Global Statistics

All countries
546,020,534
Confirmed
Updated on June 22, 2022 2:40 pm
All countries
518,730,173
Recovered
Updated on June 22, 2022 2:40 pm
All countries
6,344,055
Deaths
Updated on June 22, 2022 2:40 pm

Couleurs de l’urine : quel rapport avec l’état de santé ?

L’urine a généralement une couleur jaune clair ou jaune foncé. Lorsque celle-ci change de couleur, cela peut être le symptôme d’une maladie potentiellement grave. C’est pourquoi, en cas de changement de couleur de l’urine, il est recommandé de consulter un médecin, le plus tôt possible, afin que ce dernier puisse en déterminer l’origine. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’urine, sa production et les significations de ses différentes couleurs.

Description de l’urine

L’urine est un liquide biologique, produit par les êtres vivants. Elle représente la plus grande part des déchets liquides, issus du métabolisme de l’organisme. Elle est sécrétée par les reins. Dans un premier temps, il y a filtration du sang, ensuite « l’urine finale » est formée par la sécrétion et la récupération de certaines molécules de l’urine « primitive ». Le système urinaire se charge de son expulsion hors du corps. Lorsque l’urine est éliminée par une vidange de la vessie, on parle de miction.

Par ailleurs, l’urine n’est pas totalement stérile. Elle dispose d’un microbiote (qui est une association de microorganismes vivant dans un écosystème donné), assurant une fonction régulatrice. Plusieurs produits chimiques peuvent être détectés à travers une simple analyse d’urine.

Les constituants de l’urine sont répartis en deux catégories. La première catégorie est composée de plusieurs substances, notamment l’eau et les ions minéraux (sulfate, potassium, phosphate, chlorure de sodium). Ces substances sont qualifiées de substances à seuil. En effet, elles ne se retrouvent dans l’urine que, lorsque leur teneur dans le sang dépasse une certaine valeur, appelée seuil d’élimination. Par exemple, le seuil d’élimination du glucose est de 1,2 g par litre alors que, celui du chlorure de sodium est de 5,3 g par litre.

La seconde catégorie est constituée de l’urée, de l’ammoniaque, et de l’acide urique. Ce sont des déchets que les reins éliminent, quelle que soit leur concentration dans le sang. Ces substances sont dites sans seuil. Toutefois, en présence de protéines, de glucose, ou encore de lipides dans l’urine, il pourrait s’agir d’une anomalie.

Production de l’urine

Le sang artériel entre dans les reins par l’artère rénale. Il passe ensuite par l’artère interlobulaire, pour rejoindre finalement le glomérule (qui est l’unité élémentaire de la machinerie rénale). Le glomérule est situé à l’intérieur du néphron.

Lorsque le sang atterrit dans le glomérule, il se décharge en eau, en substances minérales et biologiques. Il s’agit d’un phénomène osmotique. Cette première forme d’urine traverse un système de tubules. Durant son cheminement, elle se débarrasse de certaines substances, et s’enrichit d’autres composés.

Un rein contient plusieurs milliers de néphrons. Par jour, les reins filtrent plus de 160 millilitres de sang. Leur production journalière d’urine définitive s’élève à plus 1200 millilitres. Chez les hommes, lorsque l’urine est produite en excès, on parle de polyurie. Cette dernière est probablement due à une anomalie de la fonction rénale, ou à un diabète.

Par ailleurs, lorsque l’homme produit moins de 100 millilitres d’urine par jour, on parle d’anurie. L’anurie survient suite à une accumulation de composés toxiques dans l’organisme.

Changement de couleur de l’urine : comment peut-on le définir ?

L’urine doit être jaune clair, sans forte odeur. Selon le degré de dilution, elle peut présenter différentes teintes « normales », du presque transparent au jaune foncé.

Ainsi, toute modification prononcée de couleur, d’odeur, ou de densité, pourrait révéler un problème lié à la santé. Durant des siècles, l’aspect de l’urine a servi de preuves irréfutables aux médecins. Ces derniers s’en servaient, pour décrypter l’état de santé de leurs patients.

Causes du changement de couleur

L’urobiline est un pigment qui est à l’origine de la couleur jaune de l’urine. Lorsque l’urine est jaune foncé, il s’agirait donc d’une mauvaise hydratation. Par contre, elle est claire, lorsqu’elle a été suffisamment diluée. L’aspect de l’urine est influencé par les aliments que l’on consomme.

Par exemple, lorsqu’un individu consomme de la betterave, son urine pourrait avoir une couleur rose. Si ce dernier consomme de l’asperge, on pourrait constater un changement rapide de l’odeur de l’urine. Toutefois, ces modifications sont transitoires et sont sans gravité.

Par ailleurs, une modification de la couleur de l’urine pourrait révéler une maladie sous-jacente, grave. Cela dit, outre l’alimentation, plusieurs facteurs, notamment des médicaments ou les maladies peuvent être à l’origine de ce changement de couleur.

L’urine rouge

La couleur rouge de l’urine est généralement liée à la présence de sang dans celle-ci. Il s’agit d’une hématurie. Dans ce cas, observer si le saignement apparaît en fin, ou en début de miction, permet d’avoir une idée sur la nature du trouble.

En cas d’apparition de saignements au début de la miction, il pourrait s’agir d’un dysfonctionnement de la prostate. Lorsqu’ils apparaissent en fin de miction, on pourrait soupçonner une infection urinaire.

En présence de caillots de sang, il est conseillé de boire suffisamment d’eau. Ainsi, ils seront dilués et leur expulsion ne nécessitera aucun effort physique. Toutefois, il faut reconnaitre que les raisons de l’apparition de sang dans les urines sont multiples. Parmi les principales raisons, il y a les suivantes :

  • Chez la femme, les infections urinaires constituent les premières causes de présence de sang dans l’urine. Ces infections apparaissent lorsque les bactéries pénètrent dans le corps (par le biais de l’urètre) et se multiplient dans la vessie. L’infection urinaire s’accompagne le plus souvent de symptômes tels que des brûlures, au cours de la miction ;
  • Dans de rares cas, la perte de sang par l’urine peut être engendrée par des activités physiques très intenses. Les médecins supposent que cette présence de sang dans l’urine peut être associée à une dégradation des hématies, ou une déshydratation, survenant durant les exercices aérobiques ;
  • Une infection rénale peut également être à l’origine de la présence sanguine dans l’urine. En effet, il s’agit d’une forme d’infection urinaire, qui débute habituellement dans la vessie ou l’urètre. Elle se déplace ensuite dans l’un, ou les deux reins. La bactérie à l’origine de l’infection irrite la paroi des reins, et déclenche le saignement ;
  • Certains médicaments augmentent le risque d’avoir du sang dans l’urine. Parmi ceux-ci, on peut citer les antibiotiques, les anticoagulants, et les analgésiques. Outre ces médicaments, le syndrome d’Alport ou l’anémie falciforme peuvent provoquer un écoulement sanguin dans l’urine ;
  • Il peut arriver que les minéraux retrouvés dans l’urine forment des cristaux sur les parois de la vessie. Ces cristaux se transforment en de petites pierres dures. Ainsi, un blocage dans l’appareil urinaire peut avoir lieu si l’une d’entre elles grossit. Ce blocage peut causer une douleur extrême et provoquer des saignements (par irritation de la paroi des voies urinaires).

Quoi qu’il en soit, se faire consulter est l’une des premières mesures à adopter, lorsque vous constatez qu’il y a du sang dans votre urine.

L’urine rouge orangé ou noirâtre

La couleur rouge orangé de l’urine survient généralement suite à une consommation de betteraves, ou de fruits rouges en importante quantité. Outre ces aliments, la Rifampicine qui est un médicament de la famille des antibiotiques pourrait également être à la base de ce changement de coloration. De plus, on peut aussi soupçonner une faible hydratation.

Par ailleurs, l’alcaptonurie, qui est une maladie génétique rare, pourrait être à l’origine de l’obtention d’une urine de couleur noire. Elle est liée à une insuffisance de l’enzyme Homogentisate Dioxygènase. Ce déficit conduit à l’accumulation anormale d’un pigment dans le corps (particulièrement dans les tissus et la circulation sanguine). Le diagnostic de cette affection repose sur un test urinaire.

L’urine jaune fluo

L’urine jaune fluo est liée à une consommation élevée de vitamine C, ou de compléments alimentaires.

L’urine claire et transparente

Habituellement, lorsque l’urine est quasiment transparente et a une couleur jaune pâle, c’est un signe de bonne santé. Cette couleur découle d’une bonne hydratation. Mais, elle pourrait être liée à une consommation excessive de boisson. Il pourrait aussi s’agir d’un problème hépatique, en raison de l’absence de pigments biliaires.

L’urine bleu-turquoise

L’urine bleu-turquoise est liée à une présence de colibacilles. Les individus ayant une sonde urinaire à demeure sont les plus exposés à cette bactérie.

L’urine verdâtre et malodorante

La consommation d’asperges et de légumes pourrait engendrer cette forme d’urine. Dans ce cas précis, l’urine a généralement une odeur de soufre. Des médicaments comme l’indométacine, le bleu de méthylène, le triamtérène ou encore l’amitriptyline peuvent aussi entraîner cet effet.

L’urine moussante

L’urine mousse, habituellement, en raison d’un dysfonctionnement des reins ou d’un excès de protéines.

L’urine à odeur sucrée

Cette forme d’urine apparaît souvent, lorsque l’individu souffre d’un diabète. Ce dernier est souvent dû à une consommation excessive de sucre. Lorsque ce symptôme apparaît, il est recommandé de se rendre rapidement à l’hôpital.

L’urine blanchâtre

Elle a habituellement cet aspect, en raison de la présence de chyle ou de lipides.

Dès qu’il y a une modification dans l’aspect et la couleur de l’urine, le mieux à faire est de se rendre à l’hôpital, surtout si les changements persistent au bout de quelques jours. Une fois à l’hôpital, le médecin pourra faire plusieurs examens, principalement l’échographie, le scanner ou la cystoscopie.

De façon générale, l’urine est issue du métabolisme de l’organisme. Lorsqu’elle est limpide et de couleur jaune pâle, c’est un signe de bonne santé. Cependant, il peut arriver que la coloration de l’urine change. C’est probablement le signe indicatif d’une maladie.

Ainsi, l’urine peut avoir une couleur rouge, noire, verte, blanche ou même orange. Ces différentes couleurs ont des significations spécifiques. En cas de manifestation de ces couleurs, il est recommandé de se rendre à l’hôpital.

Vous aimerez aussi :

Related Articles