Global Statistics

All countries
618,807,415
Confirmed
Updated on September 22, 2022 2:33 pm
All countries
597,301,052
Recovered
Updated on September 22, 2022 2:33 pm
All countries
6,535,210
Deaths
Updated on September 22, 2022 2:33 pm

Démangeaisons à l’anus : Causes et Traitements

Gênantes et taboues, les démangeaisons anales sont, le plus souvent, bénignes. Dans la majorité des cas, les individus qui souffrent de ce trouble ont tendance à se rendre tardivement chez le médecin pour une prise en charge : ils sont animés par un sentiment de honte. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette pathologie. La prise en charge des démangeaisons anales est généralement assurée par un proctologue ou un dermatologue.

Présentation du trouble anal

Encore appelées prurit anal (terme médical), les démangeaisons anales désignent l’ensemble des sensations épidermiques, qui conduisent à une envie plus ou moins irrésistible de se gratter le canal anal. Ces sensations peuvent s’étendre à plusieurs autres zones du corps, notamment :

  • Le scrotum (chez l’homme) ;
  • Les fesses ;
  • La vulve (chez les femmes) ;
  • Le pli interfessier ;
  • Les plis inguinaux.

D’après quelques chiffres statistiques, environ 1 à 6 % de la population générale est affectée par ce type de trouble. De plus, contrairement aux hommes, les femmes sont moins exposées à cette maladie.

Causes des démangeaisons de l’anus

Il existe plusieurs causes pouvant être à l’origine du prurit anal. Elles peuvent être d’ordre dermatologique, digestif et proctologique.

Les causes proctologiques et digestives

Les démangeaisons de l’anus peuvent résulter d’une maladie du système digestif et, plus précisément, d’une pathologie du rectum ou de l’anus.

Condylome anal

Encore appelé papillome ou « crête de coq », le condylome anal est engendré par une infection au papillomavirus humain (HPV). C’est une infection virale qui affecterait plus de 2 % des personnes ayant entre 20 et 30 ans. Le papillomavirus humain (HPV) se transmet surtout durant un rapport sexuel, à la suite d’un simple contact de peau (contact cutané).

D’après certains experts, suite au contact cutané, l’apparition du condylome peut prendre jusqu’à 6 mois et même plus. Cette maladie infectieuse est asymptomatique. Cependant, elle pourrait provoquer des démangeaisons anales ou encore l’apparition de traces de sang à l’essuyage.

Fissure anale

On parle de fissure anale lorsque la peau qui protège la partie inférieure de l’anus se déchire. Cette pathologie est identifiée grâce à un examen proctologique. Elle est caractérisée par une plaie allongée et courte. Habituellement, cette plaie mesure approximativement 1 à 2 centimètres. La fissure anale peut apparaître chez la femme, au terme d’une grossesse ou durant des épisodes persistants de diarrhées.

Elle se manifeste par un prurit anal, une douleur survenant durant la défécation (cette douleur est similaire à une brûlure et peut durer pendant plusieurs heures), une constipation chronique, des douleurs en posture assise prolongée.

L’oxyurose

L’oxyurose est causée par un ver blanchâtre appelé oxyure. Cette affection est une parasitose intestinale. Le ver à l’origine de la maladie mesure entre 5 millimètres et 1 centimètre. Infection parasitaire, l’oxyurose attaque particulièrement les petits enfants. La vie en collectivité (garderie, crèche) favorise la propagation de cette maladie.

L’oxyurose se traduit par des démangeaisons anales (qui est d’ailleurs l’un des principaux symptômes), des maux de ventre et des diarrhées épisodiques. À ces symptômes s’ajoute l’apparition de petits vers blancs, lorsque l’enfant fait ses selles. On retrouve aussi ces vers dans ses sous-vêtements.

Les causes dermatologiques

Certaines maladies dermatologiques peuvent être en lien avec l’apparition des démangeaisons anales.

Eczéma

Dans la zone anale, cette pathologie dermatologique se traduit par :

  • Un suintement local ;
  • D’intenses démangeaisons anales ;
  • Un gonflement.

Les manifestations de l’eczéma ne se limitent pas qu’à l’anus. Elles s’étendent aux oreilles, aux coudes et aux genoux.

Le Psoriasis

Cette affection attaque, le plus souvent, le cuir chevelu. Néanmoins, elle peut être à l’origine de prurit anal et d’inflammation des plis cutanés. Cette dernière manifestation peut s’étendre jusqu’au sillon interfessier.

Le lichen plan

Il existe peu de cas de malade chez qui le lichen plan affecte la région de l’anus. Cependant, au niveau des rares cas existants, on remarque chez ces patients, la présence d’une petite boule qui démange. Celle-ci peut être très douloureuse.

Le lichen scléroatrophique peut survenir chez les femmes ménopausées. Il s’étend de la zone de la vulve jusqu’à la région anale. Les muqueuses des femmes atteintes deviennent brillantes et blanchâtres.

Les autres causes des démangeaisons de l’anus

Outre ces causes préalablement énumérées, le prurit anal peut être déclenché par :

  • La prise de certains antibiotiques à l’origine des constipations et diarrhées ;
  • Une mauvaise hygiène intime ou un mauvais nettoyage de la région anale après défécation ;
  • Les hémorroïdes ;
  • L’utilisation de savons parfumés ;
  • Le port de sous-vêtements en fibres synthétiques ;
  • L’utilisation de papier toilette parfumé ;
  • La prise d’excitants comme le café, les boissons alcoolisées ou le tabac ;
  • Certaines crèmes inadaptées à la région anale ;
  • Une sécheresse cutanée (fréquente chez les personnes adultes) ;
  • Un nettoyage de l’anus avec de l’eau chaude ;
  • Un nettoyage courant et intense de la zone anale.

Cependant, en absence de prise en charge, les démangeaisons anales peuvent provoquer certaines complications au cours de leur évolution.

Complications possibles du prurit anal

Lorsque le prurit anal n’est pas traité, le fait de gratter incessamment la région anale peut rendre la peau rouge et épaisse (la zone anale est très sensible, car elle est pourvue de beaucoup de terminaisons nerveuses). Ainsi, ces démangeaisons laisseront place à des lésions qui favoriseront le développement d’infections variées.

Lorsque la maladie est à un stade avancé, l’irritation peut s’étendre jusqu’à la vulve chez la femme. En ce qui concerne les hommes, elle peut s’étendre jusqu’au scrotum. Aussi, lorsque les démangeaisons anales sont engendrées par une hémorroïde, il existe une forte probabilité que les selles du patient contiennent ou s’accompagnent de saignements.

Traitement des démangeaisons anales

Le traitement des démangeaisons anales s’exécute selon la cause associée.

Condylome anal

Lorsque les démangeaisons anales sont engendrées par un condylome anal, le médecin peut prescrire aux patients des pommades immunostimulantes ou la prise de médicaments antiviraux locaux. Cependant, en présence de nombreux condylomes, le médecin devra réaliser une intervention chirurgicale, sous anesthésie générale.

Fissure anale

À ce niveau, le médecin prescrit à son patient certains médicaments. Il s’agit des antiinflammatoires et des antalgiques. Ces médicaments atténueront les douleurs et favoriseront la régulation du transit intestinal. Toutefois, face à des complications de la maladie, une opération chirurgicale effectuée sous anesthésie générale est aussi envisageable.

L’oxyurose

Un traitement antiparasitaire adapté aux oxyures est recommandé. Flubendazole, albendazole, pyrantel sont les médicaments qui peuvent être utilisés. Notons qu’il est possible de les avoir sans ordonnance. Le traitement parasitaire doit être renouvelé au bout de 3 semaines afin de déjouer une deuxième contamination. Le traitement doit être suivi par tous les membres de la famille du patient.

Eczéma, psoriasis et lichen plan

Dans le premier cas, le médecin prescrit aux patients des médicaments dermocorticoïdes pour traiter l’eczéma anal. Ces médicaments sont sous forme de crèmes.

La prise en charge du psoriasis anal quant à elle, est basée sur la prescription de crèmes (contenant des corticoïdes). C’est d’ailleurs le traitement de référence. Le patient doit appliquer cette crème au niveau de la zone malade.

Enfin, pour traiter le lichen plan, le patient doit prendre par voie orale des médicaments dermocorticoïdes. Le traitement s’étend sur 4 mois approximativement. Le patient doit prendre les médicaments chaque jour, durant cette période.

Quelques conseils pour limiter ou éviter les démangeaisons anales

Il existe quelques règles à adopter pour éviter l’apparition du prurit anal. En effet, la zone anale doit être toujours propre et sèche. Après être allé à la selle (défécations), il est préférable d’utiliser du papier toilette épais, pour se nettoyer. Le nettoyage se fait en tapotant la zone anale. Il est formellement interdit de faire rentrer le papier toilette à l’intérieur du canal anal. À défaut du papier toilette épais, il est possible de se nettoyer l’anus avec de l’eau.

De plus, il est recommandé de se laver la région de l’anus au moins une fois par jour à l’eau (en abondance) et au savon. Cependant, le savon à utiliser doit être un savon surgras. Aussi, le port des sous-vêtements en coton est à privilégier.

Par ailleurs, lorsqu’une femme atteinte de démangeaisons anales a ses règles, elle doit privilégier le port des tampons au détriment des serviettes hygiéniques. Les savons parfumés et les papiers toilette colorés sont également à éviter.

Vous aimerez aussi :

Related Articles