Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Comment traiter le syndrome de l’anse borgne ?

Le syndrome de l’anse borgne correspond à une lésion pouvant entraîner un arrêt de la digestion. Encore appelée la pullulation microbienne intraluminale, cette maladie se manifeste généralement par le ballonnement et une diarrhée de selles jaune pâle. Plusieurs examens peuvent être effectués pour diagnostiquer le syndrome de l’anse borgne et le traitement comprend des antibiotiques. Zoom sur les causes, les symptômes et la prise en charge du syndrome de l’anse borgne.

Syndrome de l’anse borgne : Définition

Le syndrome de l’anse borgne est un état qui résulte de la multiplication de la flore bactérienne normale (il s’agit d’un nombre excessif de bactéries à l’intérieur de l’intestin grêle). Cette prolifération perturbe significativement les processus physiologiques normaux d’absorption et de digestion. Toutefois, dans certains cas du syndrome, la multiplication des bactéries pathogènes non-commensales (sans provoquer de gêne) a été observée.

En effet, de nombreuses bactéries résident au niveau de la symbiose, autant dans le tractus gastro-intestinal des animaux que dans le tractus gastro-intestinal de l’homme. Lorsque cette flore bactérienne commence à se proliférer sans aucun contrôle ou en cas de modification de sa composition, les processus physiologiques qui se déroulent au sein de l’intestin grêle subissent davantage de pressions: on parle ainsi du syndrome de l’anse borgne.

Les facteurs pouvant expliquer ce dysfonctionnement sont chimiques ou mécaniques, principalement le mouvement péristaltique constant du contenu dans le tractus gastro-intestinal. Les propriétés antibactériennes des sécrétions de la bile et pancréatique, des sécrétions d’acide gastrique peuvent être également à l’origine de ce phénomène.

Syndrome de l’anse borgne : quelles sont les causes ?

Les causes de la pullulation microbienne intraluminale sont multiples :

  • Complications des interventions chirurgicales, en particulier les anastomoses chirurgicales termino-terminales ;
  • Amylose ;
  • Maladies inflammatoires chroniques qui provoquent des rétrécissements de la taille de l’intestin ;
  • Sclérodermie ;
  • Fistules ;
  • Neuropathie diabétique (une affection dégénérative du système nerveux périphérique en lien avec le diabète) ;
  • Diverticules et diverticulites de l’intestin grêle.

Syndrome de l’anse borgne : quels sont les symptômes ?  

Le syndrome de l’anse borgne se manifeste de plusieurs manières non spécifiques, mais qui requièrent une attention particulière : On note ainsi :

  • La perte d’appétit ;
  • Les flatulences ;
  • Les selles grasses (stéatorrhée) ;
  • Les nausées ;
  • Les diarrhées ;
  • L’asthénie généralisée ;
  • La plénitude après un repas ;
  • La perte de poids involontaire.

Puisque les carences en vitamines et en minéraux peuvent provenir de la malabsorption, le syndrome de l’anse borgne peut aussi se manifester par :

  • La carence en vitamine B12 ;
  • La carence en fer ;
  • La carence en folate ;
  • La carence en vitamine E.

Comment se déroule le diagnostic de la pullulation microbienne intraluminale ?

Le diagnostic du syndrome de l’anse borgne peut être posé ou être orienté, à partir d’un test respiratoire à l’hydrogène.

D’après les spécialistes en gastro-entérologie et en médecine interne, la stéatorrhée provient de la déconjugaison de sels biliaires, par les enzymes bactériennes : ce qui explique la carence en Vitamine B12. Dans ce cas, les analyses de sang permettent de mettre en évidence une anémie macrocytaire, qui n’est rien d’autre que le résultat de la malabsorption de la vitamine B12.  

En outre, la radiographie abdominale, le lavement baryté de contraste, et le scanner ou la RNM abdominale peuvent être utiles dans le cadre du diagnostic du syndrome de l’anse borgne.

En quoi consiste le traitement du syndrome de l’anse borgne ?

Le traitement du syndrome de l’anse borgne consiste à refréner l’infection par l’utilisation d’un antibiotique, comme :

  • Les tétracyclines, qui étaient pendant longtemps le traitement de base ;
  • Le métronidazole, pendant quatorze jours environ ;
  • La lincomycine ;
  • La clindamycine.

Cependant, le traitement à utiliser dépend de la situation spécifique dans laquelle le patient a développé le syndrome de l’anse borgne.

Dans certains cas, la prise en charge peut nécessiter une intervention chirurgicale. Elle consiste à retirer les causes de l’arrêt de la progression du bol fécal (stase), qui a provoqué la prolifération des bactéries. Le traitement chirurgical est fait, principalement dans les cas où les causes, telles que les diverticules, les fistules et les sténoses, entravent le déroulement normal des processus physiologiques normaux d’absorption et de digestion.  

Vous aimerez aussi :

Related Articles