Accueil Bien-être Comment prendre soin d’une peau marbrée ?

Comment prendre soin d’une peau marbrée ?

0
Comment prendre soin d’une peau marbrée ?
Concept de peau marbrée

Sujet d’inquiétude, voire de panique, la peau marbrée est caractérisée par des imperfections. Contrairement aux idées reçues, ce problème de peau n’est pas aussi dramatique. Cependant, il requiert l’application de soins et l’adoption d’une bonne routine pour la garder en parfaite forme. Vous souhaitez connaître les différentes solutions pour avoir une peau marbrée éclatante ? Voici quelques explications !

Peau marbrée : caractéristiques, causes et facteurs à risque

Encore appelée la livedo reticularis, la peau marbrée est celle qui est parsemée de taches rouges, bleues ou violacées. Les pales sur la peau sont aussi des imperfections qui surgissent sur ce type de peau. Ces irrégularités sur la peau proviennent le plus souvent d’un dérèglement de l’organisme.

Caractéristiques de la peau marbrée

Les marbrures sont les principaux critères d’une peau marbrée. Elles sont majoritairement causées par un problème de circulation sanguine. Elles se présentent sous la forme de maillage plus ou moins régulier sur l’épiderme.

En fonction des formes de taches, la peau marbrée présente plusieurs variantes. Autrement dit, il existe des formes bénignes de marbrures et des formes pathologiques. Ces dernières sont des symptômes d’une maladie sous-jacente.

Bon à savoir : la livedo reticularis, signifiant en français « bleuâtre », est un signe clinique fréquent chez les bébés. Cela tend à impressionner les parents, mais cette affection n’est pas sans issue.

Les causes de la peau marbrée

Généralement, la peau marbrée est le résultat du ralentissement de la circulation sanguine dans la zone de la micro vascularisation cutanée. Les marbrures apparaissent à la surface de la peau à cause de la désoxygénation du flux sanguin. À cela s’ajoute une stase sanguine au niveau des organes appelés veinules.

Outre cette cause, il existe plusieurs autres raisons à l’origine d’une peau marbrée. Elles diffèrent en fonction de la typologie de la livedo reticularis. En d’autres termes, pour les formes physiologiques, il a des causes spécifiques et pour les formes pathologiques, il y a aussi des causes précises.

Forme physiologique d’une peau marbrée

De son appellation technique, le cutis marmorata, la forme physiologique des marbrures est causée par une longue exposition au froid. Elle apparaît souvent au niveau des membres inférieurs (pieds et jambes).

Les personnes exposées à ce type de peau marbrée sont les femmes et les nouveau-nés. Toutefois, cette forme de marbrure n’est pas grave puisqu’elle disparaît complètement après un réchauffement. 

Forme pathologique d’une peau marbrée

Cette forme de peau marbrée se distingue par une localisation au niveau du tronc et des membres inférieurs. Elle se manifeste en tant que signe clinique pour des maladies sous-jacentes. Le cas échéant, les taches forment une chaîne de maillage irrégulière et très épaisse. Il faut préciser que les marbrures sont permanentes et, quelquefois, nécrosées.

Les maladies, ayant cette forme de peau marbrée comme signe clinique, sont :

  • le syndrome de Sneddon ;
  • le syndrome des anticorps antiphospholipides ;
  • un lupus érythémateux systémique ;
  • une cryoglobulinémie.

Le syndrome de Sneddon est une affection rare qui touche le genre féminin. Les cibles potentielles sont les femmes se trouvant dans la tranche d’âge de 20 à 40 ans. Dans ce cas, les marbrures sont localisées au niveau du tronc (bras, torse et dos). Aussi, ils sont associés à des crises cérébrales ischémiques.

Quant à la cryoglobulinémie, elle est associée à une hépatite C ou à une maladie auto-immune telle que le lupus érythémateux systémique et le VIH. Sur la liste des affections auto-immunes, il y a aussi le syndrome de Sjögren et la polyarthrite rhumatoïde.

En outre, il importe de souligner qu’il y a une forme particulière de cutis marmorata qui a pour manifestation la peau marbrée. Il s’agit d’une affection congénitale rare dont la présence est persistante.

Le symptôme indicatif est l’apparition de marbrures bleutées tendant vers le violet foncé. Ces taches apparaissent sur toutes les parties exposées ou sur une zone corporelle singulière. Il convient de souligner que ce problème de peau est visible depuis la naissance. 

Autres causes connues de la peau marbrée

Il existe d’autres causes pouvant entraîner des marbrures sur la peau. Pour commencer, il y a un choc septique provoquant une détresse circulatoire. Ensuite, il y a la prise de certains médicaments de même type que l’amantadine.

Les types de thérapeutiques concernés sont souvent utilisés en prophylaxie contre la grippe. La plupart du temps, les marbrures disparaissent quelque temps après l’arrêt du traitement.

Enfin, il y a des cas où aucune cause probante n’est trouvée. Pourtant, les marbrures sont présentes sur la peau. Ce type de peau marbrée est surnommée la livedo idiopathique ou primaire. 

Attention : pour la peau marbrée issue de la troisième cause, il faut une surveillance accrue afin d’éviter une potentielle aggravation.

Les facteurs à risque d’une peau marbrée

Au nombre des facteurs à risque d’une peau marbrée, il y a :

  • le froid ;
  • l’âge ;
  • le genre.

En effet, une forte exposition de l’organisme au froid contribue à l’apparition des marbrures bleuâtres ou violets. Pour ce qui est de l’âge, il faut retenir que les nouveau-nés courent un plus grand risque d’avoir une peau marbrée que les adultes.

Cela est dû au fait que leur température corporelle n’est pas encore bien régulée. Ajoutée à l’immaturité de la peau, cette cause favorise la naissance des tâches bleuâtres, rouges ou violettes. Évidemment, ce phénomène s’amplifie après les bains ou les changes administrés au nourrisson durant les saisons froides (automne et hiver).

Cependant, les marbrures finissent par disparaître après quelques semaines de vie. Autrement dit, la peau marbrée est régulée lorsque l’épiderme acquiert plus de maturité. Enfin, à propos du facteur de genre, ce sont les femmes qui sont plus sujettes à une peau marbrée. Ce qui signifie que les hommes sont moins exposés à ce problème de peau.

Peau marbrée : quelles sont les solutions pour une peau lisse ?

Normalement, avec la forme physiologique d’une livedo, il n’y a pas de démarche complexe. Il suffit d’avoir recours au réchauffement pour que les taches bleuâtres, rouges ou violettes disparaissent.

Par contre, dans sa forme secondaire, il faut une consultation médicale chez le spécialiste. Ainsi, la réalisation de certains examens médicaux permet de faire un diagnostic précis.

Une fois la cause et la maladie sous-jacente trouvées, le traitement adéquat est établi. Cependant, il existe un moyen simple pour venir à bout d’une peau marbrée. Il s’agit de l’utilisation des huiles naturelles de calophylle et de katafray. 

Huile naturelle de calophylle

Cette huile naturelle est un meilleur allié contre la détresse circulatoire. Son utilisation permet d’améliorer la vascularisation cutanée. Elle s’occupe aussi de la régulation du flux situé dans les capillaires (petits vaisseaux sanguins situés à la surface de la peau).

Elle est donc l’huile végétale de la circulation sanguine par excellence. Elle permet la réduction des marbrures au niveau des membres inférieurs. Elle sert également à réduire ou à éliminer la sensation de pieds lourds. Elle est tout aussi efficace contre les marbrures de première forme que contre celles causées par des facteurs génétiques et/ou circulatoires.

Pour profiter de ses bienfaits au maximum, l’huile naturelle de calophylle peut être utilisée dans son état pur. Toutefois, elle peut être également mélangée avec de l’huile végétale de Carthame ou de jojoba.

Petite astuce : pour augmenter les effets relaxants et doux de l’huile naturelle de calophylle, il faut la chauffer futilement à une température de 35°C ou 37°C.

Huile naturelle de Katafray

Cette huile essentielle est principalement efficace pour la suppression des marbrures. Son action intervient dans la régulation de la circulation sanguine. Grâce à cela, elle atténue les taches colorées et combat la sensation de jambes lourdes.

Son application se fait sur le long des jambes. Toutefois, avant de le faire, cette huile d’origine malgache doit être diluée dans une autre huile naturelle. Une combinaison avec l’huile de calophylle est recommandée en raison de son action bénéfique sur la peau marbrée.

Astuce-dosage : pour un mélange équilibré, il faut 1 mL d’HE de l’huile de Katafray pour 20 mL de mélange.

Prendre soin d’une peau marbrée : le secret pour de belles jambes

Avant toute chose, il convient de rappeler que les marbrures sont souvent localisées sur les jambes. Pour retrouver la beauté de cette zone du corps, il faut un processus d’administration de soins en trois différentes parties.

En premier lieu, il y a l’usage des plantes contre les jambes lourdes. En deuxième partie, il y a les astuces pour retrouver la beauté des jambes. En dernier lieu, il y a la routine appropriée pour maintenir ce type de peau en parfaite forme.

Combattre les jambes lourdes avec les plantes

La sensation de jambes lourdes est l’un des signes annonciateurs d’une peau marbrée. Évidemment, elle diminue au quotidien le bien-être de la personne touchée. Pour y remédier, la première solution est une alimentation équilibrée et une bonne hydratation. Cependant, d’autres alternatives complémentaires sont requises pour contrer le problème.

La tonification du corps

En tonifiant le corps, l’individu agit à la fois sur la peau et la circulation sanguine. Le but est de réajuster le corps pour éradiquer les déséquilibres. Cette action est aussi efficace contre la cellulite. Pour le faire, il faut le macérât du bourgeon de châtaignier. Il agit en douceur sur la circulation sanguine et le vieillissement de la peau marbrée.

Bon à savoir : pour obtenir des bienfaits optimaux, il faut opter pour le bourgeon de châtaignier mis en macération sur les lieux de cueillettes.

L’obtention de légèreté

Au cours de cette étape, l’utilisation de l’hamamélis permet de gagner en légèreté. En effet, cette plante possède des feuilles astringentes et riches en tanins. Surnommé « le noisetier des sorcières », l’hamamélis favorise l’amélioration de la circulation sanguine, combattant ainsi la sensation de jambes lourdes. 

Son rôle consiste concrètement à favoriser une circulation sanguine harmonieuse tout en stimulant la réparation et la régénération naturelle des tissus. Pour une meilleure efficacité, l’hamamélis doit être pris sous forme de teinture mère. Ainsi, en plus de ses bienfaits, les feuilles de cette plante vont améliorer la microcirculation.

La soutenance d’une bonne circulation sanguine

La sensation de jambes lourdes provient de l’accumulation de plusieurs heures de stationnement debout ou assis. Les jambes, étant dans un état de fatigue, émettent cette sensation de lourdeur.

Pour leur apporter du soulagement, la consommation d’un extrait de vigne rouge est idéale. Connue depuis l’antiquité, la cure de cette plante permet de soutenir les jambes tout en les rendant fortes.

La vigne rouge produit ces effets bienfaisants parce qu’elle se compose de :

  • tanins ;
  • anthocyanes ;
  • flavonoïdes, surtout la rutine.

Il est aussi retrouvé dans la vigne rouge un bioflavonoïde qui permet l’assimilation de la vitamine C. En outre, cette plante permet la conservation des jambes dans un état léger et tonique. Elle améliore également l’aisance circulatoire générale.

Bon à savoir : pour fluidifier au mieux la circulation sanguine, il faut aussi avoir recours aux massages à l’huile essentielle des parties inférieures du corps (pieds et jambes) et le tronc (bras, dos et torse).

Astuces pour de belles jambes

Pour avoir de belles jambes, il faut compter sur l’usage des huiles essentielles. Ces dernières permettent de booster la circulation sanguine et de favoriser le bon fonctionnement de la sphère circulatoire. Elles favorisent aussi la suppression des cellulites pour avoir une peau marbrée étincelante.

Booster la circulation sanguine

Pour obtenir une circulation sanguine fluide et harmonieuse, il faut l’utilisation de l’huile végétale de calophylle. Cette huile agit à la fois sur la peau et sur la circulation sanguine. En effet, elle régénère et hydrate la peau. Ensuite, elle tonifie et stimule le flux sanguin. Cela est réalisable grâce à :

  • ses antioxydants ;
  • ses acides calophylliques ;
  • ses molécules insaponifiables.

Grâce à ses multiples atouts, l’huile de calophylle est parfaite pour un soin en profondeur des jambes. 

Tonifier les jambes

Afin de maintenir les jambes en parfaites formes, il faut l’usage d’une huile essentielle favorisant le bon mécanisme du système sanguin. L’huile naturelle provenant des rameaux de cyprès est propice pour jouer ce rôle. Elle contribue au bien-être des jambes grâce à ses vertus stimulantes, détoxifiantes et tonifiantes.

Lisser les jambes

Pour rendre lisse la peau marbrée des jambes, il faut éliminer la cellulite ainsi que les autres imperfections s’y trouvant. Pour y arriver, il faut de l’huile essentielle provenant du cèdre d’Atlas.

En plus d’éliminer les cellules mortes, cette huile naturelle assure les fonctions de drainage et d’anti-rétention d’eau. Grâce à elle, les jambes sont débarrassées d’une cellulite aqueuse disgracieuse.

Routine idéale pour une peau marbrée en parfaite forme

Outre la phytothérapie et l’usage des huiles essentielles, il faut aussi adopter une bonne routine pour avoir de belles jambes. À ce propos, la prise de soin des jambes requiert trois étapes importantes à savoir : l’épilation, l’exfoliation et l’hydratation.

Étape 1 : épilation

La première chose à faire est d’épiler les jambes afin d’éliminer en douceur les poils ainsi que leurs bulbes. Il s’agit d’un préliminaire important afin que les soins administrés soient efficaces.

La réalisation de cette opération nécessite l’utilisation des solutions bio telles que la cire d’abeille ou la cire à la canne à sucre. La cire aux fleurs ylang ylang et la résine de pin sont aussi parfaites pour une bonne épilation.

Étape 2 : exfoliation

Le gommage de la peau permet d’éliminer la quasi-totalité des cellules mortes. Cela permet à la peau marbrée de ne pas étouffer. Outre le fait d’éliminer la cellulite, l’exfoliation favorise le nettoyage de l’épiderme en profondeur. Elle est aussi à la base de la régénération rapide de la peau marbrée.

Pour une exfoliation efficace, il faut opter pour des produits cosmétiques à base d’ingrédients bio. Le choix peut être porté sur les lotions, les gels, les pâtes ou les lotions faites à base de beurre de karité.

Le savon noir est aussi une solution intéressante pour le gommage d’une peau marbrée. Riche en acide gras et composé d’huile de rassoul, de grignon d’olive et de laurier, il est parfait pour cette tâche. Appliqué avec un gant en crêpe anglais, ce savon optimise les effets de l’opération de gommage.

Étape 3 : hydratation

En dernier lieu, il faut hydrater la peau marbrée. En effet, après le gommage, cette peau a tendance à être irritée. Pour l’apaiser, il faut appliquer des solutions hydratantes. Cela permet aussi de conserver l’élasticité et la souplesse de la peau.

À cet effet, la première option est l’huile végétale de noyau d’abricot. Riche en acide linoléique et en vitamine A, elle a de précieuses qualités d’hydratation et de régénération. Sa forte teneur en acides polyinsaturés lui permet aussi de tonifier et de nourrir en profondeur les jambes.

L’huile végétale d’avocat, en tant que seconde option, possède aussi des atouts importants permettant de bien hydrater une peau marbrée. Grâce à sa richesse en éléments nutritifs, en antioxydants et en acide oléique, cette huile renforce le film hydrolipidique.

En outre, elle favorise l’assouplissement et la régénération de la peau. Mieux, elle enveloppe la peau marbrée d’un délicat et subtil parfum.

En somme, pour bien prendre soin de votre peau marbrée, vous devez connaître sa typologie et surtout son origine. De cette façon, vous saurez s’il faut consulter un dermatologue ou utiliser les astuces proposées ci-dessus. Ensuite, vous pourrez suivre les conseils-beauté, notamment celui de la routine à adopter. Ainsi, votre peau marbrée devient une source de fierté et non de gêne !