Global Statistics

All countries
264,261,657
Confirmed
Updated on December 2, 2021 9:21 pm
All countries
236,596,995
Recovered
Updated on December 2, 2021 9:21 pm
All countries
5,247,506
Deaths
Updated on December 2, 2021 9:21 pm

Covid et groupe sanguin A, B, AB, O : Quels risques ?

Apparue depuis décembre 2019, la Covid-19 a sérieusement impacté le monde entier. Cette pandémie a touché des millions de personnes et a entrainé d’innombrables décès aussi bien en France que dans plusieurs autres nations. Depuis le début de cette épidémie, la communauté internationale s’est interrogée sur le lien entre le groupe sanguin des personnes et le risque de développer la COVID-19. Selon certains chercheurs, le groupe sanguin aurait une influence directe sur les risques de contamination au virus. Découvrez dans cet article les risques connus de la covid en fonction du groupe sanguin.

Groupes sanguins : C’est quoi ?

Pour mieux appréhender les risques de la COVID selon les groupes sanguins, vous devez mieux comprendre le mécanisme de ces derniers. En effet, les groupes sanguins sont des molécules antigéniques présentes sur les globules rouges. Ils peuvent être des glucides, des protéines, des glycoprotéines, ou encore des glycolipides. Ils permettent de définir exactement les propriétés du sang afin de classifier l’individu dans une rubrique donnée. Avoir connaissance de son groupe sanguin est essentiel, car cela permet de garantir la compatibilité des transfusions sanguines. On distingue principalement quatre groupes que sont :

  • le groupe A: en France, les récents sondages révèlent que près de 44% des Français appartiendraient à ce groupe,
  • le groupe B: environ 10% des Français feraient partie de ce groupe,
  • le groupe AB : 4% des Français seraient classifiés dans ce groupe,
  • le groupe O : on dénombre 42% des Français dans ce groupe.

Quels sont les anticorps produits par les groupes sanguins ?

Il est important de savoir qu’en fonction de chaque groupe, le sang développe différents anticorps naturels. Ces derniers ont un rôle de protection contre les agents pathogènes. En d’autres termes, ils aident l’organisme à se défendre contre toute attaque des germes envahisseurs. Comme l’affirment les scientifiques, le groupe A produit des anticorps anti-B, tandis que le groupe B dispose d’anticorps anti-A. En ce qui concerne le groupe O, il dispose à la fois des anticorps anti-A et anti-B. Par contre, le groupe AB n’a aucun anticorps.

Que savoir sur le facteur rhésus (Rh) ?

Le facteur rhésus est une protéine pouvant être présente ou absence à la surface des globules rouges. Lorsqu’il est présent chez un individu, celui-ci est dit Rhésus positif. Par contre, si le facteur rhésus est absent sur les globules rouges d’une personne, cette dernière est dite Rhésus négatif. Ainsi, une personne faisant partie du groupe O et qui dispose du facteur rhésus sur la surface de ces globules rouges sera classifiée dans la catégorie O+. De plus, un individu du groupe A n’ayant pas de facteur rhésus sur ses globules rouges sera classifié dans la rubrique A -. En France, de récents sondages révèlent, qu’il aurait :

  • 37% de personnes appartenant au groupe sanguin A+,
  • 7% d’individus au un groupe sanguin A -,
  • 9% de personnes classifiées dans le groupe B+,
  • 1% pour le groupe B -,
  • 3% pour le groupe AB+,
  • 1% pour le groupe AB -,
  • 36% pour le groupe O+,
  • 6% pour le groupe O -.

Quels sont les risques connus de la covid en fonction du groupe sanguin ?

Selon plusieurs scientifiques, chaque groupe sanguin présenterait un niveau de risques par rapport à la contamination de la COVID-19.

Le groupe sanguin A

Après plusieurs analyses effectuées sur les personnes infectées par la COVID-19 et sur celles mortes du fait de l’infection par ce virus, les chercheurs sont parvenus à une conclusion importante. Ils ont remarqué que le groupe sanguin A présente un facteur de risque partiel pour la contamination au virus. Les personnes de ce groupe auraient 20% de risque supplémentaire d’être contaminé. Les scientifiques expliquent ce phénomène par le fait que les individus du groupe sanguin A ne disposent que d’un seul anticorps c’est-à-dire l’anti-B. Ainsi, ils n’ont qu’une seule défense potentielle contre la COVID-19, ce qui peut accroitre leur risque de contamination.

Le groupe sanguin AB

Les scientifiques ont constaté que les personnes du groupe AB présentent un risque important de contamination à la COVID-19. En effet, celles-ci ne disposent d’aucun anticorps dans le plasma, ce qui les expose à l’infection par la maladie.

Le groupe sanguin B

Selon les chercheurs, le risque de contamination des personnes du groupe B est important. Comme mentionné plus haut, ceux-ci disposent uniquement d’un anticorps à savoir l’antiA. Ainsi, leur organisme n’arrive pas à se défendre efficacement contre les germes pathologiques de la COVID-19. Toutefois, il est utile de préciser que le risque de contamination serait inférieur à celui des personnes du groupe A et AB, tous les rhésus confondus.

Le groupe sanguin O

Les scientifiques sont unanimes sur le fait que les personnes du groupe sanguin O, quel que soit le rhésus, ont certains avantages face à la COVID-19. En effet, au cours de récentes études réalisées par les chercheurs de l’INSERM, ceux-ci ont constaté que les O sont beaucoup moins touchés par le virus que les personnes des autres groupes. Ceci s’explique par le fait que ces individus disposent naturellement d’anticorps anti-A et anti-B qui leur permet de se défendre très bien contre le virus. Toutefois, il est important de préciser que les personnes de ce groupe ne sont pas protégées à 100%. Ainsi, si vous êtes du groupe O, le respect des différentes mesures de protection contre le virus à savoir les gestes barrières et la distanciation sociale est obligatoire. De plus, la prise d’un vaccin est vivement recommandée afin de vous mettre complètement à l’abri de toute contamination à la COVID-19.

Comment expliquer ce phénomène ?

Pour expliquer la résistance du groupe sanguin O face à la contamination au COVID, certains chercheurs avaient émis l’hypothèse selon laquelle les anticorps anti-A et anti-B altéreraient la liaison du virus sur leurs cellules. De ce fait, ils réduisent considérablement la charge virale du virus. Pour d’autres scientifiques, les deux anticorps présents dans l’organisme auraient un impact important sur la protéine Spike qui aide le COVID à pénétrer dans le corps humain. Ainsi, ils empêchent cette protéine de reconnaitre les cellules à contaminer.

Représentation des groupes sanguins dans la population : Quel impact sur leur efficacité ?

Selon les chercheurs, le taux d’efficacité des groupes sanguins varie d’une nation à une autre selon leur représentation dans la population. À titre d’exemple, l’impact du groupe O ne peut réellement être apprécié dans un pays où les habitants appartiennent en majeure partie à cette classe. Par contre, s’il existe un équilibre entre les individus de chaque groupe, le risque de contamination des gens du groupe O est réduit.

Quid de la gravité de la maladie ?

Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’impact du groupe sanguin sur la sévérité de la COVID-19. Pour y répondre, les chercheurs ont réalisé différentes comparaisons entre les personnes touchées par les formes graves de la maladie pour examiner leur évolution clinique ou le risque de décès selon leur groupe d’appartenance. Ces travaux ont permis aux experts de conclure que les personnes des groupes A, B, et AB présentent un risque de décès élevé. Par contre, ce risque est réduit chez les patients du groupe sanguin O.

Cette déclaration a été confirmée par des chercheurs canadiens. Ces derniers ont démontré que les personnes des groupes A et AB ont plus recours à la ventilation mécanique ou passent plus de temps en réanimation que les patients des autres groupes. De plus, une récente étude italienne a révélé que chez les patients touchés par les formes sévères de la COVID, le risque de décès était trois fois moins élevé chez les personnes du groupe O que chez les autres.

Comment expliquer cette corrélation entre le groupe sanguin et la sévérité de la maladie ?

Selon les scientifiques, les personnes appartenant aux groupes sanguins O ont une capacité élevée de recyclage et d’élimination des facteurs de coagulation. Ainsi, ils sont plus protégés contre le risque de développer des pathologies sévères de la COVID. Ceci n’est pas le cas avec les patients des autres groupes. De ce fait, ceux-ci sont plus susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires telles que l’athérosclérose vasculaire, la maladie thromboembolique veineuse, ou l’infarctus du myocarde.

Comment connaitre son groupe sanguin ?

Pour connaitre son groupe sanguin, la technique la plus courante et la plus efficace est de se rendre dans un centre médical ou dans un laboratoire pour une prise de sang. Ce dernier sera analysé par des spécialistes qui détermineront le groupe auquel vous appartenez ainsi que le rhésus. Après analyse, le centre ou le laboratoire vous remettra une carte sur laquelle sera inscrit votre groupe sanguin.

Des recherches complémentaires pour confirmer les résultats

L’immunologue Jacques Le Pendu, qui a aussi travaillé sur le lien entre les groupes sanguins et la Covid-19, a confirmé les résultats de nombreuses recherches s’intéressant à cette corrélation. Toutefois, il recommande de ne pas prendre des conclusions trop hâtives. Selon ce spécialiste et plusieurs autres chercheurs, les travaux réalisés ne sont que des hypothèses. En effet, les résultats ont été fournis après observations sur des échantillons. Ainsi, il serait essentiel de procéder encore à des recherches supplémentaires afin de confirmer les différents résultats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles