Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Implant capillaire chez les hommes: déroulement, coût et avantages

L’implant capillaire est une des meilleures méthodes pour lutter contre les calvities chez les hommes. Cette opération se réalise de différentes façons, et peut avoir des incidences variées sur la santé du patient. Comment se déroule l’implant capillaire chez les hommes ? Quel est le prix d’un implant capillaire et quels en sont les avantages ?

Dans quel cas réalise-t-on des implants capillaires ?

Les implants capillaires sont des opérations réalisées pour pallier à l’alopécie androgénique (plus connue sous le nom de calvitie). En effet, la calvitie est un mal très fréquent chez les hommes, et se caractérise essentiellement par une chute des cheveux. Ce mal peut être provoqué par des facteurs génétiques, les dérèglements hormonaux, le stress ou la mauvaise alimentation. Bien heureusement, la transplantation capillaire permet de pallier ce problème. Mais en quoi consiste réellement cette opération ?

Définition de la transplantation capillaire

La transplantation capillaire correspond à une opération chirurgicale, dont le but principal est d’implanter de nouveaux cheveux sur les zones de la tête qui ont été victimes de pertes de cheveux. Les nouveaux cheveux implantés sont habituellement prélevés à l’arrière du cuir chevelu. Si ces débuts ont été fortement controversés, cette opération a connu de nombreuses améliorations et donne aujourd’hui des résultats impressionnants.

Les différentes méthodes utilisées pour les implants capillaires

Deux principales méthodes sont utilisées pour les transplantations capillaires. Il s’agit de la FUT (Follicular Unit Transplantation) et de la FUE (Follicular Unit Extraction).

La FUT (Follicular Unit Transplantation)

Procédure FUT  – © Crédit : informationhospitaliere.com
Procédure FUT – © Crédit : informationhospitaliere.com

Encore appelée méthode de la bandelette, cette technique est l’une des plus anciennes utilisées dans les opérations d’implants capillaires. Elle consiste en un prélèvement de bandelette de peau horizontale, sur la partie arrière de la tête. Le prélèvement doit être fait de manière à récupérer une quantité suffisante d’implants. Une fois prélevés, ces cheveux seront ensuite implantés sur les parties de la tête qui en ont besoin.

Cette méthode est très avantageuse pour les personnes souffrant de calvitie avancée, au vu de sa capacité à couvrir une grande surface. Cependant, l’un de ses plus grands défauts est qu’elle laisse des cicatrices à l’arrière de la tête. Pour cette raison, les personnes ayant des cheveux longs sont ceux qui tirent le plus profit de cette méthode. Ainsi, ils pourront recouvrir les cicatrices avec leurs cheveux.

La FUE (Follicular Unit Extraction)

Procédure FUE – © Crédit : informationhospitaliere.com
Procédure FUE – © Crédit : informationhospitaliere.com

La FUE consiste en un prélèvement d’unités folliculaires. A l’opposé de la FUT qui se fait par un prélèvement d’une bandelette entière de cheveux, la FUT se fera au moyen d’extraction de bulbes. Ces bulbes sont prélevés avec un poinçon de petite taille (un millimètre de diamètre au plus). Ensuite, ils sont implantés sur les parties du cuir chevelu qui commencent à se dégainer. Le front et la tonsure sont les parties fréquemment touchées par ce mal.

Contrairement à la FUT, cette méthode ne laisse généralement aucune cicatrice à l’arrière du crâne. Cependant, sa capacité de couverture est très réduite. Elle convient donc beaucoup plus aux personnes souffrant de calvitie peu développée.

Par ailleurs, cette technique doit être réalisée avec une grande précision, pour que les implants capillaires puissent paraître le plus naturel possible.

Comment se déroule l’intervention de transplantation capillaire ?

Peu importe la méthode utilisée, la pose des implants capillaires se déroule toujours sous anesthésie locale.  Après le prélèvement des greffons, il faut maintenant les implanter sur les zones qui en ont besoin.

Ici, le médecin commence à marquer les zones à traiter. Ces dessins ou marques lui serviront de repères, pendant le déroulement de l’intervention. L’opération se fait de façon manuelle, avec une aiguille. Elle consiste en la réalisation d’une micro-fonte, pour ensuite y insérer le greffon, en un seul geste.

Par ailleurs, avant même de se lancer dans la réalisation de l’opération, il faut procéder à une analyse profonde du cuir chevelu et des cheveux. Ainsi, on a une idée claire et précise du genre de greffe appropriée et des zones qui ont besoin de couverture.

La durée d’une opération de transplantation capillaire

L’opération de transplantation capillaire n’a pas une durée de déroulement fixe. Tout dépend du degré d’avancement de la calvitie, de la méthode utilisée et aussi des zones à couvrir. Il y a également la durée d’action de l’anesthésie locale qui entre en jeu. Mais, on comptera entre deux et dix heures de procédure pour cette opération.

Combien coûte une transplantation capillaire ?

Tout comme la durée de l’opération, le prix de la pose des implants capillaires dépend aussi de divers critères.

À titre indicatif, cette opération peut coûter jusqu’à 2 000 euros, lorsqu’on utilise la méthode du FUT. Par contre, lorsqu’on a recours à la FUE, le coût de l’opération peut varier entre 3500 et 5000 euros. Il est à noter que ces prix n’incluent pas les consultations, dont les tarifs peuvent varier entre 50 et 70 euros l’unité.

Pour finir, il faut préciser que ces différents prix peuvent aussi varier selon le pays dans lequel on a recours à l’opération.

Les avantages de l’implant capillaire

Les bienfaits des implants capillaires ne sont plus un secret. Le premier avantage est relatif à l’aspect esthétique. En effet, la perte de cheveux est perçue comme un phénomène disgracieux et désagréable. Ainsi, en optant pour la transplantation capillaire, vous vous rassurez de retrouver votre beauté face au miroir.

En dehors de cet aspect, l’implant capillaire joue un rôle majeur sur le plan psychologique. Cette opération vous permet d’être plus à l’aise au milieu des autres. Vous ne serez plus gêné de sortir dans la rue et deviendrez plus confiant.

Aussi, cette technique se révèle assez intéressante, puisqu’elle n’est suivie d’aucune douleur. L’anesthésie utilisée vous permet d’ailleurs de vous réveiller sans perdre connaissance, une fois l’opération terminée.

Avec les avancées technologiques et les améliorations notables des méthodes de transplantation capillaire, cette opération présente aujourd’hui des résultats exceptionnels. Le rendu de ces méthodes est très esthétique, naturel et durable.

Quelques inconvénients de la transplantation capillaire

Bien qu’elle soit sans risque majeur, l’opération de transplantation capillaire peut causer quelques malaises chez le patient. Il s’agit par exemple des douleurs et des œdèmes au niveau du front. Ces troubles apparaissent généralement dans les premiers jours suivant l’opération. Des médicaments sont tout de même prescrits pour les soulager.

Par ailleurs, on peut observer durant les premières nuits après l’opération, un gonflement du front et des frottements de la zone greffée sur le lit. Pour cela, il est recommandé d’utiliser des oreillers au coucher, pour garder la tête surélevée.

Notons aussi que des séances de casque Miltahead sont réalisées lors des contrôles post-opératoires. Le but étant que l’énergie LED favorise une cicatrisation accélérée, la réduction des irritations et des rougeurs. Vous bénéficiez également d’une repousse rapide des cheveux.

En plus de ces effets négatifs, on peut aussi observer une chute des croûtes, 10 ou 15 jours après l’opération. Cependant, les cellules souches feront apparaître de nouveaux cheveux. Par ailleurs, les greffons ne pourront commencer à pousser de façon naturelle, que trois mois après l’opération. Cette repousse se déroule également en plusieurs phases et il faut compter au minimum huit mois pour appréhender les résultats finaux de l’opération.

Toutefois, il faut noter que la transplantation capillaire n’entrave généralement pas l’accomplissement des activités quotidiennes. Vous pourrez donc reprendre votre routine au lendemain de l’opération, même s’il est préférable d’attendre au moins quelques jours. Pour ce qui concerne les activités sportives, il faut attendre au moins deux semaines.

Qui contacter pour la réalisation de l’implant capillaire ?

Les exigences complexes de cette opération requièrent un professionnalisme. Pour s’assurer d’avoir des résultats dignes du nom et sans complications, cette opération doit être réalisée par un médecin spécialiste du domaine, qui a une réelle expérience. Ainsi, il vous revient de bien vérifier sa spécialité et ses expériences. Vous pouvez par ailleurs prendre connaissance de l’avis des clients qu’il aurait traité par le passé.

Au cours de l’examen, soyez attentif à ses dires. Assurez-vous qu’il ne sorte pas des idées utopiques. Un spécialiste doit être transparent pour bénéficier de votre confiance. Vous pourrez également lui demander s’il est en mesure de vous suivre après la transplantation.

Enfin, vous devrez veiller sur les coûts proposés, afin de vous assurer de la qualité du service à recevoir.

Quelques indications sur l’opération de transplantation capillaire

Les différentes techniques de pose d’implants capillaires ne présentent généralement aucune complication. Ceci est dû au fait que les greffons sont prélevés des cheveux du patient lui-même. Dans ces conditions, il n’y a pas de risques que l’organisme rejette les cellules greffées.

Le seul risque dans certains cas concerne la cicatrisation de la plaie. En effet, il peut arriver qu’un hématome et un liquide corporel se forment dans la cicatrice. Cela peut conduire à d’autres infections nécessitant d’autres opérations chirurgicales. Aussi, une hémorragie peut survenir pendant l’opération, à cause de la fragilité de la tête. Pour cela, il est important de faire une consultation bien avant l’opération, afin de savoir si votre état de santé vous le permet.

D’un autre côté, il est nécessaire de prendre en compte certaines contre-indications, afin de limiter les complications. Il est par exemple proscrit d’appliquer cette technique, si vous remarquez que l’arrière de votre tête n’a pas suffisamment de cheveux, car la réalisation des follicules pour l’opération sera insuffisante. L’implant capillaire n’est pas non plus indiqué pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou du diabète.

Toutefois, pour éviter d’éventuels problèmes, il vaut mieux solliciter un cabinet professionnel spécialisé dans ce genre d’opérations. Autrement, vous vous exposez à des risques de réactions allergiques.       

Vous aimerez aussi :

Related Articles