Global Statistics

All countries
592,129,086
Confirmed
Updated on August 11, 2022 2:21 am
All countries
562,202,170
Recovered
Updated on August 11, 2022 2:21 am
All countries
6,444,786
Deaths
Updated on August 11, 2022 2:21 am

Diarrhée chez le bébé : Origines, Symptômes et Précautions

Étant à la fois un symptôme et une maladie, la diarrhée chez le bébé peut s’avérer très dangereuse. Doté d’un système immunitaire peu mature, le nourrisson peut subir de graves séquelles dues à la diarrhée chez bébé. La complication à craindre est la déshydratation, qui est la conséquence directe d’une phase d’entérite. Toutefois, une bonne connaissance de cette affection permet de l’éviter ou de réagir à temps. Comment prévenir et guérir la diarrhée chez le bébé ?  

Diarrhée chez le bébé : définition et aperçu global

La diarrhée chez bébé se caractérise par une hausse du nombre de selles quotidiennes et un changement de leur aspect. En effet, les excrétions du nourrisson deviennent liquides, en fonction de la gravité ou de l’évolution de la maladie-symptôme. Cette affection touche en majorité les enfants de moins de 5 ans. Le bébé est donc une cible de choix, à cause de la fragilité de ses défenses immunitaires.

La diarrhée chez le bébé peut durer en moyenne 3 à 5 jours. Cependant, il faut 7 jours pour que l’aspect physique des selles revienne à la normale. Ce délai est compté après l’administration de la dernière dose du traitement. Il faut souligner qu’en fonction de l’origine de la pathologie, le temps de rétablissement peut être plus long. À ce propos, l’efficacité du traitement en est aussi un facteur déterminant.

La plupart des diarrhées subies par les enfants sont bénignes (90%). Toutefois, il est recommandé de suivre le bébé, afin d’éviter que sa santé ne se détériore. Aussi, des mesures doivent être prises pour pallier une éventuelle complication. En cas de doute, il est judicieux de consulter un médecin. D’ailleurs, la consultation médicale est indispensable pour une diarrhée chez bébé 3 mois.

Les origines de la diarrhée chez le bébé

Généralement, la diarrhée chez le bébé possède six différentes origines. Son apparition est due à :

  • des virus (exemple : le rotavirus) ;
  • des parasites (Giarda) ;
  • des réactions allergiques au gluten, lactose, et autres ingrédients chimiques ;
  • des bactéries (Salmonella, Shigella, E.coll, Campylobacter) ;
  • un déséquilibre de la flore intestinale à cause de la prise fréquente d’antibiotiques ;
  • des problèmes digestifs bénins ou graves.

Ces causes de la diarrhée chez le bébé permettent de trouver deux différentes formes de la maladie. Il s’agit de la vraie diarrhée et de la fausse diarrhée. En plus de la liste des causes dressées ci-dessus, d’autres facteurs déclencheurs s’y ajoutent.

La vraie diarrhée

Elle représente 10% des cas de diarrhée chez bébé détectés à ce jour. La vraie diarrhée est donc assez rare. Elle est d’origine virale ou bactérienne, car elle est souvent issue d’une infection intestinale. D’ailleurs, les virus sont plus fréquents dans les intestins que les bactéries. Ainsi, dans la plupart des cas, le rotavirus déclenche une gastro-entérite qui inflige des dégâts à la paroi intestinale. La diarrhée chez le bébé qui en découle fait donc office de symptôme.

La fausse diarrhée

Il s’agit de la forme de diarrhée chez bébé la plus fréquente. Elle constitue 90% des cas de diarrhée bébé de 7 mois. Elle est liée à la réalisation ponctuelle de certains problèmes de santé comme une allergie alimentaire ou l’absorption d’antibiotiques. La poussée dentaire, l’anxiété et une alimentation trop riche en nutriments sont également à la base d’une diarrhée chez le bébé.

Une désinfection des biberons mal faite peut aussi générer une diarrhée chez l’enfant. En outre, la diarrhée est un symptôme pour les maladies comme l’otite, la bronchite, et la rhinite. Elle peut donc survenir chez le nouveau-né pour démontrer la présence de l’une de ces affections.

Cette forme de diarrhée chez bébé se distingue par une légère modification de la fréquence des selles. Des fois, aucun changement ne se remarque au niveau de la fréquence. Par contre, la consistance de la selle change pour devenir plus liquide.

Diarrhée chez bébé : les symptômes

Les signes cliniques d’une diarrhée chez bébé sont :

  • excrétions très fréquentes ;
  • amaigrissement ;
  • forte fièvre ;
  • selles liquides, rayées de glaires et puantes.

La couleur et l’aspect des excréments du nourrisson dépendent de son mode d’alimentation. En effet, si le bébé est nourri au sein, ses selles seront d’une couleur jaune or et d’un aspect granuleux puis liquide. Quant au nouveau-né nourri au biberon, ses fèces sont fermes et d’une couleur brun clair.

La diarrhée chez bébé peut survenir après chaque repas. De temps à autre, les selles qui en proviennent peuvent être molles. Ces deux éléments ne sont en rien inquiétants pour le bébé, surtout si son mode d’alimentation est l’allaitement.

Diarrhée chez le bébé : contagion et transmission

La durée de la contagion de la diarrhée chez bébé varie en fonction de son origine. À cet effet, il faut retenir que la diarrhée provenant d’une infection est contagieuse durant la maladie. Parfois, dans des cas extrêmement rares, l’enfant demeure contagieux quelques jours après sa guérison.

Pour ce qui est du mode de transmission, il se fait en fonction du type d’agents pathogènes. La diarrhée virale se propage par deux moyens à savoir : le contact direct et indirect. La contamination par contact direct se fait par le biais des selles et des vomissements. Pour ce qui est de la propagation par voie indirecte, elle est possible grâce aux objets et espaces contaminés.

La diarrhée chez bébé causée par les bactéries infiltre le corps sain par l’intermédiaire de l’eau et/ou la nourriture. Il en est de même pour la diarrhée parasitaire chez le bébé. La différence est que l’eau doit être contaminée au préalable par des matières fécales.

Diarrhée chez le bébé : le traitement approprié

Dans les 90% de cas, la diarrhée chez bébé de 2 ans ou moins se guérit d’elle-même. Il s’agit de la diarrhée virale, et elle ne requiert pas de traitement médical proprement dit. Par contre, la gravité de certains cas liés à la diarrhée bactérienne peut déboucher sur la prise d’antibiotiques. Un traitement contre les parasites est adéquat pour contrer la diarrhée causée par les parasites.

Il est déconseillé de faire usage des médicaments vendus librement contre la diarrhée. Un tel acte peut engendrer une complication telle que la déshydratation, causant ainsi des dommages à l’enfant. Par ailleurs, une bonne alimentation contribue au rétablissement rapide de l’enfant.

L’alimentation appropriée pour un nourrisson atteint de diarrhée

La diarrhée bébé peut conduire l’enfant à ne plus bien se nourrir. Le parent doit mettre en place une politique nutritive, pour faciliter l’alimentation de son nourrisson. Pour cette raison, il doit suivre quelques règles importantes :

  • continuer à nourrir l’enfant avec les aliments solides s’il a déjà atteint 6 mois d’âge. S’il vomit fréquemment, il faudra lui offrir des purées, des pâtes, de la banane écrasée, de la crème et l’eau de cuisson du riz, des compotes ;
  • ne pas lui donner des légumes verts, car ils sont excessivement riches en fibres ;
  • hydrater régulièrement l’enfant avec de l’eau. Les jus de fruits sont à éviter, parce qu’ils provoquent de la rétention d’eau ;
  • ne pas arrêter l’allaitement ou tout au moins, proposer la tétée si l’enfant est exclusivement nourri au sein. Il est impératif d’en discuter avec le médecin avant d’exclure la possibilité des laitages.

En ce qui concerne le lait, il n’y a aucune preuve scientifique pouvant prouver que cet aliment augmente la diarrhée. Par conséquent, l’enfant peut en prendre durant sa crise de diarrhée, sauf si la diarrhée dure plus de 7 jours. Une diarrhée importante implique que l’enfant doit faire une alternance entre le lait et les solutions électrolytiques de réhydratation. Même les bébés nourris au sein doivent suivre cette mesure, mais leur temps de tétée deviendra moins long. Toutefois, les séances de tétées seront plus rapprochées.

Déshydratation pendant la diarrhée chez bébé : comment l’éviter ?

Une bonne hydratation est la clé pour éviter à l’enfant de s’assécher complètement. Il faut donc lui proposer du liquide à intervalle régulier. Le bébé n’est pas obligé de manger, mais il doit absolument boire des liquides pour maintenir son corps en équilibre. De ce fait, jusqu’à l’âge de 6 mois, le nourrisson doit téter plus souvent, mais moins longuement.

Si son alimentation se fait au biberon, il doit continuer à recevoir la quantité normale de lait. Toutefois, la diarrhée peut être accompagnée de vomissements. Une telle situation requiert un accompagnement avec d’autres liquides, mais à de petites quantités. À cet effet, les quantités idoines sont :

  • 30 ml à 90 ml par heure, pour un bébé de moins de 6 mois ;
  • 90 ml à 125 ml par heure, pour un enfant de 6 mois à 2 ans ;
  • 125 ml à 250 ml par heure, pour un bambin âgé de plus de 2 ans.

Les différents jus de fruits et boissons gazeuses ne doivent pas être consommés par le nouveau-né. Ils produisent un effet laxatif et par conséquent, aggravent la diarrhée chez le bébé. Parmi les jus à éviter absolument, il y a le jus de pomme, le jus de poire, le jus de raisin, et le jus de prune.

Diarrhée chez bébé : les méthodes de prévention

  • Suivre rigoureusement le calendrier de vaccination pour que l’enfant reçoive le vaccin oral contre la gastro-entérite. Les doses sont prévues pour le 2e et le 4e mois de vie du bébé ;
  • Respecter les règles d’hygiène, notamment celle de la propreté des surfaces et du lavage des mains de l’enfant de façon régulière. Cette mesure contribue à l’élimination de tous les agents pathogènes ;
  • Éviter de laver les litières d’animaux au même endroit que les couverts et ustensiles de cuisine. Ils doivent également rester loin de la cuisine. En outre, les comptoirs et ustensiles doivent être nettoyés régulièrement ;
  • Ne boire que de l’eau potable. En cas de doute, il est préférable de prendre de l’eau embouteillée.

À force de faire de la diarrhée, le bébé se déshydrate totalement. Cette aggravation est remarquable à l’enfoncement de la fontanelle, la sécheresse de la peau et/ou des lèvres, la décoloration des mains et des pieds, et le jaunissement des urines. Les pleurs sans larmes sont aussi des signes précurseurs d’une déshydratation. Cependant, le suivi d’un traitement adéquat évite d’en arriver à cet extrême. En outre, l’application de crème protectrice peut servir à éviter les irritations cutanées causées par la diarrhée chez le bébé.

Vous aimerez aussi :

Related Articles