Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Comment se débarrasser des poux dans les cheveux ?

Les poux de cheveux sont de minuscules insectes, qui vivent sur le cuir chevelu. Constituant des parasites, qui se nourrissent du sang, ils apparaissent généralement à l’approche de la rentrée scolaire. Cette pathologie des cheveux provoque des démangeaisons répétées et intenses. Aussi, peut-elle toucher toute personne. Mais, pas d’inquiétude, il existe des traitements anti-poux, permettant de venir à bout de cette infection. Quels sont les causes et les traitements possibles contre les poux dans les cheveux ? Ce billet vous dévoile tout sur cette pathologie des cheveux.

Les poux de cheveux : qu’est-ce que c’est ?

Les poux de cheveux sont de petits insectes (Pediculus humanus capitis) à six pattes faisant partie de la famille des poux humains (Pediculus humanus). Ayant la taille d’une graine de sésame (2 mm à 4 mm) et de couleur grisâtre, ils ne peuvent ni sauter ni voler, mais ils peuvent ramper.

Le pou est un parasite, qui arrive à vivre uniquement dans la chevelure humaine, plus particulièrement au niveau des racines des cheveux. C’est un milieu propice à sa survie et à sa reproduction. Il vit là, sous la chaleur et se nourrit de très petites quantités de sang du cuir chevelu, qu’il suce.

Encore appelés poux de tête, ils sont capables de rester sur la tête de la même personne pendant trente jours, mais lorsqu’ils sont détachés, ils meurent tout au plus trois jours après. Ils ne peuvent pas survivre dans un autre endroit que la tête humaine. Lorsqu’ils apparaissent chez une personne, ils y restent solidement, et leurs femelles y pondent des œufs dits lents. Tout au long de leurs vies, ces femelles peuvent produire cinq voire six œufs par jour.

En cas de pédiculose chez un enfant, sa chevelure peut contenir jusqu’à vingt poux adultes. Par ailleurs, avoir des poux ne veut forcément pas dire qu’il y a manque d’hygiène. Le pou n’est rien d’autre qu’un parasite tenace, qui existe depuis très longtemps et il est spécialement adapté aux humains. Il apparaît non seulement dans une chevelure non protégée, mais aussi sur une tête propre. Il n’existe aucune distinction donc entre les classes sociales ni les personnes, en ce qui concerne cette pathologie.

Quel est cycle de vie des poux de tête ?

Le cycle de vie des insectes vivant dans les cheveux se distingue en trois étapes.

  • Les lentes : ce sont des œufs pondus par les poux. Ils sont de formes ovales, de taille d’un grain de sable, de couleur jaunâtre, grise ou beige, et ils s’accrochent aux cheveux, précisément au niveau du cuir chevelu ;
  • Après sept à dix jours, ils s’ouvrent pour laisser place (éclosent) aux nymphes. Ceux-ci sont semblables aux poux adultes, mais en formes plus petites;
  • Sept jours après l’éclosion, les nymphes prennent réellement la forme des poux adultes et pondent aussi des lentes, ainsi de suite.

Cependant, il faut noter que la présence des poux ainsi que des lentes est un phénomène très fréquent chez les enfants, surtout ceux qui passent du temps dans les garderies (enfants de 3 à 11 ans). Et, plus de cent millions de personnes sont touchées par les poux chaque année dans le monde.

Quelles sont les causes des poux de cheveux ?

Les poux dans les cheveux ont différentes origines. Ils peuvent se transmettre :

  • Par le contact direct avec une chevelure déjà infectée, lors d’une accolade ou d’une étreinte, par exemple ;
  • Par contact d’articles personnels : draps, taie d’oreiller, chapeaux (casquettes, bonnets….), brosse ou pince à cheveux, dossier de canapé.

Il n’est pas possible d’attraper les poux suite à un contact avec des animaux de compagnie, comme le chat et le chien. Les insectes parasites ne peuvent pas survivre chez ces derniers.

Comment se manifestent les poux et les lentes ?

Les premiers symptômes de la présence des poux dans les cheveux sont le grattage de la tête et les démangeaisons du cuir chevelu. Les démangeaisons provoquées par le grattage peuvent occasionner une inflammation des paupières, autre symptôme de la pédiculose.

Comment examiner la chevelure d’une personne pour détecter la présence de poux ?

Afin de confirmer qu’il y a présence ou non de poux dans les cheveux, il faut chercher sur la tête de la personne, s’il y a des insectes vivants. Pour y arriver, vous devez vous servir d’un peigne à dents très fines, séparées à moins de 0,3 mm. Ce type d’accessoire est vendu dans les pharmacies. Ensuite, il faut :

  • Faire une inspection de la tête : elle doit se faire sous un bon éclairage ou une loupe. Généralement, les poux sont présents près du cuir chevelu, non loin de la nuque et derrière les oreilles ;
  • Passer le peigne mèche par mèche, sur une surface blanche : les poux vont immédiatement tomber ; il est également possible de les observer dans le peigne, si vous le rincez ;
  • Les poux de cheveux rampent très vite et il faut vraiment être attentionné pour les voir.

Pour trouver les lentes, il faut nécessairement séparer les cheveux en de petites mèches, les vérifier, et les passer d’un côté à l’autre de la tête. Dans le cas où votre enfant a des démangeaisons au niveau du cuir chevelu ou il a été exposé aux poux, il est nécessaire de procéder immédiatement à l’examination de ses cheveux. Ceci doit être fait tous les jours, en particulier, durant l’hiver, l’automne et au retour des vacances. Il faut l’examiner une fois par semaine, surtout s’il fréquente une école primaire ou une garderie.

Quels sont les traitements possibles contre les poux de cheveux ?

Les traitements les plus efficaces sont ceux-ci qui agissent par étouffement. En effet, il existe de multiples traitements permettant de venir à bout de cette pathologie.

Les insecticides

Ce sont des produits chimiques destinés à tuer les insectes tout en détruisant le système nerveux des poux. Mais, ils doivent être utilisés avec précaution, car ils présentent des risques toxiques. Nous avons :

  • Le malathion (médicament Prioderm) : il est accessible par ordonnance, mais il est en arrêt de commercialisation en France, parce qu’il est jugé neurotoxique ;
  • La perméthrine : elle est présente dans les produits après-shampooing ;
  • La pyréthrine : elle est présente dans les shampooings revitalisants R+C.

La perméthrine et la pyréthrine sont sécuritaires chez les humains et elles sont accessibles sans ordonnance. En ce qui concerne l’application des insecticides, il faut :

  • Respecter rigoureusement les indications figurant sur l’emballage ;
  • Ne jamais laisser le revitalisant ou le shampooing dans les cheveux plus longtemps que recommandé ;
  • Rincer convenablement les cheveux avec de l’eau fraîche après le traitement ; il faut les rincer dans le lavabo, plutôt que sous la douche ou dans le bain afin d’éviter que les autres parties du corps entrent en contact avec le produit ;
  • reprendre le traitement après sept à dix jours, si de nouveaux poux apparaissent.

Cependant, les traitements peuvent entraîner des démangeaisons ou des sensations de brûlure sur le cuir chevelu. À cet effet, si la personne se gratte après le traitement, cela ne voudra pas nécessairement dire qu’il y a encore des poux.

La diméticone

C’est une huile synthétique à la silicone, qui peut tuer les poux vivants, les lentes et les nymphes en bouchant leurs orifices respiratoires. La diméticone est utilisée généralement avec d’autres substances (dérivé de la vaseline, d’huile de coco, de jojoba ou de la cire d’abeille), pour étouffer les insectes parasites.

Son efficacité est supérieure à celle des insecticides. Pour l’utiliser, on applique l’huile sur le cuir chevelu et on le laisse pendant des heures. Ce traitement doit être répété après huit à dix jours et n’est d’ailleurs pas recommandé aux enfants de moins de deux ans.

Le myristate d’isopropyle-cyclométhicone (Resultz)

Approuvé au Canada, le myristate d’isopropyle-cyclométhicone est un traitement, qui doit être utilisé uniquement chez les enfants de quatre ans au moins. Son action consiste à déshydrater les poux, qui meurent par la suite.

En ce qui concerne l’usage, il faut l’appliquer sur le cuir chevelu sec, puis le rincer à l’eau tiède dix minutes après. Le traitement doit être repris au bout d’une semaine.

L’oxyphthirine

L’oxyphthirine est un mélange de triglycérides, d’esters et de cires. Il agit par étouffement et il ne figure pas, parmi des insecticides, tout comme la diméticone. Après l’avoir passé sur le cuir chevelu, ce produit devient hermétique en séchant et il asphyxie les lentes et les poux. Une fois cette substance appliquée, il faut le laisser en place durant huit heures.

Hormis les différents traitements mentionnés, la lotion d’alcool benzylique 5% est également efficace contre les poux vivants. Il est recommandé dans ce cadre, de répéter le traitement au bout de neuf jours. De plus, l’ivermectine est un médicament sous forme de crème, qui peut être aussi utilisé pour traiter les poux, mais il est administré par voie orale. L’essence ou le kérosène sont des produits à éviter absolument, car elles peuvent être dangereuses.

Les traitements naturels

Il existe des solutions naturelles faciles, économiques et efficaces, qui peuvent être utilisées contre les poux dans les cheveux.

Le vinaigre blanc

Le shampoing au vinaigre est un moyen très efficace contre les lentes et les poux. Ainsi, il faut faire un mélange composé d’une demi tasse de vinaigre blanc et une petite quantité d’eau. Il faut laver les cheveux dans ce mélange, laisser agir quinze à vingt minutes et rincer abondamment. Vous pouvez aussi faire chauffer le shampoing au vinaigre et appliquer le produit à la chevelure en prenant soin de vous envelopper d’une serviette. Le vinaigre va étouffer les poux et les lentes, pour enfin les tuer.

Les huiles végétales

Il s’agit principalement des huiles de coco, de tournesol, de ricin, d’amande douce, d’olive, etc. Ils agissent sur les poux en les étouffant. En ce qui concerne le procédé, il faut imprégner les cheveux avec l’huile durant deux heures, laver et rincer après. Les lentes étant très résistantes, il est nécessaire de répéter le traitement plusieurs fois.

Le bicarbonate de sodium

Cette substance est spécialement efficace contre les lentes. Le bicarbonate de sodium sert à décoller les lentes des racines. Bien avant de l’appliquer aux cheveux, il faut fermer les yeux. Ensuite, il faut masser les cheveux pendant plusieurs minutes et laver.

Le masque anti-poux

Il est également possible de préparer un masque anti-poux contre la pédiculose. Il suffit de mélanger quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé avec quatre cuillères à soupe d’huile de coco ou d’olive. Laissez poser dix minutes, puis peignez et rincez. Autre alternative consiste à saupoudrer les cheveux avec la terre de diatomée, le laisser agir pendant au moins une nuit, peigner et laver. Si cela s’avère nécessaire, il faut répéter l’opération.

Par ailleurs, il faut noter que les huiles essentielles ne sont pas convenables pour tout le monde. Les personnes atteintes des maladies chroniques, les enfants de moins de trois ans, les femmes enceintes, qui sont confrontées à la pédiculose de tête doivent impérativement demander l’avis d’un médecin avant tout usage d’huiles essentielles.

Le peigne fin

Après toute application de shampoing, il faut peigner méticuleusement la chevelure à l’aide d’un peigne fin anti-poux. À chaque passage, vous devrez bien essuyer le peigne pour ne pas contaminer les nouvelles mèches de cheveux. Pour mieux décoller les lentes et les poux, il faut utiliser une compresse, que vous placerez entre les dents du peigne.

Après chaque mèche peignée, la compresse doit être jetée. Une fois que toute la chevelure est peignée, rincez abondamment à l’eau chaude les cheveux avant le séchage. Selon les recommandations, l’opération doit être répétée après un, cinq, neuf et treize jours, ce qui fait en tout, quatre fois.

Comment prévenir les lentes et les poux de cheveux ?

La pédiculose passe facilement de la tête d’une personne à l’autre. Dans une classe, un enfant atteint peut donc rapidement contaminer tous ses camarades. À cet effet, il n’existe pas de traitements pour prévenir la pathologie, mais quelques dispositions permettent de réduire le risque. Il s’agit :

  • D’éviter les échanges de cagoules, de bonnets, de serviettes, de brosses, de peignes, des écharpes et autres articles utilisés pour les cheveux ;
  • D’éviter de mettre le bonnet dans la piscine , mais plutôt avant d’y entrer ;
  • De mettre quelques gouttes de lavande dans les cheveux tous les jours afin d’éloigner les poux en période d’infestation.

Toutefois, l’utilisationde lavande peut provoquer une sensibilité à la lumière ainsi qu’une dépigmentation de la peau.

De plus, il faut éviter de coller la tête de l’enfant contre celle des autres.

Quels sont les dangers des anti-poux ?

Les shampoings anti-poux traditionnels sont à éviter. Ces produits sont parfois toxiques et dangereux pour la santé.

  • Les produits d’anti-poux classiques sont composés des principes actifs (spécialement des insecticides), qui sont nuisibles à la santé. D’autres sont cancérigènes ou peuvent l’être. Certains ont la capacité d’occasionner des malformations chez les tératogènes.
  • Certains anti-poux ont des effets secondaires : des irritations cutanées, de la fatigue, voire des troubles respiratoires ou des comas dans les cas les plus sévères et des allergies.
  • Les substances insecticides sont présentes dans certains traitements anti-poux, depuis les années 50. Malheureusement, les poux ont développé une résistance à ces produits. L’utilisation d’une de ces substances insecticides peut rendre de plus en plus toxique son efficacité.

Il convient en effet d’éviter au maximum l’utilisation des anti-poux, surtout ceux d’ordre insecticide.

Un membre de la famille a eu des poux de cheveux : faut-il désinfecter la maison ?

Étant donné que les poux de cheveux ne peuvent survivre longtemps, une fois qu’ils ont quitté le cuir chevelu, il n’est pas indispensable de faire le nettoyage supplémentaire.

Toutefois, il faut se débarrasser des lentes ou des poux, qui se sont installés sur des articles en contact avec la tête, comme les peignes, les taies d’oreiller, les brosses à cheveux et les chapeaux. Vous devez nettoyer ces objets à l’eau chaude et ensuite les sécher dans une sécheuse à air chaud pendant quinze minutes.

À défaut de cela, vous pouvez les entreposer dans un sac de plastique hermétique durant deux semaines. Dans ce cas, il faut privilégier un sac vidé de son air. Les sacs d’emplettes ordinaires comprenant souvent des petits trous sont idéals.

Pourquoi les enfants semblent être la cible préférée des poux ?

Vous n’avez peut-être jamais eu l’occasion d’en faire la remarque, mais les cas de poux sont beaucoup plus présents chez les enfants. Certains adultes peuvent en souffrir, mais les enfants sont souvent les premiers concernés.

Heureusement, on peut se débarrasser efficacement des poux dans les cheveux à l’aide d’un shampoing anti-poux enfant. Néanmoins si vous souhaitez comprendre cette préférence des parasites du cuir chevelu pour les enfants, sachez qu’il existe plusieurs explications logiques.

Tout d’abord, les enfants et les bébés produisent moins de sébum. Leur cuir chevelu est donc plus fluide et facilite la prolifération des poux. Ces derniers s’y sentent plus à l’aise, ce qui explique pourquoi ils se développent plus souvent et plus rapidement dans les cheveux des enfants.

Ensuite, il faut noter que les enfants sont plus exposés que les adultes. Par exemple à l’école, à la garderie ou dans les parcs pour enfants, vos bouts de chou sont en contact avec d’autres enfants. Ils sont très tactiles entre eux et ne craignent pas les microbes.

On peut donc voir un enfant enfiler le bonnet de son camarade, juste pour s’amuser. Ce sont des habitudes qui facilitent la prolifération des poux d’un enfant à un autre. 

Vous aimerez aussi :

Related Articles