Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Comment faire la pose d’un implant dentaire ?

L’implant dentaire apparaît comme une dent artificielle, utilisée pour remplacer une ou des dents manquantes. Permettant la fixation de la prothèse ou de la couronne dentaire, la pose d’un implant dentaire nécessite une intervention chirurgicale, qui s’effectue sous anesthésie locale. Celle-ci se déroule en deux temps et c’est au cours de la deuxième opération que la racine artificielle est posée. Indications, contre-indications, chirurgie pour la pose, complications d’un implant dentaire et différents types de prothèses ici.

Pose d’un implant dentaire : de quoi s’agit-il concrètement ?

Bien avant, notez que l’implant dentaire est utilisé comme substitution,
dans le cadre du manque d’un ou de plusieurs dents, tout en veillant à la préservation des dents saines aux alentours. C’est une racine artificielle permettant à la prothèse ou à la couronne dentaire de se fixer. La pose d’un implant dentaire consiste à insérer une racine artificielle en titane, et à compléter cela par une prothèse permettant de le recouvrir.C’est cette dernière qui donnera l’aspect d’une véritable dent.

En réalité, cela se traduit par un implant qui donne l’aspect d’une vis comprenant généralement de zircone ou de titane. La qualité de l’implant permet normalement au patient de ne plus avoir à le remplacer, lorsqu’il est placé.

Indications et contre-indications de l’implant dentaire

La pose de l’implant dentaire concerne les personnes qui ont perdu ou qui perdront une ou plusieurs dents après une carie ou encore :

  • Les personnes atteintes de maladies parodontales évoluées. Il s’agit des pathologies qui affectent la gencive et l’os. Lorsqu’elles se développent, la dent n’arrive plus à être stable dans l’os : on parle de déchaussement dentaire ;
  • Les patients âgés qui ne supportent pas un dentier ;
  • Les patients qui souffrent de gros kystes dentaires, portant atteinte à la racine de la dent ;
  • Les individus touchés par des fractures de dents après des traumatismes.

En revanche, la mise en place de l’implant dentaire est contre-indiquée chez certaines personnes. Il s’agit de :

  • Les patients sous chimiothérapie ;
  • Les personnes atteintes de troubles cardio-vasculaires importants ;
  • Les patients qui ont récemment fait un accident cardio-vasculaire ou un infarctus ;
  • Les diabétiques, les toxicomanes.

On retrouve également les personnes atteintes d’insuffisance rénale, de maladie d’Alzheimer, de Parkinson.

Quelles sont les différentes étapes de la chirurgie pour la pose d’un implant dentaire ?

Avant l’intervention chirurgicale, le médecin procède à une évaluation de l’état de santé bucco-dentaire du patient. Ceci, dans l’optique de lui proposer le traitement adapté.  À cet effet, un examen clinique sera fait, accompagné par une radiographie de la dentition.

Pratiquée par un chirurgien-dentiste, l’installation de l’implant dentaire est un geste médical simple, qui se déroule sous anesthésie locale, suivant deux temps.

Pendant la première intervention chirurgicale, le chirurgien procède à une incision de la gencive, plus précisément au lieu de la pose d’implant, pour accéder à l’os alvéolaire. Le patient ne ressent généralement qu’une douleur de faible intensité ou aucune. Le médecin peut cependant vous prescrire un anti-inflammatoire ou un antidouleur pour le soulagement.

Au bout de quelques mois (deux à quatre mois) d’attente nécessaire à la cicatrisation, le professionnel de santé procède à une seconde intervention chirurgicale, afin de poser la dent artificielle, la couronne, le bridge ou la prothèse. Découvrez avec Elone clinic, des informations pour bien comprendre la différence entre un implant, une couronne, un bridge.

Quels sont les avantages et les éventuelles complications de l’implant dentaire ?

L’implant dentaire est un équipement qui présente de multiples avantages en termes :

  • D’efficacité ;
  • De durée de vie ;
  • De qualité du rendu final ;
  • D’innocuité par rapport aux autres dents.

Il est aussi avantageux en ce qui concerne la longévité, puisque normalement, il n’a pas besoin d’être remplacé. La mise en place d’un implant dentaire recouvert par une couronne permet d’éviter le risque d’atteinte des dents adjacentes, qui sont généralement saines, contrairement à un bridge qui les touche.

Par ailleurs, les complications associées à la pose d’un implant dentaire sont très rares et elles ne constituent pas un risque majeur pour l’état de santé du patient. La principale complication qui se développe est l’infection postopératoire, mais l’administration d’un antibiotique permet de remédier à cela.

Quelle prothèse choisir pour le recouvrement de l’implant dentaire ?

Il existe plusieurs types de prothèses permettant de recouvrir l’implant, et le choix de celle qui convient est fonction de la situation de chaque patient.

Prothèses fixes

  • Bridge : il est utilisé en cas de manque de plusieurs dents. On pose une couronne sur l’implant et cela permettra de placer une fausse dent adjacente ;
  • Couronne : disponible en résine, en céramique ou métal, la couronne est une coquille qui assure le recouvrement de l’implant et qui donne l’aspect de la dent manquante ;
  • Prothèse fixe complète : on opte pour la pose d’un bridge complet lorsque le patient a perdu toutes ses dents. Chacune des dents n’est substituée par un implant, parce qu’il faut juste quelques-uns. La prothèse fixe complète apparait comme une alternative pour la prothèse amovible complète.

Prothèses amovibles

Encore connue sous le terme dentier, la prothèse amovible complète peut requérir la mise en place de deux implants. Ces derniers se chargeront de sécuriser la tenue de la prothèse aux gencives, à l’aide d’un système de bouton-pression. Bien qu’elle soit moins coûteuse que la prothèse complète, la prothèse amovible demande plus d’entretien : elle doit être nettoyée et désinfectée au bout de chaque repas.

Alternatives à l’implant dentaire

En cas de manque d’une dent et de sa racine, il existe autres solutions hormis l’implant dentaire.

Bridge

Vous avez la possibilité de vous faire poser un bridge dentaire, qui aura pour appui les deux dents adjacentes. Le problème avec cette option est que la pose du bridge nécessite que les dents soient taillées par le dentiste.

Prothèse dentaire amovible partiel

Vous pouvez opter pour une prothèse amovible qui assurera le recouvrement du trou laissé par la ou les dents qui manquante(s). Elle est fixée à la gencive à travers un système de crochets, mais elle nécessite un nettoyage à la suite de chaque repas, ainsi qu’une désinfection quotidienne.   

Enfin, la chirurgie pour un implant dentaire consiste à restaurer une dent extraite, à cause d’une infection, d’une luxation, d’un casse ou d’une carie mal entretenue. Une fois l’implant dentaire posé, il est recouvert par une prothèse, un bridge, etc.

Vous aimerez aussi :

Related Articles