Global Statistics

All countries
266,676,806
Confirmed
Updated on December 7, 2021 1:58 am
All countries
238,433,136
Recovered
Updated on December 7, 2021 1:58 am
All countries
5,277,337
Deaths
Updated on December 7, 2021 1:58 am

Comment reconnaître une marisque ?

La marisque est une excroissance de chair située au niveau de l’anus. Elle peut prendre des tailles et des formes différentes en fonction de l’individu. Cependant, comment reconnaître une marisque ? Quelles sont ses réelles causes ? Comment traiter cette maladie ? Vous aurez les réponses à ces questions dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que la marisque ?

La marisque est une excroissance ou un repli de la chair située au niveau de la région anale, non loin de l’anus ou de l’orifice terminal du tube digestif. Cette affection peut prendre plusieurs tailles et formes. Les marisques de petite taille ne font que quelques millimètres tandis que les plus grandes atteignent les 2 voire 3 centimètres. Il faut noter que cette affection est généralement indolore et molle. Cependant, elle peut entraîner quelques problèmes d’hygiène, d’esthétique, des démangeaisons voire quelques irritations. Le patient qui traîne une telle affection est contraint de recourir à des essuyages multiples après la selle.

De même, il faut rappeler que l’affection de la marisque peut entraîner une macération locale au niveau du pli inter-fessier. Une telle macération occasionne très souvent des phénomènes d’eczéma ou un prurit. Étant une affection non douloureuse, si la marisque commence par provoquer quelques douleurs au niveau de l’anus, vous pouvez vous inquiéter. Il peut s’agir d’une pathologie sous-jacente, une fissure anale par exemple. Notez que les marisques les plus gênantes sont celles qui ont une plus grande taille.

Comment reconnaître une marisque ?

L’affection de la marisque est très souvent asymptomatique. Notez simplement que la marisque peut provoquer une certaine gêne à l’hygiène intime ou esthétique. Cependant, s’il arrivait que cela provoque quelques douleurs, des saignements ou indurations, il est conseillé de se rapprocher d’un spécialiste pour une consultation. Le spécialiste fera des examens cliniques complets qui pourront lui confirmer une absence de pathologie interne. Il s’agira donc de faire un examen clinique au niveau de :

  • la région anale afin de vérifier la présence ou non de verrues génitales ;
  • rectum afin de réduire les autres pathologies comme la proctite ulcéreuse ou de Crohn, les hémorroïdes internes et le cancer du rectum ;
  • la région périnéale pour déterminer s’il y a présence ou non de problèmes cutanés tels que l’eczéma, dermatite ou lésions de grattage ;
  • canal anal afin de vérifier s’il y a présence ou non d’une fissure, d’un cancer de l’anus ou d’un ulcère anal.

Quelles sont les causes de l’affection de la marisque ?

La marisque est une affection secondaire à une maladie hémorroïdaire. Selon le docteur Darnis, la marisque est une conséquence du gonflement des veines hémorroïdaires internes qui sortent de l’anus. C’est ce qui entraîne la déformation cutanée de la zone anale.

Quels sont les traitements adéquats pour la marisque ?

La marisque est une affection bénigne qui n’a aucun danger pour la santé du porteur. Elle ne cause également aucune douleur surtout si elle est de petite taille. Cependant, si elle est de grande taille, le patient peut ressentir quelques douleurs, démangeaisons et quelques problèmes d’hygiène intimes. Ce n’est donc qu’à ce stade que le patient peut chercher un traitement.

Le traitement de la marisque dépend en partie de la gêne que ressent le patient. Si cette affection est accompagnée des hémorroïdes avec prolapsus, il faut alors procéder à son retrait lors d’une hémorroïdectomie. Par contre, si la marisque gêne la vie sexuelle du patient ou altère son schéma corporel, il peut faire l’option de l’exérèse. Cette intervention est facile. Elle se fait sous anesthésie locale si la marisque est de petite taille ou sous anesthésie générale.

Notez qu’une ablation de marisque faite en ambulatoire ou en externe laisse une plaie au niveau de la marge anale. La plaie peut donc se cicatriser entre 3 ou 7 semaines. Le patient peut retrouver quelques saignements ou suintements pendant cette période et parfois jusqu’à la cicatrisation totale de la partie. Cependant, il est conseillé de toujours garder le périnée propre afin de faciliter une rapide cicatrisation de la partie. Des soins locaux simples sont suffisants. À cet effet, le patient doit adopter certains comportements tels que :

  • une prise régulière de douche avec du savon doux ;
  • une petite douche à l’eau après une selle ;
  • un changement quotidien de sous vêtement.

Pendant cette période de cicatrisation, la prise de quelques antalgiques comme les anti-inflammatoires est conseillée. Il faut garder à l’esprit qu’il n’y a généralement pas de complications après une ablation de la marisque sauf les petits saignements. De même, une telle intervention chirurgicale n’expose pas le patient à un risque d’incontinence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles