Global Statistics

All countries
592,487,828
Confirmed
Updated on August 11, 2022 5:23 am
All countries
562,577,689
Recovered
Updated on August 11, 2022 5:23 am
All countries
6,446,278
Deaths
Updated on August 11, 2022 5:23 am

Détartrage dentaire chez le dentiste : Déroulement et Avantages

Avec une bonne hygiène bucco-dentaire, il est possible d’éviter le tartre sur les dents. Pour cela, il est nécessaire de faire un détartrage chez le dentiste. Le détartrage dentaire est la meilleure technique pour l’élimination des tartres apparaissant sur les dents. Quelle est l’importance du détartrage chez le dentiste et comment se déroule-t-il ?

Importance du détartrage des dents

Il est tout à fait normal d’avoir des tartres, car ils ne sont pas pathogènes en soi. Le seul bémol est que ces tartres se comportent comme une colle, sur laquelle les bactéries viennent se fixer. Ainsi, le risque de développer une maladie parodontale, ou une carie augmente.

De plus, la pénétration des tartres sous la gencive entraîne une perte osseuse autour de la dent, et une inflammation réversible de la gencive. Voilà tant de raisons, pour lesquelles il est recommandé de faire un détartrage chez un dentiste.

Il existe généralement deux formes de détartrage. Il s’agit :

  • du détartrage sous-gingival (surfaçage radiculaire);
  • du détartrage préventif.

La première forme est réservée aux patients qui souffrent de parodontite. Le détartrage sous-gingival se pratique sous anesthésie locale, contrairement au détartrage préventif. Ce dernier se réalise une fois par an, chez le dentiste.

Toutefois, certaines personnes ont plus de tartres que d’autres. Autrement dit, la formation des tartres sur la dent varie d’un individu à un autre. En effet, celle-ci est essentiellement liée à la quantité de salive produite. Les individus sous traitement anxiolytique, ou antidépresseur sécrètent par exemple moins de salive. Par conséquent, cette faible sécrétion peut engendrer des problèmes bucco-dentaires.

Boire régulièrement des eaux riches en calcium, notamment les boissons favorise également une formation des tartres. Aussi, un brossage insuffisant peut être à l’origine de l’accumulation des tartres. La plaque dentaire s’installe immédiatement après le brossage. C’est justement pour cette raison qu’il est nécessaire de se brosser les dents deux fois par jour. Étant donné que les tartres se forment le soir, le brossage du soir s’avère être le plus important. En journée, les fluides buccaux, et les mouvements de la langue limitent le phénomène.

Déroulement du détartrage chez le dentiste

Généralement, le dentiste se réfère aux ultrasons pour éliminer les tartres. Au cours de l’intervention, la bouche est irriguée en permanence. Cette pratique permet en effet d’éviter les échauffements. Les inserts (qui sont des instruments) envoient des vibrations. Ces vibrations permettront ainsi de décoller les tartres. 

Il est tout de même possible d’utiliser les inserts plus ou moins fins (pour passer entre les dents) et de varier l’intensité des vibrations.

L’intervention est indolore et ne nécessite pas d’anesthésie dans la plupart des cas. Le dentiste recommande une anesthésie locale, lorsque les gencives sont rétractées. Celui-ci a alors recours à des curettes, pour compléter l’action des ultrasons. Ces curettes facilitent la recherche des tartres, dans les zones difficiles d’accès.

Enfin, le dentiste termine par un polissage des dents. Il se sert à cet effet d’une poudre (projetée sous pression) ou d’une pâte spéciale pour cette opération.

Le polissage vise à éviter les rayures microscopiques. C’est une pratique, qui laisse la surface dentaire propre et lisse. Ainsi, les tartres se colleront plus difficilement.

Cependant, le détartrage sous-gingival (réalisé en cas de parodontite) nécessite une anesthésie locale. Dans ce cas, le médecin expert utilise des inserts plus fins. Ces inserts pourront pénétrer plus profondément sous la gencive. Selon la profondeur des lésions, l’intervention peut se faire en une à six séances.

Par ailleurs, à l’occasion d’un surfaçage radiculaire ou d’un simple détartrage, la prise d’antibiotiques est proscrite aux individus en bonne santé (sans facteurs de risque particuliers). Cette prise est uniquement administrée aux individus à haut risque. Dans les heures qui précèdent les soins, les patients concernés doivent prendre, en dose unique, un flash d’antibiotique. Ceux-ci sont exposés à un risque d’endocardite infectieuse, car un relargage de bactéries dans la circulation sanguine est susceptible d’atteindre les valves cardiaques.

On attribue la qualification de personnes à haut risque :

  • aux immunodéprimées (il s’agit des patients infectés par le VIH, sous traitement antirejet, des patients qui souffrent d’une leucémie et de ceux sous chimiothérapie) ;
  • aux individus ayant des antécédents d’endocardite ;
  • aux individus atteints de cardiopathies congénitales;
  • aux porteurs d’une prothèse valvulaire.

En outre, le dentiste peut pratiquer un détartrage aux enfants, lorsque ces derniers souffrent d’une carie dentaire. Dans ce cas, il ne fait pas recours à l’utilisation des ultrasons. Généralement, le détartrage chez les enfants débute dès l’âge de 8 à 10 ans, et se poursuit une fois par an.

Le remboursement du détartrage des dents est à hauteur de 70 % du tarif conventionnel. Il est assuré par la sécurité sociale. Les 30 % peuvent être pris en charge par une mutuelle. Le remboursement du détartrage sous-gingival est entièrement pris en compte, lorsque le patient est diabétique.

Hygiène dentaire contre les tartres

D’après certains dentistes, l’efficacité des dentifrices contre la formation des plaques dentaires est relative. Autrement dit, aucun dentifrice n’est plus efficace qu’un autre dans le traitement des tartres. En revanche, les dentistes recommandent l’utilisation des brosses à dents souples. Ces dernières sont constituées de poils pouvant aller dans tous les recoins de la bouche, sans pour autant faire mal.

Un brossage efficace prend en compte l’inclinaison des poils (de la brosse). Les poils ne doivent pas être inclinés à l’horizontale. Ils doivent être, par contre, inclinés à 45 degrés par rapport à la dent. Durant le brossage, des mouvements rotatifs doivent être effectués tout en prenant compte, bien évidemment, de la face interne des dents.

Le brossage doit être complété, par l’utilisation des brossettes interdentaires. Elles permettent d’éliminer les tartres, qui se trouvent entre les dents. Ce sont des accessoires d’hygiène bucco-dentaire, qui nettoient de manière optimale les gencives et les dents. Plus précisément, ils limitent les tartres, et renforcent l’effet du brossage. Par ailleurs, il est préférable d’apprendre à les utiliser auprès du dentiste, afin de ne pas provoquer des microabrasions.

En somme, le détartrage est un moyen très efficace, pour éliminer les tartres qui s’accumulent sur les dents. Pour le réaliser, le médecin spécialiste utilise certaines techniques, qui sont pour la plupart du temps indolore. L’une des formes de détartrage (à savoir le détartrage sous gingival) est généralement réalisée sous anesthésie locale. Il est important d’adopter une bonne routine d’hygiène dentaire afin de ne pas subir des détartrages fréquents.

Vous aimerez aussi :

Related Articles