Global Statistics

All countries
618,807,415
Confirmed
Updated on September 22, 2022 2:33 pm
All countries
597,301,052
Recovered
Updated on September 22, 2022 2:33 pm
All countries
6,535,210
Deaths
Updated on September 22, 2022 2:33 pm

Comment lutter contre la rétention d’eau dans le corps ?

La rétention est un phénomène qui survient souvent en cas d’incapacité du corps à éliminer l’eau. Le corps retient donc plus d’eau qu’il ne devrait. La plupart des personnes souffrant de ce mal se plaignent souvent de gonflements au niveau du ventre et des jambes. En quoi consiste la rétention d’eau et quelles en sont les causes ?

La rétention d’eau : qu’est-ce que c’est ?

Le corps humain est constitué majoritairement d’eau (plus de 65% de son volume total). Cette eau se trouve pour la plupart dans les cellules. Le reste se retrouve dans les vaisseaux sanguins ou entre les cellules. Afin d’assurer convenablement cette répartition et maintenir l’équilibre du niveau d’eau, l’organisme s’est doté d’un ensemble de mécanismes. Il s’agit d’un système permettant de réguler la filtration et la réabsorption de l’eau. Cette eau est ensuite redistribuée entre les vaisseaux, les tissus et les espaces interstitielles.

Ce système de filtration et de réabsorption se base sur deux types de pressions à savoir : la pression osmotique et la pression hydrostatique. La pression osmotique consiste à diriger l’eau, du milieu le plus concentré, vers le milieu le moins concentré. La pression hydrostatique quant à elle, est directement reliée au système cardiovasculaire. Il arrive cependant que ce système soit défectueux. Dans ce cas, l’eau n’est pas redistribuée dans l’organisme et reste coincée à l’intérieur des tissus. On parle alors de rétention d’eau, un mal qui attaque majoritairement la gent féminine.

Dans la plupart des cas, la rétention d’eau est locale. Les parties du corps pouvant être touchés sont :

  • Les mollets ;
  • Les pieds ;
  • Les mains ;
  • Les chevilles ;
  • Les seins.  

Toutefois, il peut arriver que la rétention d’eau soit générale. Dans ce cas, on assiste à une prise de poids.

Causes de la rétention d’eau

De nombreuses raisons peuvent être à la base de la rétention d’eau. Ces causes varient généralement d’un individu à un autre.

La cause la plus courante ici est la dilatation des vaisseaux sanguins, sous l’effet de la chaleur. Cette dilatation a pour conséquence, l’augmentation du niveau de porosité des vaisseaux, rendant ainsi ces derniers plus aptes à libérer l’eau sans pouvoir la réabsorber. D’autres raisons pouvant conduire à une rétention d’eau sont notamment : l’immobilité prolongée dans une position assise ou debout, ou encore une alimentation riche en sel et pauvre en protéines.

Chez les femmes, ce mal peut avoir une origine hormonale. En effet, à l’approche des menstrues, un taux anormal de certaines hormones peut être à la base d’une rétention d’eau. La ménopause et la grossesse sont aussi des raisons hormonales potentielles d’une incapacité du corps à éliminer l’eau.

La rétention d’eau peut également avoir une origine clinique. L’utilisation de certains produits pharmaceutiques peut en effet favoriser ce phénomène d’une part. D’autre part, cela peut être dû à une mauvaise circulation du sang, qui empêche la réabsorption normale de l’eau.

Les symptômes de la rétention d’eau

La rétention d’eau peut se manifester par plusieurs signes distinctifs. Le tout premier symptôme est la prise de poids ou le gonflement observé au niveau de certains endroits du corps ou sur le corps en général.  Cette prise de poids est suivie de l’apparition de marques laissées par les vêtements aux endroits comme : les pieds, les mollets, les chevilles mais aussi les doigts.

À ces symptômes s’ajoute une sensibilité permanente du corps, causée par l’engorgement des tissus et la rétention d’eau, une sensation d’engourdissement ou de raideur observée à certaines parties de la peau mais aussi de lourdeur ou d’enflures au niveau des jambes.

De plus, les extrémités du corps telles que les doigts ou les orteils peuvent dans bien des cas devenir froides. Les parties affectées par la maladie quant à elles, ont tendance à se réchauffer. Pour finir, la peau sera encline à faire des ecchymoses beaucoup plus facilement que d’habitude.

Comment traiter et prévenir la rétention d’eau ?  

Le minimum à faire pour lutter efficacement contre la rétention d’eau, c’est d’avoir une bonne hygiène de vie. Dans cette optique, il est conseillé de pratiquer de façon régulière des activités sportives, mais aussi des massages lymphatiques.

Sur le plan alimentaire, vous devrez diminuer votre consommation de sel et vous hydrater de façon régulière. Pour la réhydratation, vous pouvez opter pour de l’eau ou de la tisane. Il est également conseillé d’augmenter la consommation d’aliments aux propriétés drainantes comme l’artichaut et l’ananas. Les aliments riches en potassium comme les légumes, les céréales et la levure vous seront aussi bénéfiques.

Pensez aussi à augmenter votre apport en protéines à l’organisme. Cela permettra la réabsorption de l’eau des tissus, vers les vaisseaux sanguins. Pour avoir un maximum de protéines, vous pouvez consommer des aliments comme les noix et les amandes.

Si votre budget le permet, optez pour des compléments alimentaires. Cela sera d’une grande aide pour l’organisme, dans le travail de réabsorption qu’il assure. Vous pouvez même aller plus loin, en suivant un régime alimentaire complet et spécifique, pour limiter la rétention d’eau et perdre du poids.

Cependant, il existe quelques comportements à éviter. En tête de liste vient la consommation d’alcool qui doit être limitée au maximum. Gardez-vous également de porter des tenues trop serrées et de croiser les jambes. Ces deux facteurs ont tendance à rendre la réabsorption beaucoup plus difficile.

Vous aimerez aussi :

Related Articles