Global Statistics

All countries
592,540,796
Confirmed
Updated on August 11, 2022 7:24 am
All countries
562,611,236
Recovered
Updated on August 11, 2022 7:24 am
All countries
6,446,436
Deaths
Updated on August 11, 2022 7:24 am

Dépression : Comment soigner ce mal récurrent ?

Comment vaincre la dépression sans recourir aux médicaments ? La réponse à cette question intéresse bon nombre de Français. Ce mal touche en effet une personne sur 5 au plan national et, sans épargner aucune génération. Enfants, jeunes et adultes, toutes les tranches d’âge souffrent de cette pathologie. En gros, plus de 3 millions de Français vivent dans un état émotionnel.

L’Organisation Mondiale de la Santé ou OMS montre cette maladie comme la première raison de l’incapacité dans le monde. Elle se différencie néanmoins du « coup de déprime » à travers ses multiples signes. Découvrez ici les symptômes de la dépression, ses causes et les moyens pour se soigner.

Dépression et déprime : Les importants points de différences

Contrairement à la dépression dont les manifestations durent dans le temps, la déprime constitue un état passager qui exprime la « dépressivité ». Autrement dit, elle représente un processus normal qu’une personne traverse dans les moments difficiles sans sombrer complètement. L’individu change temporairement d’humeur, se sent vide ou triste.

En réalité, la déprime désigne le mécanisme par lequel un humain gère les difficultés psychiques comme la baisse d’humeur. Ce passage s’observe chez tout le monde et témoigne d’une santé mentale saine. Toutefois, cette chute émotionnelle survient généralement à partir d’évènements particuliers.

Le sujet parvient à supporter une succession de mauvaises expériences sans perdre le contrôle. Mais une situation moins traumatisante peut le déstabiliser et s’en suit une déprime. Il présente dans ce cas une fatigue psychique après tous ces combats émotionnels. Au demeurant, il subit un coup de déprime car son système nerveux n’arrive plus à tenir.

En dehors de l’absence de la bonne humeur, des sentiments de tristesse et de vide, la personne montre également des signes d’anxiété. Ceux-ci ne durent pas et disparaissent sans l’intervention spécifique d’un psychologue.

Les aptitudes et capacités du déprimé restent intactes contrairement à quelqu’un en pleine phase de dépression. Les symptômes s’avèrent plus profondes dans ce cas. Ils se caractérisent par un bouleversement de tous les secteurs de la personnalité.

La Dépression : la maladie aux 9 symptômes

Les différentes manifestations de ce mal-être se comprennent mieux à partir de la définition de la dépression. En effet, la dépression consiste en un affaiblissement de l’énergie physique et/ou morale. Elle désigne l’ensemble des troubles mentaux qui abaissent l’humeur d’une personne et détruisent son estime de soi sur une longue durée. Les activités dans lesquelles il trouvait du plaisir le dégoûtent désormais.

Le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM 5) explique la dépression comme un « épisode dépressif » caractérisé et identifiable à travers plusieurs signes. Voici les 9 symptômes les plus récurrents de la dépression :

  • Tristesse persistante et progressive de 2 semaines au minimum, elle survient suite à un traumatisme ou sans aucune raison apparente ;
  • Troubles récurrents journalière de l’attention, de la concentration et de la mémoire, peu importe le cadre de vie du patient ;
  • Perturbation complète des habitudes du malade depuis des années ; le patient dort trop longtemps ou manque de sommeil pendant des semaines ;
  • Perte de plaisir et d’intérêt sur une longue période malgré la pratique d’activités passionnantes ;
  • Profond désarroi qui s’explique par un pessimisme aiguisé, des pensées suicidaires et l’absence de projets ambitieux ou vivifiants ;
  • Baisse de libido chez le malade qui inquiète son partenaire ou sa conjointe en dépit de leur amour ;
  • Épuisement total ou fatigue écrasante dont le poids dépend de la gravité de la dépression (légère, modérée ou sévère) ;
  • Une ou plusieurs douleurs psychosomatiques telles que : les troubles digestifs, les vertiges, les maux de têtes et tourments lombaires ;
  • Prise ou perte de poids anormale et soudaine suite à un manque permanent d’appétit ou une boulimie alimentaire chronique.

La Dépression : Quelles en sont les principales causes ?

Les médecins identifient plusieurs facteurs de risques à l’origine de la pathologie. Les causes de la dépression peuvent être sociales, biologiques, génétiques et même environnementales. Retenez simplement que les sources de ce bouleversement de l’appareil psychique varient d’un individu à un autre.

En effet, plusieurs évènements de la vie plongent certaines personnes dans un état dépressif durable. La perte d’un emploi ou d’un membre de sa famille, la maladie, le divorce ou un quelconque traumatisme constitue les facteurs sociaux les plus fréquents. Les adultes qui subissent des troubles mentaux ou de mauvais traitements dans leur enfance s’avèrent plus exposés à la dépression.

Sur le plan environnemental, les individus qui connaissent le stress quotidiennement, s’isolent ou vivent dans des conditions économiques précaires, constituent de potentielles cibles à la dépression. Par contre, certaines habitudes de vie conduisent également dans l’affaiblissement émotionnel. Labsence d’une activité sportive, l’addiction aux jeux vidéo, l’excès de télévision, l’alcoolisme et le tabagisme prédisposent à la dépression.

Par ailleurs, d’autres facteurs intrinsèques favorisent la dépression chez une personne. En effet, la maladie touche plus facilement les gens dont les familles disposent d’antécédents dépressifs. Autrement dit, ce changement d’humeur profond provient parfois d’une composante génétique.

De même, les patients qui présentent les signes de dépression manquent de sérotonine au niveau du cerveau. Cette molécule encore appelée la « 5 -hydroxytryptamine » sert de neurotransmetteur et joue un rôle précis dans la dépression.

Le déficit ou le déséquilibre neurologique peut ainsi causer un affaissement de la personnalité sur le plan biologique. La consommation de pilule contraceptive, l’hypothyroïdie et plusieurs autres perturbations hormonales constituent aussi des facteurs de risques de cette pathologie.

Dépression : Les différentes formes de la pathologie

La classification des troubles dépressifs permet de distinguer la catégorie des bouleversements dépressifs majeurs, celle des crises dysthymiques et enfin les disfonctionnements dépressifs non spécifiques. De manière plus détaillée, l’on énumère les formes dépressives ci-après.

Forme 1 : Dépression saisonnière

La dépression ici s’avère cyclique et dépend de l’éclat du soleil. Les symptômes apparaissent au cours des mois où l’ensoleillement atteint un niveau assez bas.

Forme 2 : La maniaco-dépression ou troubles bipolaires

L’état de surexcitation, l’euphorie et la forme inversée de la pathologie constituent les principales manifestations. Cette catégorie englobe tous les troubles psychiatriques avec d’importantes phases dépressives marquées par des épisodes maniaques ou hypomaniaques.

Forme 3 : La dépression majeure

Elle dure au moins 15 jours et présente au minimums 5 symptômes dont une spécifique. Il s’agit des épisodes dépressifs majeurs tels que : la perte d’intérêt ou l’humeur dépressive.

Forme 4 : La dépression postpartum

Plus de 60 % à 80 % des femmes présentent des signes dépressifs après l’accouchement. Cette période de 15 jours s’appelle « baby blues ». Elle se distingue par la tristesse, l’anxiété et la nervosité que témoigne la jeune maman. De manière générale, une femme sur 5 entre en dépression presque systématiquement après la parturition.

Forme 5 : Les troubles ou dépressions dysthymiques

Les sujets atteints par cette forme de la maladie présentent une humeur dépressive pendant 2 ans au moins. Ces symptômes ressemblent à ceux d’une dépression majeure mais ils diffèrent.

Dépression : Les 5 conséquences les plus graves

La dépression ruine la vie d’une personne de manière directe ou indirecte. Voici ci-après les 5 conséquences observables chez les patients en dépression.

  • L’addiction à l’alcool : elle plonge dans un désespoir infernal ;
  • La consommation excessive et irrégulière de médicaments ou d’autres substances nuisibles à l’organisme ;
  • La croissance exagérée des risques cardiovasculaires ;
  • L’incompréhension des proches du malade vis-à-vis de ce dernier ;
  • Le patient s’expose davantage à des risques de suicide.

Comment soigner la dépression sans médicaments ?

La France enregistre chaque année plus de 176 000 tentatives de suicide entreprises par des personnes en dépression. Plus de 10 000 malades arrivent à leur fin. Le traitement de cette maladie devient alors une obligation et une urgence. Ainsi, on distingue certains traitements naturels qui permettent de s’en débarrasser, sans se bourrer de pilules.

Traitement de la dépression par luminothérapie au quotidien

La luminothérapie constitue une véritable alternative aux antidépresseurs dans le traitement d’un épisode dépressif modéré ou sévère. En effet, cette horloge biologique agit directement sur le système sérotoninergique, situé dans certaines parties cérébrales. Ces dernières jouent d’importants rôles dans la dépression.

Cette méthode marche si la personne s’expose moyennement pendant 30 min à une puissance de 10 000 lux. Elle doit effectuer ce même rituel chaque jour et à la même heure. La matinée constitue le moment idéal pour optimiser ses chances de sortir de la dépression rapidement. Le patient doit placer son visage à moins de 1 m d’une lampe au marquage CE.

Soigner la dépression par un bain chaud afin de soulager l’anxiété

Se baigner dans une eau dont la température avoisine 39 à 40°C constitue l’une des méthodes scientifiquement prouvée pour alléger la souffrance des personnes en dépression. Cette solution permet aussi d’améliorer l’humeur des patients en dépression.

Stimuler le système nerveux du patient en dépression par des oméga-3

Les oméga-3 s’avèrent importants pour le bon fonctionnement du système nerveux et efficace pour soigner la dépression. Ces compléments alimentaires se retrouvent en grande quantité dans les régimes de type méditerranéen. Voici les gammes d’oméga-3 les plus recommandées pour lutter contre la dépression : OM3 de Isodis Natura, Omega-3 équilibre émotionnel de Fleurance Nature et Myvitamins de Myprotein.

Cette manière de se nourrir permet d’ingérer de nombreux autres acides gras mono et polyinsaturés qui interviennent pour diminuer le risque de dépression de 33 %. Lesdits composés améliorent la dépression chez la gente féminine. Les patients peuvent aussi utiliser la vitamine D et l’huile de colza ou de noix lors du traitement basé sur es oméga-3.

Pratiquer une activité sportive pour sortir de la dépression

En 2019, l’INSERM démontrait qu’un programme d’exercices sportifs bien exécutés, produit les mêmes effets que les médicaments antidépresseurs. Les activités physiques interviennent comme un moyen préventif contre les récidives d’épisodes dépressifs.

Pour obtenir une efficacité, le patient doit s’exercer 3 fois en une semaine et sur une durée d’un mois. Toutefois, adonnez-vous à des activités mixtes telles que le yoga, la résistance, l’aérobic, etc.

Utiliser les antidépressifs en cas de persistance des symptômes

Les antidépresseurs les plus prescrits par les médecins se classent en plusieurs groupes. Ainsi, la catégorie des antidépresseurs imipramiques rassemble :

  • l’amitriptyline ;
  • la clomipramine ;
  • la doxépine ;
  • l’imipramine ;
  • la nortriptyline ;
  • la maprotiline ;
  • la dosulepine.

En France, les personnes en dépression utilisent les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) comme :

  • l’Iproniazide phosphate ;
  • la Phénelzine ;
  • la Moclobémide.

Soulignons que leur emploi dépend des symptômes, du degré de la malade et des indications d’un professionnel de la santé.

Par ailleurs, les antidépresseurs sérotoninergiques ou ISRS agissent pour soulager les cas de dépression les plus graves. Il s’agit par exemple de la fluvoxamine, le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine et la sertraline.

Vous aimerez aussi :

Related Articles