Global Statistics

All countries
672,357,831
Confirmed
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
624,880,395
Recovered
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
6,737,386
Deaths
Updated on January 19, 2023 8:09 pm

Cyanures : composition, effets et traitements d’intoxication

Le cyanure est un terme utilisé pour décrire les composés qui contiennent un groupe nitrile attaché à un atome de carbone. Ces composés ont généralement un goût amer et, lorsqu’ils sont dissous dans l’eau, libèrent du cyanure d’hydrogène gazeux. Les cyanures sont présents dans un certain nombre de plantes et d’animaux, où ils jouent très probablement un rôle de défense contre la prédation. Ils sont particulièrement associés aux feuilles du pommier, qui contiennent l’une des plus fortes concentrations connues de composés cyanurés. Découvrez dans cet article la composition des cyanures, leurs effets et les traitements d’intoxication aux cyanures.

La composition des cyanures

Les composés cyanurés sont constitués de carbone et d’azote. La principale fonction de ces composés est d’inhiber certaines enzymes, créant ainsi un effet toxique. Les cyanuresempêchent la production d’énergie dans l’organisme, car ils interfèrent avec de nombreuses enzymes qui ont besoin d’oxygène, pour fonctionner normalement.

S’ils sont ingérés, ils se décomposent rapidement, pour libérer du cyanure d’hydrogène gazeux. Ce dernier interfère avec la capacité du corps à utiliser l’oxygène pour fournir de l’énergie et peut entraîner la mort dans les minutes qui suivent l’exposition. Les composés cyanurés ont une odeur ou un goût d’amande amère et provoquent des nausées, des vomissements et une respiration rapide après une brève exposition. Les autres symptômes comprennent :

  • Des maux de tête ;
  • Des vertiges ;
  • Des convulsions ;
  • Un rythme cardiaque irrégulier.

Le cyanure le plus simple est le cyanure d’hydrogène, qui est un gaz. Ce dernier est un composé chimique dont la formule est HCN, c’est-à-dire un atome d’hydrogène attaché à une triple liaison. Ce gaz incolore a une odeur extrêmement piquante, caractéristique de tous les membres de cette classe. Les sels de cyanure de sodium, de cyanure de potassium et de cyanure de calcium sont des substances chimiques commerciales importantes, produites à grande échelle.

Par ailleurs, la composition des cyanuresdépend normalement de la présence d’oxygène atmosphérique. Les sels de cyanure peuvent réagir avec l’oxygène pour former des nitriles ou du monoxyde de carbone.

Il est également important de noter que les cyanurespeuvent être formés par l’action du cyanure d’hydrogène gazeux sur de nombreux métaux comme l’argent et le thallium. Cet effet est notamment exploité dans le processus de galvanoplastie, pour l’arpentage des miroirs.

Les effets des cyanures

Les cyanures ont la particularité d’avoir des effets aussi bien néfastes que bénéfiques.

Les effets néfastes du cyanure

Le cyanure est un produit chimique aux propriétés nocives. Il provoque une douleur immédiate et sévère et souvent la mort, lorsqu’il est ingéré ou inhalé à de fortes doses. La toxine empêche les cellules d’absorber l’oxygène, ce qui provoque une insuffisance respiratoire.

Le cyanure attaque également le système nerveux central, interférant avec le fonctionnement normal du cerveau. L’exposition peut entraîner la confusion, la somnolence et des convulsions dans les minutes qui suivent.

Les effets nocifs des cyanuresdépendent de la dose et de la durée de l’exposition. L’inhalation, l’ingestion et le contact cutané avec des solutions, des vapeurs ou des poussières de cyanure peuvent provoquer une grave irritation des muqueuses. Cela peut entraîner :

  • Des nausées ;
  • Des diarrhées ;
  • Des douleurs abdominales et un choc.

L’inhalation de cyanure gazeux peut également entraîner des lésions des voies respiratoires. Ces effets sont généralement observés lors d’intoxications aiguës à fortes doses ou à la suite d’accidents ou de tentatives de suicide.

Hormis cela, il faut indiquer que les cyanuressont aussi présents dans de nombreux produits de la vie courante. Ils peuvent se trouver notamment dans la fumée de cigarette, les gaz d’échappement des voitures et certains plastiques et colles. Le cyanure peut aussi se trouver dans de nombreux produits ménagers courants, comme l’acide des batteries et les engrais. Ces produits chimiques peuvent également être fabriqués de manière synthétique.

Ils sont également présents naturellement dans l’organisme en tant que sous-produit du métabolisme.

Les effets bénéfiques du cyanure

Les cyanuresen petites quantités peuvent aider à maintenir le système immunitaire et à perdre du poids. En grandes quantités, ces produits sont toxiques et augmentent la pression sanguine, le rythme cardiaque et la glycémie.

Ces produits chimiques sont aussi utilisés dans de nombreuses industries et applications différentes. En effet, ils peuvent être utilisés pour l’entretien des minerais d’or et d’argent, la fixation de l’azote atmosphérique, l’extraction de l’uranium. Ils peuvent également être utilisés pour la pêche, la galvanoplastie, la photogravure et l’électroformage.

Par ailleurs, les cyanurespeuvent être utilisés pour éliminer la contamination par le sulfure d’hydrogène et pour prévenir la corrosion, dans des procédés tels que l’électrolyse et la galvanisation.

Ils sont utiles dans le traitement de l’eau, notamment celui des eaux usées et des eaux résiduelles industrielles. Ainsi, ils éliminent les composés organiques qui interfèrent avec le traitement en aval.

En outre, les effets positifs des cyanuressur le corps humain comprennent :

  • L’inhibition de la croissance tumorale ;
  • L’amélioration de la mémoire ;
  • La promotion de la longévité.

Un large éventail d’enzymes du corps dépend de la présence de cyanure d’hydrogène, pour remplir leurs fonctions. La production de ces enzymes est augmentée en réponse à la présence de cyanure. Ce qui entraîne une amélioration de la fonction immunitaire, une meilleure absorption des nutriments et une guérison plus efficace. Le cyanure d’hydrogène inverse également les dommages causés par les radicaux libres, ce qui permet de prolonger la durée de vie.

Les traitements de l’intoxication aux cyanures

L’empoisonnement au cyanure est le résultat d’une exposition excessive au gaz cyanure ou à ses produits chimiques. Grâce à la technologie moderne, les options de traitement sont devenues plus sophistiquées et plus efficaces. Le traitement de l’exposition au cyanure vise à éliminer le gaz restant dans l’organisme du patient. Cela peut impliquer différentes techniques.  

L’utilisation de l’oxygénothérapie

L’oxygénothérapie est un traitement qui consiste à fournir de l’oxygène pur au patient. Elle est souvent utilisée comme traitement contre l’intoxication aux cyanures en raison de sa capacité à aider le corps à éliminer le cyanure.

Lorsqu’un individu est intoxiqué par ces produits chimiques, ils se lient à l’hémoglobine dans le sang et empêchent l’oxygène de se fixer aux globules rouges. Cela peut entraîner une carence en oxygène et causer des dommages aux organes. L’oxygénothérapie peut aider à éliminer le cyanure en augmentant la quantité d’oxygène dans le sang. Ce traitement aide aussi en forçant le cyanure à se lier à l’oxygène plutôt qu’à l’hémoglobine.

L’oxygénothérapie peut être administrée de différentes manières, notamment par un masque facial ou nasal ou par une canule nasale. Elle peut être utilisée à la fois comme traitement d’urgence et comme traitement à long terme en cas d’intoxication aux cyanures.

Il est important de noter que l’oxygénothérapie ne doit être utilisée que sous la supervision d’un professionnel de santé qualifié. Elle ne doit pas être utilisée comme seul traitement. Elle doit plutôt être utilisée en combinaison avec d’autres traitements tels que la dialyse ou l’administration de médicaments spécifiques.

Un antidote au cyanure

L’antidote au cyanure est un médicament utilisé pour traiter l’intoxication aux cyanures. Il existe plusieurs antidotes disponibles, mais le plus couramment utilisé est le nitrite d’amyle.

Le nitrite d’amyle agit en convertissant une partie de l’hémoglobine en une forme qui peut se lier au cyanure et l’éliminer du corps. Il est généralement administré par voie intraveineuse et doit être utilisé avec précaution. En effet, il peut causer des effets secondaires tels que des maux de tête, de la nausée et des étourdissements.

De plus, l’antidote est une substance chimique qui peut inverser les effets d’un empoisonnement au cyanure. Il est souvent utilisé en combinaison avec d’autres traitements tels que l’oxygénothérapie et la dialyse.

Il existe plusieurs autres antidotes au cyanure, tels que le sodium thiosulfate et l’acide aminé thiol. Ils fonctionnent en convertissant le cyanure en un composé moins toxique qui peut être éliminé par le corps.

En outre, l’antidote au cyanure doit être administré rapidement après l’exposition au cyanure pour être efficace. Il est administré par voie intraveineuse et peut être utilisé à la fois comme traitement d’urgence et comme traitement à long terme en cas d’intoxication aux cyanures.

L’administration intraveineuse de nitrite de sodium

L’administration intraveineuse de nitrite de sodium est une technique utilisée pour traiter une intoxication aiguë aux cyanures. Le nitrite de sodium agit en réagissant avec les globules rouges pour former du monoxyde de cyanure. Ce dernier peut être éliminé par le corps plus facilement que les cyanures libres. Cette réaction est appelée « décarboxylation du cyanure », et elle permet de réduire les niveaux de cyanure dans le sang.

L’administration intraveineuse de nitrite de sodium est généralement effectuée par des professionnels de la santé dans un environnement de soins intensifs. Le médicament est injecté directement dans le sang à l’aide d’une perfusion intraveineuse. La dose et le débit de perfusion sont généralement ajustés, en fonction de l’état du patient et de la gravité de l’intoxication.

Il est important de savoir que le traitement avec du nitrite de sodium peut entraîner des effets secondaires tels que des maux de tête et une hypotension artérielle. Il est important de surveiller attentivement le patient pendant le traitement, pour détecter tout signe d’effet secondaire ou de réaction allergique.

Dans l’ensemble, l’administration intraveineuse de nitrite de sodium peut être un traitement efficace pour les intoxications aux cyanures. Toutefois, elle doit être utilisée avec prudence et sous la surveillance attentive des professionnels de santé.

La dialyse au moyen d’un rein artificiel

La dialyse est une technique utilisée pour éliminer les substances toxiques du corps en utilisant un appareil appelé « rein artificiel ». Elle est souvent utilisée comme traitement d’intoxication aux cyanures.

La dialyse au moyen d’un rein artificiel fonctionne en retirant le sang du patient et en le faisant passer à travers une membrane spéciale, qui filtre les substances indésirables. Le sang propre est ensuite réinjecté dans le corps du patient. La membrane est choisie en fonction de la taille et de la charge chimique des molécules à éliminer.

La dialyse est généralement effectuée dans un centre de dialyse ou à l’hôpital, sous la supervision de professionnels qualifiés. Le traitement peut être effectué de manière régulière ou ponctuelle, en fonction de l’état du patient et de la gravité de l’intoxication.

Par ailleurs, la dialyse au moyen d’un rein artificiel est généralement bien tolérée. Mais elle peut entraîner des effets secondaires tels que des nausées, des vomissements, de la fatigue et des crampes musculaires. Il est important de surveiller attentivement le patient pendant le traitement pour détecter tout signe d’effet secondaire ou de réaction allergique.

En fonction de l’ampleur de l’empoisonnement au cyanure, une personne reçoit l’un des nombreux traitements cités ci-dessus. Deux autres de ces traitements sont : l’injection intraveineuse d’hydroxocobalamine et de bleu de méthylène, ou l’inhalation de fortes concentrations d’oxygène. Les niveaux d’oxygène dans le sang de la personne seront également contrôlés, afin de déterminer, si elle est victime d’une toxicité grave et nécessite un traitement immédiat.

Hormis cela, une première étape simple, mais importante consiste à éliminer la source de cyanure, en s’éloignant rapidement de la zone de rejet. Si une personne respire ou est exposée par contact cutané, elle doit immédiatement laver sa peau avec beaucoup d’eau et de savon. Elle doit également nettoyer ses vêtements, car ceux-ci peuvent contenir des résidus de cyanure.

Des traitements sont disponibles, si la personne a inhalé des fumées de cyanure d’hydrogène ou avalé des aliments et des liquides contenant du cyanure. Ils comprennent :

  • Des granulés de charbon actif, administrés par un tube introduit par le nez ou par la bouche dans l’estomac, pour éliminer le cyanure de l’organisme ;
  • Un cocktail spécial contenant des composés qui se lient au cyanure et l’éliminent de l’organisme.

Enfin, les traitements peuvent consister à faire respirer la personne dans un sac ou un matériau absorbant. Ce matériau est ensuite passé à travers du charbon de bois qui absorbe le poison.

Vous aimerez aussi :

Related Articles