Global Statistics

All countries
650,124,477
Confirmed
Updated on December 5, 2022 2:00 pm
All countries
608,185,629
Recovered
Updated on December 5, 2022 2:00 pm
All countries
6,646,977
Deaths
Updated on December 5, 2022 2:00 pm

Crise d’angor : causes, symptômes et traitements

Encore appelée angine de poitrine, la crise d’angor est une douleur thoracique qui survient le plus souvent lors d’un stress ou d’un effort. Elle se caractérise par un déséquilibre relatif aux apports du cœur en oxygène. Ce déséquilibre survient chez une personne, lorsque les artères coronaires chargées d’alimenter son cœur sont affectées par l’athérosclérose.

L’apparition de la crise est favorisée par les atteintes cardiovasculaires. La prise en charge et la prévention se font à base des traitements médicamenteux et la chirurgie. En quoi consiste la crise d’angor ? Quels sont les causes et symptômes de la crise d’angor ? Quels sont traitements possibles de l’angine de poitrine ?

Crise d’angor : Définition

La crise d’angor est une maladie du cœur causant des douleurs thoraciques. Ces dernières surviennent en cas de mauvaise oxygénation du cœur, à cause de la diminution du diamètre d’une artère coronaire (chargée de faire circuler le sang oxygéné vers le cœur). La survenue d’une crise d’angor peut être en rapport avec un effort physique fourni ou le stress. Toutefois, elle peut apparaitre au repos, mais ce cas est très rare.

En effet, les douleurs engendrées par l’angine de poitrine sont de type constrictif (l’impression que le thorax est pris en étau). Ces douleurs peuvent être accompagnées des difficultés de respiration ou de palpitations, mais elles cessent en cinq minutes environ, lorsque la personne atteinte se repose ou prend de la trinitrine.

Le fait de ressentir des douleurs constitue un signe d’avertissement, c’est-à-dire que le cœur vous signale qu’il ne dispose pas d’oxygène nécessaire et qu’il souffre. Ainsi, la crise d’angor est un signe de trouble cardiaque sévère à survenir, particulièrement un infarctus.

Les manifestations de la crise d’angor sont évidentes, mais il est important de ne pas les ignorer et de confirmer le diagnostic d’angor à partir des examens médicaux. Un diagnostic suite à l’apparition des douleurs thoraciques permet de traiter l’angine de poitrine et de réduire le risque de survenue d’autres maladies cardiaques graves.

Quels sont les différents types d’angine de poitrine?

On dénombre deux types d’angine de poitrine. Certains se traduisent par une douleur de courte durée, tandis que d’autres surviennent de manière brutale, sans avoir aucun rapport avec un effort physique ou un stress.

Crise d’angor stable ou d’effort

Elle survient lors d’un exercice sportif ou physique et s’estompe dès l’arrêt de l’activité. Pouvant être déclenchée par des températures froides ou un stress, la crise d’angor stable est souvent provoquée par une insuffisance coronarienne chronique.

Crise d’angor instable 

Elle se caractérise par des crises qui ont atteint un stade plus avancé. Dans ce cas, les douleurs surviennent subitement, sans aucun symptôme d’alerte. La crise d’angor instable est causée par une insuffisance coronarienne aiguë, qui n’est pas soulagée par des antibiotiques pris comme d’habitude ou par le repos.

En outre, une crise d’angor stable peut atteindre un stade sévère et devenir instable chez certaines personnes. Les douleurs dans ce cas deviendront plus fréquentes, plus longues et apparaitront à chaque moindre activité physique.

Les médicaments peuvent parfois ne pas avoir d’effets sur ces douleurs. À cet effet, les personnes qui présentent ce développement de la crise passent d’une angine de poitrine d’effort, à un angor de repos, et par la suite, à un infarctus du myocarde.

Quels sont les différentes causes et les facteurs de risque de la crise d’angor ?

L’angine de poitrine est due à la diminution du calibre des artères, ce qui ralentit la quantité de sang oxygéné qui atteint le cœur. Cette situation est provoquée le plus souvent par l’athérosclérose. Autrement dit, la formation progressive des plaques d’athérome (constituées des graisses) sur la paroi des vaisseaux entrave petit à petit, la circulation normale le sang. Autres affections cardiaques comme la myocardiopathie ou une lésion des valves cardiaques peuvent être à l’origine d’un angor.

De plus, certaines angines de poitrine peuvent être liées à des spasmes des artères coronaires qui provoquent une constriction suffisante, afin de réduire le flux sanguin dans ces vaisseaux : c’est le cas de la crise d’angor de Prinzmetal.

Cependant, les facteurs susceptibles de favoriser l’apparition de la crise d’angor sont identiques à ceux des maladies cardiovasculaires :

  • Le surpoids ;
  • L’âge ;
  • Le diabète ;
  • L’hypertension artérielle ;
  • L’hypercholestérolémie ;
  • La prise du tabac ;
  • La consommation excessive d’alcool ;
  • Des antécédents familiaux ;
  • La sédentarité.

Comment se manifeste une angine de poitrine ?

Les symptômes associés à la crise d’angor sont :

  • Des douleurs thoraciques de type serrement ;
  • Des douleurs dans le bras, la mâchoire, les épaules, l’estomac, le cou, les membres inférieurs gauches, le dos ;
  • Des vomissements, des nausées ;
  • De la fatigue ;
  • De la sensation de brûlure et de crampes ;
  • L’essoufflement ;
  • Des vertiges ;
  • Des angoisses ;
  • La transpiration.

Chez les personnes diabétiques et âgées, l’angor peut être silencieux. Mais celles-ci peuvent ressentir seulement des nausées et de la fatigue. En cas d’évolution des symptômes vers un stade supérieur, il est indispensable de consulter un médecin.

Comment diagnostiquer la crise d’angor ?

Afin de poser le diagnostic d’angor, le médecin, après avoir relevé les facteurs de risque du patient, prescrit des examens sanguins et un examen non invasif de base qui est l’électrocardiogramme (surtout en cas de non-existence d’antécédents d’infarctus). Pour bien observer le rétrécissement de l’artère coronaire en ce qui concerne l’origine des douleurs, une échocardiographie ou une scintigraphie peuvent s’avérer nécessaires.

En cas de doute, la coronarographie peut être réalisée. Cette dernière est un examen invasif qui consiste à injecter une substance, à l’aide d’un cathéter remonté dans l’artère cardiaque, afin de déterminer avec précision la portée du rétrécissement.

En quoi consiste la prise en charge de la crise d’angor ?

Il existe plusieurs traitements pour soulager le patient atteint de cette crise.

Traitement des douleurs relatifs à la crise d’angine de poitrine

Le médecin peut prescrire au patient de la trinitrine (à laisser fondre sur la langue ou en spray), pour l’atténuement des douleurs thoraciques. Elle doit être prise à chaque apparition de la crise d’angor. La personne atteinte de cette maladie doit stopper toute activité nécessitant d’effort et prendre le médicament prescrit. L’effet de la trinitrine est rapide. Si vous souffrez de la crise d’angor, gardez toujours sur vous ce médicament, pour un usage rapide en cas de nécessité.

Traitement du fond de la crise d’angor

Ce traitement a pour but de réduire le risque d’aggravation de l’angine de poitrine, tout en conservant les artères coronaires dans un bon état. La prise en charge du fond de l’affection commence par le respect des conditions d’hygiène de vie. Celles-ci s’avèrent nécessaires pour la réduction des facteurs de risque des troubles cardiovasculaires et pour stopper le développement de l’athérome.

Ensuite, les médicaments comme de l’aspirine (pour fluidifier le sang),  à utiliser régulièrement, seront prescrits ainsi que de médicaments contre l’excès de cholestérol.

Traitement conventionnel

Le but de ce traitement est de dilater l’artère coronaire. Le traitement conventionnel peut être réalisé de deux différentes manières :

  • Réalisation d’un stent (de forme ressort) qui va permettre de dilater l’artère à l’endroit source d’athérome ;
  • Pontage coronarien : c’est une chirurgie qui consiste à placer une portion d’artère contournant la partie rétrécie, de façon à ce que le cœur soit bien alimenté.

Il est recommandé d’effectuer un suivi médical régulier pour les personnes souffrant de la crise d’angor.

De plus, il a été rapporté que les huiles de poisson et le yoga contribuent à la réduction du risque des troubles cardiaques (comme l’infarctus du myocarde).

Quelles complications en cas de crise d’angor ?

Les douleurs qu’entraine la crise d’angor peuvent porter atteinte aux activités quotidiennes du patient. La complication sévère qui peut survenir est l’infarctus du myocarde (infarctus du cœur). La mort subite peut survenir par la suite.

Quelles mesures de prévention pendre contre la crise d’angor ?

La prévention de l’angine de poitrine passe par le respect des règles d’hygiène :

  • Adopter une alimentation saine et équilibrée ;
  • Effectuer des activités sportives régulièrement ;
  • Réduire votre consommation d’alcool ;
  • Éviter de prendre du tabac.

Enfin, il faut traiter les maladies (diabète, hypercholestérolémie, hypertension) susceptibles de provoquer une crise d’angor.

Vous aimerez aussi :

Related Articles