Global Statistics

All countries
643,319,372
Confirmed
Updated on November 22, 2022 12:59 am
All countries
621,057,829
Recovered
Updated on November 22, 2022 12:59 am
All countries
6,627,353
Deaths
Updated on November 22, 2022 12:59 am

Comment soigner l’agénésie dentaire ?

L’agénésie dentaire correspond à une anomalie génétique localisée au niveau des dents. Les dents de sagesse, les incisives et les prémolaires représentent les principales cibles de cette anomalie. L’agénésie dentaire peut engendrer des gènes au niveau de la mâchoire et du visage. Cependant, il existe des formes de prise en charge favorisant le traitement de cette anomalie. Quelles sont les causes et conséquences de cette anomalie sur la vie du patient ?

Présentation et différentes formes de l’anomalie

On parle d’agénésie dentaire chez un individu, lorsqu’on remarque l’absence d’une ou de plusieurs dents chez ce dernier. D’origine génétique, cette anomalie est habituellement dépistée entre 6 et 10 ans (autrement dit, au moment où les dents définitives sont censées remplacer les dents de lait).

L’agénésie dentaire peut survenir de deux manières. En effet, dans le premier cas, la dent de lait, qui devrait être remplacée par la dent définitive, ne tombe pas, car n’étant pas poussée par cette dernière. Dans de telles circonstances, le patient doit se rendre chez le médecin au risque de voir l’anomalie passer inaperçue pendant de longues années. Dans le second cas, la dent de lait cède. Cependant, elle n’est pas remplacée par la dent définitive.

Toutefois, il existe plusieurs formes d’agénésie dentaire, notamment :

  • L’agénésie dentaire multiple ou absence de plus de six dents ;
  • L’absence des dents de sagesse ;
  • L’agénésie dentaire ponctuelle ou absence de moins de six dents.

L’agénésie dentaire multiple

Elle est caractérisée par l’absence de 06 dents et plus, chez un individu. Lorsqu’ à ce manque de dents, s’associent d’autres anomalies dentaires, on parle d’oligodontie. Il s’agit d’une maladie très rare. Sur 100000 naissances, elle peut affecter 1 à 7 individus atteints. Dès lors que le médecin remarque l’absence de 06 dents chez le patient, il oriente ce dernier vers une consultation génétique, afin de s’assurer de l’absence d’autres anomalies.

L’agénésie dentaire ponctuelle

Cette forme d’agénésie se caractérise par l’absence d’une à six dents chez le patient. Encore appelée hypodontie, l’agénésie ponctuelle touche entre 5 à 6% des individus. L’incisive latérale du haut et la 2ème prémolaire du bas sont généralement les plus concernées.

Absence des dents de sagesse

C’est la plus fréquente des formes d’agénésie dentaire. Elle ne présente aucun caractère de gravité. Habituellement, le médecin (dentiste) remarque la présence de cette anomalie, au cours d’une radio qu’il effectue pour vérifier l’évolution des dents de sagesse chez les adolescents.

Causes de l’agénésie dentaire et personnes à risque

La cause de l’agénésie dentaire ponctuelle est d’ordre génétique. En effet, dans certaines familles, on note l’absence d’une ou de plusieurs dents au fil des générations. Cette information peut servir de repère au médecin lors de la première consultation. Par ailleurs, il peut arriver que la descendance soit porteuse du gène défectueux sans que ce dernier s’exprime.

Outre les facteurs génétiques, une carence en vitamine D du fœtus pourrait expliquer cette malformation du germe dentaire.

Tout comme l’agénésie ponctuelle, l’agénésie dentaire multiple a une cause d’ordre génétique. En revanche, à ce niveau, l’anomalie s’étend à d’autres organes : elle ne se limite pas uniquement aux dents. La dysplasie ectodermique est une pathologie fréquemment associée à une absence de dents (dans le cas de l’agénésie dentaire multiple).

Lorsque le fœtus est exposé à certains facteurs environnementaux comme les agents physiques (radiations) ou chimiques (médicaments pris par sa génitrice), la formation de ses germes dentaires peut être affectée.

Aussi, la prise en charge par radiothérapie ou par chimiothérapie d’un cancer pédiatrique peut entraîner une agénésie dentaire multiple. Toutefois, la sévérité de l’anomalie est liée à l’âge du patient et aux doses du traitement administré. Enfin, comme cause d’agénésie dentaire, on peut également parler des traumatismes craniofaciaux.

L’agénésie des dents est l’une des plus courantes anomalies dentaires que l’on retrouve chez l’Homme. De façon globale, le sexe féminin est plus exposé que celui masculin. Cependant, au vu des derniers cas enregistrés, cette tendance semble s’inverser.

Diagnostic de l’agénésie dentaire

Le diagnostic repose sur une radiographie panoramique et sur un examen clinique. Parfois, le médecin peut être amené à pratiquer une radiographie intraorale ou une radiographie rétroalvéolaire.

Lorsque le patient souffre d’oligodontie, il est orienté vers une consultation spécialisée, où il bénéficiera d’un bilan diagnostic complet et d’une prise en charge pluridisciplinaire.

Outre les examens préalablement cités, le médecin réalise également au patient un bilan orthodontique, qui est d’ailleurs essentiel en cas d’oligodontie. Cet examen repose sur la téléradiographie de profil du crâne. C’est une radiographie de résolution élevée. Elle permet une reconstitution numérique en 3D.

Conséquences de l’agénésie dentaire

Généralement, une absence de dents ne génère aucune douleur. En revanche, elle peut être à l’origine de répercussions sévères au niveau de la croissance alvéolaire du patient et gêner la mastication de ce dernier. La gravité de ces conséquences est fonction du nombre de dents qu’il manque. Par exemple, lorsque l’agénésie attaque les dents de sagesse, aucune intervention n’est réellement nécessaire. Par contre, en l’absence de trois molaires ou incisives, une consultation chez un orthodontiste s’impose.

Lorsque les enfants sont atteints, ils sont exposés au risque de développer des troubles de la mastication et de la déglutition. Ceux-ci peuvent entraîner des problèmes digestifs chroniques et auront, par conséquent, un impact sur la santé et la croissance du patient.

Cette anomalie peut aussi avoir un impact sur la qualité de vie du patient, notamment sur le plan esthétique. Certains patients le vivent souvent mal.

Traitement de l’agénésie dentaire

Le but de la prise en charge de l’agénésie dentaire est de :

  • Protéger les dents restantes du patient ;
  • Restaurer une bonne occlusion de la cavité buccale ;
  • Perfectionner ou améliorer l’esthétique.

Selon la localisation et le nombre de dents absentes, le médecin pourra recourir à l’utilisation des implants dentaires ou à des prothèses. Quant à l’oligodontie, elle nécessite plusieurs interventions.

Le traitement orthodontique

Ce traitement favorise le bon agencement (alignement) des dents restantes. Le traitement orthodontique peut ainsi permettre de réduire l’espace entre deux dents. Il peut également agrandir cet espace, dans l’optique d’insérer une nouvelle dent, en remplacement de l’ancienne dent manquante.

Le traitement par implant dentaire

La pose d’un implant dentaire représente une solution durable dans le temps. Avant la réalisation d’un implant dentaire, le patient doit subir au préalable, une greffe osseuse. Il est possible de mettre en place un implant dentaire avant que la croissance de la dent du patient n’arrive à terme. Dans ce cas, la pose est réalisable uniquement au niveau de la mâchoire inférieure de celui-ci.

Le traitement prothétique

Le jeune patient âgé d’au moins deux ans, peut bénéficier de cette forme de prise en charge. Ce traitement fait appel à l’utilisation des dentiers partiels amovibles ou des facettes, des bridges (communément appelés les prothèses fixes).

Odontologie

Les pathologies associées sont habituellement traitées par le médecin. Dans l’optique de redonner aux dents un aspect naturel, il utilise des résines composites.

Il n’est pas possible de prévenir l’agénésie dentaire. Certes, il est tout de même possible de préserver les dents restantes afin qu’elles ne soient pas exposées à d’autres anomalies

Vous aimerez aussi :

Related Articles