Global Statistics

All countries
261,036,736
Confirmed
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
234,098,552
Recovered
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
5,209,580
Deaths
Updated on November 27, 2021 11:23 am

Crise d’asthme : symptômes, traitements et préventions

L’asthme est une maladie qui touche principalement les bronches et peut se manifester à cause de différents facteurs. Il est également le résultat chez certaines personnes d’une prédisposition génétique à l’allergie. Dans ce cas, les éléments déclencheurs sont notamment des poils, du pollen, de la poussière, etc. Ces derniers peuvent aussi être des polluants chimiques. Qu’en est-il de la crise d’asthme ? Comment reconnaître les symptômes ? Quels sont les traitements à appliquer ? Quelles préventions adopter ?

Manifestations d’une crise d’asthme

Comme expliqué précédemment, l’asthme est défini comme étant une inflammation des bronches. Cette maladie chronique se manifeste alors à travers des crises caractérisées par une gêne respiratoire et une difficulté de respiration. La personne ressent ainsi une certaine pression au niveau de la poitrine et a l’impression de s’étouffer. La respiration devient sifflante et très difficile.

Durant cette crise, les muscles des bronches se contractent, libérant ainsi une quantité plus importante de mucus.

Par conséquent, l’espace destiné à la circulation de l’air va diminuer.

Par ailleurs, il existe deux types de crises d’asthme :

  • L’asthme d’effort ;
  • et l’asthme cardiaque.

L’asthme d’effort

Cette forme d’asthme est une pathologie aigüe qui est le résultat de l’obstruction des voies respiratoires. Cela survient notamment à la suite d’efforts violents ou prolongés. Ces exercices provoquent ainsi une hyperventilation chez l’individu. Les voies aériennes ou les bronches sont également refroidies et déshydratées provoquant ainsi une sensation de brûlure thoracique.

Enflammation des bronches due à l'asthme
Enflammation des bronches due à l’asthme – © Crédit : informationhospitaliere.com

L’asthme à l’effort est aussi appelé Asthme Induit à l’Exercice (AIE). Il survient environ une minute après l’exercice. La crise d’asthme se déroule alors non pas durant l’effort, mais après celui-ci. Ainsi, certains sports favorisent un peu plus l’hyperventilation par rapport à d’autres. Ce sont entre autres le vélo, le jogging ou la course à pied.

Il faut savoir que l’air froid est aussi un facteur aggravant de l’asthme d’effort. Par conséquent, il est déconseillé de pratiquer les sports entraînant une hyperventilation dans un temps sec et froid.

Comment se manifeste l’asthme d’effort ?

L’effort physique est donc l’élément déclencheur de cette pathologie. En effet, il va augmenter la quantité d’air inspirée chez une personne qui a l’habitude de respirer par la bouche au lieu du nez.

De cette manière, un volume important d’air non filtré pénètre ainsi dans les voies aériennes. Cela provoque ainsi une déshydratation et un refroidissement des bronches. En plus de cela, une irritation au niveau des muqueuses bronchiques entraîne un bronchospasme.

Diagnostic de l’asthme à l’effort

En ce qui concerne le diagnostic, un simple examen clinique ne suffit pas. Des tests physiques ou pharmacologiques doivent également être réalisés. Ce sont :

  • le test d’effort : ce dernier est effectué sur un tapis roulant ou un vélo. L’objectif de cet exercice est de mesurer le VEMS ou Volume Expiratoire Maximal par seconde avant et après l’effort.
  • Le test d’hyperpnée volontaire eucapnique : il est réalisé sur un patient hyperventilé avec un air contenant 5 % de CO2. Le test se déroule sur une durée de 6 minutes. Il consiste à étudier la réaction de l’individu.
  • Les tests de provocation bronchique consistent à mettre le patient en conditions réelles et de manière contrôlée. Le but est donc d’évaluer la fonction pulmonaire face aux différents éléments déclencheurs de l’asthme

Quelques conseils pour réduire les crises d’asthme en faisant du sport

L’asthme à l’effort se déclenche donc durant l’exercice. Par conséquent, voici quelques recommandations afin d’y remédier :

  • Bien s’échauffer au moins 15 minutes avant chaque exercice
  • Augmenter progressivement l’intensité de l’exercice
  • Utiliser un bronchodilatateur quelques minutes avant l’effort
  • Bien se protéger si la température extérieure est froide ou sèche
  • Éviter de faire du sport en cas de rhume ou de bronchite
  • Éviter de pratiquer la plongée sous-marine

L’asthme cardiaque

En réalité, l’asthme cardiaque n’est pas vraiment un asthme à proprement dit. En effet, il s’agit plutôt de symptômes qui se manifestent chez des personnes qui n’ont pas d’antécédents asthmatiques ou allergiques. Elles peuvent cependant souffrir d’insuffisance cardiaque ou d’hypertension artérielle.

Il faut savoir plus précisément que l’asthme d’origine cardiaque est plus fréquent chez les personnes souffrantes d’insuffisance cardiaque gauche. Dans ce cas, le cœur est affaibli en raison d’un effort physique ou une infection. Ainsi, le sang que le ventricule gauche doit normalement évacuer par l’aorte va s’accumuler dans les veines pulmonaires ainsi que l’oreillette gauche.

Un œdème va alors se former au niveau du poumon, réduisant ainsi le volume d’air circulant et entraînant des difficultés respiratoires. Ces dernières vont ainsi se manifester à travers des symptômes identiques à ceux de l’asthme.

Ainsi, une personne atteinte d’asthme cardiaque présente alors des signes tels que des sifflements respiratoires ou de la toux. À part cela, elle peut aussi avoir les symptômes suivants :

  • Difficultés respiratoires
  • Essoufflements
  • Hyperactivité bronchique
  • Difficultés respiratoires en position couchée ou Orthopnée

Comment diagnostiquer l’asthme cardiaque ?

Différents examens cliniques doivent être effectués afin de confirmer le cas d’asthme cardiaque. À part cela, un électrocardiogramme, des analyses de sang, une électrocardiographie et une radiographie de la poitrine vont aussi aider à établir un diagnostic.

Comment bien vivre avec l’asthme cardiaque ?

Afin de mieux vivre avec un asthme cardiaque, l’idéal est donc de bien surveiller votre insuffisance cardiaque. Pour cela, il est conseillé de respecter ces quelques recommandations :

  • Réduire votre apport en liquide pour moins de 2 litres par jour
  • Adopter une alimentation saine et équilibrée
  • Réduire votre consommation en sel
  • Pratiquer une activité physique régulière

Les gestes à adopter face à une crise d’asthme

En cas de crise d’asthme, le premier réflexe à avoir est d’appeler un médecin en toute urgence. À part cela, ces quelques gestes peuvent aider à calmer les symptômes :

  • S’asseoir droit afin de mieux ouvrir les voies respiratoires
  • Essayer de se calmer afin d’éliminer le stress
  • Aspirer une bouffée d’un inhalateur de secours toutes les 30 à 60 secondes. Faites attention à ne pas dépasser les 10 bouffées.
  • Respirer lentement tout en veillant en inspirant par le nez et en expirant plus lentement en gardant les lèvres pincées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles