Global Statistics

All countries
592,487,828
Confirmed
Updated on August 11, 2022 5:23 am
All countries
562,577,689
Recovered
Updated on August 11, 2022 5:23 am
All countries
6,446,278
Deaths
Updated on August 11, 2022 5:23 am

Comment utiliser le goniomètre médical ?

L’art de la mesure des angles est appelé goniométrie. Au cœur de cette science, l’instrument principal utilisé est le goniomètre. Dans le secteur de la santé, on parle de goniomètre médical. Le dispositif renvoie à un instrument qui permet de prendre la mesure des angles et de l’amplitude des mouvements articulaires.

Ainsi, pour son utilisation optimale, il est important d’avoir plus d’informations sur cet instrument. Qui fait usage du goniomètre médical ? Comment l’utilise-t-on ? Quels sont les types de goniomètres qui existent ? Focus sur le goniomètre médical.

Un goniomètre médical : qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine de la santé, un goniomètre médical est un outil de mesure. Il permet de prendre efficacement les angles, et de déterminer les amplitudes des mouvements en degré des articulations. Il est utilisé, aussi bien sur un enfant que sur un adulte.

Pour faciliter son utilisation, le goniomètre dispose de lignes de guidage imprimées. Il existe aussi des degrés angulaires, dont le but est de prendre une mesure exacte et faire un contrôle pointu du suivi. Ainsi, le goniomètre peut être employé comme une règle. Les experts l’utilisent alors pour prendre des mesures, comme dans le cas d’une cicatrice chirurgicale.

Il existe plusieurs formes de goniomètres pour les mesures d’angle. La première est fixe et concerne les patients qui présentent une déformation orthopédique. La deuxième porte sur l’amplitude du mouvement. Elle peut aussi concerner les mouvements douloureux, ou être utilisée pendant les séances de rééducation en orthopédie.

De manière globale, le goniomètre médical est un outil mécanique, qui existe en différents modèles. Son mode de fonctionnement est le même que celui d’un rapporteur. Il est utilisé particulièrement par :

  • Les chirurgiens orthopédistes ;
  • Les kinésithérapeutes ;
  • Les radiologues ;
  • Les physiothérapeutes ;
  • Les podologues ;
  • Les ostéopathes ;
  • Tous ceux qui interviennent dans le soin des os et des articulations.

Un goniomètre sert à quoi ?

Le goniomètre est utilisé pour déterminer la capacité que possède une articulation à s’ouvrir. Il permet aussi de déterminer sa déformation. Compte tenu de ces aspects, il est particulièrement employé lorsque se manifeste une pathologie articulaire. De même, il est utile pour évaluer la progression de récupération fonctionnelle d’un membre, à la suite d’une intervention de chirurgie ou de pose de prothèse.

La mesure des angles

Le goniomètre médical permet de mesurer les angles articulaires. En effet, ces dernières sont diverses et ne proposent pas les mêmes possibilités de mouvements. Ainsi, les genoux et les coudes par exemple offrent peu de mouvements. En revanche, des articulations telles que le cou, les épaules ou encore les poignets offrent plus de mouvements, parfois très complexes.

Les mouvements articulaires

Le goniomètre médical permet d’étudier des articulations, en tenant compte des mouvements que ces dernières permettent de faire.

  • Flexion – extension

Le mouvement étudié est celui de la jambe et du bras.

  • Adduction – abduction

Le mouvement étudié est celui du déplacement latéral du bras.

  • Rotation interne – externe

Le mouvement étudié est celui de la tête et du membre inférieur.

  • Pronation – supination

Le mouvement étudié est l’action de tourner l’avant-bras.

  • Inversion – éversion

L’étude s’intéresse au mouvement du pied.  

Les pathologies des articulations

Les raisons pour lesquelles l’amplitude d’une articulation peut être perturbée sont nombreuses. Il peut s’agir par exemple d’une tension des ligaments, d’une raideur de la peau provoquée par la présence de cicatrice après une opération de chirurgie, ou simplement à la suite d’une brûlure.

Une autre raison peut être la présence de contractures musculaires, de pose de prothèse, de fracture ou encore d’entorse

Comment utiliser le goniomètre médical ?  

Mesurer les angles est la principale utilité d’un goniomètre médical. Cependant, vu qu’il peut servir à plusieurs autres fins, le dispositif peut aussi aider à connaitre la mesure de l’angle de rotation des articulations du corps. Voici différents cas d’utilisation du goniomètre médical :

  • Tester l’hyper extension

Pour mesurer l’hyper extension, le professionnel fait exécuter un mouvement à son patient. Ce dernier consiste à lever la jambe droite en arrière et en haut. Ensuite, le patient devra lever la jambe autant que possible et continuer ainsi, sans ressentir de douleur.

  • Vérifier la déviation cubitale

Dans le cadre de la vérification de la déviation cubitale, le professionnel demandera au patient de plier l’articulation de son poignet, et ce, vers la direction qui est contraire au pouce. Le but est qu’il tende son poignet vers l’extérieur, jusqu’à ce qu’il ne soit plus en mesure de le faire. Ensuite, l’expert va tendre le bras mobile du dispositif, compte tenu de la nouvelle direction et position de la main.  

  • Vérifier la flexion

Pour vérifier la flexion, le patient devra lever sa jambe vers le haut du corps. Il doit effectuer le mouvement, jusqu’à ce qu’il ne soit plus en mesure d’évoluer sans ressentir de douleur.

  • Mettre le goniomètre sur l’articulation du genou

Lors de cet exercice, le patient doit tenir sa hanche et son genou bien droits. Le professionnel placera alors le goniomètre médical sur l’articulation du genou. Pour que l’exercice soit un succès, le patient devra avoir ses deux bras fermés sur son mollet.

  • Tester la déviation radiale

Le patient plie l’articulation de son poignet vers son pouce. Ensuite, il étend le poignet vers l’intérieur et le plus loin possible. Le professionnel va alors placer le goniomètre, en fonction de la position que la main vient de prendre.

  • L’articulation du poignet

Dans ce cas particulier, le professionnel place le dispositif sur l’articulation du poignet. Il doit veiller à ce que l’axe du goniomètre et l’articulation du poignet soient alignés.

  • Tester la rotation latérale

Pour tester la rotation latérale, il faudra que le patient soulève le bras droit vers le haut. Il devra pousser l’action le plus loin possible sans souffrir. Ainsi, le spécialiste pourra utiliser le goniomètre en tendant son bras vers l’intérieur.

  • Mesurer la flexion

La flexion se mesure, lorsque le professionnel pose le goniomètre sur le poignet plié vers le bras du patient. La pose se fait en tenant compte de la position et de la direction de la main.

  • Mettre le goniomètre sur la cheville

Pendant cet exercice, le patient a sa jambe et son pied disposés naturellement. Il met ensuite l’axe du dispositif au milieu de l’articulation de la cheville.

  • L’articulation de la hanche

Le patient est invité à se coucher sur le dos et à maintenir ses jambes bien alignées. Le dispositif est alors placé sur l’articulation de la hanche.  

Quels sont les types de goniomètre médical qui existent ?

Pour choisir le goniomètre médical, le critère principal à considérer est l’articulation qu’on envisage étudier. Il en existe trois modèles :

  • Le goniomètre se servant de la pesanteur ;
  • Le goniomètre utilisé pour la prosupination ;
  • Le compas avec rapporteur.

Le compas avec rapporteur est le plus populaire des goniomètres. Il existe en quatre types.

  • Le goniomètre de Cochin

C’est un dispositif en plastique doté de deux règles plates. Le goniomètre médical de Cohin est connu pour ne pas donner des mesures très fiables.

  • Le goniomètre de Houdre

Le goniomètre de Houdre est très connu pour avoir des branches plus longues. Grâce à ces dernières, le professionnel peut facilement prendre la mesure des angles des grandes articulations. Il possède également une bonne précision.

  • Le goniomètre de Labrique

Fait à partir de métal, le goniomètre de Labrique dispose de deux branches dont l’une est fixe.

  • Le goniomètre de Balthazar

Le goniomètre de Balthazar est doté d’un rapporteur et de deux branches. La première est fixée au rapporteur, alors que la seconde s’articule autour. Il doit son nom à son inventeur, le professeur Balthazar, et est particulièrement utilisé pour prendre la mesure des petites articulations.

L’utilisation du goniomètre médical présente de nombreux avantages. Il aide particulièrement à corriger les déformations orthopédiques. Il est aussi utilisé pour traiter les douleurs au niveau des articulations et enfin, pour vérifier la récupération fonctionnelle d’un membre.

Vous aimerez aussi :

Related Articles