Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Comment soigner les déformations nasales ?

Les déformations nasales sont très fréquentes. Elles affectent les adultes et la quasi-totalité des patients qui font une rhinoplastie. Quelles sont donc les causes d’apparition de ces malformations du nez ? Comment sont-elles soignées ? Tour d’horizon sur les déformations nasales et leurs divers traitements.

Rappel anatomique sur le nez

Anatomie du nez – © Crédit : informationhospitaliere.com
Anatomie du nez – © Crédit : informationhospitaliere.com

Le nez est le principal organe de l’olfaction, impliqué dans le processus de respiration. Il est composé de deux parties distinctes à savoir : une partie externe, palpable et en relief appelée pyramide nasale et une partie interne représentée par les deux fosses nasales (ou cavités).

Ces dernières communiquent avec l’extérieur par les narines, et sont séparées sur le plan sagittal par une fine lame ostéo-cartilagineuse appelée cloison nasale. En règle générale, la cloison nasale est bien alignée, son orientation normale étant la verticale. Chez certains sujets, cette lame cartilagineuse est déviée à cause de différents facteurs. On parle alors de déformation nasale.

Comprendre les déformations nasales

Les déformations nasales représentent un groupe de troubles qui surviennent quand la lame ostéo-cartilagineuse interposée entre les deux cavités nasales subit une diffraction vers la droite ou la gauche. Chez de nombreuses personnes, une telle déviation entraîne le rétrécissement du canal de la narine affectée, réduisant ainsi le flux d’air à travers elle. Si l’atrophie du canal est si sévère qu’elle constitue un réel obstacle au passage de l’air, on parle d’obstruction nasale ou de congestion nasale. Cette complication est une condition de type pathologique pouvant favoriser la survenue d’autres maladies.

Généralement, les individus présentant des déformations nasales sont dans un état asymptomatique. Ceux-ci ne sont affectés que de déformation mineure du nez, c’est-à-dire, sans aucune perturbation du flux d’air traversant la cavité nasale. Dans certains cas, il arrive que les individus qui souffrent de déformation nasale présentent des signes tels que des saignements de nez fréquents. Par ailleurs, en absence de traitement adéquat ou de correction chirurgicale, les déformations causées par une déviation de la cloison nasale sont permanentes. C’est pour cela qu’il est important dès la constatation des premiers signes de consulter un médecin dans l’optique de bénéficier d’une prise en charge rapide.

Quelles sont les causes de déformation nasale ?

Les déformations nasales peuvent être d’origine congénitale. Dans ce cas, l’individu frappé naît avec le ou les troubles concernés. Elles peuvent également survenir plus tard dans la vie, de façon totalement naturelle ou en raison d’un événement traumatique affectant le nez.

Les causes d’origine congénitale

La déviation de la cloison nasale présente dès la naissance est dans certains cas le résultat d’un événement qui survient pendant le développement du fœtus. Il existe une éventualité complètement impondérable dans laquelle l’un des parents de l’enfant à naître lui transmet un gène dysfonctionnel. Elle peut également être la conséquence d’une naissance problématique avec inhalation méconiale (inhalation du liquide amniotique par le bébé).

Dans ces situations, l’écart n’est pas si évident et problématique. Cependant, il peut le devenir au cours de la vie, en raison du vieillissement ou de traumatismes répétitifs. De façon plus spécifique, certaines personnes qui naissent avec des maladies génétiques graves telles que le syndrome de Marfan, l’homocystinurie ou le syndrome d’Ehlers-Danlos peuvent présenter entre autres des caractéristiques pathologiques de déviation de la cloison nasale.

Les causes d’origine traumatique

Dans la plupart des cas, les déformations nasales résultent d’épisodes traumatiques qui surviennent au cours de l’enfance, lors de l’adolescence ou pendant la vie adulte.
Chez l’enfant et l’adolescent, les causes les plus courantes sont des chutes involontaires ou des affrontements avec leurs pairs. Chez l’adulte, les raisons les plus récurrentes sont les blessures sportives (en particulier dans les sports de contact), les blessures domestiques et les accidents de la route.

Déformations du nez et vieillissement

Le processus de vieillissement normal affecte d’une certaine manière l’anatomie des cavités nasales. À mesure que l’âge avance, on observe un ramollissement de la structure ostéo-cartilagineuse de la cloison nasale. Cette dernière devient plus flasque, donc moins résistante aux traumatismes (même les plus mineurs). C’est pour cela qu’il n’est pas rare de voir les personnes âgées saigner du nez.

Quels sont les symptômes d’une déformation nasale ?

Dans de nombreux cas, les déformations de la cloison nasale ne provoquent aucun symptôme, à tel point que les patients ne savent même pas qu’ils sont affectés.
Chez d’autres personnes, ils peuvent se manifester de différentes manières.

  • Une obstruction des narines

La déviation de la cloison nasale peut être tellement accentuée que le patient respire avec difficulté. Cette situation peut toucher une ou les deux narines. Souvent, le problème est accentué par l’apparition d’un rhume ou d’une allergie, car ils restreignent davantage le passage dans l’air.

  • Des saignements fréquents du nez

En raison de déformations septales, les tissus de la muqueuse des cavités nasales (la membrane muqueuse) se dessèchent, ce qui augmente le risque de saignements de nez.

  • Une douleur faciale

Dans certains cas, les déformations du nez provoquent des douleurs au visage, du même côté où la narine est partiellement obstruée.

  • Toujours dormir de préférence d’un côté du corps

Certains patients trouvent qu’ils dorment mieux sur l’un des deux côtés du corps, car une telle position leur permet de mieux respirer.

Les déformations nasales peuvent aussi donner lieu à des troubles du sommeil, à cause d’une difficulté respiratoire. Les nourrissons et les enfants en souffrent également. Ils présentent une respiration audible ou bruyante pendant le sommeil.

Congestion nasale : quand les déformations du nez deviennent pathologiques

Une déformation sévère du septum nasal peut être la cause de cette condition pathologique qui a précédemment été définie comme une congestion nasale. Quand cette dernière survient, elle entraîne plusieurs complications. On peut citer :

  • Une sécheresse buccale,
  • Des sensations de pression au niveau de l’une des cavités nasales et
  • Une grande difficulté à respirer.

La sécheresse buccale ou xérostomie est la conséquence d’une ouverture permanente de la bouche pendant le sommeil. La congestion nasale est une condition pathologique dangereuse, en ce sens qu’elle peut entraîner une mort par asphyxie. Elle peut également favoriser la survenue d’autres maladies et la prolifération de certains virus et bactéries.

Quand contacter le médecin ?

Il est conseillé de contacter un médecin pour une consultation en cas d’infections récurrentes des sinus nasaux. Il faut également le faire quand vous êtes sujet à des épisodes répétés de saignements de nez. Quand vous n’obtenez pas une réelle satisfaction après avoir essayé différents sprays et médicaments décongestionnants, il est aussi conseillé de consulter un spécialiste. Pour cause, les déformations nasales sont des troubles permanents, la congestion nasale qui en résulte pourrait donc aussi être persistante.

Comment se fait le diagnostic des déformations nasales

Une cloison nasale déviée – © Crédit : informationhospitaliere.com
Une cloison nasale déviée – © Crédit : informationhospitaliere.com

La procédure la plus courante pour diagnostiquer la cloison nasale déviée consiste à soumettre le patient à un examen physique approfondi. On l’amène à décrire tous les symptômes qu’il ressent (anamnèse). Lors du contrôle, le médecin utilise une lumière très vive et un instrument particulier appelé spéculum nasal, capable de bien ouvrir les narines.

Il est très fréquent que les cavités nasales soient observées avant et après un traitement décongestionnant. Cela permet de voir l’aspect des tissus internes du nez. Dans certains cas, un examen plus invasif est nécessaire. Il s’agit de l’endoscopie nasale.

C’est une procédure par laquelle les structures et la paroi interne des cavités nasales sont observées en détail. Elle implique l’utilisation de l’endoscope, un mince tube rigide équipé à l’une de ses extrémités d’une source lumineuse et d’une caméra. Une fois que la lumière et la caméra sont mises en service, cet appareil projette des images de la cavité nasale sur un moniteur, ce qui facilite l’observation pour le médecin.

L’endoscopie nasale n’est pas particulièrement douloureuse, mais elle peut être gênante, surtout si le patient souffre d’une inflammation sévère de la muqueuse interne. La procédure dure une vingtaine de minutes environ. Avant l’exécution, elle nécessite un traitement décongestionnant et l’utilisation d’un anesthésique local.

Traitement des déformations nasales

La seule façon de corriger les déformations nasales est la chirurgie, connue sous le nom de septoplastie. En attendant l’opération, très souvent, le patient suit certains traitements pharmacologiques qui peuvent inclure la prise de décongestionnants nasaux, ou d’antihistaminiques. Cela permet de soulager temporairement les symptômes.

Traitement médicamenteux en attente de chirurgie

Les médicaments ne guérissent pas la cloison nasale déviée, mais ils représentent une solution temporaire avant la chirurgie.

Les décongestionnants

Sous forme de pilules ou de sprays, ces médicaments réduisent l’épaisseur des tissus de la muqueuse interne du nez. Cela assure une ouverture plus large des narines et un meilleur passage de l’air à travers elles. D’un autre côté, une utilisation fréquente des décongestionnants peut créer une dépendance et/ou aggraver l’intensité des symptômes une fois que le patient cesse de les prendre.

Les antihistaminiques

Les antihistaminiques sont généralement pris pour prévenir les allergies et certains troubles associés, tels que les démangeaisons nasales et l’obstruction nasale. Ces médicaments peuvent également avoir des effets bénéfiques en cas de rhume et d’autres manifestations qui ne sont pas d’origine allergique.

Par ailleurs, les antihistaminiques peuvent plonger certaines personnes dans un état de somnolence. Par conséquent, il est conseillé de ne pas les utiliser avant de conduire un véhicule ou d’effectuer d’autres activités similaires.

Les sprays de cortisone

Les sprays de cortisone sont largement utilisés pour calmer les symptômes liés aux déformations nasales. La cortisone qui est l’ingrédient actif de ces médicaments est un puissant agent anti-inflammatoire.

Les sprays à la cortisone sont particulièrement adaptés lorsque le patient souffre aussi d’une inflammation des tissus internes du nez. Le liquide contenu dans le flacon du spray peut toutefois provoquer de nombreux effets secondaires, de l’ostéoporose au diabète, en passant par l’hypertension. Ainsi, il est normalement recommandé de les prendre pendant une période limitée ne dépassant pas 3 semaines.

La chirurgie (septoplastie)

Aujourd’hui, la septoplastie constitue la seule façon de corriger les déformations nasales. Au cours de cette intervention chirurgicale, le chirurgien ou l’ORL redresse et repositionne la cloison nasale déviée au centre des cavités nasales. Dans certaines situations, quand la déviation est très accentuée, une opération plus invasive est envisagée.

La procédure peut être réalisée sous anesthésie générale ou locale, en fonction des caractéristiques du patient (âge, allergies aux anesthésiques, etc.) et des intentions du chirurgien opératoire. La septoplastie garantit d’excellents résultats, bien que les meilleurs taux de réussite soient obtenus chez les personnes qui ont une cloison nasale légèrement déviée.

Septoplastie : quel est le coût de l’intervention chirurgicale ?

Le coût d’une septoplastie varie entre 775 euros et à 2000 euros. Il dépend principalement du confort du service et de la durée du séjour à l’hôpital. Il faut comprendre que le prix final ne consiste en rien le coût de l’opération elle-même qui est relativement bas. En présence d’une pathologie concomitante telle qu’une sinusite chronique (sinusite) ou des néoplasmes des sinus paranasaux (kystes, polypes), le coût de l’intervention augmente.

Vous aimerez aussi :

Related Articles