Global Statistics

All countries
552,610,002
Confirmed
Updated on July 1, 2022 3:39 am
All countries
525,157,352
Recovered
Updated on July 1, 2022 3:39 am
All countries
6,357,964
Deaths
Updated on July 1, 2022 3:39 am

Comment se passe la dentition chez le bébé ?

La dentition est une phase importante et délicate chez le bébé. Elle crée des moments désagréables pour le nourrisson et une grande panique pour les parents. Pourtant, les différents symptômes d’une poussée dentaire peuvent être révélateurs d’une autre maladie. Dans ce cas, comment reconnaître l’arrivée de la première dent ?

Dentition chez le bébé : définition et ordre d’apparition des dents

Les dents de bébé – © Crédit : informationhospitaliere.com

La poussée dentaire est le fait qu’une dent sorte dans la bouche du bébé. Cette étape, la plupart du temps, ne passe pas inaperçue. Par contre, chez certains nouveau-nés, aucun problème de santé n’est notable. La première dent pousse au bout de 6 mois d’âge. Cependant, pour d’autres bébés, la poussée dentaire commence à 3 mois.

Si des enfants ont leur première dent assez tôt, certains ne la voient pas sortir avant 14 mois. Cette variation est due à l’organisme unique de chaque bébé. Toutefois, cela n’impacte pas l’ordre de sortie des dents. En effet, ce sont :

  • les deux incisives du bas qui sortent en premiers, suivies de celles du haut au bout 12 mois ;
  • les incisives positionnées sur les côtés apparaissent entre 9 et 13 mois ;
  • le premier rang des molaires fait son apparition à 19 mois ;
  • les canines sortent déjà du 16e au 19e mois ;
  • le deuxième rang des molaires est visible à partir du 25e mois, jusqu’au 33e mois.

Il faut donc au total 3 ans pour que les 20 dents primaires du bébé soient complètement visibles. Néanmoins, il peut avoir un écart dans la périodicité, à cause du fonctionnement particulier de chaque métabolisme. À ce propos, il faut souligner que certains nourrissons naissent avec des dents !

Le phénomène de la dent natale : de quoi s’agit-il ?

Encore appelée dent néonatale, la dent natale est visible quelques jours après la naissance du bébé. Cet évènement est recensé à hauteur d’une naissance sur 1000 ou d’une naissance sur 6000. Autrement dit, ce phénomène se produit rarement et, ce sont les incisives qui sortent en premier. Bien qu’il s’agisse des incisives dans 85% des cas, elles ne sont pas solides.

La dent natale est chancelante car, elle ne possède pas de racine. Par conséquent, le bébé s’expose à des risques de blessures et/ou d’ingestion. Pour y remédier, elle est extraite afin que la procédure normale de dentition soit faite.

Dentition chez le bébé : les symptômes à surveiller

Pour reconnaître une poussée dentaire, l’enfant développe un certain nombre de signes cliniques. Il s’agit de :

  • l’irritabilité du bébé ;
  • des joues rouges ;
  • une fièvre ;
  • trouble du sommeil ;
  • une perte de l’appétit ;
  • une diarrhée.

Ces différents symptômes créent de la frayeur aux parents. Toutefois, il n’y a pas lieu de s’en faire. En effet, la diarrhée dont souffre le bébé est légère. Surnommée la fausse diarrhée, la selle qui la compose est malodorante et molle. Pour ce qui est des joues, elles sont atteintes par des rougeurs, du côté de l’apparition de la dent. En plus des joues, les fesses de l’enfant deviennent également rouges. L’érythème fessier fait son apparition, en accompagnement à la diarrhée.

En parlant de changement de couleurs, les gencives sont également concernées. Elles se tuméfient et deviennent bleues. L’endroit de la poussée dentaire est donc plus foncé que les autres zones de la bouche. Il faut également notifier qu’un gonflement est observé, au niveau des gencives. Le terme utilisé pour ce symptôme est le « doublement des gencives ». C’ est assez douloureux pour le bébé.

En outre, le nourrisson ressentira un besoin permanent de mordiller. Les mamelons de la maman serviront quelquefois de mâchoire, pour les gencives du nouveau-né.

Poussée dentaire chez le nourrisson : les signes trompeurs

Bien que la poussée dentaire puisse survenir assez tôt, les premiers signes peuvent être trompeurs. Une importante salivation peut faire croire à l’arrivée d’une dent. Le fait de porter des objets à la bouche fréquemment est aussi évocateur. Cependant, ces deux signes ne suffisent pas pour affirmer qu’une dent est en chemin. Pourquoi ?

Simplement parce que le bébé est comme un aventurier lors de ses premiers mois de vie. Pour faire son exploration, il se sert de sa bouche pour enregistrer le goût, la forme et, la rigidité des objets. Cette période considérée comme orale enrichit la vie du nouveau-né.

En plus, la perle épithéliale est le symptôme qui trompe le plus. Bien qu’elle touche la gencive, cette pathologie est une bosse de couleur blanche. Elle ne favorise aucunement l’apparition de dents. Aussi, guérit-elle d’elle-même, au bout de quelques jours.

Dentition : quand faut-il consulter un pédiatre ?

Outre les faux indicateurs cités ci-dessus, il est crucial que vous sachiez que d’autres affections peuvent créer cette confusion. Dans une telle situation, vous devez consulter un pédiatre pour en avoir le cœur net. Le facteur auquel vous devez absolument faire attention est la température du bébé.

En effet, la fièvre annonciatrice d’une poussée dentaire ne dépasse pas 38°C. À une température plus élevée (38,5°C), il est important de vous rendre à l’hôpital. En outre, si la fièvre ne diminue pas en l’espace de 2 jours, vous devez aller aux urgences. En plus, une selle en forme liquide ne doit pas être négligée.

En quoi le bébé souffre-t-il pendant la poussée dentaire ?

Les désagréments au cours de la phase de poussée dentaire sont normaux. La dent provient d’un os de la mâchoire qui, se met en mouvement sous la pression de la poussée. Ce phénomène crée une douleur, à cause de l’inflammation qui s’ensuit. La gencive endolorie crée un grand inconfort, à cause de la bosse qui s’y installe.

Dentition chez le bébé : le moyen de soulagement

Regarder votre bout de chou souffrir ne doit pas être agréable. Pour l’aider à aller mieux, donnez-lui un anneau de dentition. Avant de le faire, placez l’objet au réfrigérateur pendant quelques minutes pour jouir de l’effet analgésiant du froid. La fièvre doit être également baissée, pour éviter d’éventuelles complications. Un médicament comportant de l’antalgique peut faire l’affaire.

N’hésitez pas à faire un doux massage sur la gencive du bébé, afin d’apaiser la douleur. Par ailleurs, n’utilisez pas du sucre pour faire le massage, au risque de lui engendrer des caries. En cas de doute, faites appel au pédiatre pour obtenir une prescription adéquate à votre bambin.

Dentition chez le bébé : les produits à éviter

Lors de la poussée dentaire chez votre bébé, tous les produits ne doivent pas être utilisés pour calmer la douleur. Il s’agit notamment :

  • des légumes crus ;
  • du collier de noisetier ;
  • du biscuit de dentition.

L’autorité médicale déconseille vivement l’usage de ces éléments car, ils peuvent faire plus de mal que de bien. En effet, le collier est composé de billes qui peuvent empêcher l’enfant de respirer, en cas de détachement. Les biscuits de dentition, quant à eux, contiennent trop de sucres, pour créer la carie dentaire.

L’usage des légumes crus et des fruits durs présente aussi le risque d’étouffement. Il est préférable d’attendre que l’enfant ait 2 ans avant d’appliquer cette méthode. Par ailleurs, il est également dangereux de faire recours aux gels analgésiques topiques. Leurs actions sont superficielles et ils peuvent entraver la capacité du bébé à avaler.

Assurez-vous de faire preuve de délicatesse et d’attention, lors de la dentition chez le bébé. Sachez qu’il n’existe aucun moyen pour prémunir votre enfant du côté désagréable de la poussée dentaire. Néanmoins, contactez immédiatement le médecin, en cas de besoin, pour avoir de bonnes directives.

Vous aimerez aussi :

Related Articles