Global Statistics

All countries
553,750,402
Confirmed
Updated on July 2, 2022 11:05 am
All countries
525,817,445
Recovered
Updated on July 2, 2022 11:05 am
All countries
6,360,283
Deaths
Updated on July 2, 2022 11:05 am

Comment traiter le trouble de la personnalité borderline ?

Le trouble de la personnalité borderline est un trouble psychologique affectant la pensée, l’humeur et le comportement. De plus en plus répandu, il conditionne l’individu atteint à une mauvaise gestion de ses émotions. En fait, l’une des principales caractéristiques de cette maladie mentale est l’instabilité émotionnelle. Quand parle-t-on de trouble de la personnalité borderline ? Quelles sont les manifestations de cette affection mentale et comment la traiter ?

Présentation du trouble de la personnalité borderline

Cette affection, également reconnue sous le nom de trouble de la personnalité limite est une pathologie psychologique complexe. Les manifestations de la maladie mentale varient d’un patient à un autre. Le plus souvent, les individus atteints de ce trouble psychiatrique présentent une importante instabilité affective et émotionnelle. Ils peuvent avoir des comportements impulsifs et s’emporter facilement. Les sautes d’humeur sont courantes chez ces individus.

Les sujets sont très émotifs et hypersensibles. En général, ils ont une très mauvaise image d’eux-mêmes. Sur le plan relationnel, ils sont souvent instables. Ils s’adonnent fréquemment aux comportements à risque (comme la prise de drogue ou d’alcool) et ont généralement des envies suicidaires.

Certains spécialistes classent le trouble de la personnalité borderline entre la psychose et la névrose. Cette pathologie mentale a un point commun avec la cyclothymie et les troubles bipolaires : il s’agit du changement rapide de l’humeur.

D’autres maladies mentales sont parfois associées au trouble de la personnalité borderline. On peut citer:

  •  La dépression ;
  •  Les troubles de la personnalité ;
  •  L’anxiété.

Lorsqu’un individu souffre du trouble de la personnalité borderline, il n’est du tout pas facile de comprendre son comportement. C’est d’ailleurs ce qui rend complexe le fait de partager le quotidien de ces individus.

Autrefois, la maladie était considérée comme une affection incurable. Cependant, certaines sources confirment qu’aujourd’hui, il existe une possibilité de la traiter efficacement

Causes du trouble de la personnalité borderline

À ce jour, l’on ne peut donner avec certitude les principales causes de cette maladie mentale. Celles-ci peuvent être d’ordre :

  • Traumatique ;
  • Génétique ;
  • Biologique ou
  • Environnemental.

Toutefois, certains facteurs comme la carence affective ou le fait de vivre dans une famille très autoritaire peut prédisposer un individu à ce trouble. Aussi, des expériences brutales ou malheureuses dans l’enfance peuvent contribuer au développement de cette maladie chez un individu. Certains parlent également des causes non psychologiques. Pour eux, les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans l’apparition de ce trouble psychiatrique.

Par ailleurs, le risque de souffrir de ce trouble est beaucoup plus élevé chez les femmes. A l’instar de celles-ci, les individus ayant souffert par le passé d’une séparation difficile ou d’un abandon sont également à risque.

Symptômes du trouble de la personnalité limite

Il est très difficile d’identifier un individu souffrant du trouble de la personnalité borderline, car il semble complètement « normal ». Pourtant, certains signes (dépression, anxiété, changements d’humeur, manque de confiance en soi, irritabilité, difficultés dans les relations sociales) de la maladie sont visibles. Les symptômes de cette maladie peuvent déstabiliser l’entourage du patient.

D’après certains experts, au moins cinq critères permettent de définir cette affection mentale.  Il s’agit de :

  • L’instabilité affective ;
  • La forte impulsivité ;
  • La prise de risque dans certains domaines comme la sexualité ou la toxicomanie ;
  • Le sentiment de vide ;
  • Les menaces suicidaires ;
  • La peur d’être abandonné ;
  • Les troubles de l’identité ;
  • L’hyperémotivité ;
  • De fortes colères (sans raison réelle) ;
  • La faible estime de soi ;
  • Une relation tourmentée entre amour et haine.

En outre, le patient souffrant de ce trouble aime aller au-delà des limites que son milieu lui impose. Il est très excessif. De plus, plusieurs cas d’automutilation sont observés. Cette pathologie s’accompagne de conduites impulsives, notamment la kleptomanie.

Quel traitement pour le trouble de la personnalité borderline ?

La prise en charge du trouble de la personnalité limite est basée sur :

  • L’hospitalisation ;
  • La prise de médicaments ;
  • La psychothérapie et le soutien psychologique.

L’hospitalisation

Les formes graves de cette maladie mentale nécessitent des séjours hospitaliers. Ces séjours peuvent être répétés, lorsque le patient tente de se suicider ou lorsqu’il est dépressif.

L’hospitalisation a pour but d’apaiser le patient. Ce but est rendu possible grâce au cadre dans lequel le patient est installé, la présence du personnel soignant et le maintien d’un suivi psychothérapique.

La prise de médicaments

À ce niveau, les médicaments permettent d’atténuer l’impulsivité et de soulager les symptômes de la maladie.  Il s’agit des antidépresseurs et des anxiolytiques. En aucun cas, ils ne favorisent la guérison de la personnalité borderline dans le fond.

La psychothérapie et le soutien psychologique

Il est très important de se faire aider par un psychologue. En effet, certaines psychothérapies sont très efficaces dans l’amélioration de cette maladie mentale. On peut parler :

  • De la thérapie orientée sur le schéma ;
  • De la thérapie comportementale et dialectique ;
  • Des thérapies d’inspiration psychanalytique.

Ainsi, la psychothérapie permettra au patient d’acquérir une meilleure gestion émotionnelle et de trouver une manière plus saine d’aborder la vie.

Par ailleurs, la psychanalyse pure n’est tout simplement pas conseillée. Habituellement, la thérapie se déroule entre le médecin et son patient. Cependant, avant sa réalisation, un contrat de soins est établi entre le patient et le médecin.

Notons que la prise en charge par psychothérapie peut être difficile, car le patient remet parfois en cause le psychologue ou le psychiatre.

Quelle est l’évolution de la maladie ?

Cette maladie évolue de façon sporadique. Malgré son caractère durable, elle peut évoluer positivement au fil des expériences positives de la vie et du travail psychique.

Il est vrai que cette affection mentale peut s’arranger avec le temps. Toutefois, la fragilité identitaire du patient peut favoriser le développement d’autres affections psychiques, notamment : les addictions, les troubles bipolaires ou encore les troubles du comportement alimentaire.

Rôle de l’entourage

Il n’est pas facile pour l’entourage d’un individu atteint du trouble de la personnalité borderline de comprendre et de supporter les mouvements affectifs fluctuants du patient. Ses parents et amis doivent se mettre en tête qu’il s’agit d’un réel trouble psychiatrique. Dans cette épreuve que traverse le patient, le soutien de son entourage peut être important.

Dans les moments difficiles, les proches doivent rassurer et non juger le patient. Ils doivent l’encourager dans tous les projets qu’il entreprend. Par ailleurs, lorsqu’il dépasse les limites, son entourage doit savoir le ramener à l’ordre. Les proches du patient doivent rester vigilants lorsque celui-ci traverse une période de dépression.

Vous aimerez aussi :

Related Articles