Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Comment soigner le poignet qui craque ?

Le poignet est constitué par un ensemble d’articulations. Il regroupe les nerfs, les tendons et certains muscles, tous nécessaires au bon fonctionnement de cette partie du corps. Mais, il peut arriver que l’on ait le poignet qui craque. S’il est souvent anodin et inoffensif, le poignet qui craque, peut être accompagné de douleurs. Quelles sont alors les causes et les manifestations du poignet qui craque ? Comment le soigner ? Éléments de réponse.

Le poignet qui craque, quelles en sont les causes ?       

Plusieurs facteurs sont à l’origine du poignet qui craque. Si certains sont source de douleurs, il faut préciser que d’autres craquements peuvent rester bénins et inoffensifs. En effet, le craquement du poignet est un mécanisme naturel qui peut toucher toutes les structures de l’articulation synoviale.

À l’instar de toutes les autres articulations du corps, le poignet est un point de jonction entre deux os au moins. Ce point est recouvert d’une membrane synoviale à l’intérieur de laquelle, se trouve un liquide visqueux et transparent appelé le liquide synovial. En plus de contenir des nutriments et de l’oxygène, le liquide synovial est aussi composé d’azote et surtout de gaz carbonique. Il joue un rôle primordial dans le fonctionnement des articulations.

En effet, le liquide synovial a pour rôle d’assurer la lubrification des articulations, afin de favoriser des mouvements sans douleur. Il absorbe et atténue les chutes, et contribue à nourrir les os et les cartilages articulaires. Il fait office de lubrifiant naturel à l’intérieur des articulations, et empêche les frottements entre les cartilages et les os. Ce liquide participe également à l’élimination des déchets des articulations.

Le poignet qui craque est donc dû à des bulles de gaz carboniques qui éclatent à l’intérieur du liquide synovial, suite à certains mouvements tels que l’étirement des articulations. Ce mécanisme peut être assimilé à l’ouverture d’une bouteille de soda ou d’eau gazéifiée.

Dans l’un ou l’autre des cas, on assiste à l’échappement du gaz qui peut s’accompagner de bruits de craquement. Cela s’explique par le fait que l’eau ou le soda, qui auparavant était fermé(e), dispose désormais, à l’ouverture, de plus d’espaces. Le gaz alors invisible et en phase liquide devient gazeux.

Il faut donc retenir que le craquement de poignet peut intervenir à la suite d’un mouvement brusque. Le cas échéant, le liquide synovial, contenu dans les articulations, subit une pression à laquelle il n’est pas habitué. Ladite pression se traduit donc par des sons ou des craquements dans le poignet.

Par ailleurs, lorsque le poignet qui craque est accompagné de douleurs, le craquement pourrait avoir d’autres origines plus sérieuses. Les douleurs ici, peuvent être de types mécaniques ou inflammatoires.

Les douleurs mécaniques

Les douleurs d’origine mécanique sont systématiques et surviennent à la suite d’un choc, d’une chute, d’une torsion ou d’un traumatisme. Elles peuvent aussi se manifester par une arthrose. Il faut préciser qu’une arthrose est un traumatisme chronique qui affecte les articulations. Elle est caractérisée par une dégénérescence du cartilage à la hauteur de l’articulation du poignet, et touche beaucoup plus les os situés sous le pouce.

Les douleurs inflammatoires

Les douleurs d’origine inflammatoire sont celles-là qui s’installent de façon progressive. Ce sont des réactions inflammatoires. Il peut aussi s’agir d’une arthrite, qui est une inflammation aiguë et avancée des articulations du corps. Quoi qu’il en soit, ces douleurs inflammatoires se manifestent par des signes dits signes cardinaux de l’inflammation qui sont : les douleurs aiguës, la rougeur qui est observée au niveau de la partie infectée et la tuméfaction qui est une enflure du poignet.

Une tendinite au poignet

Une tendinite au poignet peut être la cause des douleurs qui accompagnent le poignet qui craque. Elle est la résultante d’une inflammation des tendons au niveau du poignet. La tendinite au poignet prend sa source dans l’usage excessif de cette partie du corps et les mouvements répétés dans lesquels on l’engage. Toutes ces actions participent donc à la fragilisation des tendons, qui au bout d’un moment peuvent causer des douleurs.

En réalité, un traumatisme peut engendrer un bruit sec à l’intérieur des articulations du poignet. Ce bruit pourrait sous-entendre une atteinte aiguë et grave ou des blessures portées aux ligaments et aux tendons qui le caractérisent. Il est généralement accompagné de douleurs.

Au demeurant, les douleurs articulaires qui accompagnent le poignet qui craque, peuvent aussi se manifester par une raideur du poignet. Ceci, après une période d’inactivité ou au réveil le matin. On peut aussi assister à :

  • Des picotements et une forte chaleur ressentie dans les articulations du poignet ;
  • Un manque ou l’absence complète de souplesse dans les différents mouvements ;
  • La perte complète de mobilité.

Le poignet qui craque, comment le diagnostiquer ?

Le craquement observé au niveau du poignet est bénin. Il n’est pas synonyme d’une rencontre brutale entre les os du poignet. Ainsi, le poignet qui craque est un phénomène naturel. Cependant, il devient inquiétant lorsqu’il est accompagné de douleurs au poignet.

Pour en savoir davantage, il est recommandé d’envisager une consultation médicale pour signaler son mal à un médecin ou à un physiothérapeute. Ces derniers pourront faire des examens concluants, afin de découvrir non seulement les causes du craquement, mais aussi du mal.

Le diagnostic peut être approfondi grâce à une série d’examens d’imagerie médicale. En effet, le patient peut opter pour une radiographie ou pour une échographie. Ces examens lui permettront de mieux situer le mal et d’en connaître les causes. Toujours dans cette perspective, l’IRM est également indiquée pour détecter les formes mineures du mal.

Le poignet qui craque, comment le soigner ?

Il existe plusieurs façons de soigner le poignet qui craque. Ces soins peuvent prendre aussi bien en compte des méthodes naturelles, médicales que chirurgicales.

Les remèdes naturels pour soigner le poignet qui craque

Lorsque le poignet qui craque est accompagné de douleurs, il est essentiel déjà à la maison de prendre des mesures basiques pour se soigner. En effet, après avoir mis le poignet au repos, le malade peut appliquer de la glace ou une matière gelée sur la partie affectée. Le froid, par ses composantes, pourra soulager la douleur et réduire les enflures. Cette méthode de traitement est appelée la cryothérapie.

Il faut noter que la glace ne doit pas être directement appliquée sur la peau. Elle pourrait causer d’autres complications ou endommager certains tissus. Il faut donc penser à la mettre dans un linge propre ou dans une matière plastique, avant de l’utiliser. Aussi, il faudra penser au port d’une attelle pour sportif. Il en existe d’ailleurs pour toutes les tailles. Elle permet d’absorber plus facilement les douleurs et aide le poignet à se reposer.

Par ailleurs, le patient peut également opter pour d’autres mesures naturelles plus radicales. L’argile verte étant connue pour ses vertus thérapeutiques peut être appliquée sur le poignet qui craque et qui est douloureux. Elle est un puissant anti-inflammatoire qui, en plus de soulager la douleur, peut faire disparaître les tuméfactions.

On distingue également d’autres remèdes naturels pour soigner le poignet qui craque. Entre autres, on a :

L’huile de Krill de l’antarctique

Le krill est un organisme marin assez minuscule. Nourriture de prédilection des baleines, il est constitué de nutriments tels que l’oméga-3, l’EPA et le DHA. En plus de jouer un rôle important dans la structuration des membranes cellulaires, les oméga3 assurent la fluidité de ces dernières.

Du coup, l’huile de Krill constitue une capsule importante dans l’entretien des articulations du poignet. Sa consommation peut contribuer à équilibrer davantage l’alimentation du patient en l’enrichissant d’acides gras oméga-3 .

Consommer du silicium organique

Le silicium est une matière importante pour l’organisme. Il est présent dans certains tissus notamment dans les os et les articulations. Dans son état naturel, le corps humain est composé de moins d’une dizaine de grammes de silicium. Cependant, il ne peut en produire. Et puisqu’au fur et à mesure que l’âge évolue, la quantité de silicium diminue dans l’organisme, la consommation permet de combler le manque.

Utiliser des plantes pour mettre fin au poignet qui craque

Il existe plusieurs plantes qui regorgent de vertus pouvant soulager les douleurs qui accompagnent les articulations qui craquent. En plus de pouvoir les utiliser séparément pour se soigner, le malade à la possibilité de fabriquer un produit à partir des trois plantes. Il s’agit de :

Griffe du diable

C’est un arbre dont le nom scientifique est Harpagophytum. Cet arbre est un puissant anti-inflammatoire qui est souvent utilisé dans le domaine de la phytothérapie pour assurer le maintien des articulations. Grâce à ses vertus, cet arbre participe également à la réduction de la raideur du poignet causée par les douleurs.

Cassis

Il s’agit d’une plante dont les feuilles jouent un rôle important dans l’entretien des articulations en général et celles du poignet en particulier. Elles contribuent à la fluidité de cette partie du corps et la rendent plus flexible.

Bambou :

Le Bambou est une plante composée de silice. Elle permet d’assurer une articulation plus confortable tout en renforçant les os.

Opter pour une alimentation saine et responsable

Une alimentation saine pourrait contribuer à prévenir les différents craquements notamment le poignet qui craque. Il s’agira d’une alimentation hypotonique qui ne cause pas d’autres inflammations et qui contient toutes les substances nutritives telles que les protéines, les glucides, les lipides, les vitamines et les sels minéraux.

Se nourrir des oligoéléments 

La consommation des oligoéléments est une solution à envisager lorsque les poignets craquent. Elle consiste à adopter des compléments alimentaires tels que les glucosamines et les chondroïtines, pour booster les articulations du poignet et les cartilages. En plus d’assouplir les muscles des articulations du poignet, ces oligoéléments les maintiennent en forme. Ce sont donc des chondro-protecteurs qui soulagent les inflammations de ce genre.

Mettre en œuvre la méthode Feldenkrais

La méthode Feldenkrais est basée sur la gymnastique. Elle peut participer à la réduction des craquements au poignet. Créée en 1940, elle consiste à utiliser certains mouvements du corps ou micros-mouvements, pour travailler sur toutes les articulations. Cela permet de booster le rendement  et l’efficacité d’une personne.

Un traitement médical pour soigner le poignet qui craque

Le traitement médical pour soigner le poignet qui craque peut se faire suivant plusieurs étapes. Il consiste d’abord à aller voir un médecin afin qu’un diagnostic soit posé. Cette étape permet d’identifier les traitements possibles pour soigner convenablement le mal.

Au nombre des traitements médicaux possibles, nous avons :

  • Les étirements : ils doivent se faire dans l’eau pour permettre aux muscles de mieux s’étendre ;
  • La kinésithérapie est une technique de traitement des articulations. Elle se fait par des exercices physiques, des étirements ou des massages ;
  • L’ostéopathie, une technique thérapeutique qui consiste à manipuler les ligaments et autres constituants des articulations afin de guérir les affections des os ;
  • La physiothérapie, technique qui a pour but d’optimiser le fonctionnement des articulations en les débarrassant de tout ce qui les entrave.

Par ailleurs, le médecin peut également conseiller l’injection d’acide hyaluronique. Cet acide est l’une des composantes du liquide synovial contenu dans les articulations. En plus de lubrifier les articulations, il est la solution pour mettre un terme aux arthroses.

Cependant, il peut arriver que le traitement médical nécessite une intervention chirurgicale. Cela se passe lorsque les autres traitements n’ont pas été concluants et que les douleurs s’accroissent chez le patient. On peut également faire intervenir la chirurgie pour soigner les ruptures de ligaments et autres entorses au niveau des articulations du poignet.

La méthode chirurgicale adaptée à cette opération est l’arthroscopie. Elle devra se faire sous anesthésie locorégionale. Après l’opération chirurgicale, il est primordial de procéder à une immobilisation du poignet, afin d’accélérer sa cicatrisation. Il faudra également procéder à une rééducation à travers quelques exercices, afin que le patient recouvre dans un délai optimal la mobilité de son poignet.

En somme, le poignet qui craque n’est qu’un phénomène tout à fait naturel. Mais, lorsque le craquement est accompagné de douleurs, il est urgent de prendre des mesures hardies pour en déterminer les causes. Cela permettre d’employer le plus tôt possible les solutions qui conviennent.

Vous aimerez aussi :

Related Articles