Global Statistics

All countries
592,647,760
Confirmed
Updated on August 11, 2022 3:27 pm
All countries
562,686,505
Recovered
Updated on August 11, 2022 3:27 pm
All countries
6,446,939
Deaths
Updated on August 11, 2022 3:27 pm

Comment traiter les verrues plantaires ?

Les verrues plantaires sont des maladies contagieuses qui touchent 7 à 10 % de la population. Elles se remarquent habituellement chez les enfants et les adolescents, précisément ceux âgés de 5 à 15 ans. Elles sont souvent mal vécues par le patient et le bloquent, dans l’accomplissement de ses occupations quotidiennes. Voici quelques astuces pour éliminer les verrues plantaires.

Généralités sur les verrues plantaires

Définition et signe distinctif

Verrues et papillomavirus – © Crédit : informationhospitaliere.com
Verrues et papillomavirus – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les verrues plantaires sont des lésions de l’épiderme causées par une infection virale. Le virus en cause est un papillomavirus humain. La maladie est généralement bénigne et disparaît le plus souvent au bout de 2 ans.

Cette pathologie se présente sous la forme d’excroissances rugueuses. Elle se manifeste le plus souvent au niveau de la corne et des orteils. Cependant, elle peut aussi apparaître au niveau des mains et des pieds.

Les verrues plantaires sont souvent confondues à d’autres pathologies telles que les durillons et les cors plantaires. En effet, ces trois pathologies entraînent une excroissance de type rugueux. Mais, dans le cas des verrues plantaires, il y a une présence de petits points noirs dans la zone infectée. Ce signe est distinctif.

Les différentes formes de verrues plantaires 

Il existe deux formes de verrues plantaires. La première est la verrue plantaire unique encore appelée myrmécie. Quant à la seconde, il s’agit de la verrue plantaire multiple ou verrue en mosaïque.

Types de verrues – © Crédit : informationhospitaliere.com
Types de verrues – © Crédit : informationhospitaliere.com

La verrue plantaire unique (myrmécie) 

C’est une forme qui s’identifie par la présence d’un anneau dont le centre est formé de points noirs. Elle est d’une forme unique et constitue des lésions profondes. En effet, les lésions se concentrent sur un seul point. En raison de la profondeur de ces lésions, le patient peut ressentir de la douleur en marchant.

La verrue en mosaïque

Dans le cas de la verrue en mosaïque, il y a un regroupement de lésions superficielles. Elle se regroupe habituellement sous forme de plaques épaisses qui ont trait à des mosaïques. Les lésions dans cette forme de verrue ne sont pas profondes. Elles provoquent donc moins de douleurs chez le patient. Cependant, ces lésions couvrent une plus large surface que celles de la myrmécie.

Quelles sont les causes des verrues plantaires ?

Les verrues plantaires sont causées par un virus de la famille des papillomavirus humains. Ce virus responsable des lésions n’est pas encore bien cerné. Cependant, les connaissances actuelles mentionnent qu’il s’agit d’un virus qui se développe à la surface de la peau des personnes.

Comment peut-on contracter des verrues plantaires ?

Les virus de la classe des papillomavirus humains sont connus pour leur forte contagiosité. Les verrues plantaires ne font pas exceptions et sont donc des affections contagieuses. En effet, elles se transmettent par contact direct prolongé et répété avec une surface infectée.

Toutefois, certaines conditions doivent être réunies avant qu’il y ait contamination. En premier, il faut la présence de petites lésions sur le corps pour servir de porte d’entrée au virus. D’autres conditions doivent également être réunies. Il s’agit :

  • D’un faible système immunitaire ;
  • D’une peau fragilisée à cause d’une longue douche ;
  • Des pieds moites ;
  • Des égratignures pouvant servir de porte d’entrée dès qu’il y a contact avec le virus.

Il faut noter que ce virus se développe mieux au sol. Il préfère les milieux chauds et humides. Il est donc fréquent de contracter des verrues plantaires dans les piscines, les vestiaires et les douches publics.

Après la contamination, les verrues n’apparaissent pas automatiquement. Elles prennent une période d’incubation de plusieurs mois avant d’apparaître. Le délai d’incubation varie d’une personne à une autre.

Quels sont les symptômes des verrues plantaires ?

Des symptômes bien précis se remarquent chez les personnes souffrant des verrues plantaires. Il s’agit de :

  • Petites excroissances de peau rugueuses au toucher, avec une couleur grise à marron-jaunâtre ;
  • Anneau douloureux centré par des points noirs ou plaques superficielles non douloureuses ;
  • Absence de grattage ;
  • Apparition de verrues au niveau de la voûte plantaire précisément au niveau des orteils ou des talons ;
  • Lésions très profondes ou superficielles ;
  • Absence de douleurs dès le début ;
  • Douleurs sévères à un stade avancé.

Comment traiter efficacement les verrues plantaires ?

La plupart des personnes développant cette maladie, surtout celles en bonne santé, guérissent sans aucun traitement. Toutefois, si les lésions persistent, il est très important de les traiter soigneusement. Cela limite les éventuelles conséquences et les risques de contaminer d’autres personnes.

Les produits pharmaceutiques

Les produits pharmaceutiques représentent le premier choix des médecins face aux verrues plantaires. Ces produits agissent localement pour faire disparaître les verrues plantaires. À cet effet, les médecins recommandent le plus souvent la pommade COCHON, les solutions décapantes et la cryothérapie.

La pommade COCHON est composée d’un principe actif qui permet de dissoudre la couche externe de la peau. Elle doit être appliquée deux fois par semaine autour des verrues, pour permettre de réduire l’épaissement formé.

Les solutions décapantes sont à base d’acide salicylique, trichloracétique ou formique. Avant son application, il faut poser une couche de vernis à ongles autour de la verrue pour apaiser la peau.

Le traitement des verrues plantaires peut aussi faire appel à la cryothérapie. C’est un traitement rapide et efficace, axé sur la destruction des verrues par le froid. La cryothérapie est composée d’un mélange de diméthyléther et de propane. Il est conseillé d’appliquer le produit pendant 20 à 40 secondes, pour geler correctement la surface de la peau. Il faut noter que ce traitement n’est pas recommandé aux enfants, en raison des douleurs engendrées lors de l’application.

La chirurgie

Lorsque les verrues plantaires sont résistantes aux traitements pharmaceutiques, le traitement au bistouri intervient. En effet, le dermatologue peut décider de retirer la verrue avec une lame de bistouri.

Cet acte permet aux traitements locaux d’être plus efficaces. Ainsi, le retrait de la verrue par une chirurgie ne permet pas de guérir. Il faut donc y ajouter les solutions pharmaceutiques d’application locale, afin d’éliminer complètement le virus.

Autres astuces

Il existe également d’autres soins effectués à domicile qui peuvent agir sur le mal. Il s’agit de l’application du bicarbonate de soude, du sel, de l’huile de tea tree et de la bave d’escargot.

Cependant, ces soins faits-maison ne sont toujours pas efficaces. Idéalement, la conduite à tenir en cas d’apparition de verrue plantaire est de consulter un médecin dermatologue. Vous pourrez ainsi avoir les traitements adéquats, en fonction du type de verrue.

Précautions lors du traitement de la verrue plantaire

Pendant les traitements, il faut couvrir la verrue avec un pansement propre et épais. De plus, il est conseillé d’éviter de les gratter. Veuillez aussi vous laver régulièrement les mains, après les avoir touchées. Ces précautions aident à éviter la surinfection, l’auto-contamination et la contamination d’autres personnes.

Quelles sont les mesures préventives des verrues plantaires ?

Pour éviter les verrues plantaires, vous pouvez adopter certains comportements. Il s’agit de :

  • Éviter de s’échanger les serviettes ;
  • Désinfecter la douche et aussi la baignoire lorsque c’est une salle de bain partagée ;
  • Sécher correctement les pieds à chaque fois, et les garder propres ;
  • Mettre un pansement épais en cas de blessures aux pieds ;
  • Porter des chaussures de piscine ou des chaussettes.

Vous aimerez aussi :

Related Articles