention du baccalauréat scientifique doit être suivie de l’obtention d’un BTS diététique. Ce diplôme s’obtient normalement en deux ans de formation. Cette dernière peut se faire par correspondance ou en établissement. Dans certains établissements, ils proposent une troisième année supplémentaire, dans l’optique d’approfondir certains points. En ce qui concerne les individus provenant des filières non scientifiques, ils bénéficient de mises à niveau. En dehors du BTS diététique, un DUT génie biologique option diététique qui s’obtient en 2 ans d’études permet également de devenir diététiste.

Quand un étudiant obtient son diplôme en BTS diététique, il peut faire valoir ses compétences sur le marché du travail. Cependant, les réalités du marché de l’emploi font que pour obtenir un bon poste, il faut de nombreuses années d’études et d’expériences. Par conséquent, avoir un niveau bac+3 ou bac+4 en option diététique est bien plus judicieux. Aussi, en plus de l’expérience, les stages suivis durant la formation sont indispensables pour trouver une place dans le monde professionnel en tant que diététicien.

Quel est le salaire du diététicien ?

Un diététicien gagne approximativement entre 1900 et 2500 euros brut le mois. Ainsi, ce spécialiste de la nutrition perçoit entre 24 000 et 30 000 euros l’an. Au début de sa carrière, le diététiste est rémunéré à hauteur de 1500 euros. Ce salaire lui ait attribué en tant qu’employé. Il pourra donc prétendre à une rémunération de plus de 1200 euros le mois pour ses débuts.

Cependant, certains critères peuvent faire varier le niveau de rémunération. Parlant de ces facteurs, on peut citer :

  • Le lieu de travail ;
  • Les compétences spécifiques ;
  • Les stages en entreprise durant la période de formation.

Au fur et à mesure qu’il prend de l’expérience dans son domaine, le diététiste peut percevoir jusqu’à 4000 euros le mois, ce qui correspond à 48 000 euros de salaire par an. Pour obtenir une telle rémunération, le diététicien doit travailler nécessairement dans le secteur privé.

Il est possible d’être diététiste indépendant. Cependant, cela nécessite le plus souvent la possession d’un cabinet de travail. Dans ce cas, il est en mesure de fixer ses propres tarifs. La fixation des tarifs prend en compte également quelques critères, notamment les services proposés par le diététicien et sa notoriété. Par exemple, un diététicien classique peut faire moins d’honoraires qu’un diététiste spécialisé dans le domaine du sport.

Quelles sont les qualités d’un diététicien ?

Le diététiste est en contact direct avec ses patients et clients. À des moments donnés, il est amené à faire des jonctions dans le domaine hospitalier, entre le personnel de cuisine et le personnel soignant. Ainsi, une solide capacité relationnelle et une bonne capacité d’écoute doivent être les premières qualités d’un diététicien. Pour corriger les « maladresses alimentaires » de ses patients sans les contrarier, le diététiste doit avoir le sens de la diplomatie et de la délicatesse. Il doit être en mesure de maîtriser une ou plusieurs langues étrangères. Cela pourrait être un atout pour lui.

Le diététicien doit avoir l’esprit d’équipe. Il doit être capable de faire ressortir ses compétences au sein d’un groupe. Avoir un sens de la pédagogie serait aussi indispensable à un diététiste. Ainsi, il pourra facilement inculquer aux patients, les règles alimentaires à respecter chez eux. En plus du sens de la pédagogie, il doit être créatif, car l’établissement d’une variété de menus, ainsi que leur adaptation à chaque cas l’exigent. Enfin, il doit être organisé et rigoureux.

Quelles sont les carrières possibles pour le diététicien ?

Une fois que vous devenez diététicien, il existe plusieurs possibilités d’évolution. Comme premier grade d’évolution, il est possible de devenir cadre de santé et d’activités paramédicales. À plus grande échelle, le diététicien peut devenir cadre supérieur de santé et d’activités paramédicales. En outre, il peut devenir responsable qualité en restauration collective et même se présenter à certains concours paramédicaux. Il peut aussi devenir professeur d’économie sociale et familiale.

Vous aimerez aussi :

Related Articles