Global Statistics

All countries
589,283,170
Confirmed
Updated on August 7, 2022 9:47 pm
All countries
558,588,099
Recovered
Updated on August 7, 2022 9:47 pm
All countries
6,436,291
Deaths
Updated on August 7, 2022 9:47 pm

Comment traiter la cellulite du pied ?

Les tissus mous du corps comme la peau ou le tissu sous-cutané, peuvent faire l’objet de nombreux troubles infectieux dont la cellulite. Cette dernière affecte le plus souvent les pieds, le bas des jambes, et peut se propager à n’importe quelle partie du corps. Quelles sont les causes de la cellulite du pied ? Comment se produit-elle ? Quels sont les moyens de prévention et de traitement possibles de cette maladie ?

L’essentiel à connaitre sur la cellulite du pied

La cellulite est une infection bactérienne grave qui se répand sous la peau, en affectant les tissus sous-jacents et graisseux. Elle survient plus fréquemment sur les membres inférieurs comme dans le cas de la cellulite du pied.

Ce trouble provient généralement des bactéries, mais peut être aussi dû à un champignon dans des cas rares. En absence de traitement, l’infection peut se répandre jusqu’aux ganglions lymphatiques ainsi qu’à la circulation sanguine. Cependant, il faut noter que la cellulite du pied, n’est pas transmissible.

Quelles sont les facteurs à l’origine de la cellulite du pied ?

Habituellement, la cellulite du pied se déclenche suite à une coupure ou à une déchirure de la peau des pieds. En effet, la surface de la peau est colonisée par un grand nombre d’espèces bactériennes, qui peuvent se retrouver en dessous si la barrière est rompue.

Ainsi, l’infection par les bactéries peut avoir lieu à travers les égratignures, les hématomes, les plaies perforantes, les brûlures et la dermite.  L’infection peut aussi survenir suite à d’autres traumatismes, notamment :

  • Une opération chirurgicale ;
  • Des traitements dentaires, qu’ils soient médicaux ou chirurgicaux ;
  • Des morsures d’animaux (chien, chat…) ;
  • Des atteintes mycosiques (pied d’athlète par exemple).

Les parties de la peau qui se remplissent de liquide (œdème), sont encore plus vulnérables. La survenue d’une cellulite peut être aussi favorisée par une peau qui n’est pas suffisamment lésée.

Parmi les bactéries en cause de la cellulite, celles de la famille des Streptococcus et des Staphylococcus sont les plus courantes. Les streptocoques se diffusent rapidement sous la peau, grâce à la production d’enzymes qui s’opposent aux mécanismes permettant aux tissus de circonscrire l’infection.

Par ailleurs, la cellulite provenant des staphylocoques apparaît généralement au niveau des plaies ouvertes et à l’intérieur des poches de pus (abcès cutanés). Il existe une variété d’autres bactéries pouvant être à l’origine de la cellulite.

En outre, une souche de Staphylococcus récidivante aux antibiotiques (qui auparavant étaient efficaces), est récemment devenue une des plus fréquentes causes de la cellulite. Cette souche se nomme communément Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). Les individus exposés à des bactéries dans un hôpital ou une maison de retraite développent généralement une souche SARM spécifique, qui réagit différemment aux antibiotiques, que les autres souches SARM trouvées en dehors des établissements médicaux.

Toutefois, il est possible que la cellulite apparaisse, même quand la peau n’a pas été altérée. Ce problème est plus fréquent chez ceux dont le système immunitaire a été compromis. Les diabétiques, les alcooliques, les consommateurs de corticostéroides et dont le système immunitaire est affecté, courent un risque beaucoup plus élevé de cellulite du pied.

Symptômes et complications de la cellulite du pied

L’apparition de la cellulite du pied commence sur une petite région de ce dernier, qui devient rouge, douloureuse, luisante et sensible. La peau du pied infectée devient enflée, chaude au toucher, et sa surface paraît légèrement piquetée telle une peau d’orange. Des cloques gorgées de liquide, souvent grosses (bulles) ou petites (vésicule), apparaissent parfois à la surface de la région infectée.

Les contours de la zone touchée ne sont pas visibles, sauf dans le cas d’une cellulite érysipèle. En effet, pour ces formes de cellulite, la peau irritée n’est plus lisse. Elle se soulève plutôt et peut parfois être complètement séparée de la peau environnante par une poche de gaz que libère les bactéries. Une fièvre survient généralement, un jour ou deux avant cette éruption cutanée.

La plupart des personnes souffrant de cellulite ne se sentent pas trop malades. Cependant, certaines peuvent présenter :

  • Des frissons ;
  • Des maux de tête ;
  • Une fièvre ;
  • Un pouls accéléré ;
  • Une hypotension ainsi qu’une confusion.

Ces différents signes indiquent en général une infection grave. Certaines bactéries peuvent infiltrer le système lymphatique, un ensemble composé de vaisseaux sanguins et de ganglions qui transportent les cellules immunitaires dans tout le corps. L’infection peut dès lors se propager sous la peau ainsi qu’à d’autres parties du corps.

Lorsqu’une cellulite se propage, les ganglions lymphatiques voisins peuvent augmenter de taille et devenir sensibles (lymphadénite). Les vaisseaux lymphatiques de leur côté peuvent subir une inflammation (lymphangite).

Comment se fait le diagnostic de la cellulite du pied ?

La cellulite est généralement diagnostiquée par les médecins, en fonction de son apparence et des symptômes du sujet concerné. L’identification des bactéries se trouvant dans des prélèvements de sang, de peau, de tissus ou de pus (appelés « culture »), n’est habituellement pas nécessaire. Cependant, cela pourrait l’être dans les cas où les patients seraient gravement touchés, leur système immunitaire compromis, ou si l’infection résistait au traitement médicamenteux.

Parfois, des tests doivent être réalisés par les médecins pour distinguer la cellulite d’un caillot sanguin. Les symptômes de ces deux affections étant à peu près similaires.

Pronostic de la cellulite du pied

La majorité des cas de cellulite répondent promptement au traitement antibactérien. Parfois, des abcès cutanés peuvent se développer chez certaines personnes. Les évolutions graves, mais peu fréquentes, comprennent des infections cutanées aiguës qui anéantissent les tissus (infections nécrosantes de la peau), ainsi qu’une infection bactérienne du sang (bactériémie).

En cas de récidive de la cellulite dans la même zone (en particulier sur les cuisses), le drainage lymphatique peut être endommagé, entraînant un œdème permanent du tissu affecté.

Par ailleurs, une récidive de la cellulite peut avoir lieu chez les individus présentant des facteurs de risque particuliers comme :

  • L’obésité ;
  • Le pied d’athlète ;
  • Les lésions veineuses dans les jambes, qui entravent la circulation normale du sang (insuffisance veineuse) ;
  • Les gonflements ou rétention d’eau (œdèmes) ;
  • Une dermatite atopique (encore appelée eczéma).

Pour réduire le risque de récidive de la cellulite, il est important d’identifier et de traiter ces différentes pathologies.

Traitement de la cellulite du pied

La propagation rapide de la cellulite ainsi que sa diffusion par voie sanguine dans d’autres organes, peuvent être évitées grâce à un traitement antibiotique précoce. À cet effet, de nombreux antibiotiques sont prescrits pour le traitement de la cellulite. Le type d’antibiotique à utiliser est fonction de l’origine et de la sévérité de l’infection, ainsi que de l’existence d’autres atteintes médicales. Des antibiotiques comme la céfalexine ou la cloxaciline, sont à la fois efficaces contre les staphylocoques et les streptocoques.

Les antibiotiques peuvent être administrés par voie orale pour les individus dont la cellulite est bénigne. Lorsque le patient est victime d’une cellulite qui se propage rapidement et ressent une forte fièvre ou d’autres signes d’atteinte grave, il est immédiatement admis à l’hôpital. Là-bas, des antibiotiques lui sont injectés par voie intraveineuse.

Pour réduire l’œdème, la zone affectée est gardée dans une position immobile et surélevée. L’utilisation de bandages froids et humidifiés peut aider au soulagement de la douleur. Le médecin peut aussi demander au patient de rester couché, jusqu’à la disparition de l’éruption cutanée et la baisse de la fièvre. Les troubles qui accroissent le risque de développement de la cellulite du pied (comme le pied d’athlète) sont également traités.

En cas de suspicion d’une infection à Staphylococcus aureus résistant à la méthiciline (SARM) ou lors de l’écoulement de pus par exemple, certains types d’antibiotiques précis sont prescrits. Ces derniers peuvent inclure la clindamycine, la doxycycline ou le triméthoprime par voie orale.

Après quelques jours de traitement antibactérien, les symptômes de la cellulite devraient normalement disparaître. Cependant, ces symptômes s’amplifient souvent au début. Cela est souvent dû à la libération de substances toxiques dans les tissus adipeux, causée par la mort des bactéries. Même en cas de disparition précoce des symptômes, le traitement antibactérien doit être poursuivi durant au moins 10 jours.

Quand la cellulite du pied est nécrosante, les antibiotiques n’ont pas d’effets rapides et la zone infectée doit être retirée par traitement chirurgical. Parfois, l’amputation est la seule façon d’éviter la propagation de l’affection au reste du corps.

Prévention de la cellulite du pied

Certaines dispositions peuvent être prises pour éviter de contracter une cellulite du pied.

  • Porter des équipements protecteurs pendant la pratique d’une activité sportive en plein air (la terre pénétrant les égratignures et les coupures est une cause courante de cellulite) ;
  • Opter pour un pantalon pour faire de la randonnée en forêt, afin d’éviter des lésions ou égratignures ;
  • S’abstenir de marcher pieds nus lorsqu’on se rend dehors ;
  • Éviter de se baigner quand la peau est endommagée ;
  • Bien nettoyer les coupures au savon en appliquant un onguent antibiotique ;
  • Renouveler les pansements dès qu’ils sont sales ou humides, à raison d’au moins une fois par jour.

Enfin, il est crucial de consulter un médecin en cas d’importantes coupures ou d’écorchure provenant d’un animal.

Vous aimerez aussi :

Related Articles