Accueil Bien-être Cresson : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé

Cresson : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé

0
Cresson : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé
Une partie de cresson coupé frais

Bien que son appellation ressemble à celle d’un fruit, le cresson est un légume-feuille. À la fois pourvoyeur de fibres, d’oligoéléments, de minéraux et de fibres, cet aliment offre une protection à la santé supérieure à celle de tous les autres légumes. Dans ce cas, quels sont donc ses bienfaits pour la santé ?

Cresson : caractéristiques et notions générales

Le cresson, un légume-feuille, tire son appellation du francique « Kresso ». Il trouve un nom adapté en français en 1130. Jadis cultivé en Orléans, le mot « alénois » a été ajouté à l’appellation initiale au 13e siècle pour distinguer cette forme du légume-feuille. De ce fait, l’expression utilisée pour nommer cette variété est le « cresson alénois ».

Cette dénomination permet de le distinguer de tous ces cousins de la même famille. En effet, le mot « cresson » est aussi utilisé de façon générale pour désigner d’autres plantes comme la barbarea et la cardamine.

Caractéristiques du cresson

De la grande famille des brassicacées, le cresson tire son origine de deux parties du monde à savoir : l’Asie et l’Europe. Sa couleur est verte et son goût est poivré et légèrement piquant. Il existe plusieurs variétés de ce légume-feuille. Toutefois, le plus consommé est le cresson fontaine. Cette catégorie de cresson est cultivée dans l’eau.

Bon à savoir : le cresson appartient au même groupe que le chou-fleur, le kale et le chou. De ce fait, il est également classé dans la famille des crucifères.

Notions générales sur ce légume-fleur

Le cresson est disponible de mai à septembre sur les étals des producteurs. Ce qui signifie que la période de cet aliment débute en mai et se termine en septembre. Toutefois, il est disponible durant toute l’année dans les épiceries. Cela est possible grâce à la production en serres.

Ce légume-feuille se cultive dans un environnement humide. Il est important d’aménager le lieu de la culture pour un meilleur rendement. Pour rappel, la culture du cresson a débuté en Allemagne. Cependant, sa popularité s’est décuplée en Grande-Bretagne. Jusqu’à ce jour, les producteurs de ce pays le considèrent comme un excellent dépuratif.

Autrement dit, la culture du cresson permet d’épurer le sol, le rendant ainsi prêt pour d’autres cultures. À ce propos, à chaque printemps, cette méthode d’assainissement du sol trouve de nouveaux adeptes. Il en ressort que la cure de cresson est très efficace.

Par ailleurs, il importe de préciser que la culture du cresson est similaire à celle du riz. La différence est que l’eau devant servir à cultiver le fruit-légume est surveillée de très près. Ainsi, les risques de contractions de maladies parasitaires sont diminués.

En outre, la récolte se fait principalement à la main. Cette technique est particulièrement difficile surtout dans les zones à fortes inondations. Pour remédier à cela, les experts ont instauré la culture en hydroponie. Encore appelée culture sous serres, cette alternative permet d’améliorer les conditions de récolte.

Bon à savoir : Toutes les parties du cresson se mangent. En d’autres termes, les tiges, les feuilles, les graines, les fleurs et même les jeunes gousses sont comestibles.

Cresson : les valeurs nutritionnelles de ce légume-feuille

Pour rappel, la variété la plus consommée du cresson est le cresson fontaine. À cet effet, pour 100 grammes crus de cette forme du cresson, l’énergie obtenue est de 11 calories. Les protéines, les lipides, les glucides et les fibres alimentaires sont de 2,09 g, 0,15 g, 0,9 g et 0,85g.

Par contre, pour ce qui est de la variété cresson alénois cru, la majorité de ces valeurs sont plus élevées. Elles sont les suivantes :

  • calories 32g ;
  • protéines 2,55g ;
  • lipides 0,6g ;
  • glucides 2,2g ;
  • fibres alimentaires 1,35g.

Quant aux autres éléments nutritionnels, ils sont fixes, et ce, quelle que soit la variété du cresson. Ainsi, ce légume-feuille propose une quantité appropriée de cuivre, de fer et de magnésium. Le phosphore, le manganèse et le potassium sont aussi présents.

Le cresson se compose aussi d’une grande variété de vitamines, notamment les vitamines A, K et C. Quelques-unes des vitamines B figurent aussi dans la liste des nutriments de cet aliment. Il s’agit en occurrence de la :

  • vitamine B2 ou riboflavine ;
  • vitamine B6 ou pyridoxine ;
  • vitamine B9 ou folates.

Cependant, la teneur de chaque nutriment varie en fonction de la variété du cresson et de la méthode de préparation. Par exemple, pour obtenir un cresson doté d’une forte quantité de vitamine B6, il faut consommer du cresson alénois cru ou bouilli. Il en est ainsi pour les vitamines et quelques-uns des minéraux contenus dans ce légume-feuille.

Légume-feuille Cresson : quels bienfaits pour la santé ?

En raison de sa composition nutritive, le cresson est un précieux cadeau pour la santé. Ce légume-feuille possède plusieurs atouts, lesquels sont vitaux pour le fonctionnement de l’organisme. Il intervient dans la santé des yeux, la prévention contre les cancers et le renforcement du dispositif immunitaire.

Un régulateur de la vue

Le cresson apporte à l’organisme de la zéaxanthine et de la lutéine. Ces deux nutriments sont indispensables pour une bonne santé oculaire. Lorsqu’ils sont en quantité suffisante, les risques de certaines maladies des yeux sont faibles. Les affections évitées sont :

  • la dégénérescence maculaire ;
  • la rétinite pigmentaire ;
  • la cataracte.

Ces deux nutriments sont assemblés dans la rétine de l’œil et la macula. Une fois accumulés, ils s’assurent que le stress oxydatif n’endommage pas les yeux.

Un préventif contre les cancers

Dans ce cas, le cresson fontaine est le plus approprié pour éliminer les gênes cancéreuses du corps. Composé des isothiocyanates, cette variété de cresson contribue à limiter l’évolution des cancers.

Sa consommation par une personne fumeuse réduit l’apparition du cancer du poumon. En effet, ses composantes détruisent l’action d’une substance carcinogène présente dans la fumée de la cigarette.

Pris sous forme de jus, le cresson enveloppe les cellules d’une barrière protectrice contre le cancer colorectal. En outre, la consommation fréquente du cresson fontaine cru produit un effet anti-cancer grâce à la réduction des dommages causés à l’ADN des lymphocytes.

Pour avoir cet effet, la consommation crue doit être de 85g et celle du jus doit être 2 tasses et demie. 

Un protecteur contre les radicaux libres

Avec une bonne teneur en flavonoïdes et en caroténoïdes, le cresson possède les principaux antioxydants. Par conséquent, la consommation de ce légume-feuille participe à la protection des cellules contre les éventuels dommages infligés par les radicaux libres. L’action s’étend aussi sur la protection et la réparation des tissus.

Grâce à cette action, la prise du cresson est idéale pour éviter les maladies liées au vieillissement et celles liées au cœur. L’hypertension artérielle est aussi prévenue. Tous ces effets préventifs sont possibles grâce à la vitamine A obtenue grâce à certains caroténoïdes. Autrement dit, le corps transforme les caroténoïdes en fonction de ses besoins en vitamine A.

Un générateur de calcium bio disponible

Le constat est que le cresson ne contient pas une grande quantité de calcium. Néanmoins, il fournit une forme de calcium précieuse pour le métabolisme de certaines enzymes et l’absorption de certains nutriments.

Par exemple, le calcium fourni par le cresson est absorbable à 67% tandis que celui du lait ne l’est qu’à 32%. Ajouté à une alimentation équilibrée, le cresson fournit la quantité de calcium requise pour un fonctionnement optimal du corps.

Un légume-feuille à plusieurs vertus

Le cresson influe aussi sur la circulation sanguine afin qu’elle soit fluide. Son action sur le sang impacte la coagulation. À cet effet, cet aliment accélère la cicatrisation des blessures. Il est aussi présent dans le développement et le maintien des os.

Dans les pays asiatiques, le cresson, notamment ses graines, est utilisé à des fins :

  • diurétiques ;
  • toniques ;
  • antidiarrhéiques.

Dans certains cas, le cresson sert à la préparation de nectar aphrodisiaque. Il se pourrait que ce légume-feuille soit aussi efficace contre le hoquet.

Fruit-légume : conservation, préparation et contre-indications

Pour acheter du cresson de bonne qualité, il faut se concentrer sur les feuilles. Ces dernières doivent être d’une couleur vive et jolie et elles sont bien fermes. Mieux, elles doivent être exemptes de meurtrissures et de taches. Pour éviter toute déconvenue, il est préférable d’opter pour du cresson issu de l’agriculture bio.

Conservation du cresson

Le cresson peut se conserver frais ou cuit. Dans le premier cas, celui du cresson frais, la conservation ne peut durer que 2 à 3 jours. Au-delà de ce délai, les feuilles se mettent à flétrir. Dans le second cas, celui du cresson cuit, la conservation peut atteindre 10 jours.

Cela est possible uniquement à la condition que l’aliment soit mis dans un récipient hermétique et au réfrigérateur. Par ailleurs, il est possible de blanchir le cresson et de le garder pour quelques mois. Ce mode de conservation nécessite que l’aliment soit posé au congélateur.

Préparation du légume-feuille

Le cresson est utilisable de plusieurs manières en cuisine. D’abord, elle peut servir à faire de la soupe avec du poulet et de la crème. Les autres ingrédients à ajouter sont le poireau, la pomme de terre dans du beurre et de l’huile d’olive. La soupe obtenue est à prendre chaude en hiver et froide en été.

Le légume-feuille est aussi idéal pour préparer de la salade. Il peut être combiné avec plusieurs autres légumes pour obtenir un plat de salade original à goût unique. Pour agrémenter la recette, il est possible d’ajouter :

  • des graines de moutarde ;
  • du poivre noir, rouge et blanc (grains) ;
  • du vinaigre et de l’huile.

Pour rehausser le goût de la salade de cresson, il est possible de mettre du jus de citron dans la vinaigrette.

Outre ces deux utilisations, le cresson est aussi utile comme :

  • garnitures pour les sandwiches ou les œufs durs à la mayonnaise ;
  • ingrédient dans les soufflés de quiches ou de tourtes ;
  • un accompagnement pour une sauce de viande ou de poisson ;
  • un pesto pour assaisonner les repas comme les pâtes, le riz, les pommes de terre ;
  • du farci pour de la volaille.

Le cresson s’utilise aussi dans les boissons frappées comme les smoothies de bleuets, pomme, kiwi et ananas. En outre, ce légume-feuille peut également servir à faire des dips avec du yaourt, de l’avocat, du cumin et de la tomate.

Contre-indications de cet aliment

Malgré toutes ses vertus, le cresson n’est pas idéal pour tout le monde. En effet, les personnes en phase de traitement anticoagulant ou de lithiase oxalocalcique ne doivent pas en prendre. En outre, la consommation de ce légume-feuille peut accroître le risque de cancer de la thyroïde.

Par ailleurs, il est fortement déconseillé de prendre du cresson sauvage. La version sauvage de ce légume-feuille peut être contaminée par des parasites dangereux à l’origine de la fasciolose. La distomatose et la douve du foie sont aussi les éventuelles maladies pouvant apparaître après la prise du cresson sauvage.

Le cresson, de par sa composition nutritionnelle, est un aliment idéal pour garder une meilleure condition physique. Ce légume-feuille apporte énormément de bienfaits, surtout quand il est consommé bouilli. À ce propos, lorsque le cresson est préparé, les glucosinolates sont éliminés. Il est donc préférable d’en prendre cuit ou sauté pour profiter de tous ses bienfaits et éviter les inconvénients.