Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Comment reconnaître la dépendance au jeu pathologique ?

Jouer à des jeux est pour la plupart du temps un passe-temps, un moment pour se distraire et pour rigoler parfois. Cependant, il arrive que certaines personnes en deviennent accros et ne puissent plus s’en passer. On parle dans ce cas de la dépendance au jeu pathologique. En quoi consiste concrètement le jeu pathologique ? Comment reconnaître la dépendance au jeu pathologique et quel est le traitement efficace pour lutter contre cette pathologie ?

Qu’est-ce ce que le jeu pathologique ?

Le jeu pathologique est encore appelé gambling ou jeu compulsif. On dit d’une personne qu’elle souffre de dépendance au jeu pathologique, lorsqu’elle a des troubles de pulsions liés au jeu. L’individu n’arrive pas à contrôler son addiction au jeu et pense gagner, chaque fois qu’il ira jouer. Une personne addicte au jeu pense que le jeu est la priorité dans sa vie.

Les jeux les plus priorisés sont généralement les jeux de hasard et d’argent notamment : les jeux de grattages, les paris sportifs, les machines à sous, les jeux virtuels,les casinos et surtout en ligne, etc…

Certaines recherches ont montré qu’avec l’accès facile à internet aujourd’hui, la prévalence des enfants addicts aux jeux, est plus importante que celle des personnes âgées. Cette addiction qui vient progressivement, impacte le joueur compulsif, tant sur les plans psychologique, physique, social que sur les plans spirituel et financier.

Comment reconnaître la dépendance au jeu pathologique ?

Les symptômes de la dépendance au jeu pathologique peuvent facilement s’identifier avec un peu d’attention. Autrement dit, la personne atteinte du jeu pathologique :

  • Emprunte souvent de l’argent pour jouer ;
  • Vole de l’argent régulièrement ;
  • A tendance à recourir au mensonge pour camoufler ses jeux ;
  • Fait de grosses mises au fil des jours et perd souvent ;
  • Ne se décourage jamais de jouer ;
  • Parle régulièrement des jeux ;
  • N’a pas envie d’arrêter de jouer ;
  • A des difficultés à arrêter de jouer dans certains cas.

 En outre, le sujet peut présenter des troubles mentaux ou psychologiques lors des tentatives d’arrêt.

Quelles sont les causes du jeu pathologique ?

Les causes du jeu pathologique sont nombreuses. Elles sont principalement d’ordres émotionnel et financier.

  • La pauvreté, le manque d’argent : en jouant, il pense pouvoir gagner assez d’argent facilement pour subvenir à ses besoins ;
  • La visite régulière des centres de jeu ;
  • Le besoin de soulager un malaise interne ;
  • Éviter de souffrir de l’angoisse ou de l’anxiété : certains joueurs prennent les jeux comme un remède naturel pour lutter contre certains états dépressifs ;
  • La conviction de gagner quand il joue ;
  • Des pulsions fortes au jeu ;
  • La génétique : l’addiction peut venir du fait qu’un membre de la famille du joueur en souffrait déjà ;
  • Le besoin de calmer la nervosité ;
  • Les comorbidités psychiatriques (c’est l’un des plus grands facteurs du jeu pathologique).

Quel est le traitement efficace pour lutter contre le jeu pathologique ?

La pathologie au jeu est une addiction pour les personnes qui en souffrent. Le jeu représente une sorte d’adrénaline, comme la drogue ou l’alcool. Ainsi, essayer de s’en débarrasser de façon radicale peut créer d’autres problèmes de santé.

Autrefois, le traitement était focalisé sur l’abstinence, mais ce n’était pas très efficace. Des études ont ensuite montré qu’au lieu de l’abstinence, il fallait apprendre à la personne atteinte à contrôler ses pulsions de jeu.

Ainsi, la prise en charge est basée sur la psychologie du patient. C’est-à-dire que les spécialistes vont rechercher les causes de la dépendance pathologique du joueur. Ils vont ensuite l’aider à changer sa psychologie relative au jeu et lutter contre l’envie.

Le traitement commence par un travail social, des entretiens motivationnels, et débouche sur des thérapies cognitivo-comportementales (TCC).

Le travail social va prendre en compte les conséquences financières que la pratique du jeu pathologique engendre. On tente de montrer au joueur compulsif, ce qu’il perd sur le plan financier et comment cette perte peut le détruire.

Le travail motivationnel consiste à jouer sur le comportement du joueur. Ici, on va essayer de changer les habitudes de jeu trop excessives du joueur. Ce travail va lui permettre de s’abstenir de jouer petit à petit, jusqu’à ne plus en être dépendant.

Les TCC (thérapies cognitivo comportementales) vont ensuite permettre la prise de conscience du joueur par rapport aux liens entre ses pensées, ses émotions et ses comportements.

Quelles sont les complications de la dépendance au jeu pathologique ?

Le jeu pathologique a plusieurs conséquences graves sur le joueur et son entourage.

La première conséquence négative de l’addiction au jeu est sur le plan financier. Le patient se ruine financièrement, surtout quand il est addictif aux jeux qui nécessitent de l’argent. Plus il aura envie de jouer, plus il va dépenser de l’argent. Dans la majorité des cas, il n’accumule que des pertes mais, veut toujours jouer.

Une autre conséquence relative au jeu pathologique est l’isolement. Le joueur aura tendance à s’isoler et à rompre peut-être des relations (familiales, amicales, fraternelles, etc), à cause de son addiction. Son entourage ne pourra plus supporter son comportement, son attachement au jeu.

Le jeu pathologique a également un impact sur la santé mentale. Le joueur compulsif, à force de penser régulièrement au jeu, perd une bonne partie de ses capacités mentales. Il n’arrive plus à réfléchir sur des sujets, n’ayant aucun rapport avec les jeux.

 

Vous aimerez aussi :

Related Articles