Global Statistics

All countries
551,528,631
Confirmed
Updated on June 30, 2022 12:23 am
All countries
523,669,040
Recovered
Updated on June 30, 2022 12:23 am
All countries
6,355,529
Deaths
Updated on June 30, 2022 12:23 am

Dégénérescence maculaire ou DMLA : Causes, Symptômes et Traitements

Vous avez sûrement déjà entendu parler, lors de votre visite chez l’ophtalmologiste ou à une autre occasion, de la dégénérescence maculaire ; ce trouble oculaire qui affecte votre champ visuel. Elle est considérée comme la première cause d’handicap visuel chez les personnes âgées de plus de 50 ans dans le monde. Seulement qu’en France par exemple, elle touche environ 8% de la population. Quels sont les causes, symptômes et possibles traitements de la dégénérescence maculaire ?

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ?

Dégénérescence maculaire – © Crédit : informationhospitaliere.com

Également connue sous le nom de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA),  la dégénérescence maculaire est un trouble oculaire courant. Elle est causée par la détérioration de la macula. La macula est une petite zone située au centre de la rétine, à l’arrière de l’œil. La dégénérescence maculaire provoque avec le temps, une perte de vision centrale. La vision centrale est ce que vous voyez lorsque vous regardez droit devant vous.

La vision périphérique représente ce que vous voyez sur le côté lorsque vous regardez droit devant vous. La dégénérescence maculaire ne provoque pas de cécité. Autrement dit, elle n’affecte pas votre vision périphérique. 

Les types de la dégénérescence maculaire

Cette maladie se présente principalement sous deux formes : sèche et humide. 

La dégénérescence maculaire sèche

C’est la forme la plus répandue. Presque 90% des cas de  dégénérescence maculaire sont de type sec. Une telle forme est causée par une dégradation du tissu rétinien. A un stade avancé, elle est causée par la perte des cellules photoréceptrices, dans la zone maculaire de la rétine. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes de la dégénérescence maculaire sèche prennent de l’ampleur. Même si certaines personnes ne présentent aucun symptômes et ignorent même qu’elles sont atteintes par la maladie, d’autres par contre perdent complètement leur vision centrale.

La dégénérescence maculaire sèche comporte trois stades : précoce, intermédiaire et avancé. Au stade précoce, la vision centrale n’est point affectée, même s’il y a de petites anomalies. Au stade intermédiaire, un flou et un angle mort peuvent apparaître.  Après quelques années (voire 4 à 5 ans) de vie avec la dégénérescence maculaire sèche intermédiaire, vous serez plus susceptible de développer une dégénérescence maculaire sèche avancée. A ce stade, le flou devient plus prononcé. 

La dégénérescence maculaire sèche peut seulement affecter un œil au début. Avec le temps, le second œil peut également être atteint, même sans aucun symptôme apparent.

La dégénérescence maculaire humide

La dégénérescence maculaire humide est la forme avancée et rapidement progressive. Cette forme est susceptible d’engendrer une perte de vision sévère. Les personnes atteintes de la dégénérescence maculaire humide ont d’abord été atteintes par la dégénérescence maculaire sèche. Néanmoins, seule une petite partie des personnes atteintes par la dégénérescence maculaire sèche développe par la suite la forme humide.

La dégénérescence maculaire humide se développe lorsque des vaisseaux sanguins anormaux se forment dans la couche de cellules située sous la rétine. Ces vaisseaux sanguins anormaux s’étendent par la suite comme des tentacules, sous et dans la rétine.  Ils ont tendance à laisser échapper du sang et du liquide, ce qui endommage les tissus et les photoréceptrices. La suite n’est pas reluisante, car cela laisse des cicatrices et une perte de vision importante, généralement au centre de la macula.

Les causes de la dégénérescence maculaire

Bien qu’elle soit associée au vieillissement, les chercheurs ont noté une association entre le développement de la dégénérescence maculaire et la présence d’un gène variant.

Certains chercheurs pensent que la forte exposition à la lumière du soleil peut aussi être un facteur déterminant, dans le développement de la dégénérescence maculaire. Mais il est important de noter que cette théorie n’a point été prouvée de manière concluante.

Les facteurs de risque de développer une dégénérescence maculaire comprennent :

  • Le sexe (la dégénérescence maculaire touche plus les femmes que les hommes) ;
  • L’obésité et l’inactivité ;
  • Le vieillissement ;
  • Les maladies cardiovasculaires ;
  • Le tabagisme ;
  • Le taux de cholestérol élevé ;
  • Les antécédents familiaux de dégénérescence maculaire.

Selon les recherches, la dégénérescence maculaire affecte beaucoup plus les européens, que les autres populations.

Les symptômes de la dégénérescence maculaire 

Tout le monde ne présente pas les mêmes symptômes de la dégénérescence maculaire. Certaines personnes peuvent avoir des symptômes graves alors que chez d’autres ce n’est pas le cas. Il est possible, chez certaines personnes souffrant de la dégénérescence maculaire, de conserver une vision proche de la normale sur de longues années. Cela est justifié par le fait que la dégénérescence maculaire est une maladie progressive, et donc s’aggravant avec le temps. Cela s’explique aussi par le fait que les symptômes de la dégénérescence maculaire ne provoquent aucune douleur. Voici les niveaux de symptômes auxquels vous pourrez être sujet dans le cas d’une dégénérescence maculaire :

Symptômes silencieux

Quand une personne souffre de dégénérescence maculaire, la perte de vision est si progressive que la plupart des personnes ne ressentent généralement rien. A mesure que la maladie évolue, on peut constater une perte profonde de la vision centrale. Cependant, la vision périphérique reste inchangée. Votre ophtalmologiste peut quant à lui, avec des tests spécifiques, détecter la présence d’une dégénérescence maculaire avant même que vous ne développiez les symptômes visibles de la maladie.

Aux tout premiers stades, il peut détecter des dépôts de déchets à la surface de la rétine connus sous le nom de drusen. Quelques fois, un changement de couleur peut aussi se produire dans la macula.

Symptômes précoces

Les images qui, autrefois apparaissaient de manière claire et nette, commenceront par devenir floues au début. Avec la progression de la maladie, les images peuvent commencer par s’agrandir, se déformer, devenir sombres, troubles ou tachetées. Vous pourrez aussi ressentir des distorsions visuelles ou une réduction de la vision centrale d’un ou des deux yeux. De même, vous pourrez avoir besoin de lumière plus vive, pour travailler ou pour lire. Habituellement, les personnes qui souffrent de la DMLA, ont des difficultés à s’adapter à une faible luminosité et à reconnaître les visages. 

Symptômes avancés

Au fur et à mesure que les symptômes de la dégénérescence maculaire évoluent, votre perte de vision peut s’aggraver. Cela peut malheureusement affecter votre capacité à faire des choses jadis simples. Vous pourrez par exemple avoir des difficultés à conduire, à écrire ou à lire. A l’étape avancée, les symptômes peuvent inclure une tache floue au centre de votre vision. Cette tache floue peut continuer à prendre du volume et à s’assombrir. En cas de DMLA avancée, la vision peut progressivement diminuer avec le temps, et une cécité permanente peut même survenir.

Diagnostic de la dégénérescence maculaire 

Il est capital d’avoir des examens de la vue chaque année, même si votre vision semble normale. Aussi, si vous remarquez un changement de vision, vous devrez informer votre médecin. Une variété de tests peut être effectuée afin de diagnostiquer une DMLA.

Lors du diagnostic de la dégénérescence maculaire, votre ophtalmologiste peut vous demander de regarder une grille d’Amsler. Elle a un motif de grille de base, avec un point au centre. Si certaines des lignes de cette grille vous semblent irrégulières, cela peut vouloir signifier que vous avez des signes de dégénérescence maculaire humide. La grille d’Amsler permet de repérer les zones déformées, floues ou vides dans votre champ de vision. 

Grâce à une lentille spéciale, votre ophtalmologiste regardera aussi l’intérieur de vos yeux. Cela lui permettra de voir s’il y a des changements dans la rétine et la macula.

La tomographie par cohérence (OCT) est aussi une façon d’examiner la rétine de près. Un appareil approprié balaie la rétine et fournit des images bien détaillées de la rétine et de la macula.

L’angiographie par tomographie à cohérence optique (OCT-A) est également une autre façon d’examiner de plus près, les vaisseaux sanguins dans et sous la rétine. L’OCT-A ressemble à l’angiographie à la fluorescéine, mais elle n’utilise pas de colorant. 

En outre, votre ophtalmologiste peut effectuer une angiographie à la fluorescéine. Cela lui permettra de voir ce qui se passe dans votre rétine. Un colorant jaune est injecté dans une veine, et circule dans vos vaisseaux sanguins. Pendant que le colorant se déplace dans vos vaisseaux sanguins, un appareil  photo spécial prend des photos de votre rétine. Cet outil permet de montrer s’il y a de nouveaux vaisseaux sanguins anormaux qui se développent sous la rétine. 

Traitement de la dégénérescence maculaire

Il n’existe malheureusement pas un traitement curatif de la dégénérescence maculaire. Cependant, votre médecin peut vous recommander des options, afin de ralentir la progression de la maladie.

Traitement de la dégénérescence maculaire humide

Si vous souffrez de la dégénérescence maculaire humide, un spécialiste de la rééducation de la basse vision devra travailler avec vous. Il vous aidera à apprendre à vous adapter et à faire face à la perte de vision.

Votre ophtalmologiste peut également vous injecter des médicaments directement dans l’œil. Connus sous le nom de médicaments anti-facteurs de croissance endothélial vasculaire, ils permettent d’arrêter la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Il faut néanmoins plusieurs semaines de traitement, avant de constater une réelle amélioration.

Un autre traitement est la thérapie photodynamique. Une telle option consiste à injecter un médicament dans une veine de l’un de vos bras, puis à utiliser un laser spécial afin de fermer les vaisseaux sanguins qui fuient. La thérapie photodynamique peut améliorer votre vision, mais vous aurez besoin de plusieurs traitements.

Une autre option de traitement de la dégénérescence maculaire est la photocoagulation. Elle fait appel à des faisceaux laser à haute énergie, pour détruire les vaisseaux sanguins anormaux. L’objectif de la photocoagulation est d’aider à arrêter les saignements supplémentaires à votre macula. Même si l’opération réussit, les vaisseaux sanguins anormaux peuvent toutefois repousser ; vous devrez alors revenir pour un autre traitement.

Traitement de la dégénérescence maculaire sèche

Votre médecin peut aussi vous recommander de travailler avec un spécialiste de la rééducation de la basse vision, si vous souffrez de la dégénérescence maculaire sèche.

Une intervention chirurgicale peut aussi être envisagée afin d’améliorer votre vision. Au cours de cette opération, il sera implanté une lentille télescopique dans votre œil, pour remplacer le cristallin naturel. Cette chirurgie vise à agrandir votre champ de vision. 

Mesures préventives

Éviter ou contrôler la dégénérescence maculaire nécessite de prendre de bonnes décisions tout au long de votre vie. Il y a donc certaines choses que vous pouvez faire, pour aider à prévenir la dégénérescence maculaire.

Des visites ophtalmologiques : Il est très important de faire vérifier vos yeux de manière régulière, surtout si vous avez l’un ou l’autre des symptômes mentionnés plus haut. Si la dégénérescence maculaire n’est pas vite corrigée, elle peut entraîner un impact négatif et durable sur vos performances visuelles. Avoir comme routine des examens de la vue, permettra à votre ophtalmologiste de vérifier vos yeux et de vous signaler d’éventuels signes de dégénérescence maculaire. Cela permettra de prévenir les symptômes.

Porter des lunettes de soleil : Comme l’a déclaré un ophtalmologiste,  « les maladies liées au soleil que les gens développent ne sont pas liées aux vacances qu’ils ont eues la semaine dernière ». Ces maladies sont donc liées aux vacances passées il y a 20 à 30 ans. L’exposition au soleil est une chose cumulative sur une longue période et doit être évitée à tout prix. Elle peut provoquer la dégénérescence maculaire, le vieillissement de la peau, etc. Vous devez alors rechercher des lunettes de soleil qui offrent une parfaite protection contre les rayons ultraviolets (UV). Veuillez les porter à chaque fois que vous êtes à l’extérieur.

Porter des chapeaux au bord large : Cela peut être bénéfique pour vos yeux. En effet, le port de chapeau à large bord empêche la lumière du soleil de pénétrer vos yeux. Il protège aussi votre peau des rayons UV nocifs.

Ne point fumer : Si vous essayez de prendre soin de votre santé en général et de vos yeux en particulier, résistez à l’envie de fumer.

Avoir un régime alimentaire nutritif : Une bonne alimentation et riche en antioxydants peut favoriser la santé de vos yeux. Vous pouvez manger par exemple des légumes à feuilles, riches en lutéine.

Faire de l’exercice : Pour votre bien et celui de vos yeux, il est aussi conseillé de faire du sport régulièrement. Pourquoi ne pas incorporer quelques activités physiques dans votre itinéraire de vacances de printemps par exemple ? Cela vous aidera indubitablement à maintenir votre poids à un niveau sain. Cela contribuera également au maintien d’une pression artérielle normale et à la réduction d’éventuels risques de dégénérescence maculaire. 

Retenons que la dégénérescence maculaire n’est pas évitable, mais un traitement précoce peut aider à ralentir la progression de la maladie et à minimiser la perte de vision. Si vous présentez des symptômes de la dégénérescence maculaire ou remarquez des changements significatifs dans votre vision, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles