Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Confusion mentale : causes, symptômes, traitements

La confusion mentale est un état d’esprit. Elle intervient lorsqu’une personne ne se souvient plus de certains détails basiques de sa vie. Elle se caractérise par une désorientation et des problèmes de concentration et d’attention. Elle est aussi causée par un certain nombre de facteurs différents tels que la maladie ou encore les effets secondaires de médicaments. Bien que cette confusion présente assez d’inconvénients sur la vie de la personne, elle peut être traitée à l’aide de médicaments et de thérapies qui permettent d’améliorer ses symptômes. Découvrez dans cet article, les causes, les symptômes et les traitements de la confusion mentale.

Causes de la confusion mentale

La confusion mentale est un état difficile à décrire, mais elle peut être comprise comme un sentiment de désorientation, ou une perte du sens de soi. Elle peut être causée par de nombreux facteurs, notamment le manque de sommeil, la consommation d’alcool ou l’utilisation de certaines drogues.

Elle peut aussi être aggravée par des facteurs tels que :

  • Une incapacité à voir ou à entendre correctement ;
  • Un manque d’oxygène dans le cerveau (hypoxie) ;
  • La démence.

Hormis cela, la confusion mentale peut être causée par des facteurs psychologiques tels que l’anxiété, la dépression, le stress ou les événements traumatisants. La déshydratation et le faible taux de sucre dans le sang sont aussi des facteurs déclencheurs. Dans certains cas, cette confusion peut également être causée par des problèmes sous-jacents du cerveau lui-même.

Certains médicaments peuvent également provoquer une confusion mentale. C’est le cas par exemple de certains médicaments utilisés, pour traiter les troubles bipolaires. Ils sont connus pour provoquer une confusion mentale, surtout chez les patients qui fument.

En outre, il existe des maladies capables de causer une confusion mentale à une personne.

Le syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique est un trouble mental qui survient après qu’une personne a vécu ou été témoin d’un événement traumatique (une guerre, une catastrophe naturelle, un abus physique ou émotionnel, un enlèvement, etc.)

Les personnes atteintes de ce syndrome sont souvent incapables d’oublier le traumatisme qu’elles ont vécu. Elles peuvent avoir l’impression d’avoir des flashbacks de l’événement, encore et encore. Ces flashbacks peuvent être si graves qu’ils provoquent une peur et une anxiété intense, chez les personnes souffrant du syndrome.

Celles-ci ont également des difficultés à dormir, car elles pensent sans cesse à ce qu’elles ont vécu.

De plus, la plupart des personnes souffrant du syndrome de stress post-traumatique font des cauchemars sur leur expérience. La confusion peut alors venir du fait que leurs émotions sont constamment à fleur de peau (colère, peine, etc.). Cette sensibilité exacerbée peut donc se traduire par des difficultés à se concentrer ou à se souvenir clairement des choses.

Le trouble bipolaire

Le trouble bipolaire est l’une des maladies mentales les plus courantes aux États-Unis et l’un des facteurs pouvant causer une confusion mentale. Il touche environ 2,6 % de la population et se caractérise par des épisodes de dépression et de manies.

Les personnes maniaques peuvent être irritables, avoir du mal à dormir et se sentir agitées. Ces symptômes peuvent les empêcher de se concentrer sur des tâches simples, comme manger ou se promener dans la maison, ou même de prêter attention à une conversation.

Le trouble bipolaire a de nombreuses causes, mais l’une d’entre elles est un déséquilibre chimique dans le cerveau, qui provoque des symptômes tels que des sautes d’humeur, un mauvais jugement et des niveaux d’énergie élevés. Ces symptômes peuvent survenir de manière inattendue ou peuvent être déclenchés par un événement ou une situation stressante. Une personne atteinte de trouble bipolaire peut également souffrir d’autres troubles psychiatriques comme l’anxiété ou la toxicomanie.

L’accident vasculaire cérébral

L’accident vasculaire cérébral est l’une des principales causes de confusion mentale, ou de délire. Il se produit lorsque la circulation sanguine vers une zone du cerveau s’arrête. Cela arrive lorsqu’un vaisseau sanguin est rétréci ou bloqué par un caillot, entraînant la mort des cellules cérébrales par manque d’oxygène et de nutriments.

Lorsque cela se produit, certaines parties du corps peuvent ne pas fonctionner correctement, parce qu’elles reçoivent moins de sang que d’habitude.

Les symptômes de cette maladie varient en fonction de la partie du cerveau qui est touchée et de sa gravité, mais ils comprennent généralement un mal de tête intense, un engourdissement ou une faiblesse d’un côté du corps, une perte d’équilibre et de coordination, des problèmes de vision, notamment une double vision et une vision trouble.

Une personne victime d’un accident vasculaire cérébral peut également avoir des difficultés à parler ou à comprendre ce que disent les autres. Elle peut aussi avoir des difficultés à marcher, des vertiges lorsqu’elle se lève brusquement et des difficultés à se concentrer ou à se souvenir des choses.

La maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une maladie génétique du cerveau qui entraîne une confusion mentale et d’autres symptômes. Il s’agit d’une maladie dégénérative progressive (c’est-à-dire qu’elle s’aggrave avec le temps) et héréditaire.

Ces symptômes comprennent :

  • Des changements soudains et spectaculaires de personnalité ou d’humeur,
  • Des difficultés d’élocution ;
  • Des difficultés à avaler ou à mâcher les aliments et des mouvements involontaires.

Cette maladie finit par entraîner un déclin des fonctions mentales ainsi que des problèmes physiques tels que la raideur musculaire et la difficulté à marcher.

Enfin, il faut retenir que la confusion mentale peut survenir à la suite d’une blessure à la tête ou au cerveau.

Symptômes de la confusion mentale

La confusion mentale peut être caractérisée par une incapacité à se concentrer et un sentiment général de désorientation. Cela peut aller d’une confusion légère à une confusion sévère, si grave qu’elle interfère avec la vie quotidienne.

Elle peut entraîner une perte de la capacité à penser clairement et logiquement. Les personnes atteintes peuvent sembler désorientées, confuses et parfois même paranoïaques. Elles peuvent oublier où elles sont et devenir agressives sans raison.

Les symptômes de la confusion mentale comprennent également :

  • La confusion quant à l’heure de la journée ;
  • L’incapacité à se souvenir clairement d’événements récents ;
  • L’incapacité à prendre des décisions.

Outre les symptômes indiqués ci-dessus, il faut être attentif aux changements de personnalité de la personne atteinte, à la confusion au sujet d’événements récents, à la difficulté d’organiser ses pensées et à la lenteur de la réflexion. Il faut également être attentif à la difficulté à suivre les instructions, à la faiblesse du jugement et aux changements d’humeur.

L’incapacité à se concentrer

L’un des symptômes les plus courants de la confusion mentale est l’incapacité à se concentrer. Le cerveau, qui s’efforce généralement de filtrer les informations inutiles et de concentrer son attention sur ce qui est important, peut devenir si brumeux, qu’il ne peut tout simplement pas faire son travail. Cela signifie que lorsqu’une personne est confuse, elle peut se trouver dans l’incapacité de se concentrer sur des tâches simples comme la lecture.

Elle peut survenir lorsque la personne s’est montrée accablée ou stressée, ou lorsque son esprit a l’impression d’être en surrégime. Aussi, cette confusion peut rendre difficile l’attention, car elle fait travailler le cerveau à plein régime pour essayer de trier toutes les pensées qui lui reviennent en même temps.

La perte de mémoire     

La perte de mémoire est un symptôme de confusion mentale qui peut être augmenté par un certain nombre de problèmes, notamment :

  • La maladie d’Alzheimer ;
  • La démence ;
  • Une lésion cérébrale traumatique.

Elle se produit lorsqu’une personne oublie certaines choses qu’elle sait sur elle-même et sur son environnement. La perte de mémoire peut être à court ou à long terme, selon la quantité d’informations que la personne a perdues et le temps qu’il lui a fallu pour les perdre.

De plus, elle survient lorsque le cerveau est incapable de traiter correctement les nouvelles informations, il ne peut donc pas les stocker en mémoire. La gravité et la durée de ce symptôme varient en fonction de la cause de la confusion.

La désorientation

La désorientation est un symptôme de confusion mentale. Il s’agit d’un état caractérisé par le sentiment d’être perdu et confus, malgré que la personne se trouve dans un endroit familier. Ce sentiment peut être renforcé par de nombreux facteurs, notamment le stress émotionnel, l’anxiété ou même la consommation d’alcool. Elle peut également être le signe d’autres troubles médicaux tels que la démence ou la maladie d’Alzheimer.

La désorientation peut être causée par diverses affections, notamment des troubles moins graves comme l’épuisement, la déshydratation et l’hypertension. La cause la plus fréquente de la désorientation est une lésion cérébrale.

La difficulté à communiquer

Lorsqu’une personne a du mal à communiquer, cela peut être le signe que quelque chose ne va pas. Les personnes atteintes de confusion mentale peuvent ne pas être en mesure de comprendre ce que les autres disent ou ce qu’elles essaient de dire elles-mêmes. Il peut donc être difficile de comprendre leurs besoins et la meilleure façon d’y répondre. Elles peuvent également avoir des difficultés à suivre les conversations ou à se souvenir de détails importants.

Si une personne souffre de confusion mentale, elle doit immédiatement contacter son médecin afin que ce dernier puisse déterminer la cause de ses symptômes et recommander des options de traitement appropriées.

Traitements de la confusion mentale

Le traitement de la confusion mentale dépend de la cause de cette confusion. Si elle est due à un problème physique, comme une hypoglycémie ou une déshydratation, le médecin peut prescrire des médicaments pour traiter le problème sous-jacent.

Si la confusion est causée par un trouble psychiatrique, comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire, il prescrira probablement des médicaments pour gérer les symptômes. Il se peut également que le patient soit orienté vers un thérapeute qui pourra l’aider à faire face aux facteurs de stress présents dans sa vie. Il pourra aussi l’aider à développer des techniques d’adaptation qui lui permettront de gérer ses symptômes lorsqu’ils réapparaîtront.

Si la personne souffre d’une confusion mentale qui ne semble pas avoir de cause particulière, il peut essayer les solutions suivantes.

Prendre beaucoup de repos

Il s’agit du traitement le plus élémentaire pour tout type de confusion mentale, y compris celle causée par la fatigue ou la maladie. La confusion mentale est souvent aggravée par un manque de sommeil. Il est donc conseillé de prévoir de dormir au moins six heures par nuit et de faire des siestes, si nécessaire. Il est par ailleurs préférable de privilégier l’endormissement naturel à celui induit par des médicaments. Cela permet d’éviter les effets secondaires indésirables, susceptibles de faire ressurgir la confusion.

Manger des repas sains

Il faut manger des repas sains régulièrement tout au long de la journée, avec des collations entre les repas si nécessaire. Manger des aliments sains aide le cerveau à fonctionner au mieux et permet de garder l’esprit clair pendant la journée.

Aussi une alimentation saine, riche en fruits, en légumes, en céréales complètes et en protéines maigres, permet de contrôler la glycémie, afin d’avoir plus d’énergie tout au long de la journée. Cela permet aussi de réduire l’irritation et les sautes d’humeur qui pourraient contribuer à la confusion mentale.

Faire des pauses dans les activités

Il faut faire des pauses régulières dans le travail ou les études. Prévoyez les pauses en fonction de la durée de votre activité. Ceci est particulièrement important lorsque vous faites un travail intellectuel ou créatif. Cela permet de se rafraîchir mentalement et physiquement avant de reprendre. Cela aidera à prévenir l’épuisement mental qui peut conduire à la confusion mentale.

L’activité physique

Une activité physique régulière comme la marche ou le yoga peut aider le patient à se sentir plus énergique, plus concentré et plus vif mentalement. Il a été démontré que l’exercice améliore les fonctions de la mémoire chez les personnes âgées.

Plus le patient fait de l’exercice, plus les connexions entre les neurones de son cerveau sont fortes, ce qui l’aide à se souvenir des choses qu’il a apprises dans le passé. En effet, chaque fois qu’il apprend quelque chose de nouveau ou qu’il vit une nouvelle expérience, son cerveau établit de nouvelles connexions entre les neurones.

Les thérapies et traitements médicamenteux

Dans de nombreux cas, la confusion mentale peut être traitée par une thérapie comportementale. Les thérapeutes comportementaux travaillent avec les patients, pour leur apprendre à identifier les déclencheurs qui leur causent du stress ou de l’anxiété, afin qu’ils puissent les éviter à l’avenir.

Par ailleurs, il existe de nombreuses façons de traiter la confusion mentale à l’aide de médicaments.

Les antipsychotiques

Les antipsychotiques sont un traitement de la confusion mentale qui peut être utilisé pour traiter les troubles mentaux aigus et à long terme. C’est un groupe de médicaments qui valorisent l’activité de la dopamine dans le cerveau. La dopamine est un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la régulation de l’humeur et le contrôle des mouvements. Elle aide également à ressentir le plaisir et la douleur.

Les antipsychotiques aident les gens à gérer l’anxiété grave, l’insomnie et d’autres conditions qui peuvent entraîner une prise de poids ou des comportements impulsifs. Ils aident également à réduire les hallucinations, les délires et les autres symptômes de la confusion mentale.

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont un traitement courant de la confusion mentale. Ils augmentent la quantité de sérotonine, de norépinéphrine et de dopamine dans le cerveau. Ces trois neurotransmetteurs jouent un rôle dans la régulation des sensations, notamment en ce qui concerne les émotions telles que le bonheur et la motivation.

Si le taux de sérotonine d’une personne est insuffisant ou inexistant, il peut présenter des symptômes tels que la confusion mentale, ainsi que d’autres symptômes tels qu’un faible niveau d’énergie, une diminution de l’appétit, une perte de poids, un sentiment de désespoir ou d’inutilité, des pensées suicidaires, de l’anxiété et des difficultés à dormir ou à rester endormi.

Les analgésiques

Les analgésiques ou antidouleurs sont souvent utilisés pour traiter la confusion mentale. Ils peuvent être pris en cas de maux de tête, de maux de dos et d’autres types de douleurs physiques. Ils bloquent les récepteurs naturels de la douleur du corps qui sont activés lorsque la personne a mal. Lorsque ces récepteurs sont bloqués, ils évitent à ces signaux de remonter jusqu’au cerveau et de provoquer une sensation d’inconfort ou de douleur.

Les analgésiques peuvent également bloquer certains signaux qui provoquent la confusion mentale. Il existe plusieurs types d’analgésiques pour la confusion mentale : les benzodiazépines, les barbituriques et les antiépileptiques.

Vous aimerez aussi :

Related Articles