Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Comment traiter les tumeurs de la colonne vertébrale ?

La colonne vertébrale est bien souvent exposée à des tumeurs qui peuvent affecter les vertèbres et ceci, à des degrés différents. Selon les causes et les antécédents de chaque victime, ces tumeurs peuvent se manifester de différentes manières. Qu’est-ce qu’une tumeur de la colonne vertébrale ? Quelles sont ses causes et manifestations ? Quels sont les moyens de traitement de cette pathologie ?

Qu’est-ce qu’une tumeur de la colonne vertébrale ?

Encore appelée métastase de la colonne vertébrale, la tumeur de la colonne vertébrale correspond à une atteinte de la colonne vertébrale, par des cellules cancéreuses issues d’un autre organe.

En effet, pendant l’évolution des cancers, notamment ceux du poumon et des seins, les cellules cancéreuses peuvent se déplacer et atteindre la colonne vertébrale. C’est ce qui provoque une tumeur de la colonne vertébrale (métastase). Ainsi, cette tumeur est découverte lors des diagnostics de cancer. Il faut aussi souligner que les vertèbres de la colonne vertébrale sont les plus exposées à cette tumeur.

Les causes des tumeurs à la colonne vertébrale

Les tumeurs de la colonne vertébrale ont habituellement des causes communes. La plus répandue de ces causes est une arthrose des articulations de la colonne vertébrales. Les lésions des disques intervertébraux qui s’usent avec l’âge sont également des causes non négligeables des tumeurs de la colonne vertébrale.

Les symptômes des tumeurs de la colonne vertébrale

Le premier symptôme le plus flagrant des troubles de la colonne vertébrale est l’apparition de douleurs assez fortes au niveau de la colonne vertébrale. Par ailleurs, plus la maladie évolue, plus la moelle épinière et les racines nerveuses ont des chances d’être comprimées et donc de provoquer des troubles neurologiques sur le versant moteur.

Ainsi, la victime peut ressentir diverses douleurs dans les membres, des difficultés à marcher ou encore des problèmes pour uriner ou pour aller à la selle. Ces symptômes, au début, sont assez discrets, mais évoluent avec le temps pour provoquer la paralysie sévère de certains membres.

Les troubles des tumeurs de la colonne vertébrale peuvent également se manifester par des paralysies des membres plus ou moins importants : on parle de paraplégie ou de tétraplégie. Ensuite, les tumeurs de la colonne vertébrale se traduisent aussi par des fractures dues à un remplacement du tissu osseux normal par un tissu plus fragile.

Quelques types de tumeurs de la colonne vertébrale

Les métastases de la colonne vertébrale peuvent se localiser à divers endroits de la colonne vertébrale. On peut les détecter à l’extérieur ou à l’intérieur de la moelle épinière.

Les tumeurs à l’extérieur de la moelle épinière

Tumeur à l'extérieur de la moelle épinière – © Crédit : informationhospitaliere.com
Tumeur à l’extérieur de la moelle épinière – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les tumeurs de la colonne vertébrale localisées à l’extérieur de la moelle épinière se développent de manière très lente, et n’apparaissent généralement qu’une fois. On peut évoquer les méningiomes, qu’on retrouve fréquemment au niveau des vertèbres thoraciques. Par ailleurs, ces tumeurs sont plus susceptibles d’apparaitre chez les femmes après la ménopause. Il y a aussi les neurinomes qui se forment à plusieurs endroits distincts, et qui sont également capables d’atteindre le canal rachidien.

Les tumeurs à l’intérieur de la moelle épinière

Contrairement aux tumeurs à l’extérieur de la moelle épinière qui sont très récurrentes, celles de l’intérieur sont très rares. Les exemples les plus palpables sont l’épendymome et l’astrocytome. Ces tumeurs évoluent de manière très discrète, ce qui rend leur détection très difficile.

Les premiers symptômes mettent énormément de temps à se montrer. On ne peut donc habituellement pas les détecter aux premiers stades.

Le diagnostic des tumeurs de la colonne vertébrale

En raison de son étroite relation avec certains cancers, les tumeurs de la colonne vertébrale peuvent être assez problématiques à diagnostiquer. Le diagnostic peut ainsi se faire différentes manières.

L’examen clinique pour les tumeurs de la colonne vertébrale

L’examen clinique est le premier procédé par lequel le médecin va essayer de mettre en évidence une tumeur de la colonne vertébrale. Il s’agit généralement d’un interrogatoire, qui évalue le niveau des douleurs ainsi que les antécédents du patient. Au cours de cet examen, le médecin va tester les réflexes du patient et détecter d’éventuels dysfonctionnements ou paralysies.

Les examens d’imagerie d’une tumeur de la colonne vertébrale

Aussi importants qu’ils puissent être, les examens cliniques ne peuvent pas permettre de détecter avec certitude la présence de tumeurs de la colonne vertébrale. Pour cela, le spécialiste a recours aux examens d’imagerie.

La radiographie est le premier examen d’imagerie qui va permettre de diagnostiquer les tumeurs de la colonne vertébrale. Le niveau de douleur est généralement l’indicateur qui oriente vers ce type d’examen. Elle a pour but d’identifier des fractures et des lyses osseuses vertébrales.

En plus de la radiographie, on peut réaliser une IRM dont le principal objectif est de déterminer la présence d’une tumeur rachidienne.

Le traitement des tumeurs de la colonne vertébrale

Bien heureusement, les tumeurs de la colonne vertébrale peuvent être prises en charge par plusieurs moyens. Le premier est un traitement médical s’insérant dans un processus pluridisciplinaire. Ce traitement repose essentiellement sur la prise d’antalgiques ou d’antidouleurs de diverses catégories, dont le principal but est de soulager les douleurs.

En outre, les traitements médicaux permettront au patient de reprendre ses activités quotidiennes le plus tôt possible. Toutefois, ce traitement ne doit pas durer trop longtemps. L’avis d’un médecin doit être sollicité, si ce traitement ne fait pas effet au bout de 7 jours.

Par ailleurs, si les tumeurs sont à l’origine de douleurs chroniques, l’ostéopathie ou les manipulations vertébrales peuvent être très efficaces pour en venir à bout. Il est recommandé de pratiquer des exercices de musculation, ou encore des activités telles que le yoga, la gym ou la natation.

Le traitement chirurgical des tumeurs de la colonne vertébrale

Les opérations chirurgicales contre les tumeurs de la colonne vertébrale sont appliquées lorsque les traitements médicaux s’avèrent inefficaces. L’option d’un traitement chirurgical dépend également de la localisation des vertèbres touchées, ou encore du degré de compression de la moelle épinière.

Ainsi, la cimentoplastie est l’un des premiers traitements chirurgicaux auxquels on fait recours. Cette opération stabilise de façon immédiate la lésion fracturée, au moyen d’une injection de ciment dans la vertèbre touchée par la tumeur.

Pour les cas de compression de la moelle épinière, une décompression est nécessaire. Cette opération nécessite une stabilisation des vertèbres par des vis et des tiges.  

Il faut cependant noter qu’un traitement chirurgical contre une tumeur de la colonne vertébrale doit s’accompagner d’un traitement adjuvant. Celui-ci peut comprendre une chimiothérapie ou une radiothérapie, pour une rééducation des parties opérées.

Vous aimerez aussi :

Related Articles