Global Statistics

All countries
591,907,757
Confirmed
Updated on August 11, 2022 12:21 am
All countries
561,988,092
Recovered
Updated on August 11, 2022 12:21 am
All countries
6,444,344
Deaths
Updated on August 11, 2022 12:21 am

Dermatophobie : la peur des maladies de la peau

Selon plusieurs sources, il y existe près de 6000 phobies ! Enorme n’est-ce pas ? Certaines sont néanmoins plus connues que d’autres. Les plus répandues sont par exemple la claustrophobie (la peur d’être enfermé dans un lieu clos), l’agoraphobie (la peur des lieux publics), etc. Une phobie moins connue mais qui fait ravage est la dermatophobie. Elle se caractérise par la peur injustifiée et irrationnelle des maladies de la peau, créant ainsi un taux élevé d’inconfort, d’anxiété, etc.

Quels sont les caractéristiques, symptômes, causes et traitements de la dermatophobie ?

Qu’est-ce que la dermatophobie et quelles sont les peurs associées ?

La dermatophobie est une forme de phobie dont souffrent plusieurs sujets dans le monde. Elle est caractérisée par une grande terreur des maladies de la peau, ou tout autre dommage susceptible d’affecter la peau.

Les personnes qui souffrent de la dermatophobie sont incessamment sous le coup des crises d’anxiété. Cela les pousse à protéger constamment leur peau, afin qu’elle ne subisse aucun dommage. Elles sont même disposées à faire des examens médicaux et des contrôles réguliers sur leur peau, pour s’assurer que tout va bien.

L’une des principales caractéristiques de la dermatophobie, est la variété de ses manifestations chez le sujet. Parce que, tous les stimuli peuvent être considérés comme des signes précurseurs de la maladie, il peut être difficile de déterminer la véritable cause de la maladie.

En effet, une personne atteinte de la dermatophobie peut être anxieuse lorsqu’elle remarque une certaine sécheresse de sa peau. Quelqu’un d’autre peut croire que l’utilisation des produits cosmétiques peut endommager sa peau. L’interprétation du stimulus dépend alors de chacun.

Les peurs associées à la dermatophobie

A l’opposé des autres phobies, en cas de dermatophobie, le sujet peut craindre de souffrir d’une maladie de la peau, mais aussi d’autres facteurs externes qui pourraient affecter sa peau.

Nous pouvons subséquemment dire que les stimuli qui sont associés à la dermatophobie sont :

Brûlure 

La personne touchée par la dermatophobie aura constamment tendance à fuir tous les espaces susceptibles de produire des incendies. C’est le cas des cheminées ou encore les endroits qui fument. Le dermatophobe pensera qu’il peut être brûlé s’il prend par là.

Insectes 

La simple pensée selon laquelle la morsure d’un insecte puisse causer des dommages à la peau, peut amener une personne atteinte de la dermatophobie à être anxieuse.

Piercing et tatouages

Le fait de voir les piercings et les tatouages sur la peau de quelqu’un d’autre ou de les avoir sur soi-même peut provoquer un sentiment d’aversion, de répulsion ou d’anxiété chez les personnes qui souffrent de cette condition. 

Aiguilles

L’aiguille en elle-même ne provoque pas de peur chez les dermatophobes, mais les dommages qu’elle pourrait causer sur la peau oui. La peur des aiguilles est aussi une phobie et est appelée bélonéphobie.

Changement de température

Les changements de température tels que les situations de froid ou de chaleur peuvent créer des démangeaisons, ou encore une irritation de la peau. L’individu souffrant de dermatophobie aura alors tendance à éviter tous les contextes qui pourraient amener au changement de température.

Les symptômes de la dermatophobie

Les symptômes associés à la dermatophobie sont assez variés, tout comme ses manifestations. En effet, elle fait partie des troubles de l’anxiété, et partage les symptômes de la plupart des autres phobies.

La dermatophobie a un large éventail de symptômes, qui résulte de l’augmentation de l’activité du système nerveux. Cela provoque chez l’individu, trois catégories de symptômes à savoir ceux physiques, cognitifs et comportementaux. 

Les symptômes physiques

Le sujet atteint de la dermatophobie, lorsqu’il est en présence des éléments redoutés, réagit de façon automatique avec une réponse d’anxiété. Les altérations de l’anxiété provoquent à leur tour, une série de changements physiques. Ces changements comprennent :

  • Respiration accélérée ;
  • Palpitations ;
  • Pupilles dilatées ;
  • Tension musculaire ;
  • Transpiration excessive ;
  • Augmentation du rythme cardiaque (tachycardie);
  • Tremblements ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Maux de tête ;
  • Maux d’estomac ;
  • Hyperventilation.

Il peut aussi faire face à une confusion ou une désorientation et un bourdonnement dans les oreilles.

Symptômes cognitifs

Les symptômes physiques ne peuvent pas être remarqués, sans la peur des maladies cutanées. En d’autres mots, c’est la peur des maladies de la peau qui provoque la réaction de l’organisme. C’est cette même peur qui augmente le niveau d’anxiété, ce qui débouche sur les symptômes physiques mentionnés plus haut.

Nous pouvons alors dire que, si les symptômes physiques doivent apparaître, c’est bien en fonction de l’émergence d’une longue série de pensées. Ce sont ces pensées qui motivent l’anxiété, et qui nourrissent les symptômes physiques remarqués.

Les symptômes cognitifs poussent le sujet à avoir une série de pensées déformées, ou encore des croyances erronées sur les maladies de la peau, leurs symptômes ou les agents qui les causent. 

Symptômes comportementaux 

En réponse aux symptômes cognitifs mentionnés, le dermatophobe sera amené à avoir une série de symptômes comportementaux. Il essayera par tous les moyens d’éviter au maximum tout ce qui pourrait l’amener à être victime des blessures. Il essaiera aussi de fuir tous les facteurs qui pourraient lui causer une affection cutanée.

On parlera de comportement d’évitement ou d’évasion. Ces comportements peuvent comprendre l’adoption d’une hygiène excessive, retrait des lieux susceptibles d’être une menace pour lui et sa peau en particulier, etc. 

Ces altérations affectent indirectement le comportement normal de l’individu. Le fait de fuir ses peurs et de ne pas pouvoir faire face aux éléments qu’il craint, fait en sorte que la phobie demeure aussi longtemps. 

Les causes de la dermatophobie

Comme dans le cas de plusieurs troubles anxieux, les origines ou causes de la dermatophobie ne sont pas clairement établies. Nous ne pouvons donc pas dire qu’il existe des causes spécifiques de la dermatophobie. Cependant, plusieurs facteurs peuvent intervenir  dans le développement de ce trouble. Ces facteurs comprennent :

Facteurs génétiques

Si une personne a des antécédents familiaux de maladies mentales et plus précisément des troubles de phobies, elle peut malheureusement développer la dermatophobie. Cela signifie que cet individu a une prédisposition génétique à développer une maladie mentale. Il suffit alors pour cette personne, de subir des évènements traumatisants pour développer la dermatophobie.

Conditionnement direct 

Une personne qui a été exposée à des situations ayant motivé la peur des maladies cutanées peut développer la dermatophobie. Aussi, si pendant le bas-âge un enfant a reçu des styles éducatifs qui ont particulièrement mis l’accent sur la gravité des maladies cutanées, il pourrait développer la maladie plus tard. 

De même, le fait d’avoir été victime de blessures de la peau peut influencer le développement de cette maladie. Le fait d’avoir visualisé des choses désagréables sur les altérations cutanées (comme des films), peut également amener quelqu’un à développer la dermatophobie.

Traitements de la dermatophobie 

Tout comme les symptômes et les causes qui sont variées et non exhaustives, les traitements appliqués dans le cas de la dermatophobie sont aussi variés.  Le traitement à appliquer devra tenir compte de l’état du patient, et plus précisément des symptômes qu’il développe. Voici quelques traitements généralement proposés pour guérir les personnes qui souffrent de la dermatophobie.

La thérapie d’exposition

Cette thérapie fait partie des formes de traitements les plus courantes, pour toutes les personnes qui souffrent de phobie. Elle consiste à exposer de manière progressive le patient à sa propre peur, sur une période de temps bien définie. 

Dans le cas de la dermatophobie par exemple, le thérapeute peut entretenir le sujet sur les nombreuses maladies de la peau qui existent. L’objectif est d’exposer le patient de façon progressive et répétitive à sa peur. En effet, les expériences ont montré que plus on expose quelqu’un à quelque chose qu’il craint, et moins cela le dérange au fil du temps.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La TCC est une intervention d’ordre psychosocial, qui permet d’améliorer la santé mentale. On fait généralement recours à la thérapie cognitivo-comportementale pour aider les sujets qui souffrent de trouble obsessionnel compulsif(TOC) ou de trouble d’anxiété généralisée (TAG).

Néanmoins elle peut aussi être utilisée pour traiter les personnes qui souffrent de différentes phobies comme la dermatophobie. Le fonctionnement de la TCC est simple : le thérapeute accompagne le patient à comprendre pourquoi il pense, ressent et se comporte comme il le fait, en ce qui concerne sa peur.

Comprendre cela peut aider le sujet à avoir une approche pragmatique, lorsqu’il pense à sa peur de maladies de la peau. La thérapie cognitivo-comportementale peut alors aider à prendre du recul et à analyser de manière profonde la peur ressentie.

Médicaments psychiatriques

Antidépresseurs

Les antidépresseurs ne sont pas seulement faits pour les personnes qui souffrent de la dépression. Ces médicaments sont aussi efficaces pour les personnes souffrant de troubles d’anxiété tels que la dermatophobie.

Les antidépresseurs peuvent aider à réduire plusieurs symptômes de la dermatophobie. Ils sont généralement pris quotidiennement. Discutez-en avec votre médecin avant toute prise.

Médicaments anti-anxiété

Ces médicaments permettent de prévenir les différentes formes d’attaques de panique. Ils sont alors très utiles pour les personnes qui souffrent de la dermatophobie. En effet, les patients exposés aux différentes formes de phobies subissent régulièrement des attaques de panique.

Contrairement aux antidépresseurs, les médicaments anti-anxiété ne sont pas forcément pris chaque jour. Ils sont pris dans la mesure où la condition devient plus grave. Vous devez obligatoirement consulter votre médecin avant de prendre les médicaments anti-anxiété. 

Réduire sa consommation de caféine

Nous le savons tous, la consommation excessive de caféine tout le long de la journée peut rendre plus anxieux. Pour mieux comprendre comment c’est possible, il faut examiner comment la caféine affecte la physiologie du corps.

En effet, lorsqu’un individu consomme une forte quantité de caféine, son cœur commence à battre plus rapidement. L’intéressé devient naturellement plus tendu. Le corps entre alors dans un état d’esprit de ‘’combat ou fuite’’. Cet état d’esprit est un signe précurseur pour quelqu’un qui est atteint de dermatophobie, de subir des attaques de panique.

C’est pourquoi, il est recommandé de consommer peu ou pas du tout de caféine dans la journée. Bien évidemment cela ne va pas faire disparaître automatiquement toute l’anxiété ressentie, mais cela aidera à réduire toute souffrance émotionnelle inutile. 

Plusieurs boissons telles que le café et le thé contiennent un fort taux de caféine. Il en est de même pour les boissons énergisantes. Certains aliments comme le chocolat noir sont en outre riches en caféine. Vous devez alors faire plus attention à tout ce qui entre dans votre bouche, afin de limiter certains symptômes liés à la dermatophobie. 

La méditation

De nombreuses formes de méditation peuvent être bénéfiques pour les personnes qui souffrent de la dermatophobie.

La méditation de pleine conscience par exemple est très utile pour aider les personnes à entrer dans un état équanime. Elle a la capacité d’aider de manière significative, toutes les personnes qui souffrent de la dermatophobie, à se distraire de leur peur. Ceci, en se concentrant sur quelque chose qui ne constitue pas un poids émotionnel.

Le simple fait de se concentrer sur la respiration pourrait bien faire l’affaire. La concentration sur la respiration est d’ailleurs l’une des façons les plus basiques de méditer et d’être présent. 

Lors des crises de la dermatophobie, le patient redirige toute son attention sur les différentes sensations qu’il ressent lors de la respiration. Cela peut l’aider à réduire la quantité d’angoisse mentale qu’il ressent lors de cet afflux d’anxiété.

L’autre chose est de prêter attention à la contraction des muscles de votre abdomen, et de votre poitrine à chaque inspiration et expiration. Porter son attention sur l’effet que vous ressentez lorsque votre poitrine se dilate et comment elle s’enfonce lors de la respiration, peut également aider.

Hormis le facteur respiration, vous pouvez également vous concentrer sur les différents sons qui vous entourent, l’odeur des arômes, le goût des aliments, etc. Affiner les 5 sens peut indubitablement aider à réduire en partie, l’effet de l’anxiété qui est associée à la dermatophobie.

Il est important de rappeler que c’est quand vous pratiquez davantage la méditation, que vous devenez un méditant expérimenté. Pratiquez-là donc sans réserve.

Le sport

Les expériences ont prouvé que le sport est très bénéfique pour les personnes qui souffrent de troubles d’anxiété tels que la dermatophobie. Les exercices cardiovasculaires sont les mieux recommandés d’ailleurs.

L’exercice aérobique (exercice peu intense qui peut être pratiqué et maintenu plus longtemps) est aussi efficace. Il permet de libérer les produits chimiques de bien-être pour le cerveau tels que les endorphines

Il existe de nombreux exercices aérobiques que vous pouvez pratiquer pour réduire les symptômes de la dermatophobie. Ces exercices comprennent le jogging, le vélo, la marche, la natation, le ski…

Cela ne vous dispense pas forcément de pratiquer d’autres sports tels que le football, le basket-ball, le tennis. L’important est de s’engager dans une forme d’exercice de manière régulière et constante. A vous de jouer donc !

,

Vous aimerez aussi :

Related Articles