Global Statistics

All countries
648,378,391
Confirmed
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
624,672,089
Recovered
Updated on December 2, 2022 1:06 am
All countries
6,641,996
Deaths
Updated on December 2, 2022 1:06 am

Dermatite de contact: Comment la reconnaître et la traiter ?

Encore appelée eczéma, la dermatite de contact représente une inflammation cutanée, provoquée par un contact direct avec des allergènes ou des irritants. Elle est causée par de nombreux facteurs. Certaines études menées sur cette maladie permettent d’affirmer qu’elle présente des symptômes spécifiques, permettant de la reconnaître. Ces signaux d’alerte permettent aux praticiens de ne pas se tromper dans le diagnostic, ainsi que dans le traitement. Qu’est-ce que la dermatite de contact ? Quels sont ses facteurs de risque ? Que savoir sur les symptômes et les traitements ? Focus sur la dermatite de contact.

Qu’est-ce que la dermatite de contact ?

Manifestation du dermatite de contact – © Crédit : informationhospitaliere.com

La dermatite de contact fait référence à une éruption cutanée localisée ou, une irritation de la peau, déclenchée par le contact avec une substance allergène ou irritante. En général, elle persiste pendant plusieurs jours et ne disparaît que si, la peau n’est plus en contact avec l’allergène ou l’irritant. Cette affection beaucoup plus fréquente chez les femmes, représente la deuxième cause majeure de l’eczéma, après la dermatite atopique.

Les études menées par les experts révèlent, qu’il existe deux types de dermatite de contact. Il s’agit entre autres, de la dermatite irritative de contact et de la dermatite de contact allergique.

La dermatite irritative de contact

La dermatite irritative de contact représente, la majorité des cas de dermatite de contact. Elle survient lorsqu’une substance toxique ou chimique entre en contact avec la peau, engendrant des lésions directes de la peau. Ce type de dermatite de contact peut, entraîner plus de douleurs que de démangeaisons.

La dermatite de contact allergique

La dermatite de contact allergique est reconnue comme étant une réaction du système immunitaire, face aux substances en contact avec la peau. En effet, lorsque la peau entre pour la première fois en contact avec une substance, elle devient sensible à cette dernière. Cette sensibilité est généralement reconnue comme une allergie.

Quelles sont les causes de la dermatite de contact ?

Les causes de la dermatite de contact varient en fonction des différents types de dermatite.

Causes de la dermatite irritative de contact

Les causes de la dermatite irritative de contact sont entre autres :

  • les solvants (tels que l’acétone) ;
  • les liquides corporels (la salive et l’urine) ;
  • les acides ;
  • certains parfums ;
  • les alcalins (les déboucheurs) ;
  • les savons et détergents puissants.

Ce sont là, les substances qui peuvent causer une dermatite irritative de contact. Certaines de ces substances sont très irritantes et provoquent des troubles cutanés, en seulement quelques minutes. Tandis que d’autres sont moins irritantes et requièrent des expositions plus longues. Il faut préciser que même les détergents et savons très doux, peuvent causer l’irritation de la peau chez certaines personnes.

La sensibilité cutanée à ces substances dépend du type d’organisme. Elle varie d’une personne à une autre. Parfois, certains médicaments peuvent aussi causer une dermatite irritative de contact. On peut citer :

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) administrés par voie orale ;
  • certains antihypertenseurs (médicaments qui atténuent la tension artérielle) administrés par voie orale ;
  • certains antibiotiques administrés par voie orale ;
  • le goudron de houille.

Il faut noter que la dermatite irritative de contact n’est provoquée que si la personne ayant pris l’un de ces médicaments, s’expose au soleil pendant longtemps.

Causes de la dermatite de contact allergique

Plusieurs substances peuvent être à l’origine d’un cas de dermatite de contact allergique. Les plus fréquemment impliquées sont surtout :

  • les conservateurs ;
  • les métaux : le nickel (fréquemment présent dans les bijoux), le mercure, l’or, le cobalt ;
  • les plantes : sumac vénéneux, sumac de l’Ouest, sumac grimpant ;
  • les parfums : dans les produits de toilette et les produits ménagers parfumés ;
  • les produits cosmétiques : les vernis à ongles, déodorants, lotions après-rasage, écrans solaires, hydratants, teintures capillaires ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • les antiseptiques ;
  • le caoutchouc (notamment le latex) : les chaussures, les cathéters, les ballons, préservatifs et gants.

Comme le cas de la dermatite irritative de contact, parmi ces substances précitées, il en existe qui sont plus irritantes que d’autres.

Quels sont les symptômes de la dermatite de contact ?

Quel qu’en soit le type, une dermatite de contact entraîne toujours, des démangeaisons et une éruption cutanée. Mais certains symptômes sont spécifiques à chaque type de dermatite de contact.

La dermatite irritative de contact provoque davantage, plus de douleurs que de démangeaisons. Une sensation de brûlure est habituellement remarquée dans ce cas. Et l’intensité des symptômes diminue généralement, après 1 ou 2 jours. À condition que la personne ne soit plus exposée à la substance irritante.

Un cas de dermatite de contact allergique entraîne surtout, plus de démangeaisons que de douleurs. Pour que les symptômes se manifestent réellement, il faut 1 jour, voire plus. Leur intensité augmente pendant 2 à 3 jours, après l’exposition.

Dans les deux cas, lorsque l’éruption cutanée est présente, elle peut s’étendre d’une rougeur légère, à un gonflement sévère et à de grandes cloques. Il est indispensable de savoir que l’éruption cutanée n’apparaît que, dans les zones uniquement en contact avec la substance. Cependant, elle peut apparaître sur des zones de la peau sensibles et fines. Notamment, entre les doigts, sur les mains et les pieds.

Comment diagnostiquer la dermatite de contact ?

Le diagnostic d’un cas de dermatite de contact peut se faire par un examen clinique ou, sur la base des antécédents médicaux. Dans certains cas, le médecin peut procéder à des tests épicutanés.

Il n’est pas toujours aisé, de déterminer la cause d’une dermatite de contact par examen. Car, lors de la séance, le médecin est obligé de poser des questions au patient. La plupart des personnes malades n’ont généralement aucune idée de toutes les substances avec lesquelles leur peau est en contact. De ce fait, le médecin utilise la technique des antécédents médicaux, pour déterminer une cause possible.

En outre, il peut arriver que, malgré ces démarches, le médecin suspecte une dermatite de contact, en contradiction aux examens demandés. Dans ce cas, des tests épicutanés doivent être réalisés, afin de situer la cause. Ceux-ci permettront de déterminer avec précision, la substance qui provoque les réactions allergiques (allergènes). Pour cet examen, le médecin place de petits patchs qui contiennent des allergènes de contact, sur la peau de la partie supérieure du dos. Ceci, pendant une durée de 48 heures.

Après cette période, les patchs sont retirés et le médecin fait une évaluation de la peau en dessous. Deux jours plus tard, la peau est de nouveau évaluée, pour confirmer les résultats.

Comment prévenir la dermatite de contact ?

Pour prévenir la dermatite de contact, il est nécessaire d’éviter tout contact avec la ou les substances, qui sont à l’origine de cette affection. Lorsque vous entrez en contact avec une de ces substances, éliminez les traces grâce à un lavage à l’eau et au savon.

Dans un cas de risque d’exposition prolongée, il est recommandé d’utiliser des vêtements protecteurs et des gants. De plus, les personnes atteintes d’une dermatite de contact (quel qu’en soit le type) doivent éviter toute exposition au soleil.

Il est aussi possible d’utiliser des crèmes barrières. Ces crèmes évitent le contact de la peau avec certaines substances telles que, les résines époxy et le sumac grimpant.

Quels traitements pour la dermatite de contact ?

Le traitement de la dermatite de contact peut se faire de plusieurs manières. En réalité, une fois que la cause est identifiée, le premier traitement conseillé est, l’éviction totale de l’allergène ou de la substance irritante. L’éviction permet de garantir une guérison à long terme.

Ensuite, il revient au médecin de prescrire une crème à base de cortisone, en application locale au patient, pendant une à deux semaines. Dans le cas où une surinfection est constatée (ce qui est rare d’ailleurs), un traitement antibiotique peut être prescrit par le médecin.

Il faut rappeler que le traitement de la dermatite de contact reste inefficace, tant qu’il y a toujours une exposition à la substance à l’origine de l’affection. Lorsque l’inflammation (dermatite) est maîtrisée, il est primordial de ne plus agresser la peau et de lutter contre son dessèchement. Cela dit, il faudra :

  • remplacer les savons classiques par des huiles lavantes et des savons surgras moins irritants. Lorsque les lésions commencent par suinter, il est préférable d’utiliser des solutions antiseptiques ou des gels antibactériens ;
  • appliquer plusieurs fois par jour, une crème émolliente hydratante. Celle-ci se chargera de reconstruire la barrière cutanée.

L’utilisation des antihistaminiques reste inefficace, sur les démangeaisons d’une dermatite de contact.

Il est indispensable de respecter rigoureusement les conseils ainsi donnés, pour traiter la dermatite de contact. En cas de doute, consultez immédiatement votre médecin.

Vous aimerez aussi :

Related Articles