Global Statistics

All countries
591,811,172
Confirmed
Updated on August 10, 2022 11:20 pm
All countries
561,953,897
Recovered
Updated on August 10, 2022 11:20 pm
All countries
6,443,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 11:20 pm

Comment maigrir grâce à la médecine chinoise ?

Axée sur une connaissance de plus de cinq mille ans, la médecine chinoise apparaît comme un processus médical qui comprend l’alimentation, la pharmacopée, etc. Cette science permet notamment de récupérer de l’énergie, d’améliorer son bien-être, de détoxifier l’organisme et même de maigrir. Il est néanmoins crucial de préparer de bonnes recettes ou d’avoir recours à des méthodes idéales, lorsque vous désirez perdre du poids. Ce billet vous dévoile de quelques méthodes et habitudes de la médecine chinoise que vous devriez adopter pour maigrir.

Médecine chinoise : habitudes alimentaires à adopter pour maigrir

Considérer l’aliment comme un médicament à prendre régulièrement

Le principe de base de la médecine traditionnelle chinoise est simple.  Selon celui-ci, l’alimentation de façon naturelle et adaptée aux besoins ressentis par l’organisme, accompagnée d’une activité et de repos, ne peut être à l’origine de la prise exagérée de poids.

Ce qui traduit qu’en diététique chinoise, il n’y a ni régime, ni quantité de calories : les aliments ne sont pas utilisés selon les éléments macro et micronutriments (les lipides, les protéines, les glucides…) qu’ils contiennent. Ils sont en réalité considérés selon :

  • Cinq saveurs : c’est-à-dire que l’aliment est amer, piquant, salé, acide ou doux ;
  • Cinq natures : l’aliment est froid, chaud, tiède, neutre ou frais ;
  • Chacune des natures ou saveurs, a un effet sur l’organisme.

La prise d’un aliment de nature froide par exemple, entraîne un refroidissement du corps et un ralentissement des fonctions organiques. Cependant, un aliment de nature chaude réchauffe le corps ; ce qui permet la stimulation des fonctions vitales et l’augmentation du métabolisme.

En ce qui concerne les saveurs, chacune a un impact sur un organe spécifique : un aliment de saveur acide a d’effet sur la vésicule de même que sur le foie. Ainsi :

  • L’aliment piquant a d’influence sur les poumons ;
  • L’aliment salé impacte les reins ;
  • L’aliment amer a d’effet sur le cœur ;
  • L’aliment doux influence le pancréas de même que la rate.

Privilégier la nature tiède et la saveur piquante

Afin de drainer les toxines alimentaires et de maigrir, il faut opter pour des aliments qui ont d’impact sur le gros intestin et le poumon. Autrement dit, il faut préférer une alimentation de saveur piquante de même que des aliments de nature tiède. Ceci, pour permettre une meilleure transition saisonnière, sans oublier les aliments de saison.

Aliments de nature tiède

Voici quelques aliments de nature tiède en médecine chinoise :

  • Fruits : l’abricot, le kiwi, les agrumes, le citron, la figue, la prune, la pomme, le raisin, etc. 
  • Poissons : la crevette, la sardine, le hareng, l’ormeau, la moule ;
  • Céréales : le maïs, la patate douce, la fève, le miso, le pignon de pin ;
  • Légumes : le poireau, la carotte, le fenouil, le pleurote ;
  • Condiments : la cannelle, les graines de fenouil, la moutarde, l’oignon, le persil, la muscade, la câpre, le basilic, l’ail aneth, l’anis étoilé, la ciboule…
  • Viandes : viande de bœuf, de poule et jaune d’œuf, de porc, de poulet, de veau, de mouton, etc.

Aliments de saveur piquante

  • Fruits : le kumquat ;
  • Céréales : la pistache ;
  • Légumes : le radis, le navet, le fenouil, le céleri, le poireau, le chou-rave, le poivron ;
  • Condiments : l’anis étoilé, la menthe poivrée, le cumin, la cannelle, la muscade, le laurier, la moutarde, le clou de girofle, le gingembre frais, la coriandre, le carvi, le basilic, les graines de fenouil, etc.

Bien répartir les aliments

Bien avant, notez que la majorité des aliments que nous consommons actuellement sont des produits transformés. De ce fait, la médecine chinoise recommande de chercher des aliments riches en jing, qui désigne énergie vitale, pour maigrir. Il s’agit des fruits et des légumes bios de saison, des herbes coupées fraichement, des graines germées, etc.

À cet effet, voici la répartition en médecine traditionnelle chinoise :

  • Soixante-dix pour cent de fruits et légumes ;
  • Dix pour cent de céréales ;
  • Dix pour cent d’huiles végétales issues de la première pression à froid et des graines oléagineuses ;
  • Dix pour cent de poissons gras et maigres, d’œufs, de crustacés et coquillages, de viandes et produits laitiers (par occasion).

Éviter les aliments qui ont tendance à être humidifiants

Plusieurs aliments sont limités, voire bannis de la diététique chinoise, puisqu’ils produisent de l’humidité, qui est connue sous le terme tan. L’action de ces aliments est comme celle d’une colle au niveau de l’organisme. Ce qui constitue un frein pour la libre circulation du sang, les liquides ainsi que l’énergie. Lorsque l’humidité est de trop dans le corps, elle est à l’origine des accumulations hydrolipidiques, et par conséquent de la prise de poids.

Parmi ces aliments, certains comme les protéines animales qui sont riches en acides aminés soufrés sont à éviter. Ceci, en raison de leurs capacités à produire des toxines. Ainsi, la consommation des aliments suivants est à éviter ou limiter au mieux, lorsque vous souhaitez maigrir :

  • Boissons alcoolisées et alcool ;
  • Produits laitiers ;
  • Produits sucrés et sucre ;
  • Tout produit fait avec de la farine (le pain, la semoule, etc.) ;
  • Viande.

Cuisiner les aliments ensemble et manger raisonnablement

La préparation des aliments ensemble, favorise le mécanisme d’échange de nutriments et augmente considérablement leur action synergique. En outre, cela atténue les différentes saveurs et natures des aliments.

Par ailleurs, au moment de manger, l’écoute des sensations de faim et de satiété est capitale pour atteindre votre objectif, qui est celui de maigrir. D’après la médecine chinoise, il est préférable de prendre quatre repas réguliers au lieu de deux voire trois repas gros. Ces derniers qui excèderont la quantité dont l’organisme a besoin, et entraîneront des déséquilibres. Entre chaque repas, il est nécessaire de prendre un repos digestif de six heures pour assimiler. Toutefois, il est déconseillé de faire du grignotage entre les repas quotidiens.

Manger en toute conscience pour maigrir

Pour maigrir, il est recommandé de se concentrer à cent pour cent lorsque l’on est à table. Cela permet de ne pas prendre de nourriture plus que ce dont l’organisme a besoin. À ce sujet, il faut :

  • Aller à table en ayant faim ;
  • Éviter de prendre la nourriture lorsque vous êtes en colère ou stressé : il faut se calmer d’abord en respirant peut-être profondément ;
  • Apprécier de manière olfactive et visuelle le repas ;
  • Bien mâcher et poser le couvert entre chaque bouchée.

S’hydrater lorsque le besoin est ressenti

En consommant soixante-dix pour cent de fruit et légumes, l’organisme est suffisamment hydraté. Il n’est donc pas nécessaire de boire un litre et demi d’eau quotidiennement. Vous pouvez seulement vous contenter d’un litre ou moins, pas seulement l’eau, mais aussi d’autres boissons :

  • L’eau avec des hydrolats (issues des plantes) tels que le jus de citron ;
  • Le thé vert ;
  • Les bouillons de légumes ;
  • Les infusions de menthe, elles aident le corps à digérer ;
  • Les infusions de mauve, elles permettent d’évacuer les selles ;
  • Les infusions de bruyère, elles permettent de se débarrasser des toxines, et donc d’atteindre votre objectif, qui est de maigrir ;
  • Le déca.

Médecine chinoise : quelles sont les méthodes pour maigrir ?

L’acupuncture,  l’utilisation des plantes détoxifiantes et drainantes, le Tui Na, le Qi Gong et Tai-chi…sont des méthodes de la médecine chinoise qui permettent de maigrir.

Acupuncture pour maigrir

Figurant parmi les cinq méthodes thérapeutiques utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture est une technique qui consiste à stimuler certaines zones de l’épiderme. Elle assure le maintien d’une bonne circulation de l’énergie vitale, afin de bien vivre au contact de son environnement.

En effet, le médecin établit un diagnostic selon votre mode de vie, vos habitudes alimentaires, votre morphologique, et du poids que vous souhaitez perdre. En fonction de ce diagnostic, il propose un protocole d’acupuncture permettant de réguler l’appétit de même que la perte de poids.

Pour cela, l’acupuncteur place par le biais des canaux, des aiguilles fines et indolores à des points précis de votre corps, en lien avec des organes. Ce professionnel disperse ou canalise ensuite l’énergie vitale, afin que celle-ci circule bien dans l’organisme, tout en se basant sur l’état énergétique du patient.

Les quelques points sollicités lors de l’acupuncture pour aider à maigrir sont :

  • Les oreilles : points VB 3 (vésicule biliaire 3) et E7 (estomac 7) ;
  • Les lèvres : point VG26 (vaisseau gouverneur 26) ;
  • Les chevilles : point R6 (reins 6) ;
  • Les jambes : point RP 9 (Rate Pancréas 9) ;
  • Les pieds : point F3 (foie 3) ;
  • Les bras : point GI 11 (gros intestin 11).

Les points externes comme le haut des lèvres, les jambes et les oreilles, sont stimulés dans l’optique d’atteindre les organes internes et de réactiver les connexions énergétiques et nerveuses. Lorsque l’acupuncteur vise les organes en rapport avec le système digestif et le rejet des graisses (l’estomac, les reins, la rate, le foie), cela a d’impact sur votre rapport à l’alimentation. De plus, cette méthode permet d’atténuer les facteurs qui stimulent l’alimentation excessive : il s’agit de la rétention d’eau, la constipation, le stress, etc.

Plantes drainantes et détoxifiantes pour maigrir

La pharmacopée chinoise se présente comme la plus importante des disciplines de la médecine chinoise. Puisqu’environ trois mille deux cent types de plantes, trois cent minéraux, quatre cents préparations, insectes et créatures marines sont utilisés dans cette branche. Très réputée en Chine et dans d’autres pays d’Asie, elle permet non seulement de traiter des maladies, mais aussi de les prévenir.

Il a été rapporté suite à une étude scientifique, que la consommation des herbes médicinales aide à diminuer l’appétit et à maigrir. Cette même étude révèle que ces plantes médicinales, consommées traditionnellement, sont riches en flavonoïdes, des inhibiteurs naturels de l’acide gras synthase ou FAS. Ce dernier est une enzyme qui permet de synthétiser les acides gras, qui se mettent en place dans le cadre du stockage et de surplus énergétique.

L’intégration de la pharmacopée dans un programme minceur est une bonne décision pour contrôler l’appétit et diminuer sa masse corporelle. À cet effet, le médecin procède à l’établissement du diagnostic, selon votre état émotionnel et vos habitudes alimentaires, avant de prescrire les plantes à utiliser pour maigrir.

Alors, les plantes les plus consommées dans un contexte de dysfonctionnement alimentaire sont :

  • Dong kui zi (encore appelé mauve Chinoise) : de par ses propriétés laxatives et diurétiques, elle facilite le transit et permet de combattre la rétention d’eau ;
  • Dong gua pi (il s’agit de la peau de courge cireuse) : elle a des propriétés drainantes et permet d’éliminer la chaleur du corps en cas d’excès ;
  • Hai zao (c’est-à-dire l’algue brune ou la sargasse) : elle permet de brûler la graisse et a d’effet sur la cellulite ;
  • He ye (ce sont les feuilles de Lotus) : en plus de son action drainante, elle permet de se débarrasser des graisses ;
  • Guarana : elle favorise l’accélération du métabolisme de même que la perte de poids.

En outre, vous avez la possibilité d’avoir recours aux formules médicinales, c’est-à-dire au mélange des plantes, car elles sont très efficaces. Mais, il faudra choisir les ingrédients et faire le dosage en fonction des principes de composition de chaque plante. Ceci, afin d’augmenter l’efficacité et de diminuer les effets indésirables des plantes. Les plus connues des formules médicinales dans la médecine chinoise sont : Jian fei wan et Wu ling san

Tui Na

Figurant également parmi les branches de la médecine traditionnelle chinoise, Tui Na (Tui veut dire « pousser » et Na qui signifie « saisir pour contrôler ») est un massage énergétique manuel qui a pour principe l’harmonisation du Qi. Pratiquée depuis près de trois mille ans, cette méthode pour maigrir facilite la circulation de l’énergie et du sang dans l’organisme, de même le rééquilibrage du Qi.

La pratique de Tui Na nécessite une parfaite connaissance du corps humain. Ainsi, le professionnel doit faire usage des doigts, des mains, des coudes ou des poings pour réussir le massage selon vos besoins. Cette technique utilisée pour maigrir permet d’évacuer le stress, tout en stimulant la bonne circulation du sang. Aussi, elle draine et élimine les toxines, et rend votre peau plus ferme.

Les séances de Tui Na prennent jusqu’à une heure, et il faut près de six à dix séances pour avoir de meilleurs résultats. Vous aurez également besoin d’une activité physique régulière et d’un rééquilibrage alimentaire.

Qi Gong et Tai-chi

Le Qi Gong est en quelque sorte une méditation en mouvement, dont le principal but est d’harmoniser le corps, la respiration de même que la conscience. Durant environ quarante-cinq minutes voire une heure, il peut être pratiqué en position assise, allongée sur tapis ou debout. Son effet relaxant est ressenti dès la première séance, aux niveaux mental et physique.

Quant au Tai chi, il est un art martial qui se réalise à la verticale. Les exercices de Tai chi permettent de rendre le corps plus souple et de travailler sa puissance ainsi que sa vitalité.

Ainsi, la pratique de Qi Gong et de Tai-chi apporte une amélioration aux fonctions digestives, cardiovasculaires et respiratoires. Ces deux exercices combinent à la fois la relaxation et l’activité sportive, ce qui est parfait pour maigrir doucement et sur long terme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles