Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Cruralgie : durée et meilleure position à adopter pour dormir

La cruralgie est une douleur lombaire qui vous irradie la jambe. On la confond parfois avec la sciatique dont elle est très proche, mais son action est plutôt concentrée sur le devant ou le haut de la cuisse. Ceux qui en souffrent ressentent comme un effet de brûlure accompagné de douleurs chroniques, ce qui complique quelque peu la mobilité. Même au repos, trouver le sommeil est parfois impossible car vous aurez mal à chaque mouvement. Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette maladie, vous trouverez dans cet article, ses causes, ses conséquences ainsi que les positions à adopter pour dormir.

Qu’est-ce qu’une cruralgie ?

Il serait difficile de parler de la cruralgie sans faire un petit détour en anatomie. Le nerf crural ou encore nerf fémoral est un nerf dont le point d’origine est situé dans la colonne vertébrale, plus précisément dans la moelle épinière. Ses racines se logent dans les deuxièmes, troisièmes et quatrièmes vertèbres lombaires.

Pour faire plus simple, le nerf crural part du bas du dos et s’étend vers la cuisse, le genou, le mollet, la cheville et le pied. Il sert donc de liaison entre le système nerveux central et les membres inférieurs du corps jouant d’une part un rôle sensitif et d’autre part un rôle moteur. La cruralgie, comme l’indique le nom, est une pathologie qui fait référence au nerf crural.

Elle se réfère à une douleur dans la région dudit nerf qui subit une sorte de compression au niveau de l’une de ses racines. La cruralgie attaque le plus souvent les personnes âgées ayant au moins 50 ans.

Quelles sont les causes de la cruralgie ?

L’irritation du nerf fémoral peut avoir plusieurs explications. Elle est surtout due à une atteinte à l’une des racines dans la colonne vertébrale. Ainsi, les symptômes douloureux dont vous vous plaignez dans la cuisse peuvent trouver leur origine au niveau du bas du dos. Selon les médecins, la hernie discale est l’une des principales causes de la cruralgie.

Il s’agit de la rupture d’un disque de liaison entre deux vertèbres. Cette dernière peut être due au vieillissement naturel ou encore à une forte sollicitation de la colonne vertébrale. La deuxième cause la plus fréquente d’une cruralgie est une arthrose lombaire. La lombarthrose est une usure des vertèbres lombaires qui entraîne des symptômes très douloureux.

La troisième cause, qui est la plus dangereuse est la discopathie dégénérative qui correspond à une usure avancée des disques intervertébraux. Les compressions provoquées à ces niveaux ainsi que l’étroitesse du canal lombaire peuvent engendrer une irritation directe ou indirecte du nerf crural.

Il existe également d’autres causes de la cruralgies qui sont beaucoup moins fréquentes que celles citées précédemment. Entre autres, on peut noter :

  • une infection ou une tumeur qui attaque les racines nerveuses lombaires ;
  • un tassement vertébral ;
  • une compression abdominale du nerf crural ;
  • un hématome du psoas ;
  • un kyste sur le nerf fémoral ou une cruralgie idiopathique ;
  • une grossesse ainsi que des causes émotionnelles.

Quels sont les syndromes de la cruralgie ?

La meilleure façon de diagnostiquer une cruralgie est de consulter un professionnel de santé dès que vous ressentez des douleurs dans la zone indiquée. Les signes qui peuvent vous orienter vers ce dernier sont :

  • La douleur : Caractéristique principale de la névralgie crurale, la douleur lombaire s’étend du bas du dos au-devant de la cuisse en passant par la fesse et la hanche. Elle peut même descendre jusqu’au mollet ou à la cheville.
  • Les picotements et l’engourdissement : en dehors de la douleur, le malade peut ressentir des fourmillements près de la partie douloureuse. Il peut être également question de décharges électriques et de sensations de picotements.
  • La paralysie partielle voire complète : qui intervient sur le membre inférieur affecté. Dans ce cas, la cruralgie a assez évolué et peut engendrer des séquelles irréversibles comme l’impossibilité de marcher. C’est sans oublier la diminution de la force des muscles moteurs du membre.

Quelle est la durée d’une cruralgie ?

Bas du dos

Il serait difficile même pour un professionnel qualifié en la matière de déterminer exactement la durée de votre cruralgie. En dépit de cette incertitude, vous devez être rassuré car la cruralgie, même lorsqu’elle est chronique peut être prise en charge. Si le diagnostic révèle une cruralgie naissante, dont les symptômes sont limités au niveau de la cuisse (le haut du genou), elle sera plus facile à traiter.

Les médecins estiment qu’une durée d’un mois serait suffisante pour un rétablissement complet. Par contre, si la douleur irradie jusqu’aux pieds, la prise en charge sera plus longue, soit au moins deux mois environ. De plus, une étude récente a démontré que des facteurs comme l’état d’esprit du patient, le matériel génétique, les relations personnelles peuvent impacter la durée de rétablissement.

Dormir avec une cruralgie : quelles sont les positions idéales à adopter ?

Si la cruralgie vous fait souffrir au niveau du bas du dos et de la jambe, cela pourrait compliquer votre sommeil. Il vous faut donc identifier une position confortable pour éviter de stimuler les vertèbres lombaires qui sont déjà douloureux. Voici donc deux techniques pour dormir aisément avec votre cruralgie.

Se coucher sur le dos

Si vous souffrez d’une cruralgie droite, vous devez vous allonger sur le dos en vous mettant en flexion. Pour plus de facilité, nous vous recommandons d’utiliser un oreiller ou un coussin sur lequel vous allez poser la jambe malade.

De l’autre côté, le membre inférieur droit doit être positionné hors du lit afin d’augmenter la détente du nerf fémoral droit. Le résultat sera meilleur si vous incliner le tronc vers la droite. Faites le processus contraire si vous souffrez d’une cruralgie gauche.

Se coucher sur le côté

Pour soulager votre cruralgie gauche, veuillez-vous coucher sur le côté droit et adopter la position dite du coureur. La hanche et le genou gauche en flexion, le membre inférieur droit en extension puis le genou droit plié. Positionnez votre cou de sorte à vous sentir à votre aise. S’il s’agit d’une cruralgie droite, répétez l’exercice en inversant les positions.

En bref, la cruralgie est une pathologie qui irradie la douleur dans le membre affecté. De nombreuses causes en sont à la base et il est possible d’en guérir totalement. En attendant, adoptez les positions décrites ci-dessus pour dormir facilement avec votre cruralgie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles